Le comparatif des isolants

De nombreux facteurs entrent en jeu dans le choix de l’isolant le mieux adapté à la rénovation énergétique de votre habitation. Peut-on choisir le même isolant pour ses murs et ses combles ? Quel isolant pour un budget modéré ? Quel est le matériau le plus performant ?

Isolation de combles avec une laine de roche

Famille d’isolants

Matériau isolant

Prix de fourniture

Isolants minéraux

Laine de verre

3 à 10€/m²

Laine de roche

6 à 15€/m²

Vermiculite

10 à 20€/m²

Perlite

20 à 45€/m²

Isolants naturels

Liège

20 à 60€/m²

Fibre de bois

20 à 50€/m²

Ouate de cellulose

10 à 25€/m²

Laine de chanvre

15 à 25€/m²

Isolants synthétiques

Polystyrène expansé 

10 à 20€/m²

Polystyrène extrudé

15 à 25€/m²

Polyuréthane

15 à 40€/m²

Polyisocyanurate

15 à 25€/m²

Les différents types d’isolants

Il existe trois principaux types d’isolants suivant la matière première utilisée pour leur fabrication :

  • Les isolants minéraux : ce sont les matériaux issus de la transformation des produits rocheux tels que le granite, le basalte, et le sable. Encore appelés laines minérales, ces matériaux sont fibreux et poreux, leur conférant leur capacité d’isolation. Ils sont très populaires en raison de leur prix de fourniture abordable.
    Ils isolent moins bien de la chaleur.
  • Les isolants naturels : également connus sous le nom d’isolants biosourcés, ce sont les matériaux issus de sources naturelles telles que le liège, le bois, les matières végétales recyclées, ou les laines animales. Ils sont particulièrement performants du point de vue thermique tout en étant durables. Ils sont cependant généralement plus onéreux que les autres matériaux.
  • Les isolants synthétiques : cette famille d’isolants regroupe les matériaux d’origine plastique, issus des dérivés du pétrole. Leur plus grand atout réside dans leur résistance à l’humidité élevée, ils résistent également au tassement.

Voici les isolants les plus rencontrés pour ces différentes catégories de matériaux :

Isolants minéraux

Isolants naturels

Isolants synthétiques

  • Laine de verre
  • Laine de roche
  • Perlite
  • Vermiculite
  • Verre cellulaire
  • Fibre de bois
  • Laine de lin
  • Liège
  • Laine de chanvre
  • Laine de mouton
  • Ouate de cellulose
  • Polystyrène expansé
  • Polystyrène extrudé
  • Polyuréthane
  • polyisocyanurate

Comment reconnaître un bon isolant ?

Isolation par une laine de verre
Isolation par une laine de verre

Le choix du matériau le mieux adapté à votre isolation repose sur plusieurs critères, notamment :

  • La performance thermique
  • Le bilan écologique
  • Le comportement aux intempéries
  • Le rapport qualité-prix

Nous vous expliquons tous les éléments clés pour reconnaître vous-mêmes l’efficacité de vos matériaux isolants.

La performance thermique

Qu’est-ce que la conductivité thermique 

La conductivité thermique intrinsèque (notée lambda et exprimée en W/m.K) d’un isolant quantifie son habilité à transférer l’énergie thermique d’un milieu à un autre. Pour l’isolation thermique d’une habitation, les isolants admis sont ceux qui ont un lambda inférieur à 0,06 W/m.K.

La conductivité thermique d’un isolant est souvent précisée par le fabricant sur l’emballage du produit. Pour assurer les consommateurs que les caractéristiques indiquées ont été testées et reconnues conformes, le matériau isolant doit présenter la certification de l’ACERMI (Association pour la CERtification des Matériaux Isolants).

Comment calculer la résistance thermique

La résistance thermique, notée R et exprimée en m².K/W, rend compte de la performance thermique d’un matériau isolant en fonction de son épaisseur. Elle est donc facilement déduite en connaissant à la fois la conductivité et l’épaisseur d’un matériau.

