Les dimensions d’une fosse septique

Laborieuse mais pas aussi complexe qu’il n’y paraît, la conception de fosse septique demande de la technicité, de la rigueur ainsi que des calculs précis pour un usage futur sûr et durable. De la mise en place du coffrage à l’élaboration de la ventilation, retrouvez dans ces quelques lignes tout ce qu’il faut savoir concernant la conception de fosse septique plus tous les détails concernant les dimensions d’une fosse septique.

Fosse septique de 2000l

Les dimensions d’une fosse septique

Les dimensions d’une fosse septique suivent des normes et des réglementations bien précises. On parlera donc de dimensions universelles à déterminer principalement suivant le nombre d’utilisateurs approximatif. Ci-dessous tout ce qu’il faut savoir sur les dimensions d’une fosse septique.

Loi sur les dimensions d’une fosse septique

La loi régissant les dimensions d’une fosse septique est relative au Code de la construction et de l’habitation, elle stipule que la détermination de la taille d’une fosse septique suit l’équivalent-habitant (EH) qui lui équivaut au nombre de pièces principales. Suivants les cas qui sont dispensés  de cette législation:

  • Les divers établissements où la capacité d’accueil seule régit le dimensionnement de la fosse septique
  • Les habitations individuelles composées de plusieurs chambres

Notons que tout foyer, habitation, bâtiment doit impérativement disposer d’une fosse septique lui convenant suivant la législation et la règlementation mise en place.

Référence de calcul d’une fosse septique

Comme dit précédemment, le dimensionnement d’une fosse septique se fait suivant l’équivalent-habitant. Pour toujours plus de fiabilité et de sûreté, ci-dessous les principaux points de référence pour le calcul de dimensionnement d’une fosse septique :

  • Nombre d’habitants
  • Taille de la maison
  • Nombre de pièces principales PP
  • Equivalent-habitant EH

Si ces deux point évoqués vous induisent en erreur et ne vous rassurent pas, on vous conseillera de toujours vous tourner vers ce que dit la loi concernant le dimensionnement de la fosse septique.

Détermination de la dimension d’une fosse septique

Exemple de dimension d'une fosse septique de 1000l
Exemple de dimension d’une fosse septique de 1000l

Suivant la législation, la référence la plus pratique et la plus fiable en matière de dimensionnement d’une fosse septique, c’est le PP (nombre de pièces principales dans l’habitation). En effet, 1 pièce équivaut à 1 habitant. Il faut toutefois se conformer à l’article R2224-6 du code général des collectivités territoriales qui stipule qu’une pièce de 40 m² à 60 m² est considérée comme 2 PP tandis qu’une pièce de 60 m² à 80 m² est considérée comme 3 PP.

 

Il est à noter que la taille d’une fosse septique ne peut aller en-dessous de 3m³ ou encore de 3000 litres dans le cas d’une habitation contenant environ 5 pièces principales.

Ci-dessous un tableau récapitulatif concernant la détermination du dimensionnement d’une fosse septique :



Nombre de pièces principales

Volume de la fosse septique

Hauteur minimum d’eau

Largeur minimum de la fosse

2

1.5 m3

700 mm

1 m

3

2 m3

1,30 m

1,30 m

4

2.5 m3

1,40 m

1,40 m

5

3m³

1,50 m

1,50 m

6

4m³

1,50 m

1,60 m

Ajout par pièce supplémentaire

1m³

600 mm

700 mm

Budget récapitulatif

Retrouvez ci-dessous un budget récapitulatif concernant l’installation d’une fosse septique :

Types de fosse septique

Prix d’achat

Prix d’installation

Fosse septique en polyéthylène

3 500 à 7 000€

400 à 1 000€

Fosse septique écologique

5 000 à 9 000€

4 500 à 9 000€

Fosse septique toutes eaux

4 000 à 6 000€

1 000 à 5 000€

Fosse septique avec filtre à sable

3 000 à 7 000€

3 500 à 6 000€

Fosse septique à épandage

3 000 à 9 000€

3 000 à 6 000€

Notons que l’installation d’une fosse septique nécessite le paiement d’une TVA. S’il s’agit de changement d’une fosse septique existante, on parlera d’une TVA à hauteur de 10%. S’il s’agit d’une construction neuve, comptez une TVA à hauteur de 20%.

Quels sont les différents types de fosse septique ?

