Dalles gravillonnées : rôle, intérêt, prix, pose, entretien

Comme leur nom l’indique, les dalles gravillonnées sont des carrés de béton dans lesquels sont mélangés de nombreux gravillons de tailles différentes, ce qui leur donne cet aspect rugueux et esthétique.

Ces dalles dont une solution assez commune de revêtement au sol extérieur. Elles sont également adaptées à de nombreux besoins, elles peuvent être utilisées comme revêtement de sol pour jardin, terrasse ou piscine. Leurs dimensions varient de 40 × 40 cm jusqu’à 50 × 50 cm avec une épaisseur de 35 mm ou 42 mm.

Prix de pose

Revêtement

Avantages

Inconvénients

Types

Prix 

Prix de pose

Dalles gravillonnées

  • Elles ont des qualités antidérapantes.
  • Très solides et durables.
  • Choix de couleurs limité.

Dalle gravillonnée en béton désactivé

Environ 30 euros /m²

De 20 à 110 euros /m²

Dalle gravillonnée préfabriquée

De 15 à 50 euros /m²

De 20 à 40 euros /m²

Les types de dalles gravillonnées

Il existe principalement deux variantes de dalles gravillonnées, on distingue :

  • La dalle gravillonnée en béton désactivé : ce type de dalle personnalisable est utilisé surtout pour revêtir les grandes surfaces. Cette dalle gravillonnée est assez lourde.
  • La dalle gravillonnée préfabriquée : elle est beaucoup moins lourde, plus facile à mettre en œuvre et à poser, et est également très résistante notamment aux intempéries, mais elle ne peut revêtir les sols carrossables, car elle ne supporte pas le poids des voitures.

Les intérêts et les avantages des dalles gravillonnées 

Si ce revêtement est aussi répandu, c’est parce qu’il possède énormément d’avantages : 

  • La dalle gravillonnée a un aspect très esthétique et naturel qui lui permet de s’intégrer dans tous les décors. 
  • Elle a des qualités antidérapantes, grâce aux petits graviers présents dans chaque carré. Cela permet de l’utiliser aux abords d’une piscine. 
  • Les carrés de dalle gravillonnée sont constitués principalement de béton, ce qui fait que ce revêtement soit particulièrement lourd. Cela leur permet d’être posés directement au sol, sans passer par la réalisation d’une dalle. 
  • Ce parement au sol est aussi très solide et durable, il est capable d’affronter les chocs et les années sans se casser, ni se fendre.
  • C’est un revêtement polyvalent, il peut revêtir un sol de terrasse, les allées de jardin et comme nous l’avons déjà mentionné, il est parfait pour border une piscine.
  • Les dalles gravillonnées offrent un excellent rapport qualité-prix, elles sont beaucoup moins coûteuses que la pierre naturelle, par exemple et leur pose ne nécessite pas de gros équipements.
  • Elles sont résistantes face aux intempéries, ni la chaleur, ni la pluie, ni le gel n’en viennent à bout.
  • Elles sont très simples à entretenir, et faciles à nettoyer, surtout les dalles à petits gravillons.

Les inconvénients des dalles gravillonnées

Cependant, ce revêtement du sol, comporte également quelques limites qu’il faudrait connaitre :

  • Les dalles gravillonnées offrent un choix de couleur limité, on les trouve généralement en blanc, noir, gris, beige et en rose. De plus, elles ne peuvent pas être comparées esthétiquement à l’élégance de la pierre naturelle et même à celle du bois. Admettons qu’elles manquent un peu de fantaisie.
  • Les dalles avec de gros graviers sont à éviter, car elles font mal aux pieds, on ne peut pas y marcher sans chaussures ce qui pose un gros problème quand ces dernières sont posées aux bords de la piscine. 
  • L’entretien des dalles gravillonnée peut s’avérer délicat lorsque les gravillons sont gros, pour nettoyer les taches, il faut utiliser un nettoyeur à haute pression. Malheureusement, les dalles avec les petits gravillons sont plus chères. 
  • Pour une allée de jardin, la pose des dalles gravillonnées nécessite une préparation du sol. Il faut donc réaliser un lit de sable pour poser les dalles bien à plat. 

La pose des dalles gravillonnées 

Matériel nécessaire

La pose de ce revêtement ne nécessite pas de louer ou d’acheter de grands équipements, ces outils feront bien l’affaire :

  • Des cales en bois,
  • Une dame manuelle,
  • Du feutre géotextile,
  • De la ficelle,
  • Un maillet en caoutchouc,
  • Un mètre ruban,
  • Une meuleuse à disque diamant,
  • Un niveau à bulle,
  • Une pelle,
  • Des piquets en bois,
  • Une planche,
  • Une règle de maçon,
  • Du sable,
  • Des tasseaux,
  • Et des dalles gravillonnées.

Préparation du sol

Délimiter la surface à daller 

À l’aide de piquets et d’un mètre, délimiter la surface à daller :

  • Dans chaque coin de la surface à daller, planter un piquet.
  • Tender une ficelle entre ces piquets.
  • Contrôler l’écart entre les ficelles qui sont opposées et réajuster au besoin.

Décaisser la terre

Pour que l’espace dallé puisse avoir le même niveau que celui de la pelouse, il faut :

  • Creuser sur une hauteur d’environ 10 cm, dans le périmètre délimité précédemment.
  • À l’aide d’un pilon plat et large, tasser la terre sur la surface creusée.
  • Ensuite, dérouler un film géotextile sur toute la surface tassée. Cela permettra d’éviter que l’herbe pousse entre les dalles.

Déposer un lit de sable 

  • Des tasseaux doivent être disposés aux extrémités de la surface à daller, et positionner des cales en dessous, cela permettra aux tasseaux d’être à la hauteur de la pelouse. (L’écart entre les tasseaux doit être inférieur à 1 m).
  • À l’aide d’une pelle, étaler le sable sur la surface couverte par le film géotextile, en faisant attention à ne pas bouger les tasseaux.
  • À l’aide d’un pilon plat et large, tasser le sable, afin qu’il soit à un niveau légèrement plus haut que celui des tasseaux.
  • Araser le sable tout en prenant appui sur les tasseaux, avec une règle de maçon. 
  • Retirer les tasseaux et combler le vide laissé avec du sable, une fois la surface est entièrement sablée et arasée.
  • Pour ne pas laisser de traces en marchant sur le sable, utiliser une planche pour marcher.

La pose des dalles gravillonnées

Il ne reste plus qu’à poser les dalles gravillonnées :

  • La pose des dalles gravillonnées
    En commençant par un des angles, poser la première dalle gravillonnée sur le lit de sable.
  • Marteler la dalle légèrement à l’aide d’un maillet en caoutchouc, tout en la mettant bien en place.
  • Vérifier l’aplomb de la dalle avec un niveau à bulle, et le rectifier avec le maillet, si besoin.
  • Ensuite, poser la dalle adjacente, en la mettant à niveau avec la première dalle.
  • Finir ainsi la première rangée. Couper la dernière dalle de la rangée à l’aide d’une meuleuse équipée d’un disque pour pierre, pour obtenir la bonne dimension.
  • Faire de même pour poser la deuxième rangée de dalle, tout en tachant de vérifier le niveau des dalles par rapport à la première rangée.
  • Procéder ainsi sur toute la surface.

L’entretien des dalles gravillonnées

Les dalles gravillonnées ne requirent pas un entretien spécifique. Cependant, leur nettoyage nécessite quelques astuces :

  • Pour les nettoyages des dalles, il ne faut surtout pas utiliser l’ammoniaque ou l’eau de javel, car ils attaquent le béton et les plantes.
  • Éviter l’utilisation quotidienne du nettoyeur haute-pression, cela use le béton.
  • Utiliser le bicarbonate de soude. Pour ce faire, il faut se servir d’un balai ou d’une brosse imprégnée d’eau et de bicarbonate de soude, frotter puis rincer au jet d’eau, pour éliminer tous les résidus.
  • Les cristaux de soude aident aussi à éliminer les taches et la saleté. (Il faut juste mettre une tasse de cristaux pour un litre d’eau chaude et nettoyer avec comme expliqué précédemment).
  • Pour se débarrasser des taches de feuilles et de plantes, saupoudrer la terrasse de savon de Marseille râpé ou de poudre de lessive machine à vaisselle, laisser agir une bonne demi-heure, ensuite frotter à l’aide d’une brosse humide, puis rincer avec une éponge imbibée d’eau.
Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.