Refaire une salle de bain: prix, étapes, règles…

Si vous venez d’emménager dans une maison ancienne et qui n’a pas été rénovée, il y a fort à parier que votre salle de bain soit vieillotte et mal agencée : pièce exigüe et sans fenêtre, faïence marron ou rose, bidet encombrant…il est temps de redonner un coup de neuf à tout cela ! Nous vous expliquons combien coûte la rénovation d’une salle de bain et nous vous expliquons comment vous y prendre !

pose-lavabo-salle-de-bain

Rénover une salle de bain : combien ça coûte ?

Refaire une salle de bain coûte entre 150 et 1.000€ au m².

Nous ne pouvons vous donner pour le moment que cette estimation très vague car, pour affiner le chiffrage, il faut prendre en compte toutes les facettes de votre projet :

  • L’état actuel de votre salle de bain. Par exemple, si vous observez des taches d’humidité, des moisissures, des cloques…il y aura sans doute des travaux plus importants à mener pour assainir la pièce, ce qui entraînera un surcoût.
  • Vos envies personnelles en matière d’aménagement. Voulez-vous ôter le bidet ? Remplacer la baignoire par une douche ? Le lavabo par un meuble double-vasque ? Selon l’ampleur des travaux de rénovation, les prix grimpent.
  • Le type de matériau que vous choisissez. Que ce soit pour les meubles, les revêtements muraux, le sol, les sanitaires…les prix varient très vite. Si on prend l’exemple du sol, le lino est une solution très économique (10-15€ du m²), mais si vous souhaitez du béton ciré, des carreaux de ciment, ou – pire – du marbre, vous pouvez compter au moins une centaine d’euros au m².

Dans le tableau suivant, nous vous donnons un aperçu du prix d’une rénovation de salle de bain selon la superficie de celle-ci et l’ampleur des travaux :

Degré de rénovation

Pour une salle de bain de 3 à 5m2

Pour une salle de bain de 6 à 9m2

Pour une salle de bain > à 10m2

Durée moyenne

Petite rénovation

500 à 800€

1000 à 2000€

1500 à 3000€

3 à 5 jours

Rénovation lourde

1400 à 3500€

3000 à 6000€

5000 à 9000€

5 à 10 jours

On appelle petite rénovation, des travaux légers de remise au goût du jour : changement des revêtements, remplacement du lavabo, suppression d’un bidet, changement du bac de douche, ajout d’une source de lumière etc.

Par « rénovation lourde» on désigne des travaux plus importants comme le remplacement d’une baignoire par une douche, l’ajout de WC, la refonte de l’électricité et/ou de la plomberie, l’ajout d’une fenêtre…

Vous ne souhaitez pas changer toute votre salle de bain mais seulement remplacer un ou deux éléments ? Voici de quoi vous faire une idée du coût de l’opération.

Pour commencer, il faudra sans doute vous débarrasser des anciens équipements :

  • Pour la dépose d’un bidet ou d’un lavabo (+ condamnation de l’alimentation d’eau) comptez entre 100 et 200€.
  • La dépose d’un bloc WC, elle, coûte environ 100-150€.
  • Le remplacement d’une baignoire par une douche: 1.500 et 5.000€

Abordons à présent la question du prix des nouveaux équipements :

 Equipement

Prix moyen TTC (hors pose)

Lavabo sur pied

10 à 350 €

Vasque

20 à 300

Plan/meuble vasque

20 à 500

Robinetterie

Mélangeurs

25 à 150 €

Mitigeurs

40 à 400 €

Douche

Bac receveur

100 à 300 €

Classique

200 à 600 €

Cabine

250 à 1200 €

A l’italienne

500 à 1 800 €

Baignoire

Classique

80 à 700€

Balnéo

1200 à 3 000 €

Combiné baignoire/douche

700 à 3 000€

Toilettes

A pied

80 à 400 €

Suspendues

50 à 400 €

Japonaises

150 à 1 600 €

Miroirs

5 à 300 €

Chauffe-serviette

60 à 1 000 €

Attention, les prix indiqués ici ne remplacent pas un devis personnalisé et ils ne prennent pas non plus en compte l’intervention d’un professionnel. Si vous voulez en savoir plus sur les tarifs proposés par les pros de la rénovation, rendez-vous à la partie suivante !

Recevoir des devis gratuits pour vos travaux de salle de bain 🙂

Faire appel à un expert pour rénover votre salle de bain : oui, mais à quel prix ?

Un professionnel vous apportera un savoir-faire, une rapidité d’exécution, une qualité de finitions, sans compter qu’il vous épargnera quelques erreurs fréquentes de bricoleur amateur.

Toutefois, faire intervenir un expert entraîne un surcoût :

Type d’intervenant

Tarifs

Décorateur d’intérieur

60-80€ de l’heure

Architecte d’intérieur

100-200€ de l’heure

Maître d’œuvre

50-120€ de l’heure

Artisan indépendant (électricien, maçon, plombier, peintre, carreleur…)

30-60€ de l’heure

Entreprise générale de rénovation

Coût de chaque intervenant + 8 à 10% du montant total HT

Il est à noter que faire appel à un architecte et/ou une entreprise conductrice de travaux vous offre plusieurs avantages :

  • Vous n’avez à vous soucier de rien puisque ce sont eux qui coordonnent les différents artisans pour que votre chantier se déroule au mieux.
  • Vous n’avez pas de démarches administratives à faire : ils s’en chargent.
  • Vous savez à quoi vous en tenir en termes de budget car tout est fixé à l’avance : il n’y a pas de mauvaises surprises.
  • Idem pour les délais, le coordinateur veille à ce qu’ils soient respectés.
  • Vous bénéficiez sur vos travaux d’une TVA réduite.

 Les dépenses supplémentaires que cela occasionne sont donc rentabilisées.

Vous savez désormais à quoi vous en tenir en termes de budget. Passons maintenant au déroulé des travaux.

Nos 3 conseils pour bien préparer le terrain

Pour une rénovation de qualité, il faut avant tout bien réfléchir et organiser les étapes. Dans l’ordre :

Choisir un style qui vous correspond

Définir le style que vous allez donner à votre pièce. Pour cela, internet est une mine d’or de photographies inspirantes. Ne vous focalisez pas sur une reproduction exacte, car vous ne trouverez sans doute pas chaque élément à l’identique ou dans votre budget, mais tâchez de sélectionner un design global qui vous plait et surtout dont vous ne vous lasserez pas !

Repensez l’organisation de l’espace

Organiser la pièce intelligemment. A cette étape vous pourriez avoir besoin d’un coup de pouce professionnel pour savoir ce qu’il est possible ou non de faire. Si vous ne déplacez aucun élément nécessitant une arrivée d’eau ou d’électricité, la difficulté sera moindre. Mais si vous comptez repenser complètement la pièce, assurez-vous de la faisabilité des travaux.

Bon à savoir: les normes électriques applicables à la salle de bain sont assez restrictives. En particulier, si vous déplacez un composant (baignoire, lavabo, douche)… Il se peut que vous deviez revoir le positionnement de vos prises et interrupteurs!

Sélectionner meubles et matériaux avec soin

  1. Choisir les éléments: vous avez déjà fait une partie du travail en choisissant le style que vous souhaitiez retrouver. Il vous reste à faire les bons choix en termes de rapport qualité prix, et définir vos priorités en fonction de l’utilisation que vous aurez de cette pièce : douche ou baignoire ? Lavabo ou double vasque ? WC séparés ou inclus ?
  2. Choisir également les revêtements: priorisez ceux qui seront durables et facile d’entretien. Pour cela, ne transigez pas sur la qualité ! Une salle de bain étant une pièce humide, tournez-vous impérativement vers des matériaux qui ne craignent pas l’eau. Evitez également ceux qui sont trop fragiles et risqueraient par exemple de se tacher irrémédiablement au contact de cosmétiques ou de produits d’entretien.

Pour chacune de ces étapes vous pouvez être aidé et conseillé par un décorateur, architecte d’intérieur, ou même un architecte, surtout si vous entreprenez une création ou une grosse rénovation.

