Faïence de cuisine: prix, modèles, avantages…

Qu’il s’agisse d’une création ou bien d’une rénovation de cuisine, la pose d’une faïence aux murs continue de séduire grâce aux divers motifs, coloris et effets disponibles. Ce guide vous accompagne dans le choix de votre faïence en exposant ses caractéristiques ainsi que son prix.

Prix d’achat de la faïence

Une faïence est une céramique adaptée à la pose en pièces humides.

Son prix d’achat dépend de sa qualité, de son épaisseur mais aussi de ses coloris, dimensions et autres effets décoratifs.

Il est naturel que de simples carreaux blancs et de petite taille coûteront moins cher que de grands carreaux à effet ardoise.

Le prix d’achat ne comprend que la faïence et en aucun cas les joints et la colle nécessaires à la pose du carrelage.

Ainsi il vous faudra compter :

  • De 10 à 20 € le m² pour des faïences entrée de gamme ;
  • Entre 20 et 30 € le m² pour des faïences classiques ;
  • De 30 à plus de 100 € par m² pour un carrelage mural haut de gamme aux effets luxueux.

Prix de pose

La pose de votre faïence est une étape délicate dans vos travaux de cuisine.
Le risque de casser mais surtout de mal poser le revêtement est grand si votre technique se limite à de l’amateurisme.

Un carreleur professionnel sera ainsi le plus à même de procéder à la réalisation de votre carrelage mural dans les meilleures conditions afin de répondre à vos envies.

Généralement, la pose ne comprend pas la colle, qui doit être adaptée aux zones humides, ni les joints, qui seront assortis à la teinte de votre faïence.

La colle et les joints représentent un surcoût d’environ 3 à 10 € / m².

Concernant le prix de l’artisan, il vous faut compter entre 30 et 50 € de l’heure TTC.

Naturellement, selon la taille de votre cuisine et la surface de faïence à poser, le prix de la pose sera bien plus élevé.

Un prix de pose au mètre carré peut aussi vous être appliqué. Dans ce cas, comptez entre 20 et 50 € / m².

Les avantages de la faïence

La faïence est un carrelage mural qui est très résistant face à l’humidité. Ainsi, c’est un matériau dont l’application sera optimale dans les sanitaires et les cuisines.

Dans le milieu de la cuisine, la faïence s’est trouvée délaissée durant plusieurs années. Jugée “has been” sur le plan décoratif, elle refait aujourd’hui un retour en force sur le marché du revêtement mural pour les cuisines, prenant ainsi, peu à peu, la place des crédences.

Ce retour est notamment dû aux multiples effets, dimensions, formes et autres coloris aujourd’hui disponibles pour la réalisation de votre dosseret.

Un mur en faïence dans votre cuisine est un véritable atout.

Résistante à la chaleur et à l’humidité, la faïence se voit bien plus résistante qu’une crédence en mélaminée collée.

De plus, elle se retrouve à la pointe de la tendance en termes d’aménagement et de décoration.

L’atout majeur ne réside pas seulement dans la résistance de la faïence mais plutôt dans sa facilitée d’entretien.

Tout le monde connaît le désastre du nettoyage d’un fond de hotte en mélaminé, en inox ou encore en verre. La faïence simplifie réellement cette étape de nettoyage. Rapide à laver et sans aucune trace, la faïence est l’alliée de tous les amateurs de cuisine !

Enfin, votre projet cuisine aura l’air unique. Vous pouvez jouer sur les couleurs, les reflets, les effets mais aussi sur la pose directement.

En biais, en losange ou bien décalée, la faïence de votre dosseret de cuisine changera radicalement de l’uniformité des crédences.


Choisir sa faïence

Le choix d’une faïence est important.

Elle s’effectue bien sûr en fonction de votre budget mais aussi de vos goûts et de vos envies.

Une faïence se pose sur un support sain et lisse. Il n’y a pas d’autres contre-indication concernant la pose de la faïence.

Selon son matériau, sa résistance sera mise en jeu ainsi que sa durabilité.

Il est ainsi impératif de bien choisir sa faïence de cuisine.

La faïence à pâte rouge

Il existe des faïences à pâte rouge bien qu’elles soient de moins en moins populaires.

Fabriquées à base d’argile rouge, cette faïence est facile à découper. Une carrelette suffit.

Néanmoins, l’argile est un matériau fragile et les carreaux de faïence sont rapidement cassés, notamment lors de découpes complexes. La pose est donc plus technique à réaliser.

Elles sont souvent disponibles sous des formats classiques, à savoir des carreaux d’environ 10 cm de côté.

La faïence à pâte blanche

La faïence à pâte blanche est aussi réalisée à base d’argile mais elle est bien plus résistante et épaisse.

Un outil de découpe électrique est le plus adéquat pour travailler ce type de carrelage.

Grâce à la pâte blanche, il est possible de trouver de plus amples styles de faïences, de dimensions mais aussi d’effets.

Vous pourrez alors trouver des faïences qui répondront à toutes vos envies de décoration.

Les effets

Dans les magasins de bricolage comme chez les fournisseurs de votre carreleur, les faïences se déclinent désormais sous une multitude de styles.

Au niveau des formes, le classique reste de mise avec des formats carrés ou rectangulaires.

Néanmoins, les dimensions sont plus grandes qu’auparavant.

La nouveauté tourne autour des coloris et des effets.

L’imitation de matériaux naturels est très tendance et c’est ainsi qu’il est aujourd’hui possible de retrouver essentiellement des imitations bois de différentes teintes, des effets béton, ardoise ou encore pierre naturelle.

L’ajout de reliefs amplifie ces effets de matériaux nobles.

Le célèbre carrelage de métro reste une tendance indéniable et s’adapte parfaitement aux cuisines modernes.
Enfin, la tendance qui détrône tous les styles de faïences réunis est l’imitation carreau de ciment.

Des tons bleutés au classique noir et blanc passant par le plus coloré, la faïence imitation carreau de ciment connaît un réel engouement. La raison ? Son prix, qui est près de 2 fois moins cher que le réel carreau de ciment.


Les matériaux naturels : une alternative ?

La mode est au mélange des matières brutes, naturelles et nobles.

Le dosseret de votre cuisine peut ainsi être réalisé en ardoise, en parement de pierre naturelle ou bien en parement bois.

Même si le rendu sera plus noble, son prix est très excessif.

Le point noir n’est pas le prix mais plutôt les contraintes liées à l’entretien de ces revêtements.

Votre cuisine n’est pas un modèle d’exposition et votre dosseret sera exposé aux vapeurs, à la chaleur mais aussi aux éclaboussures de graisse.

Tous ces éléments liés à l’utilisation de votre cuisine vont venir détériorer votre revêtement et son nettoyage ne suffira parfois pas.

Ainsi, nous vous conseillons d’opter pour une faïence au niveau du dosseret et d’incorporer des matières plus nobles sur des zones protégées de toutes les éclaboussures.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire