Prix d’un faux plafond

Vous voulez remplacer votre revêtement de plafond ou vous voulez tout simplement apporter une touche d’esthétique à votre plafond ? Et si vous optiez pour un faux plafond ? Retrouvez tout ce qu’il faut savoir concernant les faux plafonds : prix, pose, etc.

faux plafond en plaque de platre

Budget récapitulatif

Ci-dessous un tableau récapitulatif prix concernant la pose de faux plafond :

Travaux

Prix au m²

Démolition d’un faux plafond

10 à 25€

Prix de faux plafond, pose comprise

20 à 100€

Prix d’un faux plafond, hors pose

20 à 70€

Peinture d’un faux plafond, remise en état simple et fourniture comprise

25 à 40€

Ajout d’un isolant

10 à 25€

Combien coûte un faux plafond ?

Il existe différents types de faux plafond, les prix varient d’un type de faux plafond à un autre. Retrouvez ci-dessous les coûts qu’induit un faux plafond suivant le type.

Prix d’un faux plafond tendu

C’est le type de faux plafond par excellence si vous œuvrez dans le cadre d’une rénovation tout simplement parce que les travaux sont moins conséquents pour ce type de faux plafond. Le faux plafond tendu est composé d’une toile en matière synthétique accrochée à des fixations murales et qui sera ensuite tendue pour former justement le faux plafond. Ponçage, jointure, ratissage ou encore peinture ne sont pas nécessaires pour une pose de faux plafond tendu. Généralement la toile qui compose le faux plafond tendu est directement livré prêt à être installée. Il est tout à fait possible de la repeindre suivant vos goûts et préférences.

Vous aurez le choix entre deux différents types de faux plafond, à savoir :

  1. Faux plafond en toile PVC 

  2. Faux plafond en toile en synthétique, dans la plupart des cas il s’agit de toile en polyester

Le faux plafond tendu en toile PVC ainsi que le faux plafond en toile synthétique reposent tous deux sur le même principe et offrent les mêmes avantages. La différence se situe plutôt au niveau de l’aspect. Aussi, si vous pensez repeindre votre faux plafond tendu, on vous conseillera d’opter pour le modèle fait en PVC qui est beaucoup plus simple à repeindre que le modèle en PVC. Notons cependant que les options de personnalisation ne sont pas vaines pour le modèle en toile synthétique car ce dernier peut facilement être percé pour intégrer des luminaires ou autres dispositifs de décoration. En ce qui concerne la finition ou le rendu final, un faux plafond tendu peu être d’aspect matte, lisse, brillant, satiné ou encore à motif.

Ci-dessous un récapitulatif prix concernant le faux plafond tendu :

Types de faux plafond tendu

Prix au m², pose comprise

Prix au m², hors pose

Toile synthétique/polyester

80 à 100€

35 à 60€

Toile en PVC

55 à 90€

25 à 50€

Prix d’un faux plafond suspendu

dalle de faux plafondC’est le type de faux plafond le plus fréquemment choisi, non seulement pour l’effet qu’il donne mais aussi pour la simplicité et la rapidité de pose. Le faux plafond suspendu est classé dans la famille des plafonds type placo. Le faux plafond suspendu est un modèle rigide où les éléments sont vissés sur une ossature, dans la majorité des cas les éléments sont des fourrures métalliques. C’est vous qui décidez de la hauteur sous plafond, c’est ensuite que le support sera fixé soit contre la dalle soit directement via des tiges filetées ou encore des rails. Ci-dessous les matériaux généralement utilisés pour une pose de faux plafond suspendu :

  • Du lambris
  • Du placo
  • Des dalles de plafond

Suivant les différents avantages d’un faux plafond suspendu :

  • Moindre coût
  • Simple et rapide à poser : une demi-journée peut suffire à un professionnel pour poser un faux plafond suspendu
  • Solide : ce dispositif peut supporter jusqu’à 25kg par point de fixation, il ne craint donc pas les gros luminaires
  • Simple d’entretien : le faux plafond suspendu est facilement lavable mais peut aussi être rapidement repeint pour une seconde vie
  • Réparation facile : il est tout à fait possible de déposer par parties un faux plafond suspendu