Une entreprise de rénovation sera également parfaitement en mesure de vous guider sur les contraintes et possibilités de votre pièce.

Vous savez maintenant ce que vous souhaitez faire, il est temps de passer à l’action !

Les travaux de rénovation en 6 étapes

Pour refaire une pièce, il faut suivre un ordre précis et toujours commencer par le haut (plafond) pour terminer par le bas (sol).

Voici les principales étapes que vous allez pouvoir suivre lors de la remise à neuf de votre salle de bain.

Effectuer les travaux de démolition

La priorité est de déposer les équipements dont vous ne voulez plus, puis d’évacuer les gravats.

Vous aurez ainsi le champ libre pour commencer les travaux.

Plomberie et électricité

S’il s’agit d’une rénovation lourde, il faudra déplacer le réseau électrique, ainsi que l’éclairage (suspension ou spots encastrés). Sachez que l’installation électrique obéit à des normes strictes, plus encore dans une salle de bain. Il est donc recommandé de faire appel à un professionnel, au moins pour cette partie des travaux. Il faut également prendre en comptes le(s) radiateur(s) voire un sèche-serviette.

En ce qui concerne les canalisations : arrivées et sorties d’eau, le chauffe-eau : de la même manière, il faudra faire des raccords (après avoir coupé l’arrivée d’eau !) qui nécessitent d’être un bricoleur chevronné afin d’éviter les fuites. Le recours à un professionnel est fortement conseillé dans ce domaine.

Préparer les surfaces

La dépose des revêtements existants n’est pas obligatoire ! En effet si les murs et sols sont sains et en bon état, il suffira de lessiver, et peut-être effectuer une reprise des murs en cas de peinture.

Sachez par exemple qu’un vieux carrelage bien posé, peut servir de support à un nouveau revêtement. Pour garantir une adhérence optimale à ce dernier il s’agira de bien le poncer la surface du carrelage déjà en place. Pour les petits budgets, il est possible de peindre le carrelage existant, ou de le recouvrir de carreaux adhésifs.

Ce qui est quasiment obligatoire en revanche, c’est le ragréage. Il s’agit d’aplanir le sol pour poser les sanitaires sur une surface impeccable.

Effectuer la pose des nouveaux revêtements

Commencez par le plafond, continuez en peignant les murs puis en posant la faïence murale. Vous pourrez enfin vous occuper du sol.

Chaque type de revêtement s’installe de manière spécifique et nous ne pouvons pas détailler tout cela ici.

S’il s’agit de carrelage, vous trouverez de précieuses informations ici.

Dans tout les cas, avant d’effectuer la pose d’un revêtement, il est impératif que le support soit :

  • Sain (pas de moisissures, de traces d’humidité, de champignons…)
  • Propre (poussière et taches doivent avoir été ôtées, ainsi – bien sûr – que le revêtement précédent)
  • Plane (rebouchez les éventuels trous et fissures, égaliser la surface si besoin)

Si vous respectez ces conditions, la pose sera facilitée et le résultat plus esthétique et durable.

Installer les sanitaires et le mobilier

C’est la dernière étape et aussi la plus satisfaisante car vous allez pouvoir admirer le résultat final !

Ne la bâclez pas pour autant et vérifiez une dernière fois que tout fonctionne correctement (chasse-d’eau, douche, robinet, éclairage…)

Attention à l’aération !

Afin d’éviter que la condensation ne vienne dégrader votre peinture toute neuve et faire moisir vos serviettes de toilette, il est nécessaire de vérifier que la pièce soit correctement ventilée.

L’idéal serait bien entendu qu’il y ait une fenêtre dans votre salle de bain, mais ce n’est pas toujours possible ; il est alors fortement recommandé d’installer une VMC. Celle-ci renouvellera l’air intérieur et vous évitera les soucis liés à l’excès d’humidité.

Si vos problèmes d’humidité persistent, sachez qu’il existe des déshumidificateurs d’air.

Vous savez maintenant comment vont se dérouler les travaux. Si vous ne voulez pas rénover seul votre salle de bain, remplissez le formulaire ci-dessous pour être mis en contact avec des professionnels qui pourront vous aider.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.