Les différents types de chaudière

Une chaudière est un équipement qui transmet une énergie thermique à un fluide caloporteur qui est, la plupart du temps, de l’eau. Cette énergie thermique est générée par une combustion ou par la chaleur d’un autre fluide : c’est elle qui génère de la chaleur.

Ce liquide conducteur d’eau chaude est ensuite transmis dans les émetteurs de chauffage : les radiateurs, le plancher chauffant, le ballon d’eau chaude, etc. 

Les fumées et vapeurs émanées peuvent être utilisées comme énergie thermique et sont évacuées par les conduits d’aération. Elle permet d’alimenter le chauffage et souvent l’eau chaude.

Les chaudières en fonction de leur source d’énergie

Le terme chaudière est générique. Chaque chaudière a ses particularités, notamment selon sa source d’énergie.

La chaudière électrique

La chaudière électrique utilise l’électricité pour chauffer son fluide caloporteur, mais on trouve trois types de chaudières électriques sur le marché :

  • La chaudière traditionnelle : des résistances sont plongées dans le liquide conducteur de chaleur. 
  • La chaudière ionique : grâce à l’effet Joule, les atomes et molécules neutres de l’eau chauffée se transforment en ions.
  • La chaudière à induction : des plaques au contact de l’eau à chauffer produisent de la chaleur grâce à un champ électromagnétique.

Ces chaudières sont très pratiques, car elles n’utilisent pas de combustion dans leur processus. Idéale dans des logements non raccordés au gaz de ville ou qui ne disposent pas d’un conduit de cheminée. 

Même si à l’usage, elles peuvent être très énergivores, la facture d’électricité reste prévisible grâce aux tarifs réglementés.

La chaudière au gaz

La chaudière au gaz utilise du gaz de ville, une citerne de gaz propane ou du biogaz. On trouve sur le marché plusieurs types de chaudières au gaz :

  • La chaudière classique : la chaleur du liquide caloporteur est générée par la combustion du gaz. Les anciennes chaudières au gaz sont très énergivores et peu écologiques.
  • La chaudière à gaz pulsatoire : dépourvue de brûleur, la chaleur est produite grâce à des cycles de micro-combustions dans une chambre à combustion. 
  • La chaudière à cogénération : chaudière trois-en-un qui produit du chauffage, de l’eau chaude sanitaire et de l’électricité. Cette électricité peut être utilisée pour les autres équipements de la maison.

Ces chaudières peuvent être très énergivores comme relativement écologiques.
Grâce aux tarifs réglementés du gaz de ville en France, la facture peut être acceptable.

La chaudière au fioul

La chaudière au fioul est un équipement qui a passé ses heures de gloire. Son combustible, le fioul, est un dérivé du pétrole. Très polluant, de sa production à son utilisation, il participe fortement aux émissions de gaz à effet de serre et à la réduction des énergies fossiles.

En France, il est interdit, depuis le 1er juillet 2022, d’installer des nouvelles chaudières utilisant du fioul. Cependant, des exceptions peuvent être accordées si c’est le seul équipement possible de chauffage. 

Les chaudières déjà existantes et installées peuvent continuer de fonctionner et d’être réparées.

La chaudière à bois

La chaudière à bois se sert de bûches de bois comme combustible. Grâce à la combustion du bois, les calories de chauffe sont transmises du générateur aux émetteurs de chauffage.

En version manuelle, ce dispositif nécessite beaucoup de manutention. En effet, la chaudière doit être alimentée manuellement et nécessite un nettoyage quasi-quotidien. 

En version automatique, la chaudière s’approvisionne seule en bûches de bois en optimisant sa consommation, mais demandera une place considérable pour le réservoir à bûches.

Cet équipement est le plus économique de tous si l’on a la possibilité de couper son bois soi-même ou si l’on peut l’acheter en direct. Le prix d’un stère de bois peut considérablement augmenter à cause de son transport, on déconseille cet équipement dans des zones très urbaines.

La chaudière à granulés de bois

La chaudière à granulés de bois, aussi appelée chaudières à pellets, fonctionne comme un poêle à granulés, mais pour tout un logement.

Les granulés de bois, ou pellets, sont une agglomération de sciures et de déchets de bois. Mesurant quelques millimètres, ils sont très compacts.

Il existe deux versions de chaudières à pellets, l’une manuelle et l’autre automatisée :

  • La manuelle demande beaucoup de manutention. Elle possède un petit réservoir accolé à la chaudière qui nécessite d’être rempli une à deux fois par jour pour les journées les plus froides. 
  • L’automatique ne nécessite quasiment aucune manutention. Un silo de stockage est placé dans l’habitation ou à l’extérieur, mais tout de même à proximité de la chaudière. Pouvant stocker plusieurs tonnes de granulés, il suffit de les remplir une fois par an. 

Le prix des granulés de bois est assez stable, mais a considérablement augmenté ces dernières années.

La chaudière mixte

La chaudière mixte est un équipement acceptant deux types de combustibles : du fioul, du gaz, du bois, des pellets, de l’énergie solaire, etc.

La chaudière mixte peut être composée de deux chaudières qui partagent des éléments communs, on dit qu’elle est monobloc. Dans le cas où ce seraient deux équipements distincts, on parle de chaudière bi-bloc. Dans les deux cas, les éléments fonctionnent de pair.

 

À noter qu’au même titre que les chaudières uniquement au fioul, les chaudières mixtes comprenant une partie fioul sont interdites d’installation depuis le 1er juillet 2022

La chaudière biomasse

La chaudière biomasse est une chaudière acceptant la masse de matière vivante, donc les combustibles naturels :

  • du bois (sous forme de bûches, de pellets, etc) ;
  • des résidus organiques (pelures de fruits et légumes, coque de fruits, etc) ;
  • des déchets agricoles (herbes tondues, déchets verts, etc).

Comme pour la chaudière à pellets, elle existe à chargement manuel et à chargement automatique. 

Elle peut être très économique grâce à ses multiples combustibles.

 

Avantages

Inconvénients

Idéale si

Prix d’achat

Chaudière électrique

  • Compacte
  • Tarifs de l’électricité réglementés
  • Énergivore

Petite surface

À partir de 600€

Chaudière au gaz

  • Compacte
  • Tarifs réglementés
  • Possible production d’électricité
  • Énergivore
  •  

Petite surface raccordée au gaz de ville

À partir de 500€

Chaudière au fioul

  • Cuve de stockage enterrable
  • Trop polluante

Aucune autre installation n’est possible

/

Chaudière à bois

  • Peut être très économique
  • Écologique
  • Encombrante
  • Beaucoup de manutention en version manuelle

Possibilité de faire son bois soi-même

À partir de 2000€

Chaudière à granulés de bois

  • Écologique
  • Peu de manutention en version automatisée
  • Encombrante
  • Beaucoup de manutention en version manuelle

Grande surface à chauffer et possibilité d’installer un silo

À partir de 8000€

Chaudière mixte

  • Multi-combustible
  • Écologique
  • Très encombrante
  • Investissement à l’achat

Grande surface à chauffer et possibilité d’avoir l’un des combustibles à moindre prix

À partir de 6000€

Chaudière biomasse

  • Multi-combustible
  • Écologique
  • Encombrante
  • Investissement à l’achat

Grande surface à chauffer et possibilité d’avoir des déchets agricoles ou résidus organiques à moindre coût

À partir de 3000€

Les chaudières en fonction de leur performance

La chaudière classique

La chaudière traditionnelle est une chaudière qui, pour chauffer son liquide caloporteur, utilise l’énergie générée par une combustion (sauf les chaudières électriques).
Elle est, en général, moins chère à l’achat que ses concurrentes, mais aussi moins performante en termes de rendement énergétique.

La chaudière à très haute performance énergétique ou chaudière à condensation

La chaudière à très haute performance énergétique est une chaudière dite à condensation. En plus de la chaleur générée par la combustion, cette chaudière est équipée d’un système récupérant la chaleur des fumées produites lors de la combustion. Ce mécanisme permet d’économiser jusqu’à 25% de combustible en moins qu’une chaudière classique. 

