Quel chauffage choisir ?

Question essentielle lors de la rénovation ou la construction d’un logement : quel chauffage choisir ? Lequel s’adaptera le mieux à votre projet ? Comment se chauffer de façon confortable, avec un système écologique et bien-sûr au meilleur rapport qualité prix ? Nous allons vous guider pas à pas et vous donner les clés pour faire LE meilleur choix pour votre logement !

QUELS TYPES DE COMBUSTIBLES ?

Il existe de nombreux combustibles de chauffage. Etudions leurs spécificités :

Chauffage au gaz (chaudière) :

Gaz naturel et propane :

Point de comparaison

 

Description

Fonctionnement

Injecté dans une chaudière, le gaz va subir une combustion (silencieuse) constante et complète, et ainsi chauffer l’eau du chauffage central et/ou de l’eau des sanitaires.

Durée de vie

Entre 10 et 20 ans (selon qualité et entretien)

Avantages

Chauffage central le plus répandu.

Pourquoi? Parce qu’il est:

– Il est confortable et bon marché.

– Le gaz reste très avantageux vs. l’électricité, malgré les hausses successives.

– Les chaudières modernes (condensation…) proposent des faibles consommations.

Inconvénients

Requiert d’évacuer les gaz de combustion vers l’extérieur => travaux à prévoir.

Nécessite un raccordement au gaz de ville.

Entretien de la chaudière à prévoir!

Particularités

Recommandations

Vous pouvez remplacer votre vieille chaudière par un modèle au gaz. C’est un modèle qui propose un bon rapport qualité / prix, et qui est éligible à des aides.

control digital du thermostat de la chaudiierePetit point sur le propane : c’est un gaz liquéfié. Il s’adresse à ceux qui ne peuvent pas être raccordés au gaz de ville.

Son tarif est plus élevé que celui du fioul mais varie moins.

L’installation (chaudière + cuve) est simple et son prix est souvent pris en charge par le fournisseur.

Chauffage électrique :

Point de comparaison

 

Description

Fonctionnement

Par convecteurs, appareils à effet joule, plafond ou plancher électrique, ou radiateurs (systèmes dont vont grandement dépendre la qualité et le prix de votre chauffage)

Durée de vie

Avantages

Coût d’investissement de départ faible, utilisation simple, et maintenance peu coûteuse.

Inconvénients

Energie chère, consommation élevée pour une température constante donc revient cher à l’usage.

Particularité

Contexte d’augmentation des prix de l’électricité!

Recommandations

Bien adapté aux petites surfaces qui ont une isolation performante ou à une utilisation occasionnelle (maison de vacances, etc.)

Comparer les fournisseurs d’électricité pour économiser sur le kwh !

N.B. Si vous optez pour un chauffage électrique, priorisez les radiateurs aux convecteurs et appareils à effets joule. Ces derniers produisent des poussières, dessèchent de l’atmosphère intérieure, engendrent des trains de chaleur (alternance chaud/froid brutales), ont une durée de vie courte, assez cher à l’achat). Ces installations doivent être réservées au chauffage d’appoint ponctuel.

Chauffage à la pompe à chaleur :

Il existe plusieurs types de pompes à chaleur : les principaux sont les systèmes air/eau et air/air.

Système

Air/eau

Aérothermie (air/air)

Fonctionnement

Elle « capte » des calories « gratuites » prélevées à l’extérieur, et les restitue dans le circuit de chauffage central de radiateurs à eau.

La pompe capte également la chaleur à l’extérieur mais la diffuse grâce à un système de ventilo-convecteurs

Durée de vie

15 à 20 ans

15 à 20 ans

Prix de la pompe

11 000 € en moyenne (allant de 5 000 à 15 000 € TTC)

7 000 € en moyenne (allant de 6 000 à 10 000 € TTC)

Prix d’entretien

100 à 300 € (toujours recommandé, mais obligatoire seulement lorsque plus de 2kg de fluides sont contenus).

Avantages

Très performant

Evite l’installation d’un réseau hydraulique (pose de radiateurs). Permet de rafraîchir en été.

Faible inertie donc monte très vite en température

Inconvénients

Coût d’installation lourd

Coût d’installation lourd

Répartition de chaleur pas toujours idéale

Particularités

Le plus utilisé en l’absence de gaz de ville ;

 

Recommandations

Grosses économies si vous remplacez une ancienne chaudière à fioul

En remplacement de radiateurs électriques par exemple.

A noter qu’il existe également :

  • Des pompes à chaleur eau-eau, plus rares, qui prélèvent la chaleur dans l’eau (ex: puits forage, nappe phréatique). Leur prix varie entre 10 000 et 20 000 € pour une installation de 1200 € à 2 600 €.
  • Des pompes géothermiques (sol/eau ou sol/sol) dont les capteurs sont enterrés dans le sol (coût des travaux non négligeable). Leurs tarifs tournent autour de 12 000 à 16 000 €, avec une pose de 700 à 3 500 €. L’investissement initial est important, mais il reste intéressant compte tenu de la performance de ces systèmes (rendement élevé)!
  • Des pompes à chaleur réversible. Leur fonctionnement est simplement de puiser la chaleur de façon intelligente (en été : dedans, pour rafraichir ; en hiver : dehors, pour réchauffer l’intérieur). Ce système procure un confort optimal pour un rapport de prix très intéressant. Comptez entre 6 000 et 10 000 euros pour son installation, fournitures comprises.air conditioning
Faites réaliser des devis au juste prix par des professionnels qualifiés

Chauffage au fioul :

Point de comparaison

 

Description

Fonctionnement

Chaudière raccordée à une cuve à fioul. Différents types de chaudières existent : classique, à basse température, à condensation (de la moins efficace à la plus performante).

Durée de vie

Moyenne de 20 à 25 ans.

Avantages

La chaudière à condensation (seulement) est éligible aux aides de l’Etat (voire plus loin dans l’article)

Fonctionnement en autonomie (excepté le rechargement 1 fois par an). Rendement correct pour les plus performantes.

Possibilité d’installer des systèmes de régulation (thermostat programmable ou non, etc).

Inconvénients

Combustion assez bruyante ; rejets de particules et suie ainsi que et fumées importantes ; Très polluant ; Cuve à fioul nécessitant un espace de stockage encombrant, remplissage annuel. Chaudière obligatoirement posée au sol. Investissement onéreux.

Particularités

Prix de cette énergie très fluctuant (dépend du prix du pétrole).

Recommandations

Remplacez votre ancienne chaudière à fioul par une plus performante pour économiser les équipements déjà en place comme la cuve.

Le fioul est à choisir en dernier recours pour les maisons non raccordées au gaz, ne pouvant pas installer non plus de pompe à chaleur.

Chauffage au bois :

Wood stove heating with in foreground wood pellets - economical heating system conceptBois buche ou appareils à granulés ?

Les bûches sont polluantes et produisent des fumées visibles et odorantes, de moins en moins tolérées par le voisinage. Il est donc conseillé de leur privilégier les granulés. Certains constructeurs proposent même des poêles à effets visuels de combustion très similaires à ceux au bois.

Point de comparaison

 

Description

Fonctionnement

Chaudière à granulés à charger en bois (bois déchiqueté, copeaux, plaquettes, bûches ou granulés), raccordé au chauffage central.

Prix des fournitures

3 000 à 13 000€

Durée de vie

15 à 25 ans

Avantages

Source d’énergie abondante et la moins chère!

Chauffage confortable.

Bon rapport qualité/prix pour cette énergie.

Inconvénients

Recharges constantes pour les chaudières « manuelles ».

Pour les modèles « automatiques », silo à installer dans une pièce sèche, chauffée, ventilée.

Particularités

Gaz de combustion à évacuer.

L’approvisionnement en bois varie selon les régions, vérifiez si des fournisseurs se trouvent à proximité de chez vous avant d’opter pour cette solution

Recommandations

Chauffage adapté aux logements sans contraintes d’espace (silo de stockage). Ou aux logement utilisés ponctuellement (version manuelle).

Chauffage à l’énergie solaire :

Point de comparaison

 

Description

Fonctionnement

Plusieurs options:

Le photovoltaique: les rayons lumineux produisent de l’électricité, qui est utilisée pour le chauffage.

