Prix d’une chaudière en 2020

Système de chauffage à la fois versatile et efficace, la chaudière est l’une des meilleures solutions pour chasser le froid de votre foyer.

Quel est le prix d’une chaudière ? Quels sont les modèles et combien coûte l’installation de cet appareil ? On vous dit tout dans notre article.

Prix d’une chaudière

Une chaudière est un appareil qui sert à chauffer de l’eau puis à la distribuer au réseau de canalisations pour assurer le chauffage du logement.

En moyenne, le prix d’une chaudière est compris dans une fourchette allant de 1000 à 4000 euros.

Voici, pour commencer, les fourchettes tarifaires selon les chaudières disponibles sur le marché :

Type de chaudière

Combustible

Prix

Standard

Gaz naturel

650 à 3 000 €

Gaz propane

1 500 à 6 000 €

Fioul

2 000 à 4 000 €

Electricité

1 000 à 5 500 €

Bois

1 500 à 22 000 € (selon chargement manuel ou automatique)

A condensation

Gaz

1 500 à 5 500 €

Fioul

4 500 à 7 000 €

Bois

10 000 à 20 000 €

Basse température

Gaz

1 000 à 4 000 €

Fioul

3 500 à 6 000 €

Electricité

3 000 à 7 000 €

Hybride

Gaz et PAC

6 000 à 9 000 €

Gaz et solaire

5 000 à 9 000 €

Fioul et bois

4 000 à 10 000 €

Bois et solaire

15 000 à 30 000 €

Pulsatoire

Gaz

3 000 à 5 000 €

Cogénération

Gaz

10 000 à 15 000 €

Fioul

10 000 à 20 000 €

Ionisation

Electrique

4 000 à 10 000 €

Biomasse

Bois

3 000 à 30 000 €

Mixte

Bois (bûches et granulés)

6 000 à 20 000 €

Prix de la chaudière selon le combustible ou l’énergie

La chaudière se décline en plusieurs modèles qui se différencient, notamment, par leurs performances et leurs combustibles de fonctionnement.

Aujourd’hui, il existe en France 4 grands types de chaudières :

Combustibles ou énergie

Ce qu’il faut savoir

La chaudière au gaz : dès 650 €

La chaudière à gaz est très répandue.

Selon les possibilités de fournitures, elle pourra fonctionner avec du gaz naturel (distribué par le réseau urbain) ou, à défaut, du gaz propane (qu’il faut alors stocker en citerne). C’est l’un des modèles les moins chers et les moins encombrants du marché !

Par contre, elle génère des gaz de combustion qu’il faut évacuer (prévoir une sortie extérieure). De plus, elle nécessite une visite d’entretien annuelle.

Prix : 650 à 15 000 €

La chaudière au fioul : dès 2 000 €

Cette chaudière fonctionne au fioul domestique. Elle propose un bon rendement.

Cependant, elle est très onéreuse. Et elle nécessite beaucoup d’espace pour stocker le fioul ainsi qu’un conduit d’évacuation des fumées.

Prix : 2 000 à 20 000 €

La chaudière électrique : dès 1 000 €

C’est le modèle le plus simple à installer puisqu’il ne nécessite pas de conduit d’évacuation ni de réserve de stockage.

La chaudière électrique est accessible à tous les prix.

Cependant, selon le modèle, le coût d’utilisation peut être assez élevé.

Prix : 1 000 à 10 000 € pour les modèles les plus sophistiqués.

La chaudière au bois : dès 1 500 €

Fonctionnant grâce à la combustion du bois, cette chaudière est celle qui vous permettra de faire le plus d’économies sur vos factures. Par ailleurs, elle vous permet d’accéder à des aides étatiques compte tenu de son caractère « écologique ».

En revanche la chaudière au bois a ses inconvénients :

  • elle nécessite un grand espace de stockage pour entreposer le bois ;
  • le ravitaillement en bois doit être constant, et sur certains modèles il doit se faire manuellement ;
  • il faut prévoir un conduit pour évacuer le gaz de combustion.

La chaudière à bois est disponible en deux formats :

  • A bûche : le rechargement sur ce modèle est manuel, il faudra donc se déplacer régulièrement pour garantir le bon fonctionnement.
  • A pellets : beaucoup plus pratique car le ravitaillement peut être automatique, mais il faut prévoir un réservoir pour le stockage.

Prix : 1 500 à 30 000 €

Prix de la chaudière selon le principe

Un autre critère important dans le prix de la chaudière est celui de son principe de fonctionnement :

Principe

Ce qu’il faut savoir

La chaudière standard :

dès 650 €

Dans sa version standard, la chaudière utilise un combustible ou une énergie qu’elle consomme afin de produire de la chaleur.