Leur rendement énergétique est situé entre 90% et 110%, on parle de très haute performance énergétique à partir de 92%.

Cette variante de la chaudière est disponible sur toutes les chaudières à combustion.

La chaudière basse température

La chaudière basse température est aussi une variante plus économe en combustible qu’une chaudière traditionnelle. 

Sur une chaudière classique, l’eau est chauffée jusqu’à 90°C alors que sur une chaudière basse température, l’eau est chauffée entre 40°C et 50°C. En limitant la température de l’eau, les fumées produites sont à plus basse température. Il y a moins de déperditions énergétiques concluant ainsi d’un meilleur rendement.

La chaudière à ventouse

La chaudière à ventouse n’existe pas. La ventouse est un système adaptable à toutes les chaudières, on devrait parler de chaudière équipée d’une ventouse. Elle est aussi appelée chaudière à flux forcés.

La ventouse est un système composé de deux tubes reliés à l’extérieur du logement :

  • un tube aspirant l’air nécessaire à la combustion à l’extérieur ;
  • un tube équipé d’un ventilateur qui rejette les fumées à l’extérieur.

Ce système étanche peut être installé à la verticale comme à l’horizontale et permet donc d’installer sa chaudière dans une pièce sans aération directe.
Il peut être adapté à toutes les chaudières : classiques, à condensation ou à basse température. Il n’améliore pas les performances énergétiques de la chaudière, mais rend l’équipement moins contraignant à l’installation.

Les aides aux changements de chaudière

De nombreuses aides sont disponibles afin d’équiper son ménage d’une chaudière. 

 

Attribuée par

Conditions

Montant

MaPrimeRénov’

FranceRénov’

  • Sous conditions de revenus
  • Artisan Reconnu Garant de l’Environnement (RGE)

Jusqu’à 1200€

MaPrimeRénov’ Sérénité

FranceRénov’

  • Conditions MaPrimeRénov’
  • Gain énergétique de l’installation doit être supérieur à 35%

Jusqu’à 50% des travaux remboursés

Primes CEE

Fournisseurs d’énergie

  • Artisan Reconnu Garant de l’Environnement (RGE)

Jusqu’à 420€

TVA 5,5%

Appliqué directement sur les factures

  • Équipement THPE
  • Résidence principale existante depuis plus de 2 ans

Emprunt jusqu’à 50000€

Eco-PTZ

Banques

  • Artisan Reconnu Garant de l’Environnement (RGE)

/

Chèque Énergie

Services fiscaux

  • Sous condition de ressources

Jusqu’à 277€

Aides locales

Collectivités locales

Différentes en fonction des collectivités

Dépend de la collectivité

Des critères supplémentaires sont appliqués en fonction de l’équipement installé.

Dans tous les cas, ces aides sont dites incitatives. Il faut effectuer les dossiers de demandes avant de signer un devis engageant les travaux. Lorsque les demandes de primes sont effectuées, les différents organismes vous fourniront des listes complètes et exactes des critères à respecter pour en bénéficier.

FAQ

Qu’est-ce qu’un artisan Reconnu Garant de l’Environnement ?

Les artisans possédant la certification RGE sont des artisans qualifiés pour les travaux de rénovation énergétique. Leur compétence est reconnue en termes d’efficacité énergétique.

Les aides sont-elles cumulables ?

Oui, la plupart sont cumulables.

 

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ Sérénité

Primes CEE

TVA 5,5%

Eco-PTZ

Chèque Énergie

MaPrimeRénov’

X

Non

Oui

Oui

Oui

Oui

MaPrimeRénov’ Sérénité

Non

X

Non

Oui

Oui*

Oui

Primes CEE

Oui

Non

X

Oui

Oui

Oui

TVA 5,5%

Oui

Oui

Oui

X

Oui

Oui

Eco-PTZ

Oui

Oui*

Oui

 

X

Oui

Chèque Énergie

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui

X

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.