Prix d’un sanibroyeur

Option pratique et efficace, le WC sanibroyeur permet un aménagement facile même dans un endroit restreint. A titre indicatif, la pose d’un sanibroyeur coûte en moyenne entre 600€ et 2100€, Pour vous aider à mieux décider, découvrez à travers ce texte une idée quant aux détails qui influent le prix de pose d’un sanibroyeur.

Sanibroyeur posé

Budget récapitulatif

Type d’intervention

Prix d’achat de matériels

Prix moyen appliqué par un professionnel, fournitures incluses

Installation des canalisations (non encastrées)

 

40 à 80 € / mètre linéaire

Encastrement des canalisations

 

100 à 200 € par / ml

Démontage du sanibroyeur

 

300 à 500 €

Pose de Sanibroyeur classique

200 à 800 €

400 à 1400 €

Pose de WC broyeur suspendu

750 à 1 400 €

950 à 2 000 €

Pose de Broyeur adaptable pour WC

200 à 850 €

350 à 1 250 €

Raccordement au réseau électrique

 

300 à 700 € (fournitures non inclues)

Prix des canalisations

Sanibroyeur avec prise électrique visible
Sanibroyeur avec prise électrique visible

Equipé d’un moteur de broyage, ainsi que d’un système d’évacuation de déchets, il représente une alternative idéale aux WC classiques. Pourtant, le sanibroyeur nécessite des travaux de canalisations spécifiques pour l’évacuation des eaux usées. Cette opération est une étape cruciale dans la pose de sanibroyeur qui requiert l’intervention d’un spécialiste, car des canalisations mal faites peuvent tout à fait générer des dégâts des eaux ou dysfonctionnements. En effet, le plombier professionnel est le seul capable à porter attention à certains points tels que :

  • la fixation correcte de la canalisation d’évacuation : étant dominée sous pression, la canalisation d‘évacuation doit être désolidarisée du mur. Pour ce faire, il est nécessaire d’utiliser des colliers antivibratiles avec une couche isolante en caoutchouc. Ces éléments doivent être posés tous les 80 cm à 100 cm au maximum en suivant le long de la canalisation.
  • l’étanchéité des raccordements : il faut s’assurer que les raccordements soient bien étanches afin d’éviter les risques de fuite et les mauvaises odeurs.
  • sans pente ascendante : du fait que le sanibroyeur n’aspire pas, les arrivées vers le dispositif doivent être ainsi gravitaires. La canalisation d’évacuation en PVC d’un diamètre de 22mm à 40mm doit être horizontale. Seule une pente descendante peut être réalisée en cas de besoin afin d’éviter la stagnation des eaux. En outre, la création d’une pente ascendante ne permet pas au clapet installé à la sortie du sanibroyeur de se fermer correctement, ce qui favorise le retour de l’eau dans l’appareil et entraîne son redémarrage.
  • la mise en place des éléments nécessaires : il est recommandé de prévoir un clapet anti-retour pour éviter le refoulement et une vanne d‘arrêt à installer à la base de la conduite d’évacuation.
  • La priorisation du tronçon vertical de l’évacuation en cas de relevage : dans ce cas, il est important de commencer par le tronçon vertical de la canalisation et de continuer ensuite avec le tronçon horizontal afin d’assurer le vidage des canalisations.

Le coût de l’installation des canalisations est généralement intégré au budget total de la pose d’un sanibroyeur. A titre indicatif, le coût de l’installation de canalisations d’un sanibroyeur oscille entre 40 et 80 € / ml. Ces prix englobent à la fois la main d‘œuvre et le matériel. Le raccordement au réseau coûte entre 100 et 250 €.
L’encastrement d’une canalisation coûte entre 100 et 200€ par mètre linéaire.


Prix de démontage d’un sanibroyeur pour son remplacement

Un sanibroyeur peut faire l’objet d’un remplacement, d’où le démontage de l’ancien.Voici les étapes de démontage d’un sanibroyeur en vue de son remplacement :

  • la première chose à faire consiste à débrancher la prise électrique et couper l’alimentation en eau
  • ensuite, il faut vider l’eau dans la cuvette et le broyeur en retirant le collier de fixation qui rattache le sanibroyeur avec le tuyau d’évacuation, avant de retirer également le collier reliant l’équipement au WC
  • pour finir, la dernière consiste à désolidariser le sanibroyeur du sol via l’enlèvement des fixations, puis le tour est joué, le WC broyeur est démonté !

