Une salle de bain en sous-pente

Une pièce en sous-pente est toujours un défi à meubler de façon fonctionnelle tout en optimisant l’espace, d’autant plus quand il s’agit d’une pièce comme la salle d’eau ! Nous verrons ensemble tout ce qu’il faut savoir, les astuces à connaitre et les erreurs à éviter !

Rate this post
Pas de commentaire

Est-ce possible ?

Malgré les contraintes que représente une pièce en sous-pente, il est tout à fait faisable d’aménager une petite salle de bain à partir de 5m2 de surface loi carrez. Il faudra simplement adapter son organisation à la pente du toit.

L’aménagement:

Baignoire et WC peuvent se contenter d’une petite hauteur tandis qu’une douche ou un lavabo devront être placés sous une hauteur suffisante pour se tenir debout.

Attention au piège de vouloir absolument tout minimiser pour optimiser ! Quelques chiffres conseillés pour que votre salle de bain reste malgré tout fonctionnelle :

  • 60 centimètres minimum de dégagement devant tous les sanitaires (lavabo, douche, baignoire, WC).
  • 45 centimètres minimum pour la profondeur du plan de toilette autour du lavabo
  • 2 mètres de hauteur pour la douche, au moins sur une partie
  • 20 centimètres d’un coté et de l’autre de la porte battante.

S’il s’agit d’une création de salle de bain, il vous sera plus simple de placer les sanitaires au-dessus de canalisations existantes donc au-dessus d’une pièce d’eau existante.

Si votre pièce existe déjà mais que vous la rénovez, il sera également plus simple et moins onéreux de conserver les emplacements des arrivées et sorties d’eau.

Si vous avez une grande pièce d’eau, vous pouvez opter pour une baignoire centrale, qui donnera un atout charme et très actuel à votre pièce tout en vous dégageant l’espace en sous-pente pour y installer un maximum de rangements.

Une douche nécessitera une bonne hauteur sous plafond (2m conseillés). Néanmoins sur une partie de la douche se retrouve sous les combles, il vous sera toujours possible d’installer une vitre biseautée.

Si vous avez besoin de conseils n’hésitez pas à faire appel à des professionnels qui sauront vous guider !

Obtenez gratuitement le devis de votre projet !

Les normes électriques :

Dans une petite salle de bain en soupente, on peut être tenté de rassembler les prises, ou d’approcher une lampe de la douche. Mais attention, il existe certaines normes et elles sont là pour votre sécurité !

La salle de bain est divisée en 4 zones, ou « volumes »

Volume

Zone comprise

Règlementation

0

Bac à douche ou baignoire

Pas d’appareils électriques, ni de prises de courants!

1

Jusqu’à 2,25 m au-dessus du bain/douche

On peut y mettre un chauffe eau

2

Au-delà de 60 cm du bain/douche

Prises de type « rasoir électrique ou petit sèche-cheveux » (faible puissance) ; Appareils de chauffage et d’éclairage de classe II

3

Le reste

Appareils soit de classe II, soit de classe I avec protection adéquate (protection eau, prise de terre…)

4

A plus de 2,25m du sol

Pas de protection particulière

L’électricité nécessite quelques connaissances bien spécifiques, aussi, il est souvent préférable de faire appel à un professionnel compétent. Voici ce que vous pouvez vous attendre à voir comme tarifs :

 

Fourchette de prix (hors pose)

Prix de la pose

Prise électrique

5 à 200 €

50 à 200 €

Interrupteur

3 à 150 €

20 à 60 €

Saignées

6.80 € / m linéaire

Eclairage du plafond

70 à 250 € (temps de travail, raccordements, fournitures)

Mais attention, un électricien vous facturera au minimum des frais de déplacement, plus les pièces et la main-d’œuvre. Veillez donc à demander un devis global pour l’intégralité de vos travaux électriques plutôt qu’une facture pour chaque prestation.

Les conseils déco :

En cas de pièce est assez petite, quelques astuces vous permettront d’agrandir visuellement l’espace :

Les bonnes idées

Les pièges à éviter

–        Meubles, WC, lavabos suspendus

–        Teintes claires +/- touches de couleur

–        Paroi de douche en verre

–        Sèche-serviette assorti au mur pour conserver un côté épuré

–        Grand miroir qui donnera de la profondeur et réfléchira la lumière

–        Etagères et meubles hauts

–        Meubles nombreux ou massifs

–        Paroi de douche italienne en maçonnerie

Si vous avez des hésitations, vous pouvez faire appel à des professionnels

La fenêtre de toit

Si votre budget et votre maison le permettent, il sera très intéressant d’installer une fenêtre de toit (si elle n’est pas déjà présente).

La lumière naturelle est en effet votre meilleure alliée pour une pièce agréable.

Il existe même des fenêtres spécialisées pour les salles de bain car elles intègrent un système de ventilation.

Si vous optez pour le modèle le plus simple, veillez tout de même à ce qu’elle soit protégée contre l’humidité.

A titre d’exemple vous pourrez trouver ce genre d’article :

Fenêtre de toit – mode d’ouverture

Prix TTC (hors pose)

Projection

60 à 800 €

Latérale

100€ à 350€

Rotation

100 à 1 800 €

Motorisation électrique (rotation)

800 à 2000 €

Motorisation solaire (rotation)

1 000 à 2 000 €

Ces prix varient en fonction des dimensions de la fenêtre, des finitions, du type de vitrage, du matériau de couverture du toit, de la pose encastrée ou traditionnelle, et de l’ajout ou non d’un système de ventilation  automatique.

Quant à la pose elle-même, elle coute entre 200 et 2000€ selon les contraintes de chantiers (modification de charpente, etc.) . Ce qui influence ce prix sera l’existence ou non d’une ouverture ainsi que la complexité de la pose.

Pour préserver votre intimité et limiter l’absorption de chaleur, vous pouvez également y ajouter un store vénitien, idéal pour une salle de bain.

Vous avez votre salle de bain en sous-pente bien en tête ? Alors foncez, faites faire le devis de votre projet. Il est conseillé de faire plusieurs devis afin de pouvoir comparer. Mais attention, économie n’est pas toujours synonyme de bonne affaire !

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
J’accepte les conditions générales du site et de ses partenaires.

Laisser un commentaire