Peinture anti-bruit ou isolante phonique : prix, avantages et fonctionnement

Vivre à proximité d’une autoroute, près de voisins bruyants, avec des murs fins ou dans un environnement bruyant n’est pas chose facile. Si vous cherchez une solution à cette problématique, cet article vous parlera dans les détails de certaines solutions notamment de la peinture isolante phonique.

Pot de peinture anti-bruit

Budget récapitulatif

Pour la pose de la peinture isolante phonique, le tableau suivant présente les détails des prix des matériaux, de la main d’œuvre et de la dépose des anciens revêtements.

Matériaux

Prix d’achat TTC

Prix de pose

Sous-couche

20€/l

20 à 30 € /m²

Peinture isolante phonique

25 €/l

Enduit

2 à 5€/ m²

8 à 15€/ m²



Travaux

Prix TTC

Décapage d’une ancienne peinture (si nécessaire)

20 à 40€/ m²

Dépose de la faïence

20 à 30€/ m²

Dépose de tapisserie

10 à 15 € /m²

Dépose de lambris

20 à 25 € /m²

Polystyrène

25€ /m²

Revêtement textile

10 à 25€ /m²

Fermeture des fissures

20 à 25 € /m²

 

A quoi sert et comment fonctionne une peinture anti-bruit ?

La résonance des bruits venant de l’extérieur ou du voisinage (klaxons, musiques ou toutes autres résonances) est très souvent dérangeante et difficile à vivre. La peinture anti-bruit est une solution efficace pour pallier à cette difficulté et vous permet d’avoir la tranquillité chez vous. Sa fabrication est inspirée de la capacité naturelle de la neige à étouffer les sons grâce aux micro-poches d’air qu’elle renferme.

La peinture isolante phonique quant à elle réduit jusqu’à 50% les bruits extérieurs grâce à sa composition en microbilles de verre. Ces microbilles emprisonnent l’air qui devient une barrière phonique de par sa propriété isolante.

Prix de préparation du support

La préparation du support consiste en la réalisation de certains travaux préliminaires avant l’application de la peinture isolante phonique. En premier, il s’agira de faire la dépose du revêtement et s’ensuivront les autres opérations. Les autres travaux à réaliser dépendent principalement de l’état des supports à peindre.

Sur ce, le professionnel doit d’abord vérifier les conditions dans lesquelles se trouve le support.

Si le support est peu dégradé, sa préparation consiste :

  • À dépoussiérer les murs et à brosser la face arrière des dalles pour favoriser l’accolement de la sous-couche.
  • À l’aide d’un peigne, à encoller la cloison avec une colle spécifique. C’est une colle conçue particulièrement pour ces genres de travaux.
  • A croiser les joints dans le but de rendre plus efficace la barrière antibruit.
  • A appliquer un enduit.

En plus de tous ces travaux en fonction de votre besoin vous pouvez notamment faire la pose d’une peinture sans solvant au mur et ensuite le tapisser.

Lorsque la dégradation du support est très avancée ou que le mur est en mauvais état, cela requiert des travaux préliminaires un peu plus complexes tels que le décapage de l’ancien revêtement (peinture), la fermeture des fissures. A cela s’ajoutent toutes les opérations précédentes.

Toutes ces opérations ont pour but d’avoir un support adéquat pour favoriser la pose de la peinture isolante phonique. Entre autres, l’artisan doit aussi déplacer tout objet de gêne sur le chantier et protéger de même les sols.

Le tableau suivant vous en donne sur le détail du budget à prévoir pour la préparation du support :

Travaux

Prix TTC

Décapage de peinture

20 à 40€/ m²

Dépose de la faïence

20 à 30€/ m²

Dépose de tapisserie

10 à 15 € /m²

Dépose de lambris

20 à 25 € /m²

Polystyrène

25€ /m²

Revêtement textile

10 à 25€ /m²

Enduit

30 à 35 €/m² (avec pose)

Fermeture des fissures

20 à 25 € /m²

Prix d’application d’une peinture isolante phonique

Plafond d'une couleur différente du mur
Plafond d’une couleur différente du mur

Le prix de l’application de la peinture dépend de deux facteurs : le coût du matériel et la surface à peindre par le professionnel. Pour ce qui concerne l’achat des produits, vous devez prévoir l’acquisition d’une sous-couche en plus de la peinture isolante phonique. Quant au coût de la pose, il oscille en fonction de la surface et de la main d’œuvre. Un litre de peinture (sous-couche + 2 couches de peinture), vous permet de peindre au moins 4m².

En ce qui concerne le passage des deux solutions, il vous faut prévoir de passer une couche de sous-couche et deux couches de peinture isolante phonique. Pour son efficacité habituellement, les trois couches suffisent pour réduire de moitié la résonance sonore.

Voilà le coût des travaux :

Matériaux/Travaux

Prix TTC

Sous-couche

20€/l

Peinture isolante phonique

25 €/l

Pose

20 à 30 € /m²

En plus des dépenses s’ajoutent d’autres frais inclus dans le prix de pose :

  • achat du rouleau en nid d’abeille : son prix oscille entre 5 et 20 euros. Vous devez être attentifs dans le choix du rouleau parce qu’il doit nécessairement correspondre au genre de peinture posé. Les rouleaux en nid d’abeille servent à peindre les murs et les façades et rendent la tâche très facile. Ils sont également utilisés pour les peintures décoratives
  • achat du rouleau à poils mi- longs. Il coûte entre 8 et 20 euros mais les modèles haut de gamme vont jusqu’à coûter 80 euros. Un rouleau à poils mi- longs est parfait pour la toile de verre ou le crépi et favorise la pose intégrale de la peinture sur le support.
  • achat d’un bac à peinture et d’une grille d’essorage : 5 à 10 euros

Néanmoins, il est toujours bienséant de confier le travail à un professionnel du métier.

Avantages et inconvénients

La peinture isolante phonique présente plusieurs avantages et très peu d’inconvénients.

Voici quelques avantages qu’elle présente :

  • elle est une peinture acrylique de texture dont les caractéristiques facilitent son application contrairement aux autres peintures.
  • elle offre un rendement de 10 m² par litre, un temps de séchage plus court, un taux de COV de 2gr/l, soit une pollution intérieure raisonnable
  • elle améliore la qualité de vie des habitants face aux résonances sonores
  • sa rénovation est aussi facile et ne demande pas des travaux complexes
  • elle s’applique sur des boiseries, des murs et des plafonds
  • elle est fabriquée de sorte à ne pas entacher à l’aspect décoratif d’un support
  • elle est facile d’entretien et est lessivable avec de l’eau
  • elle existe dans plusieurs couleurs : la teinte de blanc (blanc grisé ou ivoire), la teinte galet, le gris garni, la fleur de sel, teinte pastel et la teinte brune…

De surcroît, lorsque la peinture est d’une gamme supérieure, elle offre particulièrement des propriétés isolantes thermiques qui pourraient réduire de 20% votre facture énergétique. Cette capacité est due à leur épaisseur qui favorise isolement du froid et la réduction des risques de déperditions thermiques grâce aux microbilles de verre.

Pour ce qui est des inconvénients, la peinture isolante phonique est onéreuse et requiert l’application d’une sous-couche. Elle dégage de même une odeur légère pendant le séchage et peut devenir toxique si vous l’aspirez pendant un long moment.

Comment appliquer la peinture anti-bruit ?

L’application d’une peinture anti-bruit requiert une méthode spécifique pour avoir un bon résultat final. Elle passe par plusieurs étapes :

  • L’application d’une sous-couche (elle se fait grâce à un rouleau nid d’abeille) :

    • 1ère étape : dégager les angles et les périphéries avec une brosse à rechampir
    • 2ème étape : imbiber la moitié du rouleau dans un bac à peinture
    • 3ème étape : essorer le rouleau tout en veillant à répartir le produit convenablement
    • 4ème étape : faire un passage horizontal et vertical sans charger à nouveau en peinture de sorte à bien étaler le produit
    • 5ème étape : passer au séchage de la sous-couche durant 4 heures
    • Pour plus d’efficacité vous devez travailler par zone de 1 m² en veillant à superposer les bordures.
  • L’application de deux couches de peinture isolante phonique : elle consiste à passer deux couches supplémentaires à l’aide d’un rouleau à poils plus long que le précédent.

Où utiliser la peinture à isolation phonique ?

La peinture anti-bruit est utilisable sur toutes les surfaces où on peut passer les peintures ordinaires. Il est surtout préférable que vous le mettiez sur les murs, mais il n’est pas nécessaire de le passer dans toute la maison. Choisissez spécifiquement les lieux qui requièrent une insonorisation et peignez le restant de la maison avec la peinture ordinaire.

Etant donné que la peinture anti-bruit a des limites et est efficace jusqu’à un niveau de fréquence de résonance, vous pouvez l’utiliser dans le cas où vous entendez une résonance faible (bruit du chien, du voisin ou de la musique ; sonnerie et coups de klaxon) traverser vos murs. Mais la peinture isolante n’est pas 100 % efficace, vous risquez d’entendre encore des sons et elle peut être couplée à l’ajout d’un isolant phonique !
En plus des murs et plafond, cette peinture est aussi appliquée sur le bois et le métal…

Les autres solutions pour renforcer l’isolation phonique

Lorsque vous désirez utiliser une solution contre les bruits en dehors de la peinture anti-bruit, il existe d’autres solutions alternatives parfois plus efficaces. Ces produits disponibles sur le marché présentent des avantages non négligeables.
Par l’exemple, les plaques murales ont pour avantages spécifiques d’être utilisées pour revêtir les murs qui présentent des défaillances (mûrs très abîmés). L’utilisation des plaques murales offre de même la possibilité de faire le choix du revêtement adéquat selon vos envies et vos goûts sans dépenser énormément d’argent.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.