Il existe différents types de fosse septique et pour bien choisir son type de fosse septique, il est important de savoir de quoi il en relève : quels sont les avantages et quels sont les inconvénients.

  • Fosse septique avec épandage : ce type de fosse septique consiste en l’installation de divers tuyaux d’épandage rigides enterrés dans un lit de gravier. Il s’agit d’un dispositif économique car ne nécessite la mise en place d’un grand dispositif. Le principal inconvénient est que la fosse septique avec épandage ne convient qu’aux seuls sols meubles et perméables en plus d’une zone plutôt conséquente.
  • Fosse septique avec filtre à sable : suivant le concept de fosse septique avec filtre à sable, un amas de sable siliceux lavé vient remplacer le sol naturel. Notons que des tuyaux d’épandage sont recouverts du sable siliceux, ce sont d’ailleurs les microorganismes qui composent les grains de sable qui permet un traitement de l’eau. La fosse septique avec filtre à sable est une très bonne alternative s’il n’est pas possible de mettre en place une fosse septique avec épandage. En revanche sa mise en place est un peu complexe et laborieuse.
  • Fosse septique avec massif filtrant zéolithe : le système de filtrage de l’eau est ici assuré par de la zéolithe naturelle type chabasite, ce dernier est placé dans une coque étanche suivi d’une couche à granulosité fine et épaisse. Le principal avantage de ce type de fosse septique est qu’il propose un système écologique, question inconvénient : la mise en place est relativement coûteuse.
  • Fosse septique avec massif filtrant compact : il consiste en la mise en place d’un massif filtrant qui reçoit la totalité des eaux usées d’origine domestiques prétraitées. Ensuite, l’infiltration de l’eau dans le sol est rendu possible grâce au massif filtrant lui-même.
  • Fosse septique avec phytoépuration : classé parmi les types de fosse septique écologique, ce dernier consiste en la mise en place de végétaux plantés. Notons que les végétaux ne vont pas assurer le rôle d’épuration mais permettra plutôt l’aération du massif filtrant en lui-même.

Déroulement de la mise en place d’une fosse septique

Avant la description en détail de la mise en place d’une fosse septique, rappelons les divers principes de conception de ce dispositif d’assainissement. Ainsi, la fosse septique a pour but de :

  • Assurer qu’il n’y ait pas d’obstruction au niveau de l’assainissement
  • Assurer la ventilation afin d’évacuer les gaz accumulés
  • Assurer la stabilité du liquide et éviter ainsi le dépôt ou encore la flottaison de matières solides
  • Permettre une bonne rétention adéquate des eaux usées arrivant dans la fosse

Les étapes de pose d’une fosse septique

La mise en place d’une fosse septique pour une nouvelle construction se fait suivant les étapes précises présentées ci-dessous :

  • Détermination de la zone de pose : il est d’une importance capitale que la zone de pose de la fosse septique soit une zone accessible mais non circulatoire. Il est aussi important de vérifier l’existence de nappe phréatique.
  • Retrait de la terre végétale : pour les grandes constructions, l’intervention d’un bulldozer peut être nécessaire. Pour une construction classique, une pelleteuse peut faire l’affaire, toujours est-il que ces engins doivent impérativement être manipulés par des professionnels.
  • Procéder à la fouille : c’est lors de cette étape qu’il faudra prévoir environ 30 à 40 cm de plus par rapport à la dimension totale de la fosse septique, autant en longueur qu’en largeur. Notons aussi la nécessité de prévoir 10 cm de lit de pose avec une pente allant de 2 à 4% des canalisations.
  • Mise en œuvre du lit de pose sans pente : il s’agit d’un dispositif mesurant environ 10 cm avec en plus du sable en vue de le stabiliser.
  • Pose de la cuve : la pose de la cuve se fait à l’horizontale en référence avec le fond.
  • Remblayage : le remblayage se fait avec du sable stabilisé, notamment autour de la cuve.
  • Jonction de la fosse : vient ensuite le raccordement de la fosse. Notons toujours la pente allant de 2 à 4% qui permet d’assurer l’évacuation. Cette étape est aussi composée de celle de la ventilation qui se fera grâce à une sortie apposée à la toiture.

Hormis l’intervention nécessaire de certains gros engins, l’ensemble de l’installation d’une fosse septique doit être réalisée par un professionnel afin de garantir son bon fonctionnement ainsi que le bon déroulement de la mise en place en général.