Le thermique: des modules captent la chaleur du soleil, qui est utilisée pour le chauffage de l’eau.

Durée de vie

20 ans à 100% puis fonctionnement à 80% jusqu’à 25 ans

Avantages

Utilise une énergie gratuite! Une fois que le système est amorti, vous-vous chauffez gratuitement!

Inconvénients

L’installation est chère et dépendante du soleil. Elle ne peut pas être opérationnelle 100% du temps donc il faut compléter avec un chauffage d’appoint.

Particularités

Recommandation

A coupler avec une autre solution de chauffage.

QUEL SYSTEMES DE DIFFUSION ?

La chaleur, quel que soit le type de combustible, est diffusée de différentes manières :

  • Soit par convection: L’air chaud monte au plafond, refroidit et retombe. Il est alors de nouveau réchauffé. On le retrouve dans les convecteurs électriques.
  • Soit par rayonnement: Des ondes de chaleur horizontales chauffent tous objets et corps à proximité, sans mouvement d’air. Apporte une température plus constante.

Elle peut être émise :

  • avec ou sans inertie: par accumulation de chaleur, ou directement ;
  • à basse température pour les radiateurs basse température.

Et ce, soit par une installation de :

  • petite surface fournissant des températures élevées, type radiateurs classiques ;
  • grande surface de chauffe comme par exemple un plancher chauffant à très basse température.

A QUEL PRIX ?

Comparatif des chauffages :

Un foyer français dépense en moyenne 1 600 euros par an dans son chauffage.

Pour rentrer un peu plus dans les détails, prenons l’exemple d’un logement d’une centaine de m2 avec une isolation correcte :

Chauffage

Prix de la pose

Coût annuel moyen

Convecteurs (électriques)

1 500 €

2 400 €

Plancher chauffant électrique seul

4 500 €

1 600 €

Chaudière au fioul

6 500 €

1 900 €

Pompe à chaleur (aérothermique)

6 500 €

1 200 €

Chaudière bois-bûche

6 600 €

730 €

Pompe à chaleur (géothermique)

38 000 €

600 €

Pompe à chaleur (air/eau)

11 500 €

900 €

Chaudière au gaz (condensation)

3 400 €

1 000

Poêle à granulés

4 000 €

500 €

Chaudière à granulés

6 800 €

600 €

Chaudière hybride (solaire et batteries graphites)

13 500 €

500 €

Panneaux aérovoltaïques

26 000 €

400 €

Vous savez quel chauffage choisir ? Alors…

De quelles aides puis-je bénéficier

 L’installation ou le changement de certains types de chauffages donnent droit à différentes subventions :

  • Crédit d’impôt (CITE) de 30% :
    • Si l’installation et faite par un professionnel certifié RGE,
    • Non applicable à un logement construit il y a moins de 2 ans
    • Ne sont pas éligibles : les chaudières autres qu’à condensation
    • Va évoluer prochainement au profit d’un système où il ne sera pas nécessaire d’avancer d’argent.
  • TVA à taux réduit à 5,5%
    • Sur les fournitures et leur installation (par un professionnel)
  • Eco-prêt à taux zéro :
    • Jusqu’à 30 000 € de crédit
    • Sans remboursement d’intérêts
  • Primes Coup de Pouce
    • Financées par de grandes enseignes telles que Auchan, Leclerc, Leroy Merlin, Total, Carrefour, EDF…
    • Déposer un dossier en ligne AVANT la signature du devis
    • Nombreux critères d’éligibilité, dépendant de plusieurs facteurs (région, type de chauffage)
    • Souvent versé sous la forme d’un bon d’achat, mais pas systématique
  • Subventions de l’ANAH
    • Pour les foyers aux revenus modestes
    • Travaux réalisés par des professionnels
    • Logement de plus de 15 ans
  • Autres aides locales ou régionales
    • Se renseigner auprès de sa région

Chacun des modes de chauffage est lui-même soumis à des critères particuliers (généralement de qualité et de faible impact écologique) afin de pouvoir bénéficier des aides.

Et bien-sûr, n’oubliez pas que tout chauffage n’est pleinement efficace que lors d’une isolation de qualité.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
J’accepte les conditions générales du site et de ses partenaires.

Laisser un commentaire