Le tarif de démontage du sanibroyeur varie entre 300 et 500 €, en fonction des conditions de travail (accessibilité, qualité d’équipement), et des travaux à réaliser.

Prix d’installation d’un sanibroyeur

Dimensions compactes d'un sanibroyeur
Dimensions compactes d’un sanibroyeur

Qu’il s’agit d’un sanibroyeur sur pied ou d’un sanibroyeur suspendu, il est conseillé de faire intervenir un professionnel pour effectuer la pose de l’appareil, car ce dernier est soumis à des normes d’installation strictes. Il saura aussi vous conseiller sur le choix de modèle adapté à la configuration de l’emplacement ainsi qu’au réseau d’évacuation des eaux usées.

Sachez que plusieurs éléments sont à considérer pour estimer le prix d‘installation d’un sanibroyeur, à savoir :

  • le modèle : installer un sanibroyeur sur pied est plus facile à réaliser que d’installer un sanibroyeur suspendu, car ce dernier implique des travaux assez compliqués et peut nécessiter une finition supplémentaire. Il est à noter que le sanibroyeur sur pied est posé au sol comme des WC classiques, d’où la facilité d’installation. Cependant, en adoptant ce matériel, le nettoyage du sol du local n’est pas toujours très pratique.
  • la nature des travaux : les travaux sont moins lourds si les éléments nécessaires au fonctionnement du sanibroyeur sont déjà présents au lieu d’emplacement du dispositif, notamment une prise de courant, une bouche d’évacuation des eaux usées et un point d‘arrivée d’eau.
  • le tarif d’un plombier : le prix de la main d’œuvre pour la pose d’un sanibroyeur varie selon le professionnel engagé. Généralement, son tarif peut varier en fonction de la région d’intervention, la difficulté de la pose, le déplacement et l’horaire d‘intervention.

Type de sanibroyeur

Prix de sanibroyeur

Tarif moyen, fourniture et pose comprise

Sanibroyeur classique

200 à 800 €

400 à 1400 €

WC broyeur suspendu

750 à 1 400 €

950 à 2 000 €

Broyeur adaptable pour WC

200 à 850 €

350 à 1 250 €


Si vous remplacez un sanibroyeur sans prévoir d’autres travaux, vérifiez que les dimensions permettent de cacher les éléments abîmés pour la pose de l’ancien sanibroyeur (carrelage discontinu, trous dans le sol…).


Prix de raccordement au réseau électrique et comment s’effectue-t-il ?

L’utilisation d’un sanibroyeur nécessite un raccordement au réseau électrique. Effectivement, cet équipement sanitaire fonctionne avec une pompe qui fonctionne par alimentation électrique.
Il est important de choisir un sanibroyeur puissant et silencieux, dans la mesure où cela permet de réduire les vibrations.

La source d’alimentation électrique doit être installée à une distance normale de la cuvette des toilettes, tout en étant bien protégée pour éviter des accidents ou des dégâts. A ce titre, la prise doit être en dehors de la zone de volume de la salle de bain pour être protégée des projections d’eau.

La première étape de la pose d’un sanibroyeur consiste à s’assurer que l’installation est légalement autorisée, notamment pour un appartement en copropriété. Ensuite, il faut également bien respecter les normes de raccordements, dans la mesure où il y a plusieurs points de raccordements nécessaires pour ce type de sanitaire. Effectivement, il y a un raccordement de gros diamètre à installer au milieu de la pompe, qui doit être branché sur la cuvette de toilette. Ce point est raccordé à la pipe d’évacuation du WC, tandis que les côtés de la pompe sont raccordés à une évacuation de petit diamètre. D’autres branchements peuvent intervenir au-dessus de la pompe pour évacuer les déchets du sanibroyeur.

Pour le raccordement au réseau électrique, il faut prévoir entre 300 et 700 €, rien que pour les mains d’œuvre.


Normes et utilisation

Etant donné la spécificité du sanibroyeur, son installation nécessite le respect des normes et des réglementations y afférentes. Il s’agit notamment du règlement sanitaire de chaque département ou commune, dans la mesure où son évacuation est reliée à une chute d’eaux vannes.

Les réglementations d’installation de sanibroyeur

Quel que soit le type d’installation à adopter, il convient de toujours s’informer des législations applicables dans la commune, mais surtout en fonction du type d’immeuble. Cela implique la connaissance des réglementations en vigueur pour l’installation d’un sanibroyeur. Certes, l’installation de ce type de sanitaire ne requiert que peu de travaux, et l’opération s’avère être très facile. Néanmoins, étant donné qu’il s’agit d’une installation nécessitant un raccordement électrique, il est important de s’assurer de la sécurité et de faire appel au service d’un professionnel (technicien qualifié ou artisan plombier). Les compétences d’un professionnel lui permettent d’apporter des conseils adéquats dans ce sens.

En premier lieu, il faut effectuer une demande d’installation de WC broyeur auprès de la copropriété, en tenant compte que le sanibroyeur n’est pas toujours autorisé dans tous les immeubles. A titre d’exemple, ce type d’installation est interdit dans les immeubles neufs.
Il faut tenir compte des bruits émis par l’équipement, d’où l’importance de connaître les réglementations y afférentes. Au besoin, il est aussi possible de se rapprocher de la mairie pour avoir de plus amples informations concernant les législations applicables dans votre localité de résidence, certains départements ou villes interdisent les sanibroyeurs.

Une autorisation du syndic est aussi à demander de manière à éviter des litiges avec les voisins. La meilleure option consiste à demander un accord écrit de celui-ci pour vous permettre d’être protégé de tous les droits et intérêts.

En parlant de réglementations, l’installation de sanibroyeur fait aussi l’objet d’autres obligations. A titre d’exemple, le réseau doit être assez proche de la propriété pour optimiser la mise en œuvre des travaux complexes. Sinon, il faut aussi avoir une pente d’écoulement d’eaux de toilettes assez conséquente. Outre cela, la taille (diamètre des conduits) des canalisations doit être assez grande (>80mm) pour éviter le bouchon dans le système de plomberie.

Les principes d’utilisation d’un sanibroyeur

Un sanibroyeur s’avère être un appareil sanitaire destiné à optimiser l’évacuation des matières fécales et déchets du fond de la cuvette de toilettes. Sa particularité réside dans son réservoir installé à côté ou derrière la cuvette de toilette. Ce réservoir est équipé d’un moteur macérateur et d’une lame de broyage. Ce dernier sert à la réduction des matières fécales pour les transformer en consistance gérable après avoir été broyées.
Les déchets sont transformés en liquide après le broyage, et ce liquide circule à travers le réseau de drainage, via le tuyau de décharge. Ainsi, c’est la raison pour laquelle le sanibroyeur nécessite une prise électrique, un raccord d’évacuation et une arrivée d’eau pour fonctionner de manière optimale.

Les précautions à prendre pour éviter des canalisations bouchées

Dans la mesure du possible, il est préférable de ne pas jeter des papiers ou serviettes hygiéniques dans la cuvette du sanibroyeur. Effectivement, les matières fécales ont en général une consistance plus légère, d’où le risque de bouchon réduit. Il est préférable de privilégier le broyage des déchets naturels et de jeter dans les poubelles les autres matières.

Dans tous les cas, la durée de vie d’un sanibroyeur peut être optimisée en veillant à utiliser l’appareil sanitaire de manière appropriée. Ainsi, il peut être utilisé jusqu’à plus de 10 ans. Sinon, pour avoir un appareil plus durable, il est aussi préférable de privilégier les appareils de moyenne ou haut de gamme.


Comment se déroule l’installation d’un sanibroyeur

Bien que le sanybroyeur semble facile à installer, il s’agit d’une intervention délicate nécessitant des connaissances en plomberie et en électricité. Il est donc fortement recommandé d’avoir recours à un artisan professionnel pour l’installation d’un sanibroyeur afin de ne pas endommager l’appareil et d’éviter les éventuels problèmes après l’installation. Pour mieux prendre connaissance ce genre de travaux, voici les étapes d’installation d’un sanibroyeur :

  1. Mise à disposition des matériels et outils nécessaires : avant d’installer le sanibroyeur, il faut s’assurer d’avoir tous les matériels et outils utiles. Pour les matériels, il faut évidemment avoir besoin d’un saniboyeur, puis un tuyau en PVC d’un diamètre de 22 mm au minimum et un coude en PVC ayant la même mesure de diamètre que le tuyau. Une colle PVC, un tirefond, des colliers de serrage et un papier abrasif sont également nécessaires pour venir à bout de la pose d’un sanibroyeur. Pour fixer le sanibroyeur au sol et pour assurer le raccordement à la plomberie et à l’électricité, il faut s’équiper d’un mètre, d’un crayon, d’une perceuse à percussion, d’un niveau à bulle, d’un marteau, d’une clé à molette, d’un tournevis et d’une scie à métaux.

  2. Identification de l’emplacement du sanibroyeur : le sanibroyeur peut être installé n’importe où, toutefois il faut prévoir la présence d’une alimentation électrique de 10 à 16 A à sa proximité. Il est aussi important de prendre en compte la présence d’un tuyau d’alimentation et d’un tuyau d’évacuation. Le WC doit être placé face au système d’évacuation.

  3. Marquage des trous et fixation de l’appareil : une fois l’emplacement bien précisé, il est nécessaire de marquer les trous de fixation à l’aide d’une perceuse à percussion classique. Vient ensuite la mise en place d’un collier de serrage afin de pouvoir l’attacher sur la manchette en caoutchouc de l’appareil. Des vis de fixation sont fournies avec le sanibroyeur pour le fixer définitivement au sol.

  4. Raccordement du sanibroyeur à l’arrivée d’eau : cette étape consiste à raccorder tout simplement l’alimentation d’eau au robinet de la chasse d’eau

  5. Raccordement du sanibroyeur au système d’évacuation : les travaux liés au raccordement du dispositif au système d’évacuation dépendent du type du sanibroyeur. Dans le cas d’un modèle avec une cuvette intégrée, le raccord se fait avec les systèmes d’évacuation des eaux usées déjà en place. Pour le sanibroyeur adaptable, il faut l’installer derrière la cuvette avant d’effectuer le raccordement avec l’évacuation. Le raccordement doit être horizontal et il est nécessaire que son étanchéité soit assurée afin d’éviter les fuites. Il convient également de veiller à la mise en place d’un clapet anti-retour en fixant sa première extrémité sur l’évacuation du sanibroyeur et la deuxième extrémité à la canalisation des eaux usées.



  1. Vérification de l’installation : après avoir vérifié la bonne fixation des raccordements, il ne reste plus qu’à tester l’installation en branchant l’alimentation électrique et en mettant le sanibroyeur en marche.


Le fonctionnement d’un sanibroyeur

Le sanibroyeur se distingue des toilettes standards par la présence d’un moteur électrique qui se charge de broyer et d’évacuer les matières fécales et les papiers toilettes vers la canalisation d’évacuation des eaux usées. Le fonctionnement de ce dispositif nécessite ainsi un branchement à une prise électrique, un raccordement au réseau d’évacuation des eaux ainsi qu’une arrivée d’eau. Toutefois, il existe des modèles qui peuvent fonctionner avec des piles.

En supplément du branchement au WC, le sanibroyeur peut être aussi être branché aux autres appareils sanitaires comme le lavabo, le bidet ou la douche. La performance de l’appareil varie en fonction d’un modèle à l’autre. Pour ceux qui sont dotés d’un moteur extrêmement puissant offrent une capacité de broyage élevée et des capacités de refoulement allant jusqu’à 5 m verticalement et 100 m horizontalement.

Grâce au système de broyage, le sanibroyeur permet aux matières organiques de s’évacuer facilement dans les tuyaux de faible diamètre afin d’éviter les éventuels bouchages. Ce broyage est dû à la rotation du moteur muni d’un couteau, d’une râpe ou d’une turbine centrifuge. Le fonctionnement du sanibroyeur se différencie en effet en fonction de son système de dilacération.

Sanibroyeur à râpe

Certains sanibroyeurs marchent avec une turbine équipée des râpes pour déchiqueter les matières organiques. Ces râpes tournent d’une grande vitesse autour de l’axe pour assurer le broyage de la matière en de très minuscules particules. Le fonctionnement de ces modèles est plus silencieux que ceux qui sont équipés de couteaux. Dans ce cas, il est possible d’installer le sanibroyeur à proximité de la chambre à coucher.

Sanibroyeur à couteau

La plupart des sanibroyeurs fonctionnent avec une turbine dotée de couteaux. La dilacération de la matière est assurée par des lames tranchantes en inox. Ces dernières broient d’abord la matière, puis la turbine placée dessous prend le relais en pompant les eaux pour les évacuer. Malgré son niveau sonore plus prononcé, ce modèle de sanibroyeur présente l’avantage d’être moins cher et plus efficace.

Sanibroyeur à turbine centrifuge

Le fonctionnement de ce système se caractérise principalement sur une aspiration-pulsion. La turbine centrifuge est très puissante qui se charge de propulser les matières et les eaux usées à une vitesse conséquente puis les déchiqueter au passage.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.