Questions sur la fosse septique

La fosse septique est un dispositif d’assainissement plutôt curieux sur certains points. Ci-dessous quelques questions qu’on se pose tous sur le mode de fonctionnement d’une fosse septique et bien plus encore.

  1. Comment fonctionne une fosse septique ?
    Vous aussi vous vous demandez comment se fait-il que la fosse septique ne se remplit pas indéfiniment ? Non, il ne s’agit pas de magie car tout dépend du mode de fonctionnement. Premièrement, rappelons que la fosse septique est un système d’assainissement autonome qui a pour rôle de récupérer les eaux usées provenant des toilettes. Ainsi, la fosse septique ne se remplit pas indéfiniment pour la simple raison qu’elle assure la transformation des déchets solides en gaz ; il s’agit là d’un procédé de biodégradation lent. Le processus se déroule comme suit : i) liquéfaction ii) phase acide ii) transformation des acides.

  1. Le gaz contenu dans la fosse septique est-il toxique ?
    Oui, le gaz contenu dans la fosse septique est extrêmement toxique. En effet, il s’agit d’hydrogène sulfuré aussi connu sous le nom de HS2. Enfermé dans une zone close, l’inhalation de ce gaz peut conduire à une asphyxie mortelle et l’ensemble de ces symptômes sont plus connus sous le terme de « coup de plomb ».

  1. Le gaz rejeté par la fosse septique est-il toxique ?
    En ce qui concerne le gaz rejeté par la fosse septique, ce dernier n’est pas toxique. Suivant le processus de biodégradation décrit précédemment, il se transforme en carbone d’origine recyclable qui n’est néfaste ni pour l’homme ni pour l’environnement.

  1. Quels sont les inconvénients d’utilisation d’une fosse septique ?
    La mise en place d’une fosse septique se conjugue avec des avantages divers mais aussi certains couacs lorsque l’installation n’est pas réalisée correctement. Le souci le plus souvent rencontré résulte d’un dysfonctionnement lors de la digestion anaérobique, c’est ce dysfonctionnement qui entraîne les mauvaises odeurs ainsi que les engorgements. Rappelons que la digestion anaérobique est l’étape de transformation des matières solides en acides.

  1. Que faire contre les mauvaises odeurs émanant de la fosse septique ?
    Si tel est votre cas, on vous conseillera de faire appel aux services d’un professionnel. Il peut être nécessaire de procéder à une vidange de la fosse. Notons qu’il n’y a que le SPANC (Service Public d’Assainissement Non Collectif) ainsi qu’une entreprise habilitée par la préfecture du département, qui peut intervenir pour effectuer une vidange de fosse septique. Comptez entre 150 et 350€ la vidange d’une fosse septique.

  1. À quelle fréquence vider sa fosse septique ?
    Il est conseillé de procéder à la vidange de sa fosse septique en moyenne tous les 4 ans, mais il ne s’agit que d’une fréquence moyenne car la véritable référence pour savoir quand faut-il vider sa fosse septique est le niveau de boue contenue dans la fosse. Une fois le seuil de 50% atteint, il est impératif de procéder à une vidange car ce seuil passé les risques sanitaires peuvent être très grave.

  1. Doit-on vider sa fosse septique dans le cas d’une revente d’une maison ?
    Non, il n’est pas impératif ni obligatoire de vider sa fosse septique s’il y a revente de bien. En revanche, il est nécessaire de fournir un certificat de diagnostic d’assainissement non collectif.

  1. Pourquoi une fosse septique se bouche ?
    La principale raison pour laquelle une fosse septique se bouche est qu’il y a présence d’éléments qui obstruent les tuyaux de canalisation. L’obstruction peut se retrouver tant au niveau des toilettes que bien d’autres éléments reliés à la canalisation jointe à la fosse septique. Si vous vous trouvez dans ce cas, il sera nécessaire de contacter un professionnel pour y remédier.

  1. Combien de temps pour installer une fosse septique ?
    La mise en place d’une fosse septique n’excède pas une semaine, suivant la taille de celle-ci. La durée des travaux dépend aussi du dispositif choisi. Rappelons le caractère obligatoire de la fosse septique dans une habitation.

  1. Quelle est la durée de vie d’une fosse septique ?
    La durée de vie d’une fosse septique classique se situe aux environs de 25 ans, en revanche une fosse septique en béton dure en moyenne 20 ans.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.