La ventilation d’une fosse septique : le guide complet

La ventilation du système de fosse septique est beaucoup plus importante que certains d’entre nous le pensent. Sans une bonne ventilation, votre jardin va sentir le gaz. Bien que l’odeur soit horrible, vous devez comprendre qu’elle peut aussi être dangereuse. Le gaz peut s’accumuler et créer de nombreux problèmes de santé. Par conséquent, il est préférable d’utiliser des évents pour éliminer les gaz de manière plus sûre. Cependant, plusieurs éléments doivent être pris en compte lorsqu’il s’agit de ventiler sa fosse septique, notamment par rapport aux normes et réglementations en vigueur (sachant qu’il est obligatoire de mettre en place un dispositif de ventilation d’une fosse septique pour l’évacuation des gaz produits par la fermentation), au choix d’installateur, aux solutions à recourir en cas de problème ou encore au budget que vous devez prévoir pour assurer que le système reste fonctionnel aussi longtemps que possible.

Fosse septique

Pourquoi une bonne ventilation est-elle importante pour les systèmes septiques

Schéma de fonctionnement d'une fosse septique
Schéma de fonctionnement d’une fosse septique

Le volume standard d’un conteneur d’une fosse septique est de 3500 litres. Il peut être en acier, en béton, en en polyéthylène ou en fibre de verre et est enterré de manière traditionnelle près de la maison. Reliés à ce réservoir se trouvent les canalisations et les toilettes situées dans la structure voisine. Lorsque la chasse d’eau des toilettes est tirée, les déchets sont acheminés dans le réservoir via les tuyaux où ils seront décomposés tandis que l’eau sera traitée dans le champ d’épuration.

Lorsqu’elle est vide, la fosse septique n’est rien de plus qu’une immense cavité souterraine composée principalement d’air. Comme le réservoir et son système de plomberie sont fermés, l’air à l’intérieur est emprisonné. Il doit cependant être libérer lors que le réservoir est remplit accueille les déchets les eaux pour éviter que la pression qu’il crée bloquera l’écoulement des déchets. C’est généralement la cause principale du refoulement des toilettes. Pour éviter ce genre de problème, il faut assurer l’évacuation des gaz.

Comme l’écoulement de l’eau dans les fosses septiques se fait par gravité, la vitesse de la ventilation de l’air se fera en fonction de la vitesse de remplissage ou du dessèchement de la fosse. Mais tant que l’air est évacué, le flux de la structure vers le réservoir n’aura aucun problème (en l’absence d’une autre forme de blocage).

Même si les mauvaises odeurs sont gênantes, elles sont souvent périodiques. C’est pourquoi des propriétaires se contentent de le traiter en particulier. Si tel est votre cas, vous avez généralement deux options :

  • Soit ajouter du tuyau de ventilation en hauteur
    Vous savez désormais que le rôle du tuyau de ventilation dans un système septique est d’assurer la ventilation de l’air et des gaz de l’intérieur. Si vous rallonger le tuyau en hauteur, vous donnerez plus d’espace pour l’évacuation des odeurs. Ce qui minimisera considérablement les mauvaises odeurs, notamment lors que le vent est particulièrement fort.

  • Soit élaguer des arbres à proximité
    Il est indéniable qu’être entourée d’arbres est un privilège, mais elles peuvent présenter quelques inconvénients. En effet, il se peut qu’elles ne permettent pas au gaz ventilés à l’air de se dégager normalement. Si vous rencontrez ce genre de problème, vous devez repérer ces arbres et les élaguer.

  • Soit installer un filtre d’aération au charbon
    Si vous avez un budget serré alors que les mauvaises odeurs persistent, vous pouvez opter pour l’installation de filtre d’évent à charbon sur la pointe du tuyau de ventilation. Ce dispositif filtrera l’odeur que dégagent l’air et le gaz provenant de la fosse. Il fonctionnera également pour les tuyaux de ventilation au niveau du toit en fonctionnant comme un système de ventilation secondaire.

Ventilation d’une fosse septique : ce que la loi prévoit

Il faut savoir que des textes régissent tout ce qui concerne la ventilation d’une fosse septique, notamment le NF-DTU-64.1. Il s’agit d’un Document technique Unifié qui rassemble les pratiques que les intervenants de bâtiment (maître d’œuvre, artisans, entreprises…) doivent prendre en compte pour s’assurer que leurs services sont conformes aux règles. Concernant la ventilation d’une fosse septique, ce document impose les directives concernant la pose de la ventilation, le diamètre des tuyaux d’évacuation et même les hauteurs au-dessus du faîtage.

Le SPANC prévoit un contrôle obligatoire tous les 10 ans au minimum. Cette intervention implique l’entrée des agents chez le propriétaire et que ce dernier ne peut pas refuser. Généralement, la pose d’une ventilation d’une fosse septique doit être effectuée par une entreprise agréée, mais des sous-traitants peuvent également le prendre en charge dans certains cas. Quoi qu’il en soit, l’entreprise a pour obligation d’assurer la qualité de ses travaux en respectant le plan du projet et surtout la réglementation en vigueur. Si elle ne peut pas respecter le plan prévu et souhaite le changer, elle doit obtenir l’accord du SPANC.

Une fosse septique a-t-elle besoin d’un tuyau de ventilation?

Chaque système septique a besoin d’un tuyau de ventilation. L’évent permet aux gaz septiques de sortir du système, il est donc interdit de s’accumuler et de provoquer une explosion. Au fur et à mesure que la fosse se remplit de déchets, elle génère des gaz malodorants, plus connus sous le nom de gaz septiques. Ces gaz sont extrêmement toxiques. Pour éliminer le risque d’accumulation de gaz septiques, un processus connu sous le nom de ventilation septique est utilisé pour une ventilation sûre.

Ce n’est pas parce que vous avez installé une fosse septique avec un évent ou que vous emménagez dans une maison avec un système existant que tous vos ennuis et malheurs sont terminés. Ce sera votre travail en tant que propriétaire de vous assurer que le système septique reste toujours bien ventilé. En effet, il sera dans votre intérêt de le faire.

Si vous ne le faites pas, cela pourrait non seulement vous causer des problèmes de drainage, mais cela pourrait également causer des odeurs d’égout persistantes dans toute la maison et la cour. C’est quelque chose que personne ne veut, surtout pas vos voisins.

Cela étant dit, l’un des meilleurs moyens de s’assurer que l’évent de votre système septique reste toujours bien ventilé est de garder un œil attentif sur l’évent. Celui-ci sera situé sur le toit de la maison. Ce sera généralement un tuyau en PVC blanc en plastique de 3 ou 4 pouces. Vous voudrez vous assurer que l’évent ne devient pas un nid pour les oiseaux ou que d’autres blocages potentiels s’y trouvent.

L’utilisation de papier toilette non adapté à une installation septique est l’une des principales causes de blocages.

L’un des meilleurs moyens d’éliminer le souci d’un blocage est d’installer un couvercle de ventilation si celui-ci n’est pas déjà en place. Bien que le couvercle de ventilation ne rende pas l’ensemble du processus sans entretien, il empêchera les oiseaux, les écureuils et d’autres créatures de nicher dans la ventilation septique.

Event pour une fosse septique : importance et guide d’installation

Lorsque l’eau s’écoule dans un drain, l’air et la gravité coopèrent pour la pousser à travers les tuyaux. La plupart des drains d’un bâtiment intègrent une sorte de siphon qui introduit un point bas dans le drain qui reste rempli d’eau une fois le bassin vidé. Le but de ce siphon est d’empêcher les gaz d’égout nocifs de remonter par le drain et dans la maison, où ils pourraient rendre les occupants malades. En gardant le piège rempli d’eau, les gaz d’égout sont bloqués à l’intérieur du tuyau.

Mais sans un évent derrière le drain pour permettre à l’air de s’échapper lorsque l’eau pousse à travers le siphon, un effet d’aspiration se formera à l’intérieur du tuyau et attirera trop d’eau dans la conduite d’égout. Cela laisse souvent le piège à moitié plein, ce qui permet à ces gaz dangereux de pénétrer dans la maison. Un évent fonctionnant correctement est donc crucial pour un système de septique sain.

L’installation d’un évent aura lieu pendant la construction d’une maison et se fera en quelques étapes. Après avoir déterminé la longueur des tuyaux de ventilation qui partiront du sol jusqu’à quelques centimètres au-dessus du toit, il faut relier le joint en T en PVC et les conduites d’évacuation d’égout. Lorsque vous découpez un cercle dans le toit, le diamètre du tuyau de ventilation sera un peu plus petit que le cercle en question.

La suite consiste à percer un trou sur le toit en s’assurant que ce trou corresponde bien au diamètre des tuyaux. Il suffit de faire passer le tuyau de ventilation dans ce trou et d’utiliser de la colle PVC pour fixer les deux extrémités. Il ne reste plus qu’à mettre en place les supports de tuyau en utilisant des vis pour qu’il tienne bien et à appliquer de l’enduit pour cacher les imperfections et rendre l’installation imperméable.

Problème de ventilation : que faire ?

En tant qu’utilisateur de fosse septique, vous devriez être capable de constater que la ventilation ne fonctionne plus normalement. Qu’il s’agisse de mauvaises odeurs inhabituelles ou d’autres signes, vous avez deux recours possibles. La première option, c’est que vous pouvez essayer de le détecter vous-même. Ce genre de problème provient dans la majorité des cas de l’installation elle-même si elle est assez récente. Par contre, s’il s’agit d’une installation qui date que plusieurs années et que vous n’arrivez pas à discerner la source du problème, vous devez considérer la seconde option.

L’autre option, c’est de faire appel à un professionnel dans le domaine, notamment l’entreprise qui a installé le système. N’hésitez surtout pas à consulter le SPANC qui est un service local mis en place pour vous aider dans ce genre de situation. Il peut surtout vous orienter vers qui tourner pour quel type de problème.

Comment une installation septique est-elle ventilée ?

L’installation septique peut être ventilée de plusieurs façons :

Ventilation des tuyaux d’entrée et de sortie

La première façon dont votre système septique est ventilé est par les tuyaux d’entrée et de sortie. Le tuyau d’entrée permet aux déchets de s’écouler de votre maison dans la fosse septique et le tuyau de sortie leur permet de s’écouler du réservoir vers le champ de drainage. Ces tuyaux, lorsqu’ils sont dégagés, doivent permettre aux gaz de s’écouler dans le champ de drainage.

Le tuyau de ventilation dans le toit

Vous êtes-vous déjà demandé quels étaient ces tuyaux de ventilation sortant de votre toit ? Il ne s’agit pas d’un type de ventilation provenant du ventilateur de la salle de bain, mais il s’avère que ces tuyaux de ventilation sortant de votre toit sont conçus pour éloigner les odeurs et les gaz de la fosse septique de votre maison.

Conduite d’évacuation septique dans la cour

L’évent septique de la cour ressemble généralement à un morceau de PVC blanc coiffé au-dessus du champ de lixiviation. Cela peut aussi ressembler à une pipe en forme de canne à sucre dans votre jardin. Le but de ce tuyau est qu’il fonctionne avec le tuyau d’aération du toit pour permettre à la pression d’air dans le drain de s’égaliser. Lorsque l’eau déplace l’air dans les tuyaux de ventilation, elle doit se normaliser.

Les types de ventilation d’une fosse septique

On distingue deux types de ventilation qui font office d’entrée et de sortie :

  • La ventilation primaire est l’entrée
    Se branchant sur les canalisations de collecte des eaux usées, c’est la paroi qui laisse entrer de l’air sain qui permet de donner de l’oxygène au système en général. Le tuyau qui sert de conduit afin de trouver de l’air libre en montant jusqu’au toit doit avoir un diamètre minimal de 100 mm.

  • La ventilation secondaire est la sortie
    Si la ventilation primaire est installée avant la fosse, celle-ci se retrouvera après en guise d’évacuation des gaz qui sentent mauvais et surtout qui sont toxiques pour l’homme. Comme la première, elle montera également sur le toit par le biais d’un conduit ayant un diamètre minimal de 100 mm. Toutefois, la loi exige une distance minimale de 40 cm entre ce conduit et la cime du toit (c’est-à-dire le faitage) et une protection au niveau du conduit des eaux pluviales par un extracteur statique.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.