Voici les différents sous-types de faux plafond suspendu et leur prix :

Types de faux plafond

Prix au m², pose comprise

Prix au m², hors pose

Placo hydro

30 à 50€

15 à 20€

Placo

25 à 30€

10 à 15€

Placo phonique

25 à 50€

10 à 15€

Lambris bois

25 à 70€

15 à 45€

Lambris PVC

25 à 60€

10 à 30€

Prix d’un faux plafond en placo

Il s’agit d’un procédé simple et très apprécié pour sa modernité, mais c’est aussi un modèle de faux plafond standard qui s’adapte à toutes les conditions qu’il s’agisse d’une nouvelle construction ou d’une rénovation.

Lorsque le placo est fixé sur les fourrures métalliques -qui sont des rails en forme d’U-, il doit être jointé à l’aide d’une bande armée poncée. Si vous voulez le meilleur en matière de finition, préférez un ratissage qui permettra de gommer les petites traces de placo. Rappelons que le placo peut très facilement être peint et ne craint aucunement les installations de luminaire en tout genre. Pour les pièces fortement exposées à l’humidité, comme la salle de bains par exemple, on conseillera d’opter pour du placo hydrofugé qui est parfaitement adapté. En ce qui concerne les pièces ou les zones où les températures sont assez élevées, il faut opter pour du placo ignifugé.

Comptez entre 10 et 20€/m², hors fourniture pour un faux plafond placo.

Prix d’un faux plafond en lambris

Lambris PVC remis au goût du jour
Utilisé pour le plafond, le lambris PVC se pose aussi aux murs

Le faux plafond en lambris est une autre variante de plafond suspendu. Ce dernier est généralement fait en bois et représente un élément de menuiserie à part entière. Aujourd’hui, on peut aussi retrouver le faux plafond en lambris PVC qui est beaucoup plus simple à poser et moins onéreux.

  • Faux plafond en lambris de bois
    C’est un modèle traditionnel qui représente un bel effet brut recherché. Si vous n’êtes pas très porté sur l’effet bois, il est tout à fait possible de repeindre le faux plafond en lambris bois. Contrairement aux idées reçues, il est tout à fait possible d’intégrer ce type de faux plafond dans une pièce exposée à l’humidité.

  • Faux plafond en lambris PVC
    Contrairement au lambris de bois, on parlera ici de lambris de PVC présentés sous forme de lame. Ce dispositif résiste à merveille à l’humidité et est d’ailleurs plus conseillé pour les pièces humides. Autres grands avantages du faux plafond en lambris PVC : il ne nécessite pas d’entretien spécifique et est peu cher.

Ci-dessous un tableau récapitulatif prix concernant les faux plafonds en lambris :

Types de faux plafond en lambris

Prix au m², pose + fournitures comprises

En bois

25 à 50€

En PVC

20 à 45€

Faux plafond en métal

Dans un style beaucoup plus moderne, avant-gardiste et industriel : le faux plafond en métal. Il s’agit d’un élément décoratif à part entière mais aussi d’un très bon isolant grâce justement au métal qui le compose. Il convient autant pour une pièce à vivre que pour des espaces un peu plus travaillés comme les bureaux par exemple. Comptez à partir de 90€/m² pose et fournitures comprises pour un faux plafond en métal.

Comment poser un faux plafond ?

La pose d’un faux plafond se fait en fonction de son modèle. Avant la pose d’un quelconque faux plafond, il sera nécessaire de réaliser les prestations suivantes :

  • Tirage de gaine
  • Positionnement des sorties de luminaire
  • Préparation du support de fixation

Pose d’un faux plafond suspendu

La première étape de la pose d’un faux plafond suspendu commence par la mise en place des fourrures de soutien ou encore de l’ossature en bois suivant le type de faux plafond suspendu choisi. C’est ensuite que le parement de l’ossature sera fixé, sans oublier l’intégrer des éléments électriques nécessaires à la mise en place d’un dispositif d’isolation futur.

Pose d’un faux plafond tendu

Il faut commencer par la pose de lisses périphériques qui sont les rails qui permettront d’étendre correctement la toile et de les fixer au mur. Ensuite, il faudra fixer la toile dans les lisses. Il peut être nécessaire d’enlever l’excédent de toile en le découpant.

Informations supplémentaires

Comment préparer son projet de pose de faux plafond ?

Ci-dessous différents points guides qui vous permettront de bien préparer votre projet de pose de faux plafond :

  • Une bonne préparation
    Ne surtout pas omettre de compter les préparations diverses (mise en place du plénum, sorties de luminaire, etc.) avant de procéder à la pose du faux plafond.

  • Ne pas oublier le point finition
    Quand on parle de faux plafond, on oublie très souvent de penser aux finitions. On parlera par exemple de peinture ou encore de découpe des excédents dans le cas d’un faux plafond tendu.

  • Ne pas oublier l’isolation
    Certes le faux plafond relève en majeure partie d’une question d’esthétique, mais il ne faut pas oublier le point isolation thermique. Qu’il s’agisse d’un projet futur ou déjà décidé, on vous conseille de préparer une isolation avec votre faux plafond. Non seulement cela vous permettra de réaliser une économie sur votre facture énergétique, mais vous pourrez aussi bénéficier de d’un confort tout autre. On parlera aussi d’isolation acoustique, ce qui vous évitera d’avoir à faire face aux bruits à répétition venant de l’étage supérieur.
    L’ajout d’un isolant à un faux-plafond coûte 10 à 25 € par m².

Les coûts interventions annexes à prévoir pour la pose d’un faux plafond

  • La peinture : si vous pensez d’emblée à repeindre votre faux plafond de la couleur de votre choix avant la pose, n’oubliez pas de mettre en place le budget peinture.
    La peinture d’un faux-plafond coûte entre 25 et 40 € / m² fourniture comprise, remise en état simple incluse.
  • Les gaines techniques : nécessaires pour la mise en place de l’isolation thermique.
  • La gaine de clim : indispensable si vous disposez d’un système de climatisation.
  • La pose de luminaires et l’encastrement de câbles électriques dans le plafond.

Qu’est-ce qu’un faux plafond ?

 Le faux plafond est un type de revêtement de plafond dont l’intérêt peut porter sur une question d’esthétique mais aussi sur divers avantages en matière d’isolation.

  • Un faux plafond pour une question d’esthétique
    En optant pour un faux plafond, vous laissez libre cours à votre imagination. En effet, ce dernier permet d’habiller le plafond de plusieurs façons et suivant tous les goûts. Que vous soyez porté sur les moulures au plafond ou encore l’effet bois, tout cela est rendu possible avec un faux plafond. Nouvelle construction ou rénovation, le faux plafond convient à tous les projets et rempli pleinement son rôle d’ajout esthétique. Enfin, il permet aussi de cacher quelques détails disgracieux comme des câbles ou encore des finitions bâclées.

  • Un faux plafond pour une meilleure isolation
    En mettant en place un faux plafond, vous pourrez améliorer considérablement l’isolation thermique mais aussi acoustique. En effet, la mise en place de ce dispositif laissera un espace entre le vrai plafond et le faux plafond qui pourra accueillir les différents matériaux destinés à l’isolation comme la laine de roche par exemple. Cet espace est appelé plénum.

  • Un faux plafond pour choisir vous-même la hauteur sous-plafond
    Si vous trouvez que la hauteur sous plafond d’une pièce est trop conséquente, le faux plafond permet de revoir celle-ci. Avec un faux plafond, c’est vous qui décidez de la hauteur souhaitée. Enfin, grâce au faux plafond, vous pourrez réduite le volume de la pièce et donc réduire les déperditions de chauffage.