Prix et pose d’un lino de salle de bain

Devenu ultra tendance au sein de nombreux foyers, le lino se décline selon les goûts et les budgets de chacun. Idéal dans la salle de bains, nos professionnels du bâtiment vous présentent ce revêtement personnalisable, son prix et la technique de pose.

pose-lino-rouleau

Le prix d’un lino de salle de bains

Voici quelques notions sur le prix d’un lino de salle de bains :

Type de lino

Prix en fourniture au m²

Prix de pose au m²

lino classique en rouleau

10 à 60 €

10 à 25 €

lino classique en dalles

8 à 60 €

lino naturel

15 à 75 €

lino PVC

10 à 20 €

lino vinyle

15 à 70 €

balatum

à partir de 5 €

Qu’est-ce que le lino ?

En préambule, il est important de savoir de quoi il est question lorsqu’est évoqué le sujet du lino. Dès lors, il est à noter que le lino est un revêtement de sol pouvant se décliner à l’infini en termes de style, depuis le lino simplement uni à la version imitation parquet, carrelage, béton ciré, etc.

Economique, le lino offre une résistance très intéressante à l’eau notamment, ce qui en fait une excellente solution pour la salle de bains. Par ailleurs, à l’instar d’un carrelage, le lino est très facile à entretenir.

Plus concrètement, le lino, ou linoléum, est un revêtement classé dans les revêtements synthétiques. Souple, il est généralement assez simple à mettre en œuvre. De plus, ce dernier propose une belle durée de vie en résistant bien au piétinement notamment.

Que ce soit dans le neuf ou dans la rénovation, le sol en lino s’adapte aisément et répond aux attentes de plus en plus de personnes qui trouvent en lui à la fois la simplicité et la modernité sans voir imploser le budget travaux.

Les différents types de lino

Au moment du choix de votre lino, vous pourrez opter pour l’un ou l’autre des types existants sur le marché. En voici une rapide présentation afin de vous aider à y voir plus clair.

Le linoléum classique

Composé d’une toile de polyester (en lieu et place de la toile de jute auparavant) traitée avec un mélange d’huile de lin, de liège et de résine, le linoléum classique se veut écologique et capable d’imiter, sans limite, nombre de revêtements, matériaux et autres motifs personnalisés.

Lors de son entretien, il faudra faire attention à ne pas utiliser certains acides auxquels le lino peut se révéler assez sensible.

Le linoléum naturel

Dans sa version “bio”, 100% naturelle, le linoléum naturel embarque uniquement des matériaux non synthétiques. Dès lors, il s’agit d’une toile associée, comme le lino classique à des huiles, des résines, des pigments, etc. Leurs qualités permettent à ces derniers d’offrir une excellente durée de vie (près de 40 ans).

Le lino en PVC ou en vinyle

Le plus souvent, le lino utilisé, et ainsi nommé à tort, est en PVC dont les prix au m² sont plus qu’économiques. Ce n’est pas la version arborant la meilleure qualité, tant sur le plan du matériau que du rendu esthétique final, mais elle permet toutefois à ses utilisateurs de doter leurs salles de bains d’un revêtement adapté. L’avantage de ce sol en PVC est son côté plus moelleux que le sol vinyle.

Un lino intégralement synthétique peut donc aussi être pensé sur une base vinyle. Dès lors, c’est un sol de haute qualité qui est proposé, moyennant un budget plus élevé également. Assorti d’excellentes performances techniques, le lino en vinyle sera idéal dans une salle de bains car il offre une parfaite résistance à l’eau et au piétinement. Disponible en dalles ou en rouleaux, il est capable d’imiter à la perfection des revêtements traditionnels tels que la pierre, le carrelage, le parquet bois…

Le balatum

Enfin, pour ceux dont le budget est clairement très serré ou qui sont en quête d’un revêtement de sol type lino provisoire, le balatum est un bon compromis. En effet, ce dernier affiche une apparence assez similaire au lino bien qu’il soit totalement différent dans sa composition (carton et enduit bitume) et sa qualité.

La pose d’un lino de salle de bains

Si la pose d’un lino de salle de bains dans les règles de l’art demande un minimum de connaissance et de technique, cette dernière n’est, pour autant, pas accessible. Nous vous détaillons, ici, les différentes étapes à observer pour un résultat final de qualité.

Les travaux de préparation 

Pour que la pose de votre sol lino se fasse dans les meilleures conditions, il sera indispensable, en amont, de bien préparer votre support.

  • Ainsi, le sol devra être parfaitement dépoussiéré, dégraissé et nettoyé. Cette opération vise à laisser un sol propre et sain permettant ensuite une adhérence parfaite de la colle.
  • Si nécessaire, un ragréage pourra être mis en œuvre afin de supprimer les irrégularités présentes.
  • Avant sa pose, le futur lino sera laissé à la température ambiante de la salle de bains durant au moins quelques heures.

Les travaux de pose

Pour ce qui concerne la pose elle-même, elle pourra se révéler d’une extrême simplicité si aucune découpe particulière n’est à prévoir. A contrario, s’il faut anticiper la découper autour d’un bidet, d’un WC ou de tout autre élément, la pose demandera plus de patience et de technique.

S’il est parfois envisageable de fixer le revêtement à l’aide de bandes adhésives, la technique classique reste de coller le lino directement sur le support.

Plus concrètement, la pose d’un lino consiste à :

  • dérouler le revêtement sur le sol
  • tracer les mesures au crayon 
  • réaliser les différentes découpes
  • encoller l’envers du linoléum avec de la colle 
  • poser le revêtement en chassant l’air présent entre ce dernier et le support
  • laisser sécher

Mais il se peut aussi que votre pose de lino soit à réaliser sur un sol déjà pourvu d’un revêtement. Voici alors quelques particularités en termes de pose.

La pose de lino sur un carrelage

En présence d’un carrelage, la pose du lino sera quelque peu plus difficile. En effet, il faudra commencer par s’assurer que ce carrelage offre une surface parfaitement plane et sans accros. Le cas échéant, un ragréage sera nécessaire.

Si le carrelage convient à la pose, il faudra alors procéder à l’application d’une couche de primaire d’accroche. Il s’agit d’un produit qui permettra d’offrir l’adhérence souhaitée.

Ensuite, le lino pourra être posé comme expliqué précédemment. Le lino retenu devra par ailleurs être assez épais de manière à masquer la présence des joints de carrelage.

La pose de lino sur un parquet

En présence d’un parquet, le ragréage sera systématique. Une fois cette étape réalisée, le lino se pose de manière classique.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.