Verrière dans la chambre : 6 choses à savoir avant de l’installer

Que ce soit pour séparer une grande pièce, pour apporter de la lumière à une petite chambre, pour cloisonner ou isoler un espace, la verrière adopte le rôle de paroi et/ou de porte tendance pour une ambiance à l’esprit atelier. Découvrez l’essentiel avant de choisir la verrière faite pour vous !

1. Le prix d’une verrière

Pour vous donner un ordre d’idées, les premiers prix commencent à 200 € le m² et peuvent monter à plus de 600 € le m² pour une construction faite sur-mesure.

Pour les modèles en kit, les prix varient entre 700 et 2000 €. 

Verrière pas cher
~200€/m2
Verrière améliorée
~300 à 500€/m2

Verrière haut de gamme
>600 €/m2

Simple vitrage Simple vitrage Vitrage amélioré (double, acoustique…)
Ossature bois Structure bois ou métal Structure métal luxe
Modèle série Série/sur mesure Sur mesure

In fine, le prix s’établit selon :

  • Le matériau de construction.
  • Le type de verre.
  • La structure et ses dimensions. Un modèle simple est moins coûteux qu’une verrière avec soubassement qui demande elle, l’aménagement d’une base en béton, brique ou ciment par exemple.
  • Les travaux du chantier influent donc aussi sur le prix final.
  • Sur-mesure ou en kit.  

2. Les avantages esthétiques et pratiques 

En plus d’apporter un style moderne, la verrière est un recours très efficace pour les petites chambres car elle apporte de la profondeur à l’espace en prolongeant les points de fugue.

Son autre atout incontestable c’est l’apport en lumière qu’elle permet, idéal pour une pièce aveugle par exemple.

Si vous optez pour un agencement traversant, avec une ouverture ou avec une porte, elle laisse circuler l’air et offre une excellente aération à votre salle d’eau. 

3. Les matériaux de construction 

Il existe plusieurs possibilités au moment de choisir sa future verrière.

Le modèle standard se constitue généralement d’acier peint en noir.

C’est le genre de paroi qu’on retrouve dans les anciennes usines et qui par conséquent, présente un style plus industriel.

Cependant, vous trouverez sur le marché des verrières en métal et en aluminium thermolaqué, une solution plus légère et donc plus facile à installer !

Pour un cachet plus authentique, la composition en bois est recommandée.

On en trouve de différentes teintes, mais veillez surtout à choisir un bois ayant été préalablement traité, afin de lui garantir une meilleure durée de vie. 

4. Choisir le verre

Selon l’ambiance que vou souhaitez recréer, mais aussi en fonction de votre budget, le premier point à prendre en compte pour choisir le verre concerne la couleur : opaque ou transparente.

Si vous n’êtes pas intéressés par illuminer davantage votre pièce, le verre opaque représente un bon choix et offre un peu plus d’intimité.

Le verre transparent quant à lui, est parfait pour faire entrer la lumière, avec la possibilité d’installer un rideau si vous souhaitez isoler un peu plus l’espace.

Une fois la teinte choisie, intéressez-vous au type de verre : feuilleté, double vitrage, martelé ou armé, le choix va dépendre de combien vous désirer isoler l’espace.

Plus le verre est épais, plus il est “étanche” face au bruit et aux odeurs environnantes.

Aussi, certains verres, comme le verre feuilleté, présentent l’avantage de ne pas se briser en morceaux, mais plutôt comme un verre de pare-brise.

D’autres verres sont spécialement traités contre le calcaire par exemple, ce qui réduit la fréquence à laquelle il doit être nettoyé. 

5. Avec ou sans porte ?

Ici, nous mettons en avant deux styles de verrières : transversale et simple.

Le premier modèle ne comporte pas de porte. En effet, son architecture et similaire à celle d’une arche, dans le sens qu’elle laisse un passage qui permet de circuler sans aucun problème.

À éviter pour ceux qui souhaitent utiliser la verrière comme isolateur.

Pour cela, la verrière simple est idéale car elle accorde la possibilité d’installer une porte simple ou double.

Si vous disposez de peu de place, la porte peut être coulissante ou à châssis ouvrant si vous préférez.

À vous de choisir celle qui convient à vos goûts et vos besoins. 

6. L’installation 

Afin de réussir l’intégration de cet élément architectural de votre chambre, il est conseillé de faire appel à des artisans expérimentés, à moins que vous ne soyez un as du bricolage !

Si tel est le cas, voici les étapes de base à suivre et les compétences à maîtriser pour installer une verrière soi-même : 

  • protection des surfaces à l’aide de bâches,
  • découpe de mur avec une scie murale après la prise de mesure,
  • lissage de la zone de pose,
  • pose à l’aide de vis adaptées.

Bien entendu, ce ne sont que les grandes lignes. Chaque structure possède des spécificités selon le modèle choisi. Si vous préférez vous simplifier la vie, sachez qu’un professionnel facture entre 100 et 300 € le m2.

Les installations sur-mesure sont plus chères, tout comme les verrières avec soubassement qui nécessitent des travaux supplémentaires. 

Pour conclure…

Installée sur toute la hauteur pour un effet amplificateur, au plafond, comme des fenêtres, sur soubassement, avec un ou plusieurs montants, aménager une verrière dans sa chambre offre un potentiel remarquable à ceux et celles qui souhaitent donner un nouveau profil à leur chambre.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire