Ballon d’eau chaude : le prix, les différents systèmes et principes

Autrement connu sous les appellations chauffe-eau à accumulation et cumulus, le ballon d’eau chaude est un chauffe-eau qui dispose d’un réservoir d’eau. Il sert à alimenter un logement en eau chaude. Le prix d’un ballon d’eau chaude dépend de plusieurs facteurs, dont le type du cumulus et la capacité du réservoir. Fonctionnement, avantages et inconvénients, installation, découvrez toutes les informations sur le chauffe-eau à accumulation.

Ballon d'eau chaude

Budget récapitulatif

Type

Caractéristique

Prix hors pose

Prix de pose

Ballon d’eau chaude à gaz 

  • Est alimenté au gaz de ville ou au propane
  • Chauffe l’eau sanitaire grâce à un brûleur
  • Pose complexe, car requiert la mise en place d’un système d’évacuation des fumées de combustion
  • Meilleur rendement qu’un chauffe-eau à accumulation électrique : jusqu’à 95 %

600 à 3000 €

550 à 900 €

Ballon d’eau chaude électrique

  • Indépendant du système de chauffage
  • Chauffe l’eau sanitaire grâce à une résistance
  • Facile à mettre en place
  • Silencieux
  • N’émet pas de produit de combustion
  • Possible de le faire fonctionner seulement pendant les heures creuses
  • Plus énergivore que les autres types de ballon d’eau chaude
  • Rendement de 70 % en moyenne
  • Trois types de ballons d’eau chaude électriques : stéatite, blindé et à technologie ACI

350 à 1400 €

200 à 250 €

Ballon d’eau chaude thermodynamique

  • Fonctionne grâce à l’électricité et à une pompe à chaleur intégrée
  • Extrait l’air extérieur, l’air ambiant de l’intérieur ou l’air vicié de la VMC ou utilise les calories de l’eau du circuit du plancher chauffant pour chauffer l’eau sanitaire
  • Permet d’économiser jusqu’à 70 % d’énergie
  • Quatre types de cumulus thermodynamiques : sur air ambiant, sur air extérieur, sur air extrait et sur plancher chauffant

1400 à 3500 €

500 € à 1500 €

Ballon d’eau chaude solaire

  • Utilise le rayonnement solaire pour chauffer l’eau
  • Fonctionne avec des capteurs solaires thermotubes sous vide ou à fluide caloporteur
  • Trois types de cumulus solaires : à thermosiphon monobloc, à thermosiphon à éléments séparés et à circulation forcée
  • Idéal pour les régions fortement ensoleillées
  • Permet d’économiser jusqu’à 45 % d’énergie

2200 à plus de 4000 €

300 à 1000 €

Le prix d’un ballon d’eau chaude varie également en fonction de sa capacité. Voici des exemples de prix selon la capacité du cumulus :

Type de ballon d’eau chaude

Capacité

Nombre de personnes

Prix hors pose

Ballon d’eau chaude à gaz

100 litres

2

500 à 800 €

200 litres

4

700 à 1000 €

300 litres

6

1500 à 3000 €

Ballon d’eau chaude électrique

100 litres

2

200 à 700 €

200 litres

4

250 à 900 €

300 litres

6

400 à plus de 1000 €

Ballon d’eau chaude thermodynamique

100 litres

2

1500 à 2500 €

200 litres

4

2000 € à 3900 €

300 litres

6

2500 à plus de 4000 €

Ballon d’eau chaude solaire

100 litres

2

900 à 2000 €

200 litres

4

1500 à 2700 €

300 litres

6

2000 à plus de 4000 €

Il n’est pas aisé de déterminer le prix d’un ballon d’eau chaude. En effet, il varie en fonction de plusieurs facteurs, dont :

  • la source d’énergie utilisée ;
  • la technologie dont est doté le ballon d’eau chaude ;
  • la capacité du réservoir ;
  • le débit ;
  • la puissance ;
  • la marque ;
  • la complexité d’installation.

Pour bien estimer le budget d’installation d’un ballon d’eau chaude, le mieux est de demander des devis.

Fonctionnement du ballon d’eau chaude

Ballon d'eau chaude plat
Ballon d’eau chaude plat

Les cumulus électriques sont les plus populaires. Ils comportent une résistance ou un brûleur qui chauffe l’eau. Les autres types de ballons d’eau chaude sont équipés d’un circuit de fluide caloporteur et produisent de la chaleur grâce aux rayons solaires ou à l’air. L’appareil embarque également un thermostat qui permet de lancer et d’arrêter le cycle de chauffe.

L’eau froide arrive par le bas du réservoir. Elle est chauffée jusqu’à ce que la température de consigne soit atteinte. Elle est ensuite stockée dans la cuve selon le phénomène de stratification : l’eau chaude est toujours localisée en haut de la cuve et l’eau froide en bas. Le réservoir est isolé de manière à maintenir l’eau à la bonne température. Quand un utilisateur ouvre le robinet, la cuve se vide et il y a une nouvelle arrivée d’eau froide.

Fonctionnement des cumulus électriques et au gaz

Le fonctionnement est le même pour les ballons d’eau chaude à gaz et à l’électricité. L’eau est chauffée grâce à une résistance pour le ballon à accumulation électrique et par un brûleur pour le cumulus à gaz.

Fonctionnement des cumulus thermostatique

Le ballon d’eau chaude thermostatique utilise le principe de l’aérothermie pour chauffer l’eau sanitaire. La pompe à chaleur intégrée dont il est équipé puise les calories de l’air pour chauffer le fluide caloporteur. Ce dernier se transforme en gaz en passant dans l’évaporateur, sa pression et sa température augmentent grâce à l’action du compresseur. Un échangeur thermique lui permet ensuite de restituer sa chaleur au cumulus.

Le ballon d’eau chaude est également équipé d’une résistance électrique. Elle prend le relais en cas de forte consommation d’eau sanitaire ou quand la température extérieure est trop basse.

Fonctionnement des ballons d’eau chaude solaires

Le cumulus solaire est doté de panneaux solaires avec absorbeur pour capter les rayons du soleil. La température de l’absorbeur augmente et la chaleur est ensuite transférée au fluide caloporteur. Le liquide passe dans un échangeur thermique pour transférer ses calories à l’eau sanitaire. Il refroidit, remonte vers les panneaux et le cycle recommence. En cas de mauvais temps, il est nécessaire de se servir d’une énergie d’appoint.

Les avantages du ballon d’eau chaude

Par rapport au chauffe-eau instantané, les avantages du ballon d’eau chaude sont nombreux :

  • il s’adapte aux modes de consommation et au nombre de personnes composant le logement : différentes capacités de stockage sont proposées sur le marché, allant de 10 à 500 litres. Le débit est également important quand la cuve est bien remplie ;
  • la température de l’eau chaude délivrée reste stable : même si plusieurs utilisateurs ouvrent simultanément un robinet, la température de l’eau reste constante ;
  • l’installation du cumulus électrique est simple : ce type de ballon d’eau chaude ne requiert pas de système d’évacuation des fumées de combustion ;
  • certains ballons d’eau chaude permettent de réaliser d’importantes économies d’énergie : le cumulus à gaz est plus performant que son homologue électrique. Toutefois, si votre objectif est de réduire de moitié votre facture d’énergie, tournez-vous vers les ballons d’eau chaude solaires ou thermodynamiques.

Les inconvénients des ballons d’eau chaude

Les ballons d’eau chaude présentent aussi des inconvénients :

  • l’investissement est plus élevé par rapport à un chauffe-eau instantané : le chauffe-eau instantané coûte moins cher à l’achat et à l’installation qu’un cumulus ;
  • l’attente est longue quand la cuve est vide : quand la réserve d’eau chaude est épuisée, vous devez attendre environ 8 heures pour en avoir de nouveau ;
  • il y a un risque de multiplications de bactéries : les légionelles se reproduisent plus rapidement si la température de l’eau est inférieure à 55 °C ;
  •  les ballons d’eau chaude solaires et à gaz sont plus difficiles à installer : les premiers doivent être raccordés à un conduit de cheminée ou à une cheminée ventouse, les derniers nécessitent la mise en place de panneaux solaires sur le toit ;
  • les ballons d’eau chaude thermodynamiques font du bruit : pour éviter les conflits de voisinage relatifs aux nuisances sonores, évitez de placer le module extérieur à proximité des habitations voisines ;
  • les ballons d’eau chaude nécessitent un entretien régulier : il faut régulièrement détartrer votre appareil, changer l’anode, entretenir le conduit de cheminée (pour les cumulus à gaz).

L’installation d’un ballon d’eau chaude

Confiez l’installation de votre ballon chaude à un professionnel. Seul ce dernier peut assurer une pose conforme aux normes et règlements en vigueur.

Les prérequis

Prenez en compte les points suivants avant de décider d’installer chez vous un ballon d’eau chaude.

Le choix du ballon d’eau chaude

Chaque type de cumuls a ses avantages et ses inconvénients, que ce soit en termes de consommation d’énergie ou de mise en place. Une fois que vous avez choisi le type de cumulus, vous devez opter pour un modèle vertical ou horizontal et sélectionner le type de fixation (au sol ou au mur).

Pour la capacité du réservoir, considérez vos besoins en eau chaude et le nombre de personnes dans votre foyer.

L’emplacement du cumulus

Pour éviter une surconsommation énergétique, posez le ballon d’eau chaude dans un endroit isolé. En effet, un cumulus placé dans un endroit où la température est basse nécessite plus d’énergie pour fonctionner.

Par ailleurs, faites en sorte que le ballon d’eau chaude soit placé au plus près des points de puisage afin de limiter les déperditions de chaleur.

Les étapes d’installation d’un ballon d’eau chaude

Voici les étapes d’installation d’un cumulus :

  • fixation du ballon d’eau chaude : le kit de fixation dépend du poids du ballon et de l’emplacement ;
  • raccordements hydrauliques : cette étape comporte la fixation des flexibles de raccordement au cumulus et au groupe de sécurité et la mise en place des raccords biconiques ;
  • raccordements électriques : il faut relier la phase et le neutre à leurs bornes et la terre à la masse du cumulus ;
  • mise en route : dans cette étape, l’artisan rétablit la distribution d’eau et ouvre la vanne d’entrée d’eau froide du groupe de sécurité. Il ouvre également un robinet d’eau chaude jusqu’à ce que de l’eau y coule. Il enclenche ensuite l’alimentation électrique.

Installation d’un ballon d’eau chaude : les aides

Seuls les ballons d’eau chaude thermodynamiques et les chauffe-eaux solaires individuels sont éligibles aux aides financières. Pour bénéficier de ces aides, il faut confier l’installation à un artisan certifié RGE. Parmi les aides disponibles, il y a :

  • MaPrimeRénov’ : elle peut vous être octroyée si votre logement a plus de 15 ans. Si vous optez pour un cumulus solaire, vous pourrez obtenir 2000 à 4000 € d’aide. Si vous choisissez un chauffe-eau thermodynamique, le montant de l’aide varie de 400 à 1200 € ;
  • éco-prêt à taux zéro : elle finance les travaux de rénovation énergétique dans votre logement daté de plus de 2 ans. Le montant maximum de l’emprunt est de 50.000 € remboursables durant 15 ans ;
  • Certificats d’économies d’énergie : vous devez demander l’aide avant d’accepter le devis. Le montant dépend des entreprises qui proposent la prime ;
  • TVA à taux réduit : le taux de TVA appliqué est de 5,5 % pour la pose d’un ballon d’eau chaude solaire ou thermodynamique ;
  • Aides locales et régionales : elles dépendent de chaque commune, région et département.

Pour mieux préparer votre budget d’installation d’un ballon d’eau chaude, demandez dès maintenant des devis.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.