La chaudière à condensation

Grâce à une technologie de pointe qui améliore ses performances énergétiques, la chaudière à condensation représente une excellente alternative aux chaudières classiques.

chaudière

Prix d’une chaudière à condensation

 

Prix de la version classique

Prix de la version à condensation

Chaudière au gaz

À partir de 500 €

À partir de 3000 €

Chaudière à bois

À partir de 5000 €

À partir de 10000 €

Chaudière à granulés de bois

À partir de 10000 €

À partir de 13000 €

Qu’est-ce qu’une chaudière à condensation ?

Vérification d'une chaudière à gaz
Vérification d’une chaudière à gaz

Une chaudière à condensation est une chaudière dont l’énergie calorifique est produite par deux moyens : 

  • la combustion de gaz, de bois, de granulés de bois, etc. ;
  • la condensation produite par le refroidissement des fumées de la combustion.

Comme les chaudières classiques, les chaudières à condensation possèdent un brûleur. Le combustible accepté par la chaudière (gaz, bois, granulés de bois, fioul, etc.), lorsqu’il est déposé dans la chambre à combustion, brûle. 

Cette combustion produit de la fumée qui va produire de la condensation à très haute température dont la chaudière se sert pour chauffer le fluide caloporteur.

Grâce à cette technologie, le rendement énergétique d’une chaudière à condensation est de 5% à 10% supérieur à celui d’une chaudière classique.

 

Rendement classique

Rendement à condensation

Chaudière à gaz

90%

95%

Chaudière à bois

90%

102%

Chaudière à granulés de bois

95%

102%

Comment fonctionne une chaudière à condensation ?

Une chaudière à condensation fonctionne de manière similaire à une chaudière classique :

Chaudière à bois
Chaudière à bois
  • Le combustible (bois, granulés de bois, fioul, etc.) est envoyé dans un brûleur ;
  • Le brûleur, dont la flamme est allumée automatiquement, brûle le combustible ;
  • La combustion génère de l’énergie calorifique (de la chaleur) qui va faire monter en température le fluide caloporteur nécessaire au chauffage ;
  • La combustion va produire de la fumée à très haute température qui sera refroidie au maximum pour créer de la condensation et récupérer une grande partie de l’énergie calorifique qu’elle possède ;
  • Le fluide caloporteur chauffé comme nécessaire est envoyé vers le circuit de chauffage via des canalisations et des tuyaux ;
  • Les émetteurs de chauffage récupèrent ce fluide caloporteur et adaptent sa température en fonction de la pièce ;
  • Une fois le fluide caloporteur refroidi, il est renvoyé au niveau de la chaudière pour être réchauffé ;
  • et ainsi de suite.

Évidemment, si la chaudière est aussi utilisée pour produire l’eau chaude sanitaire, le fluide caloporteur peut créer de l’eau chaude sanitaire instantanément ou bien par accumulation via un ballon d’eau chaude.

Les avantages et les inconvénients d’une chaudière à condensation

Les chaudières à condensation possèdent de nombreux avantages : 

  • Elles ont un meilleur rendement énergétique, jusqu’à 5% à 10% de plus qu’une chaudière classique ;
  • Elles utilisent, donc, moins de combustible pour produire la même quantité de chaleur qu’une chaudière classique, jusqu’à 35% de combustible en moins ;
  • Elles sont plus écologiques, les fumées rejetées à plus basse température sont moins polluantes que les fumées rejetées à très haute température ;
  • Elles sont éligibles aux primes énergies grâce à leur bonne performance énergétique (à l’exception des chaudières au fioul à condensation, qui sont, elles, interdites d’installation depuis le 1er juillet 2022).

Les chaudières à condensation ont, cependant, deux inconvénients majeurs : 

  • Elles représentent un investissement plus important à l’achat, même si les aides énergies permettent de réduire considérablement la facture finale ;
  • Elles rejettent plus d’eau et ont donc la nécessité d’être reliées directement aux évacuations des eaux usées.

Les aides disponibles pour l’installation d’une chaudière à condensation

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est une aide encourageant les ménages à rénover énergétiquement leur logement. Elle est attribuée par FranceRénov’ et par l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH).

Cette aide regroupe le Crédit d’impôt transition énergétique (CITE) et l’aide Habiter Mieux Agilité de l’ANAH.

Calculée en fonction des revenus du foyer et du gain écologique des travaux, la prime peut s’élever jusqu’à 50% du montant total des travaux .

Prime CEE

La prime Certificats d’Économies d’Énergie est une aide encourageant les particuliers à installer des équipements faibles en termes de consommation d’énergie. Elle est attribuée par les fournisseurs d’énergie (électricité, carburants, gaz, etc.) généralement sous forme de bons d’achat.

Cette prime est calculée en fonction de l’équipement installé, de la zone géographique du logement qui accueille le nouvel équipement et du revenu du foyer.

Le montant de la prime peut s’élever jusqu’à 20% du montant de la facture.

TVA 5,5%

La TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée) qui s’applique sur les travaux en France est habituellement de 10%. Afin d’encourager encore plus les foyers à rénover énergétiquement leur logement, la TVA est à 5,5% sur les changements de chaudières.

Elle est appliquée directement sur les devis par les artisans qui effectuent les travaux de rénovation énergétique.

Eco-PTZ

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ) est à demander auprès des banques dans le cadre de travaux de rénovation énergétique. Il est possible d’obtenir un crédit jusqu’à 50000€ à 0% d’intérêt pour financer une partie ou l’entièreté des travaux effectués.

Chèque Énergie

Les chèques énergie sont un dispositif, accordé sous conditions de ressources, par l’Etat. Ils peuvent être utilisés pour régler ses factures d’énergie ou bien réaliser des travaux d’amélioration énergétique de son logement. 

Le montant d’un chèque énergie peut atteindre 277€.

Aides locales

Certaines collectivités locales (comme la ville, le département ou la région) proposent des aides supplémentaires pour encourager leurs habitants à effectuer des travaux de rénovation énergétique.

Il faut se rapprocher de ses élus locaux qui seront en mesure de vous accompagner dans les démarches à suivre pour en bénéficier.

FAQ

La chaudière à condensation a-t-elle de meilleures performances qu’une chaudière basse température ?

Les performances d’une chaudière à condensation sont à peu près similaires aux performances d’une chaudière à basse température. 

L’une économise du combustible en optimisant la récupération d’énergie calorifique dans la condensation produite par les fumées de la combustion, tandis que l’autre ne monte pas le fluide caloporteur à haute température pour éviter le refroidissement intense et donc la condensation.

Quelle est la différence entre une chaudière à condensation et une chaudière à très haute performance énergétique ?

Les deux sont souvent confondues. Une chaudière à condensation peut être une chaudière à très haute performance énergétique, mais l’inverse n’est pas forcément vrai.

Une chaudière thermodynamique est, techniquement, une chaudière à très haute performance énergétique, elle n’utilise cependant pas la condensation pour améliorer ses performances.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.