Prix de l’isolation des combles

30% des déperditions de chaleur se font par le toit. Il est donc essentiel, pour votre confort comme pour votre porte-monnaie, d’isoler soigneusement vos combles qu’ils soient aménagés, aménageables, ou même perdus. Calculez le prix d’une isolation des combles, apprenez-en plus sur les méthodes utilisées, découvrez comment choisir un isolant de qualité, et repartez avec un devis si vous le souhaitez !

isolation des combles

Prix d’une isolation des combles

On appelle « combles » l’espace situé sous la toiture. Son isolation laisse souvent à désirer et les combles se transforment alors en glacière ou en fournaise au gré des saisons.

Il faut compter entre 15 et 300 euros du m2 pour les isoler.

Pour déterminer plus précisément le coût de vos travaux, il faut prendre en compte les spécificités de votre projet :

  • S’agit-il de combles perdus ou aménageables ?
  • Voulez-vous les isoler par l’intérieur ou par l’extérieur ?
  • Quel matériau isolant allez-vous privilégier ?
  • Etc

Ce tableau vous indique le prix d’une isolation en fonction de la nature des combles et de la méthode utilisée :

Type de combles

Type d’isolation

Prix au m²

Combles perdus

Insufflation au sol

15 à 35€

Pose de rouleaux entre les solives

20 à 50€

Combles aménageables

Soufflage

15 à 35€

Pose entre les chevrons

20 à 85€

Par l’extérieur : pose de panneaux en sandwich

40-130€

Sarking

100-300€

Bien sûr, l’isolation des combles, qu’ils soient perdus ou non, engendre des frais conséquents ; toutefois, il existe des aides financières spécifiques pour alléger l’impact de ces travaux sur votre budget.

Les principales aides pour financer l’isolation des combles

Pour aider les particuliers à améliorer l’isolation de leur domicile, il existe de nombreuses solutions de financement, parmi lesquelles :

  1. MaPrimeRenov
  2. Eco-prêt à taux zéro
  3. Réduction de la TVA
  4. Aides des entreprises CEE
  5. Prime coup de pouce isolation

Pour que vous vous y retrouviez mieux, voici un tableau récapitulatif :

 

Pour qui ?

Pour quel logement ?

Combien ?

MaPrimeRenov

Ménages les plus modestes mais devrait être ouvert à tous, sans condition de ressources, dés 2021.

Résidence principale.

20.000-50.000€

Eco-Prêt

Propriétaire occupant ou bailleur sans condition de ressources.

Résidence principale.

Achevée avant janvier 1990.

30.000€ maximum

Réduction TVA

Propriétaire occupant ou bailleur.

Locataire ou occupant à titre gratuit.

Résidence principale ou secondaire.

Achevée depuis 2 ans minimum.

Taux réduit de 5,5%.

Aides des entreprises CEE

Propriétaire ou locataire.

Résidence principale ou secondaire.

Difficile à chiffrer car peut prendre plusieurs formes : diagnostics et conseils gratuits, ristourne sur les factures d’énergie, mise en relation facilitée avec des artisans qualifiés…

Prime coup de pouce isolation

Propriétaire ou locataire, sans conditions de ressources.

Résidence principale ou secondaire.

20.000-50.000€

Notez bien que ses aides ne sont attribuées qu’à la condition que vous employiez un artisan RGE, c’est-à-dire « Reconnu Garant de l’Environnement ». En plus de vous permettre de bénéficier de coups de pouce financiers, c’est un gage de qualité.

Qu’en est-il de l’isolation à 1€ ?

Certaines entreprises signataires de la charte « coup de pouce isolation », proposent une isolation des combles (perdus comme aménageables), à 1€ seulement.

Toutefois, certains artisans malhonnêtes démarchent les particuliers par téléphone en les menaçant de pénalités s’ils n’effectuent pas rapidement des travaux d’isolation. Ils extorquent ainsi des coordonnées et se précipitent pour effectuer les travaux. Ces derniers, bien qu’à 1€ seulement, sont mal effectués et doivent être refaits par la suite, cette fois aux frais de la victime car on ne peut bénéficier qu’une seule fois de cette aide.

Ainsi, méfiez vous ! Ne vous précipitez pas. Il n’existe aucune pénalité pour les personnes qui ne refont pas leur isolation.

Avant de vos engager, vérifiez que vous avez affaire à une entreprise sérieuse (en regardant les avis clients sur internet par exemple).

Si vous avez un doute, rapprochez vous de l’ADIL ou du réseau FAIRE.

Vous savez  tout désormais sur l’investissement que représente l’isolation de vos combles.

Vous hésitez encore à engager de tels travaux ? Le jeu en vaut pourtant la chandelle.

En isolant vos combles, vous bénéficiez en effet, au delà d’un gain de confort déjà appréciable :

  • D’une diminution des déperditions thermiques (de l’ordre de 30%)
  • D’économies importantes sur vos factures d’énergie.

Sans oublier que, si vos combles sont aménageables, vous gagnez un nouvel espace de vie.

Mais qu’appelle-t-on au juste, « combles aménageables » ?

Combles aménageables ou combles perdus : quelle différence ?

On dit que les combles qui ne permettent pas la création d’un espace habitable sont « perdus ». Souvent, c’est leur faible hauteur sous plafond qui est en cause.

Il arrive également que la charpente prenne trop de place et ne laisse pas suffisamment d’espace pour qu’on puisse circuler. Dans certains cas, il est possible de modifier la charpente mais cela représente de très lourds travaux.

Même si vos combles ne peuvent pas être aménagés, il est important de les isoler car vous éviterez d’importantes déperditions énergétiques.

NOTE : Il ne faut pas non plus oublier de veiller à leur aération. Installez une VMC pour renouveler régulièrement l’air dans vos combles et éviter les soucis d’humidité qui pourrait survenir au fil du temps.

Isolation de combles perdus : comment ça se passe ?

isolation vrac solIl est assez facile d’isoler des combles perdus. En effet, il suffit le plus souvent de souffler un isolant en vrac (ouate de cellulose, laine de chanvre, laine de roche ou encore laine de verre), qui va se déposer sur le sol et calfeutrer la pièce.

Vous pouvez également opter pour une autre technique qui consiste à poser des rouleaux de laine souple entre les solives, à même le sol. Il est possible de superposer deux couches d’isolant.

Si vos combles sont aménageables, il faudra en revanche vous tourner vers d’autres méthodes.

Comment isoler des combles aménageables ?

isolation entre chevrons

Pour que des combles soient décrétés « aménageables », il est nécessaire que la hauteur sous plafond soit au minimum d’1,80m et que la surface au sol soit suffisante (supérieure à 5m²). Si c’est le cas, vous allez pouvoir transformer vos combles en pièce de vie ; mais, pour qu’elle soit confortable, il faut commencer par l’isoler correctement.

L’isolation de combles aménageables se fait de deux façons différentes :

  • Par l’intérieur (soufflage, pose entre chevrons)
  • Par l’extérieur (pose de panneaux sandwich ou sarking)

Isolation par l’intérieur ou par l’extérieur : comment choisir ?

L’isolation par l’intérieur consiste à poser des couches d’isolant entre les chevrons de la toiture. L’isolant est ensuite recouvert de plaques de plâtre.

Notez, à ce sujet, que si vous comptez transformer vos combles en salle de bain, il va falloir opter pour du placo hydrofuge.

Il est également possible, mais c’est plus rare, d’insuffler un isolant en vrac dans l’espace situé entre les chevrons et la toiture.

L’isolation par l’extérieur, quant à elle, se fait par pose de panneaux en sandwich ou par sarking.

  • La première méthode, consiste à utiliser des panneaux sandwich composés d’un isolant (PIR, laine minérale…) pris entre deux couches d’aluminium ou d’acier. Ces panneaux vont être posés sur la charpente après dépose d’une toiture vétuste mais ils peuvent aussi être appliqués en sur-couverture.
  • La seconde méthode d’isolation par l’extérieur est le sarking. Il s’agit de déposer la toiture puis de poser sur la charpente un pare-vapeur et un panneau isolant en fibres de bois. Après mise en place d’un lattage pour maintenir l’isolant en place, on pourra remettre la toiture.

En conclusion :

L’isolation par l’extérieur est celle qui se prête le mieux aux combles aménageables. En effet, elle préserve l’intégralité du volume de la pièce, contrairement à l’isolation par l’intérieur qui empiète sur celui-ci de plusieurs centimètres.

Dans des espaces réduits, cette technique est donc la plus intéressante mais elle est aussi très onéreuse et complexe à mettre en place car dans certains cas, nous l’avons vu, il va falloir déposer entièrement l’ancienne toiture. 

Nous avons parlé des différentes méthodes pour isoler vos combles, tout en citant plusieurs types d’isolant. Arrêtons-nous un peu plus en détails sur ceux-ci.

Quel isolant privilégier pour des combles ?

Parmi les matériaux isolant les plus fréquemment utilisés, nous avons :

  • Les laines minérales (laine de verre et laine de roche)
  • Les laines végétales (laine de bois, laine de chanvre)
  • Les isolants d’origine animale (plume de canard ou laine de mouton)
  • Les isolants écolos (ouate de cellulose et textile recyclé)
  • Les plastiques alvéolaires (polyuréthane et polystyrène)

Chaque isolant a ses avantages et ses inconvénients. A nous de déterminer aujourd’hui lesquels sont les plus adaptés à une pose dans les combles.

  • Les moins chers et performants: la laine de verre et la laine de roche
  • Les plus performants en termes d’isolation thermique : le polyuréthane (uniquement pour une isolation par l’extérieur).
  • Ceux qui ne craignent pas l’eau : le polystyrène expansé, la laine de chanvre, la laine de mouton, la ouate de cellulose.
  • Les plus respectueux de l’environnement : la ouate de cellulose, la laine de mouton, le chanvre et le textile recyclé.
  • Ceux qui ne craignent pas les rongeurs : la laine de chanvre, la laine de verre, la laine de roche, la ouate de cellulose (après traitement au sel de bore).

Isolant

Utilisation possible

Points forts

points faibles

Prix

Laine minérale

Isolation sous rampant mur, sur le sol pour combles perdus (rouleau ou vrac)

Isolant le plus utilisé: performant

Bon rapport qualité prix

irritant

••

Ouate de cellulose

Très utilisé en vrac, pour les combles perdus

écologique

bon rapport qualité prix

un peu moins performant que la laine de verre (moindre lamda)

Polystyrène

Isolation sous rampant, mur, sol

Très bon isolant

Peu respirant

non recyclable

••

Polyuréthane

Isolation sous rampant, mur, sol

Très bon isolant

Peu respirant

non recyclable

••

Laine de bois

disponible sous tous les conditionnements y compris le vrac

Ecologique

moindre isolation vs laine minérale

•••

Isolant mince

 

Faible épaisseur

Prix faible

Ne remplit pas les performances annoncées

Vous connaissez mieux les différentes sortes d’isolant ; cependant, pour choisir un isolant vraiment performant, il faut prêter attention à ce qu’on appelle « l’indice de résistance thermique ».

Quel indice de résistance thermique faut-il viser ?

L’indice de résistance thermique vous renseigne sur la performance d’un isolant.

Plus son indice est élevé, mieux l’isolant saura vous protéger des variations de température.

Noté R, l’indice de résistance thermique se calcule en divisant l’épaisseur de l’isolant (en mètres) par la valeur λ (conductivité du matériau). R s’exprime en m².K/W (Kelvin par Watt).

  • Pour une maison neuve, R doit être supérieur à 8 m².K/W.
  • En rénovation on cherche à dépasser les 6 m².K/W pour les combles aménagés et 7 m².K/W pour les combles perdus.

Mais comment savoir si votre isolation a besoin d’être refaite ?

Au bout de combien de temps faut-il refaire l’isolation des combles ?

Une isolation qui a plus de quinze ans a forcément perdu de son efficacité : les laines ont tendance à se tasser par exemple. Il est donc nécessaire de la refaire, pour éviter les infiltrations d’air et d’eau et les dégâts qui pourraient en découler.

Toutefois, il ne faut pas attendre quinze ans pour surveiller régulièrement l’état de vos combles. Traces d’humidité, courants d’air, isolant grignoté par des rongeurs ou déchiré…ces signes doivent vous alerter.

Il n’est pas forcément indispensable de refaire l’isolation de vos combles de A à Z, mais il va falloir colmater les endroits où l’isolant est manquant ou détérioré.

Si vous avez le moindre doute quant à la qualité de votre isolation (si vous notez une hausse significative de vos factures d’énergie par exemple), tournez-vous rapidement vers un spécialiste.

Recevoir un devis pour isoler les combles

Une isolation mal effectuée est inefficace ; c’est pourquoi, malgré le surcoût que cela entraîne, il est important de faire appel à un professionnel qualifié.

En engageant un artisan RGE, vous vous garantissez un résultat de qualité et, avantage non négligeable : vous pouvez bénéficier des aides financières mentionnées plus haut dans l’article.

Remplissez le formulaire ci-dessous pour obtenir des devis. C’est gratuit et cela ne vous engage à rien !

Il est conseillé de demander au moins deux devis, pour comparer les offres et choisir la plus adaptée à votre situation.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.