Cette chaleur sera véhiculée à l’aide d’eau qui aura été réchauffée lors du processus de production.

L’eau chauffée pourra être utilisée dans deux cas : la production de chauffage ou comme eau chaude sanitaire.

C’est le modèle le moins performant en termes de rendement et le plus gourmand en combustible ou énergie.

Prix : 650 à 22 000 €

La chaudière à condensation :

dès 1 500 €

La chaudière à condensation, en plus de la combustion classique, dispose d’un système de récupération de la chaleur latente.

Cette technologie offre un meilleur rendement (au-delà de 100 %) qui se traduit par une baisse de la facture d’énergie.

Prix : 1 500 à 20 000 €

La chaudière basse température :

dès 1 000 €

Lorsqu’elle est à basse température, la chaudière diffuse dans le circuit une eau chauffée à 50 degrés au lieu des 90 degrés habituels.

Pour disposer du meilleur rendement possible avec une telle installation, il sera nécessaire d’être équipé, en parallèle, d’émetteurs adaptés. Dès lors, une économie d’énergie de l’ordre de 12 à 15 % est envisageable.

A défaut, l’installation pourra également fonctionner avec des émetteurs standards.

Prix : 1 000 à 7 000 €

La chaudière hybride :

dès 4 000 €

Le principe hybride permet de faire fonctionner la chaudière à l’aide de deux technologies distinctes et deux énergies

Avec un tel principe, il est alors possible de basculer d’une technologie à l’autre de manière à bénéficier de la plus intéressante à un instant T.

Cette bascule est, normalement, réalisée de manière automatique afin de profiter de la solution la plus économe et la plus performante selon les conditions climatiques.

Il peut ainsi s’agir d’une chaudière (au fioul, au gaz ou au bois) assortie d’un principe de type :

  • panneaux solaires
  • pompe à chaleur
  • biomasse
  • éolienne

Prix : 4 000 à 30 000 €

La chaudière pulsatoire :

dès 3 000 €

Contrairement à une chaudière classique, la chaudière pulsatoire ne dispose pas d’un brûleur à gaz.

Ce principe s’appuie alors sur une bougie d’allumage, puis sur la micro-combustion du gaz.

Prix : 3 000 à 5 000 €

La chaudière cogénération :

dès 10 000 €

Dans le cas particulier de la cogénération, il est question, en partant de la combustion d’une énergie, de produire de l’électricité via un moteur Stirling.

Ainsi, le logement peut à la fois être alimenté en chauffage, en eau chaude sanitaire et en électricité.

Prix : 10 000 à 20 000 €

La chaudière ionisation :

dès 4 000 €

Aussi connue sous le nom de chaudière électrolyse, cette installation ne présente ni résistance ni corps de chauffe.

L’eau circule dans la chaudière est chauffée sous l’effet de friction des électrons qui circulent à environ 28 km par seconde.

Prix : 4 000 à 10 000 €

La chaudière biomasse :

dès 3 000 €

A l’instar de la chaudière fioul ou gaz classique, la chaudière biomasse s’appuie sur un principe de combustion avec du bois et ses sous-produits, mais également des résidus organiques (sciure, coques de fruits, écorces, paille).

Ce type de chaudière accepte, selon la version, un chargement manuel ou automatique.

Prix : 3 000 à 30 000 €

La chaudière mixte :

dès 6 000 €

Enfin, une chaudière mixte est en capacité d’accepter aussi bien des bûches, en chargement manuel, que des pellets (ou granulés) en chargement automatique (via un silo et une vis sans fin).

Le grand avantage d’un tel système est sa capacité à pouvoir fonctionner en tout temps, y compris en cas de coupure de courant.

Prix : 6 000 à 20 000 €

Pourquoi changer de chaudière ?

Il existe différentes raisons pouvant pousser à changer une chaudière.

chaudiere gazL’une des premières est son arrivée en fin de vie. En effet, lorsque cette dernière subit de plus en plus de pannes et requiert de plus en plus d’interventions et de réparations, la question se pose de changer pour un modèle neuf, généralement plus performant et moins énergivore.

Et c’est d’ailleurs cet aspect économique qui peut faire réfléchir et pousser à changer de système. Disposer d’une chaudière standard, par exemple, implique une consommation plus élevée de combustible ou d’énergie. Le coût du combustible lui-même peut être une autre raison économique. Dès lors, se pencher sur des solutions telles que la chaudière à condensation ou la biomasse peut se révéler intéressant afin de réduire la dépense.

Par ailleurs, ce changement de chaudière peut être, en parallèle, l’occasion de réduire la pollution. La chaudière hybride est un excellent exemple en la matière puisqu’elle associe une énergie renouvelable au système de chauffe.

Une autre raison de changement est celle d’un besoin devenu plus conséquent. Il se peut effectivement que l’emménagement dans un nouveau logement, son agrandissement ou l’arrivée d’un nouvel enfant mettent à mal la puissance de la chaudière en place. Lors, un modèle plus puissant devient nécessaire.

Comment choisir puissance d’une chaudière ?

chaudiere electriqueLa puissance d’une chaudière détermine sa capacité de chauffage. Ainsi, il existe plusieurs puissances et celle à choisir sera déterminée selon certains critères bien spécifiques, à savoir : le nombre d’occupants, la surface du logement, le climat, l’isolation en place et enfin l’utilisation (chauffage seul ou avec production d’eau chaude sanitaire).

En moyenne, pour un logement de 100 m², il faudra prévoir une chaudière affichant une puissance allant de 14 à 20 kW pour le chauffage seul et de 20 à 28 kW s’il faut aussi prendre l’eau chaude sanitaire en charge.

Pour une estimation la plus précise possible, il faudra idéalement se tourner vers un thermicien qui sera en mesure de prendre l’ensemble des critères en compte, y compris vos habitudes de chauffe dans vos différentes pièces.

Prix de la chaudière selon la puissance

En termes de coût à l’achat, plus la chaudière sera puissante et plus elle sera onéreuse au moment de l’investissement. Voici donc un tableau regroupant les différentes puissances actuellement disponibles, ainsi que leurs prix respectifs :

Puissance de la chaudière (KW)

Prix (€)

20 à 25

 700 à 5 000 €

> à 25

 > 1 000 €

Prix de l’installation d’une chaudière

En plus de l’achat de la chaudière vous devez prendre en compte les frais liés à l’installation qui sont de l’ordre de 400 à 3 000 euros.

En revanche, les devis varient puisqu’ils dépendent des éléments suivants :

  • chauffagisteType de chaudière : certains modèles sont plus complexes à installer que d’autres, leur pose coûte donc un peu plus cher.
  • La nature du chantier : installer une chaudière à neuf peut être plus coûteux qu’un remplacement ;
  • La région d’habitation : la géolocalisation détermine le prix de la main d’œuvre et du matériel, car les devis augmentent parallèlement à la taille de la ville.
  • Le tarif horaire du chauffagiste : les honoraires des pros, n’ayant aucune limite légale, permettent à chaque installateur de décider de ses tarifs de son propre chef.

Pour résumer, estimer un chiffre précis au vu de toutes ces informations est tout ce qu’il y a de plus difficile, pour y remédier et obtenir un chiffrage détaillé, vous devez demander des devis.

Prix de la maintenance

Afin de garantir une bonne durée de vie de votre chaudière, mais aussi la sécurité de votre logement et de ses occupants, un entretien minimum doit être effectué sur la chaudière.

Il est à noter que, pour les modèles fonctionnant avec le gaz, le fioul et le bois, un entretien annuel est obligatoire. Par ailleurs, il reste également recommandé pour les autres systèmes.

Type de chaudière

Prix moyen de l’entretien annuel

Chaudière standard

80 à 190 €

Chaudière basse température

Chaudière à condensation

Chaudière hybride

Chaudière à cogénération

Chaudière à granulés de bois

210 à 410 €

Prix du combustible

Selon le combustible, pour assurer le bon fonctionnement de la chaudière, la dépense ne sera pas la même :

Type de chaudière

Prix moyen de la consommation annuelle

Gaz

13.20 € par m²

Fioul

20.70 € par m²

Bois

9.60 € par m²

Electricité

15.70 € par m²

Les marques de chaudière

Viessmann

Société allemande fondée en 1917, Viessmann est un pionnier du domaine du chauffage qui offre des modèles de qualité soutenus par des décennies de savoir-faire.

Les chaudières Viessmann appartiennent à la catégorie du haut de gamme, elles allient fonctionnalité, sécurité et technologie de pointe.

De Dietrich

Groupe français opérant depuis 1778 et créé par Jean de Dietrich, cette entreprise compte parmi les plus anciennes de France, ce qui lui confère le gage d’une expérience approfondie dans le domaine.

Cela lui permet ainsi de proposer des modèles haut de gamme, précis, sécurisés et hautement fonctionnels.

