Prix de Pose d’une Faïence

Souvent confondue avec le carrelage classique, la faïence a ses caractéristiques spécifiques qui en font un matériau très apprécié. Cuisine, salle de bain, hall d’entrée et bien plus encore, la faïence s’invite partout. Il y a cependant quelques informations pratiques qu’il faut absolument connaître concernant la faïence, on parlera notamment des prix et autres caractéristiques détaillées.

Budget récapitulatif

Avant de vous lancer dans cette aventure, retrouvez ci-dessous un tableau représentant le budget récapitulatif concernant la pose d’une faïence :

Désignation

Prix TTC au m²

Dépose d’un revêtement mural existant

20 à 40€

Pose de la faïence hors fourniture

20 à 50€

Faïence à pâte rouge

20 à 100€

Faïence à pâte blanche

30 à 110€

La pose d’une faïence de 6 mm d’épaisseur coûte moins chère qu’une faïence de 11 mm car elle se pose plus facilement, avec des découpes simplifiées, mais sont moins durables. Il est préférable d’acheter une faïence de qualité pour augmenter sa durabilité.

En ce qui concerne spécialement les travaux préliminaires, la maçonnerie du mur doit être quasi parfaite. Ainsi, la remise à niveau de l’état du mur peut être nécessaire si ce dernier et trop endommagé

Prix des travaux de pose de faïence

Les travaux à faire concernant la pose de faïence varient suivant : le type de construction, l’état général du sol de base ou encore du type de pose choisi. Retrouvez ci-dessous les détails des travaux.

Prix de dépose d’un revêtement mural existant

La dépose est fortement conseillée pour accroître la durée de vie de la faïence, il n’est donc pas conseillé de poser de la faïence par-dessus un revêtement déjà en place.

Pour la dépose d’un revêtement mural existant, il est nécessaire de déposer le papier peint ou le carrelage mural en place. Il faut ainsi que la faïence soit posée directement sur une surface maçonnée.

Comptez entre 20 à 40€/m² pour la dépose d’un revêtement mural existant, évacuation des gravats inclus, par un professionnel.

Prix de pose de la faïence en fonction du type de pose

Peu importe le type de faïence choisi, les principaux mots d’ordre sont : attention et minutie. Attention car la faïence est fragile et minutie car la moindre petite erreur pourrait entraver la pose ou générer un rendu moins beau.
Notons aussi que dans certains cas, la découpe manuelle de certains morceaux de carreau de faïence est impossible ; c’est par exemple le cas des petits carreaux de faïence. Hormis ces quelques points, la faïence se pose de la même manière que le carrelage classique. Ci-dessous un tableau récapitulatif des différentes poses de faïence ainsi que des prix :

Types de pose

Prix de pose TTC au m²

Pose décalée

30 à 50€

Pose en diagonale

30 à 45€

Pose en cabochons

40 à 60€

Pose droite

25 à 40€

Pose en damier

25 à 40€

Pose en tapis

20 à 30€

Pose en frise

20 à 40€

Pose mosaïque

30 à 60€

Pose en pipe

20 à 30€

Pose en chevrons

30 à 50€


Ci-dessous en détail une présentation de ces différents types de pose :