Pour accéder aux aides financières, les résistances thermiques minimales de chaque endroit d’un logement sont énoncées par la règlementation thermique RT2012.

Endroit à isoler

Résistance thermique RT2012

Toiture

6 m².K/W

Combles perdus

7 m².K/W

Combles aménagés

6 m².K/W

Murs 

3,7 m².K/W

Planchers bas

3 m².K/W

 

Isolation en été : le déphasage thermique

Isolation des murs
Isolation des murs

Le déphasage thermique permet de connaître le temps nécessaire à la chaleur extérieure pour migrer à travers votre isolation thermique vers votre habitation. Cette notion est le plus souvent appliquée pour reconnaître le pouvoir isolant d’un matériau contre les fortes chaleurs et est exprimée en heures. 

Un bon déphasage thermique signifie que votre logement sera confortable en été sans besoin d’allumer votre climatiseur en permanence. Pour les régions particulièrement chaudes, les meilleurs isolants contre la chaleur extérieure sont ceux ayant un déphasage thermique de 10 heures ou plus. Ainsi, le temps d’ensoleillement de votre maison devra être inférieur au temps de déphasage.

Bilan environnemental

Le bilan environnemental est déterminé à partir de deux paramètres :

Énergie grise

L’énergie grise d’un produit renvoie à la totalité d’énergie « cachée » utilisée de sa production à sa fin de vie. L’énergie d’utilisation y fait exception, car c’est une énergie facilement quantifiable tout au long de la vie d’un produit. 

Parmi les procédés à prendre en compte, on peut citer :

  • L’extraction et la fabrication : température de fabrication, distance des carrières par rapport au lieu de transformation, l’emballage nécessaire, les machines mobilisées, etc.
  • Le transport et la distribution : le carburant utilisé par les véhicules de transport et de distribution de marchandises (camions, cargos, avions)
  • La mise en œuvre et l’entretien : transport vers les chantiers de construction, engins et machines utilisés, procédé de mise en œuvre
  • Le recyclage : complexité du procédé de recyclage et besoins en énergie

L’énergie grise d’un matériau isolant est quantifiée en KW/m3 de matériau. Les isolants les plus utilisés présentent généralement une énergie grise comprise entre 50 et 1000kW/m3. Cette fourchette très ample témoigne de l’importance écologique du choix de votre isolant.

Fin de vie et recyclabilité

En théorie, bon nombre d’isolants thermiques peuvent être recyclés. Cependant, ce facteur doit prendre en compte le nombre d’usines de recyclage par rapport à la quantité de matériau à recycler ainsi que le coût énergétique et financier de ce processus. 

Les matériaux biodégradables sont considérés comme étant les plus respectueux de l’environnement. A contrario, les matériaux synthétiques tels que le polystyrène prennent plusieurs siècles pour disparaître. Ceci reste un facteur important étant donné qu’en pratique, aucun matériau à ce jour n’est recyclé à l’infini.

Comportement

Ce critère désigne la résistance de l’isolant aux intempéries et aléas d’utilisation pendant sa durée de vie. Les principaux facteurs sont :

Le comportement à l’humidité

Il rend compte de deux caractéristiques :

  • Hydrophile : ce sont les matériaux qui absorbent l’eau sous sa forme liquide. Pour les milieux humides, il est préférable d’utiliser les isolants non hydrophiles. Ces derniers sont également appelés hydrofuges et sont compatibles avec une isolation dans la cave ou les murs de soubassement.
  • Hygroscopique : c’est la capacité d’un matériau à absorber l’humidité de l’air et à la diffuser lorsque l’air environnant est plus sec que l’isolant lui-même. Les isolants ayant cette caractéristique sont appelés isolants perspirants.

