Calculer l’étiquette énergétique de son logement

Calcul de consommation pour l’étiquette énergétique

Consommation annuelle prise en compte

C = consommation chauffage (en kWh.ep) + eau chaude sanitaire (en kWh.ep) + consommation climatisation (en kWh.ep)

Si la maison n’utilise que de l’électricité

La consommation du chauffage + ECS =70 % de la consommation (nombre de KWh) indiquée sur la facture d’électricité.

Si seul le chauffe-eau utilise de l’électricité

La consommation du chauffe-eau est estimée à 16 % de la consommation sur la facture d’électricité.

Consommation d’une climatisation (kWh)

Durée d’utilisation journalière x nombre de jours d’utilisation par an x Puissance/1000

Si la maison utilise du gaz ou du fioul

La consommation à considérer est celle indiquée sur la facture du gaz ou du fioul

Consommation en énergie primaire (kWh.ep)

  • Pour l’électricité : 1kWh.ep = 2,58 kWh
  • Pour le gaz et le fioul: 1kWh.ep = 1 kWh

Consommation par m2

Consommation en énergie primaire/surface du bâtiment

Attention !

Il s’agit ici d’un calcul rapide pour que vous puissiez avoir une idée du classement énergétique de votre logement et y faire les travaux nécessaires afin de l’améliorer. Un diagnostic de performance énergétique doit être réalisé par un diagnostiqueur agréé.

Classement de l’étiquette énergétique d’un logement

Ce classement est celui du 1er juillet 2021.

Classe d’énergie

Consommation par m2

Émission de CO2 provenant du logement (par m2 par an)

Interprétation

A

Jusqu’à 70 kWh ep

Jusqu’à 6 kg CO2

Très économe en termes d’énergie 

Excellente isolation

Logement neuf avec une très basse consommation

B

Entre 70 et 110 kWh ep

7 à 11 kg CO2

Économe

Bonne isolation

Logement neuf avec un système de chauffage performant

C

Entre 111 et 180 kWh ep

12 à 30 kg CO2

Consommation normale

D

Entre 181 et 250 kWh ep

31 à 50 kg CO2

Consommation normale

(Construction aux années 80 ou 90)

E

Entre 251 et 330 kWh ep

51 à 70 kg CO2

Consommation moyenne au niveau national

F

331 à 420 kWh ep

70 à 100 kg CO2

Mauvaise isolation

Énergivore

Constructions anciennes (année 50 ou 60)

G

Plus de 420 kWh ep

Plus de 100 kg CO2

Très mauvaise isolation

Énergivore

Constructions très anciennes

Exemple de calcul d’une étiquette énergie

Pour une villa qui n’utilise que de l’électricité, sa facture d’électricité pour une année indique 5350 kWh en heures creuses et 4890 kWh en heure pleine.

Au total, elle a donc une consommation de 10 240 kWh.

Consommation chauffage + ECS = 70 % consommation totale = 0,70 x 10 240 = 7168 kWh/an

La maison a une climatisation de 2000 W qui marche 5 heures par jour et environ 60 jours par année.

Consommation de la clim = 5 x 60 x 2000/1000 = 600 kWh/an

Ce qui donne une consommation totale de : 7168 + 600 = 7768 kWh/an

En le multipliant par 2,58, on a : 20 041,44 KWh.ep/an

Si la surface habitable du logement est de 150 m2, la consommation par m2 devient :

Calcul étiquette énergie

20 041,44/150 = 133,6 KWh.ep/m²/an.

Elle fait donc partie de la classe C.

Étiquette énergie : Définition

L’étiquette énergie d’un logement est une donnée qui permet aux acquéreurs ou locataires d’un bâtiment de connaître la consommation énergétique du bien. Elle s’obtient suite à un diagnostic de performance énergétique (DPE). 

Ce document permet donc à l’acquéreur d’estimer les dépenses en énergies qu’il va investir en s’appropriant le bien. Il informe également sur l’émission de gaz à effet de serre provenant du bâtiment.

Les critères considérés pour le calcul de l’étiquette énergie d’une maison

  • Localisation et orientation du logement.
  • Surface du bâtiment et nombre de niveaux.
  • Isolation de bâtiment (combles, toiture, plancher, mur, ouverture).
  • L’ancienneté de la construction.
  • Système de chauffage utilisé (bois, gaz, électricité…).
  • Système de ventilation utilisé.

Méthode de calcul de l’étiquette énergétique

Méthode de facture

La consommation annuelle est estimée à partir des factures d’énergie des 3 dernières années. On additionne le total des KWh indiqués par ces factures puis le diviser par la surface du logement. Ainsi, on obtient la consommation par m2 afin d’identifier son classement.

Méthode 3CL

Le terme 3CL signifie Calcul de la Consommation Conventionnelle du logement. Cette méthode se fait en considérant toutes les caractéristiques pour le calcul thermique du bâtiment telles que :

  • Durée d’occupation de l’habitation par an ;
  • Climat de la région ;
  • Température de chauffage intérieure ;
  • Énergie nécessaire pour le chauffe-eau ;
  • Taille du bâtiment…

FAQ

Comment choisir la méthode à utiliser ?

La méthode à utiliser pour le calcul de l’étiquette énergie n’est pas choisie librement par le diagnostiqueur. Il y a un règlement à suivre suivant le type de logement. 

Type de logement

Méthode utilisée

Maison individuelle

  • Méthode de facture pour une construction avant 1948
  • Méthode 3CL pour une construction après 1948

Logement avec chauffage collectif

Méthode sur facture

Logement avec chauffage individuel

  • Méthode de facture pour une construction avant 1948
  • Méthode 3CL pour une construction après 1948

Logement collectif

  • Méthode de facture pour une construction avant 1948
  • Méthode 3CL pour une construction après 1948

Tertiaire dans un bâtiment à usage d’habitation

Méthode sur facture

Néanmoins, à partir du 1er juillet 2021, c’est la méthode 3 CL qui est utilisée, car elle correspond mieux au nouveau DPE.

 

Quelles astuces pour améliorer l’étiquette énergie de son logement ?

Dans quelques années, il sera interdit de mettre en location les logements au plus bas du classement (F et G). Pour prévenir cette situation, il existe quelques astuces pour faire monter le classement de votre étiquette énergie.

  • Isoler les combles.
  • Isoler les murs et les planchers.
  • Amélioration des vitrages et joints des ouvertures (portes et fenêtres).
  • Installer un panneau solaire.
  • Privilégier les équipements écologiques.

 

Qui peut déterminer l’étiquette énergie ?

Pour être valable, le calcul de l’étiquette énergie d’un logement doit être réalisé par un diagnostiqueur qui respecte les conditions suivantes :

  • Professionnel du métier ayant toutes les compétences requises ;
  • Avoir une certification à jour autorisant la réalisation d’un DPE (délivrée par le Comité Français d’Accréditation).
  • Avoir une assurance responsabilité civile professionnelle.
  • Pas de lien avec le vendeur ou le bailleur afin d’éviter toute sorte d’impartialité.

 

Combien coûte un DPE en moyenne?

Le budget pour un diagnostic de performance énergétique varie de 95 € à 150 € selon le nombre de pièces et le nombre de niveaux du bâtiment.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.