Prise de terre obligatoire : que faut-il savoir ?

Découvrez les règles et l’intérêt d’une prise de terre et dans quels cas est-elle obligatoire.

Préparation mise à la terre

La prise de terre 

Qu’est-ce que c’est ?

  • La prise de terre est une prise femelle électrique comme tous les autres. Sa différence est visible à l’œil nu. Elle possède une borne mâle en plus. Cette fonctionnalité est raccordée à la terre.
  • Chaque maison moderne est équipée de ce genre de prise à trois bornes. La couleur du fil de raccordement est verte et jaune. Elle est facilement repérable dans l’installation et est toujours reliée à la masse. Sa mise en œuvre demande l’intervention d’un professionnel.

À quoi sert-elle ?

Prise 2P + T
Prise 2P + T
  • La prise de terre est un équipement de protection des usagers de l’énergie électrique. En effet, la troisième borne sert à recueillir les fuites de courant qui existent sur les appareils électroménagers et autres ustensiles électriques.
  • Elle sert généralement à disperser les décharges électriques dans la terre, en cas d’anomalie. 
  • Elle est recommandée pour les appareils de classe électrique numéro 1. Ils sont reconnaissables grâce à un symbole de mise à la masse.

Comment fonctionne-t-elle ?

  • Lorsqu’un appareil est connecté par une prise, il reçoit un fil de phase et un fil neutre. Il est possible parfois que l’intensité du courant transporté arrive à s’échapper du circuit. C’est ce qui est dangereux pour les abonnés à l’électricité. Les parois métalliques des instruments électriques risquent d’électrocuter quelqu’un. La présence d’une prise de terre évite ce désagrément. Au lieu de faire du mal à une personne, le courant est attiré vers la terre.
  • Un disjoncteur différentiel calcule l’intensité du courant de fuite. Si elle est trop élevée, l’instrument coupe le courant.

Quelle est la loi en vigueur concernant la prise de terre ?

  • Le montage d’une prise de terre est impératif dans n’importe quelle construction immobilière. Elle est régie en fonction de la convention NFC 15-100. D’ailleurs, dans toutes les nouvelles constructions, elle est présente dans toutes les installations électriques.
  • Chaque compartiment de la maison doit être muni d’une prise de terre :
    • La salle de restauration
    • La salle de bain
    • Le salon
    • L’atelier ou le garage
    • Les différentes chambres 
    • Les installations à l’extérieur de la maison : abri de jardin, chalet…
    • Tous les appareils à parties métalliques sont à raccorder à la terre :
    • Les prises
    • Les interrupteurs différentiels
    • Les appareils électroménagers
    • Le disjoncteur différentiel
  • Un coupe-terre est également installé pour détecter la valeur du courant qui circule à l’intérieur du dispositif de terre.
  • Son rôle essentiel, pour les enfants comme pour les adultes, est très recherché. La science reconnaît l’efficacité de la protection apportée par la prise de terre. 
  • La prise de terre doit être présente dans le tableau de répartition électrique d’une habitation. Ce box gère la liaison directe avec chaque prise à l’intérieur comme à l’extérieur de la maison.

Comment installer la prise de terre ?

Piquet de terre

La prise de terre se compose de 2 éléments : la prise et le piquet. La mise en place de la prise est plus facile, car il s’agit d’une installation électrique simple dans un bâtiment. C’est l’enterrement qui demande une plus grande compétence. Voici la technique pour une installation correcte :

  • Les différents types de matériel qui peut être nécessaire à la pose : 
  • Section minimum du câble : 25 mm2 pour le cuivre, 95 mm2 pour l’acier galvanisé, 35 mm2 pour l’aluminium gainé de plomb.
  • Section du feuillard en acier : 100 mm2 au minimum.
  • Diamètre du piquet : 15 mm pour le cuivre, 15 à 25 mm pour l’acier galvanisé.
  • Pour l’utilisation du câble ou du feuillard, ils sont enterrés dans une tranchée horizontale selon la longueur du matériel. Il faut un creux de 60 à 100 cm pour une installation correcte.
  • Quant au piquet, le trou à forer est de 2 m de profondeur. Il faut ensuite le clouer. L’enfoncement de plusieurs piquets est souvent utile pour obtenir un bon résultat. À la fin de travail, le piquet est relié à un câble de 25 mm2 jusqu’au point de raccordement vers la barrette de l’installation de la maison.
  • Quel que soit le système utilisé, il faut mesurer la résistance de la terre afin qu’il soit compatible aux références du disjoncteur différentiel.

Quelques conseils pour maximiser l’efficacité de la prise de terre

  • Faites toujours appel à un professionnel pour contrôler la performance de la prise de terre.
  • La carcasse métallique de chaque appareil doit être reliée à la terre.
  • Le disjoncteur doit être réglé selon la résistance de la terre.
  • Il faut toujours respecter la couleur du fil de terre.

FAQ

Quel est l’appareil pour mesurer la prise de terre ?

La mesure de la terre est une démarche logique à chaque type d’installation domestique. Elle aide le technicien à régler le niveau de protection en fonction du type de disjoncteur. Elle est mesurée soit par un telluromètre soit par un multimètre de terre. Le résultat obtenu indique la résistivité du sol.

  • Pour utiliser le telluromètre, il faut utiliser la méthode à 3 pôles. Elle consiste à enfoncer 2 piquets supplémentaires dans un sol humide. Ces piquets sont fournis avec l’appareil et le troisième est celui à mesurer. Les 3 pieux sont ensuite reliés à l’appareil. La résistance est ainsi connue.
  • Pour le multimètre de terre, il est plus simple à utiliser, car il ne demande aucun piquage. La pince de l’appareil est posée autour du câble à mesurer et donne ainsi la valeur de résistance de la terre. Si vous avez plusieurs piquets, il faut faire le test à chaque point d’ancrage de terre.

Depuis quand la prise de terre est-elle devenue une obligation ?

La dernière mise à jour de norme d’installation de la prise de terre est en 2015. Elle oblige toutes les nouvelles habitations à se conformer à la mise en place d’une prise de terre et d’y connecter les appareils de classe 1.

L’obligation de la prise de terre a commencé en 1969. Mais elle était seulement catégorisée pour les salles d’eau. Ce n’est qu’à partir de 1991 que sa répartition a été conseillée pour tout le reste de la maison.

Comment savoir qu’une prise de terre marche bien ?

  • Une prise de terre fonctionne bien si vous ne ressentez aucune électrocution lorsque vous êtes en contact avec vos appareils de classe 1.
  • En regardant à l’œil nu, vous pouvez constater que les raccordements à la barrette sont bien fixés.
  • À l’aide d’un multimètre, vous pouvez vérifier son bon fonctionnement.

Vous pouvez également regarder si le fil vert et rouge est bien connecté à la prise.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.