  • Pose décalée : ce type de pose implique de la faïence de forme carrée ou rectangulaire. Un décalage d’un demi-carreau est mis en place dans chaque rangée pour les carreaux carrés ; un décalage d’un tiers de carreau par rapport à la ligne précédente pour les carreaux rectangulaires.
  • Pose en diagonale : il s’agit en tout point d’une pose oblique. La pose en diagonale se rapproche énormément de la pose droite classique, la différence est que celle-ci suit la diagonale de la pièce en partance d’un point de repère au milieu du mur. Si votre mur présente quelques imperfections, c’est la pose en diagonale qui conviendrait le mieux pour les camoufler.
  • Pose en cabochons : c’est un type de pose très courant pour le carrelage au sol mais qui convient tout aussi à la pose murale. Elle consiste à poser des cabochons aux coins des carreaux pour apporter un effet de relief et d’originalité. Rappelons que le cabochon est une petite pierre naturelle décorative. C’est vous qui décidez à quel endroit vous désirez poser vos pierres.
  • Pose droite : il s’agit de la pose de carrelage mural la plus classique mais c’est aussi la plus simple. Elle consiste à poser les carreaux suivant l’angle droit du mur afin de créer un effet de quadrillage. C’est la pose à privilégier pour les carreaux muraux de grande taille.
  • Pose en damier : dans la forme, la pose en damier est une forme de pose droite ; la principale différence est le fait qu’on alterne au moins deux coloris de carrelage différent. Les coloris les plus courants sont le noir et le blanc, rappelons ainsi un échiquier. Il est tout aussi possible de mettre en cause plusieurs couleurs pour toujours plus d’originalité. Enfin, c’est le type de pose à choisir s’il s’agit d’une grande pièce.
  •  Pose en tapis : il s’agit d’un type de pose spécial et unique en son genre plutôt courant dans le style vintage. Elle consiste à jouer sur les contrastes de couleur ou encore le motif des carreaux. Si vous voulez mettre en évidence une partie de votre mur, faites-le avec la pose en tapis qui sera votre œuvre personnelle.
  • Pose en frise : c’est le type de pose qui convient parfaitement pour les pièces d’eau, notamment la salle de bain ou encore les WC.
  • Pose mosaïque : c’est un type de pose qui repose en majeure partie sur l’assemblage de petits carreaux. Personnalisation à souhait est au rendez-vous !
  • Pose en pipe : c’est un type de pose qui nécessite énormément de minutie car il faudra poser un petit carreau au centre pour ensuite l’entourer de grands carreaux.
  • Pose en chevrons : cette pose convient uniquement aux carreaux de forme rectangulaire. Le concept se basant sur la pose en diagonale.

Le choix du type de pose de faïence relève uniquement d’une question de goût et de préférence. Pour finir, il peut être nécessaire d’avoir recours à de la colle pour faïence dans certains cas ; comptez à partir de 8€/kg, comprise dans le prix de pose par un professionnel.

Les différents types de carrelage de faïence

On distingue principalement deux grands types de carrelage de faïence : la faïence à pâte rouge et la faïence à pâte blanche.

Faïence à pâte rouge :

Faïence à pâte rouge
Faïence à pâte rouge

Ce type de faïence est composé en majeure partie d’argile rouge, d’où justement son appellation. On retrouve aussi une quantité assez conséquente de fer dans la faïence à pâte rouge.
Le principal avantage de la faïence à pâte rouge est bien le fait qu’elle se découpe plus facilement, il suffit d’ailleurs d’une carrelette pour le faire. Cette facilité de coupe résulte du fait qu’elle est beaucoup plus molle et malléable. En revanche, elle est très fragile et le moindre choc ou la moindre chute pourrait causer sa brisure. Pour finir, elle résiste très mal au gel et est fortement déconseillé pour les espaces extérieurs.

Faïence à pâte blanche :

Faience à pâte blanche
Faïence à pâte blanche

La faïence à pâte blanche est essentiellement constituée d’argile blanc ou tout simplement de couleur claire. Elle est beaucoup plus robuste que la faïence à pâte rouge.

Pour procéder à une découpe, il faut impérativement utiliser une découpeuse électrique. Enfin, la faïence à pâte blanche peut convenir pour l’extérieur.

 

Budget récapitulatif

Ci-dessous un tableau récapitulatif des prix concernant les faïences :

Type de faïence

Prix de pose au m²

Faïence à pâte rouge

À partir de 20€

Faïence à pâte blanche

30 à 110€

Intérêt et explication de la faïence

Qu’est-ce que la faïence ?

Les origines de la faïence sont orientales. Il s’agit d’un revêtement de sol ou mural composé en majeure partie de terre argileuse de couleur claire composée à son tour de potasse, de sable, d’argile ainsi que de feldspath. L’ensemble de ce mélange est cuit à haute température, ce qui donne naissance à la faïence. Il s’agit en tout point d’un revêtement mural très proche de la porcelaine, à un prix accessible.

