Les 6 revêtements possibles pour le sol d’une salle de bain!

Vous devez refaire le sol de votre salle de bain et êtes un peu perdu devant l’étendue des possibilités et les contraintes inhérentes à une pièce d’eau ? Alors cet article est fait pour vous éclairer !

1. QUELLES CARACTERISTIQUES RECHERCHER ?

Bien évidemment, aménager ou rénover le revêtement de sol d’une salle de bain nécessite quelques précautions.

Il s’agit d’une pièce très humide, le sol doit donc être très résistant à l’humidité, étanche, ne pas être trop glissant et être facilement lavable.

Il faut également penser à l’épaisseur du revêtement, afin de ne pas créer de marche avec l’extérieur de la pièce.

2. COMMENT S’Y PRENDRE ?

Il est souvent nécessaire de procéder à un ragréage avant d’appliquer un revêtement.

Le ragréage: un lissage du sol

Il s’agit de lisser la surface du sol à l’aide d’un composé fin de ciment.

Le but étant d’éviter les inégalités et donc les flaques qui pourraient se former dans une telle pièce.

C’est possible quelle que soit la nature du sol, sauf bien sûr s’il s’agit de sol lino ou bien de moquette (peu probable dans une salle de bain !)

Dans certains cas, comme la pose d’un parquet, on peut également opter pour une sous-couche isolante (type ISO 9dB)

La pose d’un revêtement sur un ancien revêtement

Sachez que vous n’êtes pas obligés de retirer le sol existant pour un poser un neuf.

Seuls les sols type moquette et PVC ne doivent pas être recouverts mais bel et bien retirés.

De la même manière, attention à ne pas poser de sol dur (béton) sur un sol souple (parquet).

Bon à savoir: vous pouvez recouvrir un vieux carrelage d’un nouveau carrelage…à conditions que l’ancien sol soit en bon état!

La méthode de pose va ensuite grandement varier en fonction du matériau choisi.

Il peut s’agir d’une dépose toute simple d’un rouleau de sol PVC autoplombant, jusqu’à la mise en place minutieuse d’un magnifique parquet exotique.

Etablissez en quelques clics votre devis personnalisé !

3. QUELS MATERIAUX SONT POSSIBLES ?

Il existe de nombreuses options, adaptées aux goûts et aux budgets de chacun.
Chaque matériau a ses avantages et ses inconvénients, à vous de placer vos priorités !

Option 1: le Sol en PVC (vinyle)

Peu onéreux, ne glisse pas, et sèche rapidement. Il est simple à poser et offre une grande variété des motifs.

Néanmoins ils sont souvent peu qualitatifs (en fonction de l’épaisseur essentiellement), ont donc une faible tenue à long terme, marque vite les chocs, peu écologique

Les sols PVC sont classifiés, vous permettant ainsi d’évaluer leur résistance. Evitez ceux conçus pour « passage modéré » car ils ne tiendront pas dans le temps.

Ne pas les confondre avec les sols en linoléum qui eux sont plus qualitatifs et résistants aux chocs et traces, mais craignent l’humidité et ne sont donc absolument pas adaptés à une pièce d’eau

Option 2: la pierre naturelle (granit, ardoise, marbre)

Apportant un esthétisme authentique et qualitatif à votre pièce, ces matériaux présentent généralement une excellente durabilité et résistance

Ils sont assez coûteux cependant, et nécessite souvent un traitement hydrofuge.

Option 3: les carrelages céramiques :

De dimensions et matières variés, nous allons vous en détailler les principaux ci-dessous.

Tout d’abord, quelques informations valables pour tous :

a) La qualité :

Classement/norme

Intervalle

Explication

Classement UPEC

De 1 à 4

Résistance à l’Usure, au Poinçonnement (impact des chaussures et meubles), à l’Eau et aux agents Chimiques

Normes européennes PEI

De 1 à 5

Résistance aux chocs, fréquence de passage

Norme ABC

RN9 à RN13 pour pieds chaussés,
A, B ou C pour pieds nus

Caractéristique antidérapante ou « glissance »

Norme MOHS

De 1 à 10

Résistance aux rayures

b) L’étanchéité :

Le carrelage reste le roi de la salle de bain de part son étanchéité naturelle. Cependant les joints sont une zone de faiblesse et doivent être choisis et posés avec beaucoup de soin. Plus les carreaux seront grands, moins il y aura de joints et meilleure sera l’étanchéité.

La pose par un professionnel vous assure également d’un travail durable.

Joint

Description

Joints classiques

Conçus pour résister aussi bien à l’humidité qu’aux feu, ils conviennent de façon similaire aux salle-de-bains et cuisines

Joints résine, époxy

Conçus pour résister à une humidité élevée, ils sont donc tout indiqués pour une salle de bain

Joints spéciaux

A poser en cas de sol chauffant par exemple

c) Choix esthétiques :

De grands carreaux permettent de donner une impression d’espace à des pièces un peu petites.

Concernant la couleur, vous aurez toute une gamme de choix.

A noter que la couleur influe non seulement sur l’ambiance mais aussi sur l’entretient nécessaire.

Par exemple, des carreaux très clairs marqueront tout de suite la poussière, tandis que des carreaux sombres laisseront voir plus facilement des traces de calcaire.

L’astuce étant de prendre des coloris ou motifs hétérogènes.

4) Variantes de carrelage :

  • Carreaux de ciment : Petits carreaux rétro la mode, ils donneront un côté charme et graphique à votre salle de bain Cependant, leur prix un peu plus élevé incite souvent à les utiliser en frise par exemple, en association avec un autre carrelage.
  • Le grès émaillé ou non (= pleine masse) : il est recouvert d’une couche protectrice. Le grès ne s’imprègne pas d’eau (non poreux).
  • Pâte de verre : Carreaux de petite taille donc plus fastidieux à poser, ils sont généralement utilisé par petites touches.

Option 4: le béton ciré

Il est de faible épaisseur permettant de pallier les problèmes de marche entre l’extérieur de la salle de bain et la pièce elle-même.

Son esthétisme moderne en fait un choix très prisé.

Il faut être attentif aux risques de fissures lorsque la salle de bain est de très grande taille ou que les dalles sont posées sur un sol non plan ou souple, et il nécessite plusieurs couches de vernis en protection.

Option 5: le jonc de mer

Idéal pour une salle de bain car ses fibres bénéficie de l’humidité. L’inconvénient est le contact un peu rugueux sous les pieds nus.

Attention à éviter les fibres de coco et de jute qui ne conviennent pas à une salle de bain. Ce matériau nécessite une aération régulière pour prévenir les moisissures.

Option 6: le parquet massif ou stratifié

salle-de-bain-boisOn pense souvent à tort que le bois n’est pas fait pour être posé dans une salle de bain. Or pour peu que l’on choisisse avec soin son essence et la méthode de pose, il aura une tenue excellente dans le temps et une bonne résistance à l’usure. Sans compter son aspect chaleureux et ses styles variés.

C’est cependant un matériau onéreux, et le choix est limité aux exotiques (bambou, teck wengé iroko, ipé, doussié) car ils ne craignent pas l’eau.

Option 7: la peinture

Ce revêtement rapide à mettre en place, est souvent utilisé pour recouvrir un carrelage passé de mode. Attention cependant à la qualité ainsi qu’aux caractéristiques de la peinture choisie. Une peinture mal adaptée cloquera rapidement, ruinant tout votre travail. De plus leur tenue dans le temps est souvent, quelque soit la peinture, moins importante que pour un autre revêtement.

Il s’agit là donc plutôt d’une solution de « home staging » : redonner un coup d’éclat à moindre frais.

Il faut également être vigilant aux salles de bain mal ventilées où les infiltrations causeront de gros dégâts sur les peintures, notamment au plafond.

Vous avez fait votre choix ? Alors un devis précis vous permettra de déterminer le montant de vos travaux !

4. COMPARATIF DES PRIX :

 

Forme

Prix (m2)

Peinture

Pots

1.50 à 5€

Sol PVC / vinyle

Rouleaux de préférence mais aussi, lames, dalles

6 à 80€

Carrelage faillance

Carreaux

4 à 100€

Carreaux de ciment

Carreaux

75 et 150€

Pâte de verre

Plaques ou carreaux

10 à 60€

Carrelage en grès

Carreaux

10 à 90€

Béton ciré

En kit (dalles)

Ou coulé

25 à 120€

Pierre reconstituée

ou naturelle

Carreaux

15 à 50€

50 et 400€

Jonc de mer

Rouleaux

30 à 50€

Parquet massif ou stratifié

Lames

20 à 40€ pour du stratifié

30 à 150 massif

Attention les prix indiqués ne prennent pas en compte l’intervention d’un professionnel.

Cependant la pose de bon nombre de ces sols nécessite de faire appel à des professionnels compétents afin que cela soit effectué sans défaut, et que le revêtement ne vieillisse pas prématurément.

N’hésitez pas à prendre plusieurs devis pour comparer, et choisir ainsi celui qui vous semblera le plus qualitatif.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire