Peinture au plomb : risques, loi, danger et solutions

La peinture au plomb a vu le jour à l’époque romaine. Elle est habituellement présente dans des habitations d’avant 1960. Depuis des années, son utilisation est interdite à cause de sa toxicité et de ses conséquences non négligeables. Découvrez dans la suite ce qu’est la peinture au plomb, les différents risques qu’elle peut engendrer, comment faire le diagnostic de sa présence, la méthode pour effectuer sa dépose et la réglementation en vigueur.

Peinture d'un mur

Qu’est-ce que la peinture au plomb ?

La peinture au plomb est une peinture renfermant du plomb et du solvant. Le plomb étant un métal véritablement nuisible à la santé humaine provoque certaines maladies comme le cancer et l’apparition du saturnisme.

La peinture au plomb a connu une grande ascension au cours de la période de révolution industrielle. Elle est notamment exploitée pour sa simplicité d’utilisation et pour sa grande résistance.

Notez que le plomb, un métal qui accélère le séchage des peintures à huile se retrouve dans plusieurs types de pigments. Les pigments le renfermant sont : le carbonate de plomb, la céruse, le jaune de chrome, etc.

La peinture au plomb se retrouve souvent sur les surfaces d’anciens bâtiments datant des années 1915 et sous les couches de peintures contemporaines ou de papier peint. C’est à partir des années 40 que son utilisation a fait l’objet d’interdiction.

Quels sont les risques liés à l’utilisation de la peinture au plomb ?

Comme précédemment dit, certains murs des vieilles habitations sont recouverts de la peinture au plomb et exposent les occupants aux conséquences dangereuses du plomb. Généralement, le risque d’intoxication peut être causé par usure naturelle de la peinture ou par la production de la poussière lors des travaux de rénovations. Cette poussière produite étant volatile, s’inhale très facilement et crée des préjudices à la santé humaine. Parfois, on retrouve dans l’eau les particules de plomb provenant de la dégradation de la peinture au plomb.

L’inhalation du plomb se fait fréquemment par voies respiratoires, digestives ou cutanées. Et les signes probables de contamination au plomb sont :

  • Le trouble du sommeil et d’humeur,

Les douleurs abdominales,

  • L’hypertension artérielle,
  • L’infection des voies rénales
  • L’anémie remarquée surtout chez les enfants.

Notez que certaines personnes, principalement les enfants ayant moins de 6 ans sont plus exposées aux risques de contamination et vulnérables que les grandes personnes ayant une bonne santé. Ces enfants ingèrent très vite les particules de la peinture au plomb soit en léchant les murs vêtus d’une peinture au plomb ou en étant en contact avec les débris de la peinture qui s’effrite. Cela peut entraîner chez eux le développement de certaines maladies telles que :

  • Le retard intellectuel
  • Les difficultés d’apprentissages
  • Les perturbations d’humeurs
  • Le retard de croissance

Les femmes enceintes et les personnes âgées sont également des personnes vulnérables à l’ingestion de la peinture au plomb. L’inhalation du plomb par les femmes enceintes cause assez de préjudices à la santé des bébés.
Une peinture au plomb au-dessus d’une peinture en bon état ne présente généralement pas de risques.

Le diagnostic plomb : savoir si la peinture de votre habitation contient du plomb

Pour savoir si votre maison est revêtue d’une peinture au plomb, vous avez plusieurs astuces pour le reconnaître :

1ère astuce : vérifier l’année de construction du bâtiment 

Si la maison dans laquelle vous habitez est construite avant les années 60, c’est évident que son revêtement contienne du plomb. En revanche, celles bâties entre 1960 et 1990 ne contiendraient probablement pas de peinture au plomb.

2ème astuce : faire le test vous-même

Vous pouvez vous-même effectuer un test pour détecter la présence ou non du plomb en surface des revêtements de vos murs. Le test se fait grâce à un kit de détection contenant une substance à étaler sur le support. Le kit en question est disponible dans les magasins de bricolage. Voici la méthode pour faire test :

  • Frottez la solution sur le mur et lorsqu’elle vire au rose ; cela signifie que le revêtement de votre logement contient du plomb

Néanmoins, ce type de test n’est pas le plus recommandé pour deux grandes raisons :

  • Premièrement, elle tâche la partie du mur où le test est réalisé
  • Deuxièmement, le test a des limites parce qu’elle ne détecte que la présence de plomb en surface alors qu’il est bien possible d’avoir en dessous de la couche de surface une couche de peinture au plomb (ce qui réduit fortement le risque).

3ème astuce : diagnostic plomb

Cette troisième astuce, la plus efficace, consiste à faire un ‘‘diagnostic plomb’’. Deux possibilités s’offrent à vous. Il s’agira de :

  • Prélever et envoyer des échantillons à un laboratoire pour analyse.
  • Faire appel à un professionnel pour prélever les échantillons et les analyser.

Quand est-ce qu’il est conseillé d’enlever la peinture au plomb ?

Lorsque vous avez identifié la présence du plomb dans le revêtement qui couvre vos murs, vous n’êtes pas obligé de l’enlever si la peinture ne s’écaille pas et que les surfaces peintes au plomb ne sont pas accessibles aux enfants. Néanmoins, pour réduire le risque de contamination, il est bienséant de recouvrir les supports des revêtements muraux.

Dans le cas où vous remarquez que la peinture au plomb de votre habitation s’effrite ou est à la portée des enfants, pour plus de prudence, faites appel à un professionnel pour qu’il vienne faire la dépose du revêtement dans les règles de sécurité requises.

Comment faire la dépose de la peinture au plomb sans risque ?

La dépose de la peinture au plomb est une manœuvre à haut risque réservée seulement aux professionnels. Ces professionnels ont connaissance des mesures de sécurité à suivre pour réduire le risque de contamination. Avant le démarrage des travaux, ils passent en premier à l’évaluation de la quantité de la peinture à déposer dans le but de prendre les précautions nécessaires.

Ils utiliseront du matériel de protection adapté :

  • Une combinaison
  • Un masque de protection des voies respiratoires
  • Des lunettes de protection
  • Des gants de sécurité

Voici la méthode de dépose d’une peinture au plomb :

  • Décapage à l’aide d’une ponceuse
    Il existe différents types de ponceuses tels que : les ponceuses girafes, les ponceuses excentriques et la ponceuse manuelle. La ponceuse la plus recommandée est la ponceuse girafe parce qu’elle dispose d’une manche télescopique permettant de s’éloigner de la surface poncée. Par contre la ponceuse manuelle requiert beaucoup d’effort, mais produit moins de poussière.

  • Décapage avec sableuse
    Utiliser pour les supports métalliques et le bois, le décapage avec sableuse est notamment recommandé pour son efficacité. Mais vous devez veiller à ce que le matériel soit professionnel et de bonne qualité avec un dispositif d’aspiration convenable.

  • Décapage chimique
    Le décapage chimique véritablement proscrit, s’opère à l’aide des produits très agressifs. Ce sont des produits à base de solvants et la méthode d’application consiste à :

    • En premier, pulvériser le produit dans l’objectif de mouiller la peinture pour la rendre friable
    • Deuxièmement, laisser le produit travailler pendant des heures
    • Troisièmement, retirer les morceaux grâce à une spatule et une brosse

Les mesures à prendre pour la dépose de la peinture au plomb

Si vous avez en vue d’entreprendre des travaux sur des surfaces contenant la peinture au plomb, faites appel à un spécialiste et prenez les précautions suivantes :

  • Isoler la pièce des autres pièces du logement : cela consiste à fermer toutes les ouvertures donnant accès aux autres pièces avec du plastique. Cette action empêche la volatilisation des particules de peinture dans le reste du bâtiment.
  • Rendre les lieux inaccessibles à toutes personnes en dehors de l’équipe de travail, surtout aux enfants et aux femmes enceintes.
  • Vider la pièce en retirant tous les meubles et protéger les objets non déplaçables avec du plastique
  • Protéger le sol avec une bâche à usage unique.
  • Protéger ses yeux avec des lunettes de protection, vos mains avec des gants, votre nez avec un masque adéquat et porter une combinaison pour protéger le reste des parties de votre corps.
  • Ne pas manger, boire ou fumer au cours de la dépose de la peinture

Notez qu’il est recommandé de toujours rendre propre le lieu de travail en fin de journée. Mettez surtout les déchets dans des sacs-poubelles tenaces et jetez-les tout en tenant compte des dispositifs de la loi concernant le rejet de ces types de déchets. Ensuite, à l’aide d’une serpillière humide, nettoyez les lieux sans laisser échapper une seule particule.

 

La réglementation en vigueur et la classification du plomb

Compte tenu de l’impact négatif de la peinture au plomb sur l’environnement et la santé humaine, une réglementation exige des conditions aux propriétaires qui comptent vendre ou louer les anciennes habitations dont les surfaces peuvent être couvertes d’une peinture au plomb.

Un propriétaire ayant une construction datant des années antérieures aux années 60 a l’obligation de fournir un constat de risque d’exposition au plomb (CREP) à l’acheteur ou au locataire de son logement. Ce document obligatoire est mis en annexe du contrat de vente ou de location. Dans le cas où le document notifie une présence ou non de plomb dans le revêtement, la classification suivante vous permet de mesurer le niveau de risque d’exposition au plomb :

  • Catégorie 0 : pas de présence de plomb dans le revêtement ou une présence faible d’une valeur inférieur à 1mg/cm²
  • Catégorie 1 : identification de la présence du plomb d’une valeur supérieur ou égale à 1 mg / cm². Cette classification dénote aussi que le revêtement est en bon état ou inaccessible.
  • Catégorie 2 : la quantité du plomb est estimée à une valeur supérieure ou égale à 1 mg / cm² et la peinture est usitée
  • Catégorie 3 : la quantité de plomb est estimée à une valeur supérieure ou égale à 1 mg / cm² et le revêtement en question est déjà dégradé.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.