Prix pour construire une salle de bain sous comble

Une pièce en sous-pente est toujours un défi à meubler de façon fonctionnelle tout en optimisant l’espace, d’autant plus quand il s’agit d’une pièce comme la salle d’eau ! Nous verrons ensemble tout ce qu’il faut savoir, les astuces à connaitre et les erreurs à éviter !

Salle de bain sous pente

Prix d’une salle de bain sous combles

On compte entre 2.500 et 6.000€ pour aménager une salle de bain en sous-pente.

Bien évidemment, cela dépend de la superficie de la pièce, de son état initial, de l’ampleur de votre projet etc.

Voici le prix de quelques éléments particulièrement adaptés aux salles de bain de ce style :

 Element

Prix

Doublage plafond au placo

35-60€ / m²

Rangements sous-pente sur mesure

300-700€

Petit meuble vasque

60-300€

Fenêtre de toit

600-2.000€

VMC

100-400€ (hors installation par un pro)

Baignoire sabot

100-600€

Douche à l’italienne

600-3.000€

Ajout escalier

1000 à 1500€

Maintenant que vous avez une idée un peu plus précise du budget nécessaire à la création de votre salle de bain, passons à nos conseils pour une pièce fonctionnelle  et esthétique.

Les règles à respecter pour une salle de bain fonctionnelle

Malgré les contraintes que représente une pièce en sous-pente, il est tout à fait faisable d’aménager une petite salle de bain à partir de 5m2 de surface loi carrez.

Tout dépend cependant de la hauteur sous plafond de votre pièce et de sa superficie.

En effet voici les valeurs minimales conseillées pour que votre salle de bain soit fonctionnelle et que vous puissiez y circuler confortablement :

  • 60 cm de dégagement devant tous les sanitaires.
  • 45 cm de profondeur pour le plan où est encastré le lavabo.
  • 10 m de hauteur pour la douche (2.20 m si vous optez pour un ciel de pluie)
  • 20 de hauteur pour une baignoire.
  • 1 m de hauteur pour des WC.
  • 20 cm de chaque côté de la porte qui donne accès à la salle de bain.

Ces chiffres sont donnés de façon indicative, vous n’êtes obligés à rien.

En revanche, pour votre sécurité, vous devrez suivre une réglementation stricte pour la mise en place du réseau électrique.

Les normes électriques pour salle de bain

Dans une petite salle de bain en soupente, on peut être tenté de rassembler les prises, ou d’approcher une lampe de la douche. Mais attention, il existe certaines normes et elles sont là pour votre sécurité !

La salle de bain est divisée en 4 zones, ou « volumes »

Volume

Zone comprise

Règlementation

0

Bac à douche ou baignoire

Pas d’appareils électriques, ni de prises de courants!

1

Jusqu’à 2,25 m au-dessus du bain/douche

On peut y mettre un chauffe eau

2

Au-delà de 60 cm du bain/douche

Prises de type « rasoir électrique ou petit sèche-cheveux » (faible puissance) ; Appareils de chauffage et d’éclairage de classe II

3

Le reste

Appareils soit de classe II, soit de classe I avec protection adéquate (protection eau, prise de terre…)

4

A plus de 2,25m du sol

Pas de protection particulière

L’électricité nécessite quelques connaissances bien spécifiques, aussi, il est souvent préférable de faire appel à un professionnel compétent.

Maintenant que vous avez pris les mesures de votre pièce, nous pouvons réfléchir ensemble à la manière dont vous allez la meubler.

6 astuces pour optimiser une petite salle de bain sous-pente

Il n’est déjà pas facile de meubler intelligemment une petite salle de bain car les sanitaires ont tendance à prendre beaucoup de place.

Dans le cas d’une salle de bain sous les combles, nous devons faire face, en plus, à une deuxième problématique : la faible hauteur sous plafond.

Voici 6 conseils pour vous aider à aménager au mieux cette pièce si particulière.

1 °Ne surchargez pas la pièce

Pour créer une salle de bain confortable et pratique, il faut choisir soigneusement ce que vous allez y mettre.

Voici la liste des essentiels à installer dans une salle de bain, même exigüe :

  • Un lavabo
  • Une douche ou une baignoire
  • Un meuble de rangement
  • Un radiateur
  • Un étendoir mural pour faire sécher les serviettes de bain
  • Une patère (souvent fixée derrière la porte, elle permet d’y suspendre des vêtements)

Ces éléments sont indispensables à une salle de bain fonctionnelle, mais il est inutile de surcharger l’espace en en rajoutant davantage.

Limitez le nombre de cosmétiques et d’appareils électriques au strict nécessaire, sous peine qu’ils envahissent votre salle de bain déjà exigüe.

De même, privilégiez une décoration sobre et élégante, avec des couleurs claires, pour agrandir visuellement la pièce. Si les poutres apparentes sont de couleur sombre, insistez d’autant plus sur les teintes claires dans le reste de la pièce.

Autre astuce pour donner l’impression que votre pièce est plus vaste : optez pour un grand miroir.

2° Préférez la douche à la baignoire

Il va sans dire qu’une douche a bien moins d’emprise au sol qu’une baignoire et, qu’en cela, elle se fait assez discrète dans votre salle de bain.

Optez de préférence pour une douche à l’italienne avec une paroi en verre, plus discrète qu’une massive paroi carrelée. Cette paroi peut être biseautée pour s’adapter à la pente de votre plafond.

La douche doit être placée à l’endroit où le plafond est le plus haut, contrairement à la baignoire qui peut trouver place sous la pente du toit.

Si la pièce est suffisamment vaste, vous pouvez opter pour une baignoire centrale, qui donnera beaucoup de charme à votre pièce tout en dégageant l’espace en sous-pente pour y installer des rangements.

Si vous tenez absolument à installer une baignoire, malgré la petite superficie de votre pièce, choisissez une baignoire sabot. C’est la moins encombrante des baignoires.

Attention aux baignoires dites « petite taille », elles mesurent seulement entre 100 et 130 cm de longueur ce qui les rend difficilement utilisables par un adulte de taille normale. On les réserve en général aux enfants.

3° Privilégiez les équipements « deux en un »

L’incontournable des petites salles de bain est le radiateur sèche-serviettes. Il ne prend pas beaucoup de place, chauffe efficacement votre pièce et vous garantit des serviettes chaudes au sortir de votre douche…idéal non ?

Notre astuce : choisissez-le de la couleur de votre mur pour qu’il passe le plus inaperçu possible.

Pensez aussi à opter pour un meuble-vasque équipé de rangements.

4° Optez pour des sanitaires suspendus

Nous parlions tout juste de meuble-vasque mais, pour libérer le sol, vous pouvez préférer des sanitaires directement fixés au mur. Cela vous simplifiera également la tâche lorsqu’il s’agira de faire le ménage.

Le lavabo doit être placé de préférence là où la hauteur sous plafond est la plus importante. Quant aux WC, ils peuvent être mis sous-pente.

5° Utilisez vos murs

Puisqu’on parle des murs, rentabilisez ceux-ci au maximum, en fixant par exemple des étagères pour y installer vos affaires ; les étagères remplaceront les placards, trop encombrants pour votre petite salle de bain.

Il est également possible de créer des niches de rangement à l’intérieur des murs. Cette astuce est très utilisée dans les douches à l’italienne pour y glisser gel douche et shampoing. Cela évite le valet de douche souvent surchargé et peu esthétique.

6° Faites entrer la lumière avec la fenêtre de toit

La lumière naturelle est votre meilleur allié pour rendre la pièce agréable. Il est donc conseillé, si votre budget vous le permet, d’ouvrir une fenêtre sur votre toiture. Idéalement, cette fenêtre devrait être percée sur le côté Est pour que vous profitiez des premiers rayons du soleil le matin.

Il existe même des fenêtres spécialisées pour les salles de bain avec un système de ventilation intégré.

Si vous optez pour le modèle le plus simple, veillez tout de même à ce qu’elle résiste à l’humidité.

Pour préserver votre intimité et limiter l’absorption de chaleur, vous pouvez également y ajouter un store vénitien, idéal pour une salle de bain.

Obtenez gratuitement le devis de votre projet !

Maintenant que vous avez quelques pistes pour mener à bien l’aménagement de votre salle de bain, voyons comment vont se dérouler les travaux.

A NOTER : Avant de vous lancer dans votre projet, il est important de vérifier que le sol de vos combles est suffisamment solide pour supporter le poids de votre future salle de bain. Faites appel à un expert pour vous assurer que votre projet est viable ! Si nécessaire, il est possible de renforcer le sol en coulant une chape légère.

Isoler une salle de bain sous-pente

Sous les combles, il fait souvent trop chaud ou trop froid en fonction des caprices de la météo car il est rare que cet espace soit correctement isolé.

Or, il est essentiel que vous puissiez réguler la température de votre salle de bain, sinon vous risquez de passer un mauvais moment l’hiver, au sortir de votre douche. Une isolation phonique est également souhaitable pour assourdir le bruit de la pluie ou du vent sur votre toiture.

Réaliser des travaux d’isolation est donc la  première étape, lors de la création de votre salle de bain sous-pente.

L’isolant (laine de roche, chanvre…) se pose entre les chevrons et est ensuite recouvert d’un placo hydrofuge.

La question de l’aération

La salle de bain est une pièce humide. Nous en profitons pour rappeler qu’il est essentiel d’opter pour des matériaux qui ne craignent pas l’eau, que ce soit pour les revêtements muraux, le sol ou le mobilier.

Une forte concentration d’humidité risque de causer des dégâts sur le long terme : air vicié, taches, moisissures, ruissellement sur les parois.

Pour éviter ce genre de problèmes, il est nécessaire de veiller à l’aération régulière de la pièce. L’idéal est de percer une fenêtre (nous avons abordé cette question plus haut dans l’article), mais si ce n’est pas possible, vous pouvez installer une VMC.

Si les problèmes d’humidité persistent, optez pour un déshumidificateur d’air.

Mur, sol, équipements… le résumé des prix

Prix des équipements sanitaires

Sanitaire

Prix fournitures

Prix de pose

WC

A pied

80 à 500 €

150 et 500 €

Suspendues

200 et 600 €

200 à 650 €

Japonais

600 à 3 000 €

200 à 650 €

Broyeur

250 à 800 €

150 à 200 €

Lavabo

Sur pied

25 à 500 €

150 à 300 €

Suspendu

120 à 700 €

Vasque

50 à 1 000 €

150 à 300 €

Meuble sous vasque

200 à 1000 €

Douche

Classique

80 à 300 €

550 à 1 500 €

Cabine

250 à 1200 €

600 à 1 800 €

A l’italienne

800 à 2 000 €

1 500 à 4 000 €

Baignoire

Classique

100 à 500 €

150 à 800 €

D’angle

150 € et 1500 €

250 à 4000 €

Îlot

650 à 3 000 €

350 à 4500 €

Prix du revêtement de sol

Revêtement sol

Prix fournitures au m2

Prix de pose au m2

PVC ou lino

5 à 30€

15 à 20 €

Carrelage

20 à 250 €

40 à 60 €

Parquet

Bois massif exotique

50 à 100 €

50 à 100 €

 

Bois massif européen

30 à 100 €

 

Stratifié

10 à 50 €

Jonc de mer

8€ à 40 €

15 €

Béton

En kit

25 à 30 €

15 à 20 €

 

Ciré, coulé

80 à 300 €

Prix du revêtement mural

Revêtement murs

Prix fournitures au m2

Prix de pose au m2

Carrelage salle de bain

15 à 250 €

25 à 40 €

Carreaux de ciment

80 à 150 €

30 à 45 €

Faïence

40 et 100 €

30 à 45 €

Peinture

25 à 40 € (main d’œuvre comprise)

Pour aller plus loin…

Vous avez maintenant toutes les clefs en main pour mener votre projet à terme. Si vous souhaité obtenir l’aide d’un professionnel, vous pouvez remplir le formulaire ci-dessous.

C’est gratuit et ça n’engage à rien !

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.