La différence entre faïence et carrelage classique

Faïence en petits carreaux
Faïence en petits carreaux

Il est d’une importance capitale de mettre en évidence les différences entre faïence et carrelage classique.

  • Faïence : il s’agit d’un revêtement mural très axé sur le côté décoratif grâce notamment au large panel de choix en ce qui concerne les coloris et motifs. Oui, la faïence est décorative, en revanche elle est un beaucoup plus fragile que le carrelage classique. On peut dire que la faïence est une sorte de carreau de type poreux et émaillé. Elle est très appréciée sur les murs ! Une autre particularité de la faïence : le prix ; notons que la faïence coûte entre 20 à 110€/m² en prix moyen contre 15 à 90€/m² pour le carrelage classique.
  • Carrelage classique : prenons ici l’exemple du carrelage classique en grès cérame. Le carrelage classique est reconnu pour sa robustesse ainsi que le fait qu’il puisse résister à pas mal de choc. Contrairement à la faïence, le carrelage classique résiste aussi très bien aux rayures en fonction du type de carrelage classique choisi. Pour ce qui est des prix, ces derniers sont beaucoup plus accessibles que la faïence, comme dit précédemment.

En somme, la faïence résiste très bien à l’humidité grâce à son côté poreux, ce qui n’est pas le cas de tous les types de carrelage classique. La faïence convient ainsi parfaitement aux murs de la salle de bain ou encore de la cuisine, même le long d’une douche ou d’une baignoire.

La faïence et le carrelage classique se posent exactement de la même manière. En revanche, la faïence nécessite beaucoup de prudence à la manipulation et est plus fragile à la coupe. Pression et choc sont les principaux ennemis de la faïence.
La faïence a des capacités isolantes bien plus élevées par rapport au carrelage classique ce qui pourrait être un réel avantage pour préserver les pièces voisines du bruit.

Pourquoi choisir la faïence ?

On peut facilement vous donner mille et une bonnes raisons de choisir la faïence, mais pour faire court, voici les principales :

  • Pour son imperméabilité : étant donné que la faïence est principalement faite à base de céramique poreuse et d’émail, elle est hautement résistante à l’eau. En ce qui concerne les couleurs, vous avez l’embarras du choix.
  • Pour son côté imputrescible : la faïence ne peut tout simplement pas se putréfier ou se corrompre, ce qui n’est pas forcément le cas du carrelage classique.
  • Pour la facilité d’entretien : la faïence vieillit très bien et son apparence peut rester inchangée après de longues années.
  • Pour la diversité : la faïence offre énormément de possibilité, c’est le type de revêtement idéal si vous avez une réelle passion pour la décoration, la personnalisation ou encore l’originalité !

Comment choisir sa faïence ?

On ne choisit pas son revêtement en faïence au hasard, il faut se baser sur certains critères pour éviter toute déception. Sans plus attendre, voici les différents points à prendre en compte pour bien choisir sa faïence.

En fonction de l’endroit où la poser

Comme dit précédemment, la faïence est assez poreuse et convient donc aux pièces exposées à l’humidité (cuisine, salle de bain). En revanche, la faïence est assez fragile c’est pourquoi il est préférable de ne pas la poser dans une zone hautement exposée aux passages. La faïence à pâte rouge comme la faïence à pâte blanche convient très bien aux espaces intérieurs et couverts. Pour ce qui est de l’extérieur en revanche, rappelons que la faïence à pâte rouge résiste très mal au gel, préférez donc une faïence à pâte blanche si vous souhaitez impérativement poser de la faïence en extérieur.

En fonction de l’épaisseur

Le choix de l’épaisseur de la faïence dépend uniquement des goûts et préférences de tout un chacun. Si vous préférez l’effet de matière, alors préférez une épaisseur conséquente. En revanche, le côté fin et raffiné est mieux représenté par une épaisseur moindre. L’épaisseur standard d’une faïence varie entre 6 à 11mm et il est préférable d’acheter une faïence plus épaisse pour accroître sa durée de vie, même si le prix de pose augmentera de 50 à 80 %.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.