Le comportement au feu

Le comportement au feu d’un matériau est quantifié à travers la norme de résistance au feu Euroclasse, énoncée comme suit :

  • Euroclasse A1 et A2 : non combustible, non-propagateur de flammes
  • Euroclasse B : inflammable, très faible propagateur de flammes
  • Euroclasse C : inflammable, faible propagateur de flammes
  • Euroclasse D : inflammable, propagateur de flammes
  • Euroclasse E : très inflammable, hautement propagateur de flammes
  • Euroclasse F : matériau non testé

La vulnérabilité à la vermine

Les rongeurs, les insectes xylophages et les acariens peuvent élire domicile dans votre matériau isolant. Cela a pour conséquence de créer différents ponts thermiques qui réduisent la durée de vie de votre isolation. Dans les cas avancés, il peut être nécessaire de refaire l’isolation, d’où l’importance de protéger votre isolant de ces nuisibles.

La résistance au tassement 

Certains matériaux se tassent au fil du temps, ceci réduit graduellement leur performance thermique, car le volume d’air immobile dans l’isolant diminue (cas des matériaux en vrac). D’autres isolants plus stables craignent peu le phénomène de tassement et peuvent également être utilisés sous chape flottante et pour les toitures.

Prix d’un matériau isolant

Prix de fourniture

En fonction de l’isolant thermique que vous utilisez et son conditionnement, le prix de fourniture varie largement. Il peut aller de 3€/m² pour une laine de verre d’entrée de gamme à 90€/m² pour des produits tels que le liège ou la fibre de bois de haute qualité.

Si certains isolants performants sont plus onéreux, il existe des alternatives permettant un bon compromis entre la qualité et le prix en identifiant les besoins réels de votre logement.

À titre d’exemple, il n’est pas indispensable de choisir une isolation présentant un déphasage thermique élevé dans le cas où vous vivez en montagne ou dans un milieu où les étés sont tempérés. 

Prix de pose

Pour certains matériaux, il est possible de faire sa rénovation thermique soi-même, ce qui réduit considérablement le coût des travaux. En revanche vos travaux ne seront pas éligibles aux aides financières. De plus, vous ne bénéficiez d’aucune garantie si des défauts d’installation surgissent.
Il est toujours recommandé de faire appel à
un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Voici les fourchettes indicatives du prix de la pose de votre isolation en fonction de son utilisation :

Utilisation

Prix de pose

Toiture

65 à 180€/m²

Combles aménageables

20 à 35€/m²

Combles perdus

20 à 30€/m²

Murs intérieurs

30 à 50€/m²

Murs extérieurs

60 à 100€/m²

Planchers bas

10 à 25€/m²

Caractéristiques des isolants

Les caractéristiques techniques des isolants les plus utilisés pour une épaisseur de 20 cm sont présentées ci-dessous : 

Isolants minéraux

Laine de roche

Critère

Caractéristiques

Performance

Performance thermique

Conductivité thermique

0,033 à 0,045 W/m.K

Déphasage thermique

6 heures

Bilan environnemental

Énergie grise

150 kW/m3

Durée de vie 

15 ans

Comportement

Résistance à l’humidité

Non hydrophile

Hygroscopique

Classement au feu Euroclasse

A1

Vermine

Non répulsif

Résistance au tassement

Non

Utilisation

Intérieur

Combles perdus, rampants, murs, planchers bas

Extérieur

Murs, toiture

Prix

Prix de fourniture 

6 à 15€/m²

Laine de verre

Critère

Caractéristiques

Performance

Performance thermique

Conductivité thermique 

0,030 à 0,042 W/m.K

Déphasage thermique

4 heures

Bilan environnemental

Énergie grise 

250 kW/m3

Durée de vie 

20 à 30 ans

Comportement

Résistance à l’humidité

Non hydrophile

Non hygroscopique

Classement au feu Euroclasse

A1 ou A2

Vermine

Non répulsif

Résistance au tassement

Non

Utilisation

Intérieur

Combles perdus, rampants, murs

Extérieur

Murs, toiture

Prix

Prix de fourniture

3 à 10€/m²

Isolants naturels

Ouate de cellulose

Critère

Caractéristiques

Performance

Performance thermique

Conductivité thermique 

0,035 à 0,043 W/m.K

Déphasage thermique 

10 heures

Bilan environnemental

Énergie grise 

50 kW/m3

Durée de vie 

20 à 40 ans

Comportement

Résistance à l’humidité

Hydrophile

Hygroscopique

Classement au feu Euroclasse

B

Vermine

Répulsif

Résistance au tassement

Non

Utilisation

Intérieur

Combles perdus, murs, plafonds

Extérieur

Murs, toiture

Prix

Prix de fourniture 

10 à 25€/m²

 

Panneaux de fibre de bois

Critère

Caractéristiques

Performance

Performance thermique

Conductivité thermique 

0,037 à 0,048 W/m.K

Déphasage thermique

14 heures

Bilan environnemental

Énergie grise (kW/m3)

1400 kW/m3

Durée de vie 

50 à 75 ans

Comportement

Résistance à l’humidité

Hydrophile

Hygroscopique

Classement au feu Euroclasse

E

Vermine

Non répulsif

Résistance au tassement

Oui

Utilisation

Intérieur

Combles perdus, murs, plafonds

Extérieur

Murs, toiture

Prix

Prix de fourniture 

20 à 50€/m²

Remarque sur l’isolation en fibre de bois :

Bien que la fibre de bois elle-même soit à la fois hydrophile, inflammable, et ciblée par la vermine, ce matériau peut être traité chimiquement. Cela permet d’améliorer considérablement ses caractéristiques en fonction du traitement. Il est donc important de vérifier ces aspects pendant l’achat.

Isolants synthétiques

Polystyrène expansé

Critère

Caractéristiques

Performance

Performance thermique

Conductivité thermique 

0,030 à 0,036 W/m.K

Déphasage thermique 

4 heures

Bilan environnemental

Énergie grise 

500 kW/m3

Durée de vie  

50 à 75 ans

Comportement

Résistance à l’humidité

Non hydrophile

Non hygroscopique

Classement au feu Euroclasse

E

Vermine

Non Répulsif

Résistance au tassement

Oui

Utilisation

Intérieur

Combles perdus, rampants, murs, planchers bas

Extérieur

Murs, toiture

Prix

Prix de fourniture 

10 à 20€/m²

Polystyrène extrudé

Critère

Caractéristiques

Performance

Performance thermique

Conductivité thermique 

0,028 à 0,035 W/m.K

Déphasage thermique 

6 heures

Bilan environnemental

Énergie grise 

850 kW/m3

Durée de vie 

50 à 75 ans

Comportement

Résistance à l’humidité

Non hydrophile

Non hygroscopique

Classement au feu Euroclasse

E

Vermine

Non répulsif

Résistance au tassement

Oui

Utilisation

Intérieur

Combles perdus, rampants, murs, planchers bas

Extérieur

Murs, toiture

Prix

Prix de fourniture 

15 à 25€/m²

Quelles aides financières pour votre isolation ?

Pour vous épauler dans vos travaux de rénovation thermique, plusieurs aides publiques et privées sont accessibles : MaPrimeRénov, la TVA à 5,5%, l’Eco-prêt à taux zéro, etc.

Certains dispositifs accordent une aide financière plus ample en fonction de la performance thermique de votre logement après travaux. Ainsi, si votre choix se porte sur un isolant plus onéreux, mais efficace, il vous est possible d’obtenir davantage de soutien financier.

C’est par exemple le cas pour les primes des entreprises de fourniture d’énergie ou primes CEE (Certificat d’Économie d’Énergie). Nous vous conseillons d’obtenir plusieurs devis et de vous renseigner auprès de votre professionnel en isolation ainsi que votre mairie sur les différentes possibilités qui s’offrent à vous.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.