Saunier Duval

Spécialiste des systèmes de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire depuis 1907, Saunier Duval est une marque qui, à l’instar de ses concurrents, propose des modèles de qualité.

Vergne

Fabricant et concepteur français de systèmes de chauffage relativement jeune qui opère depuis un peu plus de 50 ans, la marque Vergne n’en est pas pour autant une enseigne à prendre à la légère.

Ses modèles ont une très bonne réputation et offrent un rendement tout aussi performant que celui de leurs rivaux, et tout ça avec une fabrication 100 % française !

Chappée

Cofondée par Arman Chappée et son fils Louis Chappée en 1895, ce groupe français se munit de plus d’un siècle d’expérience dans le domaine comme garantie et marque de confiance.

Chappée offre, tout comme les autres grandes enseignes, des chaudières de confiance, solides, robustes et parfaitement fonctionnelles.

Les aides

Faire changer une chaudière est une réelle dépense qu’il est important de bien prévoir dans son budget. Que ce soit pour parer à une panne irréparable ou pour mieux répondre aux attentes, avant de foncer tête baissée, sachez qu’il existe certaines aides pour financer, au moins en partie, l’achat de ce nouveau matériel plus performant et moins énergivore.

Types d’aides*

Ce qu’il faut savoir

Eco-PTZ

L’éco prêt à taux zéro est un prêt bien spécifique qui est accordé, entre autres, dans le cadre du remplacement de certains appareils, vieillissants ou endommagés. Ce dernier est plafonné à 30 000 €.

Dans ce cas, il faudra, pour en bénéficier, se tourner vers un nouvel équipement plus respectueux de l’environnement, à savoir, pour le chauffage, un matériel fonctionnant via une énergie renouvelable.

Pour pouvoir y prétendre il faut que le logement soit construit depuis au moins deux années.

Crédit d’impôt pour la Transition Energétique

Le CITE permet de déduire certaines dépenses du montant de l’impôt dû, ou de recevoir un remboursement pour les foyers dont le montant de l’impôt est moindre ou nul.

Ce crédit s’applique dans le cas de travaux d’amélioration des performances énergétiques d’un logement. Il est voué à disparaître au profit de MaPrimeRénov’ mais est encore valable, en 2020, pour certains foyers. Actuellement, le CITE couvre à hauteur de 400 €, pour les foyers dits “à revenus intermédiaires”, les frais de dépose de cuve à fioul.

Coup de pouce chauffage

Cette prime, présentée par l’Anah (l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat), est dédiée à la mise en place d’un système de chauffage écologique (pompe à chaleur, solaire…).

Elle peut être accordée, à tous, dans le cadre du remplacement d’un système de chauffage au fioul. Le calcul de ce coup de pouce est basé à la fois sur les revenus du foyer, l’équipement à supprimer et le nouveau matériel à mettre en œuvre.

Dès lors, il est possible de disposer jusqu’à 4 000 € (voire 4 200 € avec “Coup de pouce +”).

Taxe foncière

Dans certaines collectivités, le remplacement d’une chaudière au fioul est aidé. Pour ce faire, les logements antérieurs au 1er janvier 1989 peuvent se voir assortis d’une exonération de taxe foncière sur une durée de cinq années.

MaPrimeRénov’

Cette prime remplace le CITE + les aides de l’Anah.

Elle subventionne plusieurs types de chaudières:

  • Chaudières à bois (granulés, buche): jusqu’à 18000€
  • Chaudières classiques à Gaz, sous réserve qu’elle présente une haute performance: jusqu’à 4000€
  • Dépose d’une vieille chaudière au fioul

* Notez que la majeure partie de ces aides ne vous sera pas accordée pour l’installation d’une nouvelle chaudière au fioul.

Recevoir un devis pour installer une chaudière

Pour une parfaite réussite de votre projet, nous vous conseillons de faire appel à un pro pour l’installation de votre chaudière.

Engager une entreprise reste malheureusement assez coûteux, mais ce n’est pas sans avantages, car vous pouvez bénéficier entre autres de :

  • Garantie de pose et d’entretien annuel.
  • Eligibilité en fonction du modèle aux aides financières.
  • Commodités pour le remboursement.

Demandez dès maintenant, sur notre plateforme, vos devis auprès de nos installateurs certifiés, c’est entièrement gratuit et libre de tout compromis, alors n’hésitez pas !

Demander des devis est tout aussi crucial que le choix de la bonne chaudière, cela vous permet de comparer les offres et de bien cerner le marché, afin de ne pas vous exposer à des tarifications trop hautes.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire