Le faux plafond avec led: prix, pose et conseils

Réaliser un éclairage LED en plafond est souvent plus compliqué qu’il n’y paraît. Il est alors nécessaire de disposer d’un faux plafond ou d’en créer un. Pour ce dernier cas, voici ce que vous devez savoir pour la réalisation de ce faux plafond LED.

Le prix du faux plafond pour LED

Dans certains cas, il est possible de réaliser un éclairage LED dans un plafond existant.

Toutefois, le plus souvent, il faudra prévoir l’ajout d’un faux plafond qui camouflera tout ce câblage électrique peu harmonieux.

Il existe alors différentes solutions pour ce faire.

Quelle matière pour le faux plafond suspendu?

Il est possible de réaliser un faux plafond à partir de différentes matières, selon les tarifs suivants :

Matière pour faux plafond

Prix

Placo

20 à 40 € le m²

Bois

40 à 80 € le m²

PVC

20 à 50 € le m²

Métal

150 à 200 € le m²

Alors que vous réalisez un faux plafond, et compte tenu qu’une grande partie des pertes énergétiques s’effectue par la toiture, il peut aussi être important d’en profiter pour renforcer l’isolation. L’insertion, par exemple, de laine minérale, ne représenterait qu’un surcoût de l’ordre de 10 € le m².

Le prix de pose d’un plafond tendu

Mais il est également possible, avec un simple plafond tendu, de réaliser un éclairage LED.

La solution seule du plafond tendu est alors fonction de la difficulté de ce plafond, selon son nombre d’angles, par exemple, selon que votre pièce est rectangulaire ou non et selon la qualité de la toile.

Le prix d’un plafond tendu sur un plafond existant est alors de 25 à 60 € le m².


Le prix des LED

Le prix de LED est très variable selon différents éléments qui sont :

  • la puissance d’éclairage ;
  • le choix des spots : orientables ou non ;
  • un achat à l’unité ou en nombre ;
  • la forme et la dimension de ces spots ;
  • l’esthétique, etc.

Il existe également des simples bandes de LED qui n’offrent alors qu’une valeur esthétique et ne permettent pas un réel éclairage d’une pièce. Ils offrent seulement de mettre en valeur une partie de pièce.

Voici quelques exemples plus précis :

Exemple de LED

Prix

Spot à encastrer fixe plastique blanc rond 6 watts

~ 8 €

Spot à encastrer orientable alu blanc rond 6 watts

~ 9 €

Spot à encastrer plastique blanc rond 5,5 watts salle de bains

~ 15 €

Spot à encastrer extra-plat diamètre 12 cm 9 watts avec variateur

~ 20 €

Spot à encastrer diamètre 12 cm 5,4 watts modèle connecté

~ 30 €

Ruban LED à coller ambiance multicolore 1,5 m et télécommande

~ 12 €

Ruban LED à coller ambiance blanc 10 m Bluetooth

~ 150 €

A ces prix de fourniture, il vous faudra ajouter le prix de la pose de ces spots, soit un devis qui tournera autour de 40 à 50 € par élément, selon la complexité d’intervention et le nombre total de ces spots.

Pour un ruban, le prix sera beaucoup plus symbolique puisque la pose est collée et qu’il n’y a pas de découpe à réaliser, juste un branchement à effectuer.


La pose du faux plafond LED

Le double plafond

C’est la solution la plus simple qui permettra, à partir d’une simple armature bois, de se reprendre sur le plafond existant en laissant un léger vide d’air afin de permettre l’insertion des spots sans risque de surchauffe. Il faudra donc que ce nouveau plafond n’inclut pas une isolation, tel un BA13 + laine de roche, mais laisse un réel espace aéré, qui pourra être réalisé à base de tasseaux.

Le faux plafond suspendu

Dans ce cas le plus fréquent, et souvent confié à un professionnel, le nouveau plafond est simplement relié au plafond existant, quel qu’il soit, par un système d’armatures métalliques sur lesquels viendra prendre place le plafond, qu’il soit en plaques de plâtre, en bois, en PVC ou en métal.

Un tracé est réalisé tout autour de la pièce pour délimiter le positionnement du faux plafond et afin de définir sa planéité.

Des suspentes sont fixées sur les solives, à la longueur choisie, ou des profilés métalliques pour une structure autoportante.

Les fourrures sont placées sur les suspentes.

Si isolation il y a, elle est alors placée et les panneaux, bois ou plâtres, sont vissés sur les fourrures.

Pour le placo, il restera à réaliser les joints avec les bandes et le produit adapté pour remplir les bords arrondis et éviter les fissures.

Le faux plafond modulaire

Ce faux plafond suspendu se décline parfois en un faux plafond modulaire.

Dans ce cas, il se compose de tout un assemblage de structure métallique, également, dans lequel viennent se positionner des dalles, le plus souvent de 600 x 600 mm.

Ces dalles sont standardisées pour ce type de plafond et permettent d’inclure une isolation thermique et phonique supplémentaire par rapport à un étage supérieur.

Par contre, c’est une solution peu moderne et de moins en moins utilisée.

Le faux plafond tendu

Selon la toile utilisée, il existe deux types de pose :

  • La pose à froid
    Elle est plus simple à effectuer puisque ne nécessite pas de complément.
    Par contre, elle s’effectue avec une toile en polyester plus onéreuse.
    Des profilés sont fixés en haut des murs, avec un niveau laser afin de réaliser une parfaite planéité.
    La pose de la toile est réalisée à partir d’un angle et coincée avec une spatule spéciale fournie.
    La toile, légèrement plus grande que la surface nécessaire, sera recoupée sur place pour ne dépasser que de 1 cm, distance nécessaire pour la coincer dans les profilés.
  • La pose à chaud
    Les lisses sont fixées solidement au mur afin de résister au tirage qui suivra.
    Des raccords viennent en complément en angle.
    Les spots sont pré-installés avec des récepteurs spéciaux.
    La toile PVC est ensuite placée et tirée avec des pinces fournies.
    Un canon à chaleur finit de la tendre.
    Les harpons du pourtour de toile sont alors insérés dans les lisses.

La pose des LED

La pose de LED fait généralement appel à un électricien, tout en sachant que le professionnel intervenant pour un plafond tendu est le plus souvent habilité à effectuer aussi ce travail.

Il existe alors 3 solutions :

  • le ruban LED, à titre principalement décoratif afin de créer une ambiance plus que pour réellement éclairer ;
  • les dalles LED sont prévues à des dimensions permettant de prendre place, généralement, dans les faux plafonds modulaires, mais peuvent aussi se positionner, avec une armature spéciale, sur des faux plafonds bois ou placo, par exemple ;
  • les spots LED sont les modèles les plus utilisés pour un intérieur moderne.

Un certain nombre de questions se posent dans le cas de ces spots LED :

  • Le nombre de spots nécessaire
    En général, on compte un spot tous les 2 m² soit, pour une pièce de 12 m², une valeur de 6 spots.
    Toutefois, selon l’agencement de la pièce, il peut être important de venir en inclure dans un coin un peu plus sombre.
  • Le positionnement des spots
    Si une bonne répartition des spots est importante, il ne faut pas négliger le fait qu’il est important, par exemple, de bien éclairer l’espace repas, notamment, plus que l’espace salon, surtout s’il s’agit d’un espace télévision.
  • La couleur et la puissance d’éclairage
    Pour des exemples plus précis, il faut par exemple compter une puissance de 50 lux par m² si vous souhaitez un espace bien tamisé et passer à 300 lux pour un éclairage plus puissant et bien réparti.
    Dans le cas de spots LED, pour atteindre ces 300 lux, il sera nécessaire de placer 8 appareils de 1 000 lumens pour atteindre cette puissance correspondant à l’éclairage d’une pièce d’environ 25 m².

Les avantages et inconvénients

Voici les inconvénients des principaux éléments d’un faux plafond LED :

Principes

Avantages

Inconvénients

faux plafond suspendu

  • plus de possibilités en matériaux, couleurs, etc.
  • permet des passages de câbles et canalisations

nécessite plus de travail, notamment en finitions

faux plafond modulaire

  • permet des dalles LED
  • isolant acoustique et thermique inclus
  • permet une intervention ultérieure par dalle voisine
  • moins esthétique
  • plus cher
  • armature plus complexe à installer

faux plafond tendu

  • solution assez rapide à mettre en œuvre
  • permet aussi l’ajout d’un éclairage plafond
  • solution moins variée dans les finitions
  • solution moins durable

éclairage LED

  • éclairage à fleur du plafond
  • éclairage bien réparti
  • longue durée de vie de plusieurs décennies
  • système écologique et peu consommateur
  • permet un éclairage d’ambiance ou général, selon choix
  • différentes formes, teintes, puissances

investissement un peu supérieur

Des conseils pour le choix de l’éclairage

Parmi les questions qui se posent le plus fréquemment, notamment sur la partie éclairage, on retiendra les points suivants :

  • effectuer une bonne répartition de l’éclairage sur l’ensemble d’une pièce, tout en sachant mettre l’accent sur des postes essentiels tels qu’un coin repas, un coin préparation cuisine, un bar, un coin lecture ou travail, etc. ;
  • ne pas dépasser les limites de la bonne luminosité ;
  • protéger le dessus des spots en évitant la proximité d’un isolant ou de bois.

Le choix d’un artisan

Choisir la bonne solution, la mettre en place, bien répartir l’éclairage, effectuer les travaux électriques, assurer la protection des branchements et la bonne aération au-dessus des spots, sont des opérations qui ne sont pas à la portée de chacun et faire intervenir un professionnel est une option qu’il est souvent préférable de retenir.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
J’accepte les conditions générales du site et de ses partenaires.

Laisser un commentaire