Le carrelage en pierre en 5 points!

Vous songez à installer un carrelage en pierre naturelle chez vous ? Vous avez lu et entendu de nombreuses informations, parfois contradictoires à ce sujet ? Nos professionnels mettent leurs connaissances à votre disposition afin que vous fassiez le meilleur choix !

1. Qu’appelle-t-on carrelage en pierre ?

Utilisé depuis des siècles pour recouvrir les sols de nos habitations, la pierre fut tout d’abord taillée grossièrement puis s’est peu à peu affinée jusqu’à devenir un ornement à part entière.

C’est aujourd’hui un véritable atout donnant du charme et du cachet à une maison.

On parle de carrelage en pierre naturelle lorsqu’il s’agit de carreaux taillés dans de la matière brute à base de différents composants :

  • Roches magmatiques
    • Granit
    • Basalte (gris noir)
    • Porphyre (rouge)
  • Roches sédimentaires calcaires
    • Grès
    • Pierre bleue
    • Travertin
    • Pierre blanche
    • Pierre de Bourgogne
    • Schistes : Ardoise
  • Pierre de calcaires métamorphique
    • Marbre de Carrare (blanc avec marbrures grises)
    • Marbres noirs, gris, vert brun rouge beige

La pierre reconstituée

Attention : certains marchands qui proposent des comptoirs en « quartz » à bas prix, c’est en réalité un terme marketing accrocheur pour ce qui est plus largement connu sous le nom de pierre reconstituée, c’est à dire un mélange de minéraux et d’un liant.

Ce ne sont donc pas réellement des morceaux de pierre naturelle même s’ils ne manquent pas d’avantages (dont un entretien facile).

2. Les avantages et inconvénients d’un carrelage en pierre

a) Avantages

Aujourd’hui, le principal avantage de la pierre naturelle est qu’elle fait une déclaration audacieuse d’élégance et de style. Au cours des siècles passés elle a été utilisée comme matériau de construction pour sa résistance et de sa durabilité. Mais de nos jours, d’autres matériaux de construction offrent une meilleure résistance et une durabilité presque égale, ainsi qu’un coût inférieur.

Ce qui n’a pas changé, c’est que la pierre naturelle symbolise l’exclusivité et le luxe, puisque les différentes pierres naturelles existent en quantité limitée. D’autant plus que chaque dalle aura un veinage et une coloration unique, rendant votre pièce unique également.

Notez que ce côté unique et coûteux augmente non seulement le charme de votre maison, mais également sa valeur en cas de revente ! Vous pourrez observer que les agents immobiliers signalent toujours la présence de carrelage en pierre naturelle lors d’une visite de maison.

Grâce au développement des traitement chimiques, les différentes pierres peuvent maintenant être utilisées en revêtement dans des pièces humides et salissantes comme la cuisine ou la salle de bain sans craindre l’eau et les agressions des produits acides.

Elles peuvent par ailleurs être utilisées de multiples façons : aussi bien en revêtements muraux que revêtement de sol, parement de douche, comptoir de cuisine ou console de salle de bain.

b) Inconvénients

Le principal inconvénient du carrelage en pierre naturelle est tout de même son coût élevé.

Lorsque les finitions choisies comprennent un lissage de la surface de la pierre, elle devient très glissante, ce qui la rend peu appropriée pour une installation dans une salle de bain ou une cuisine, surtout quand l’habitation est destinée à des personnes âgées ou des enfants.

La pierre est cassante. Cela peut paraitre paradoxal puisqu’elle est très dure, et pourtant, les propriétés de dureté et de solidité sont bien distinctes. Si vous faites tomber un carreau de céramique sur une dalle de marbre, cette dernière a plus de chance de se fissurer.

Le carrelage en pierre naturelle a un certain poids. Il est parfois impossible de l’installer à l’étage, en fonction de la structure du plancher. Et si jamais ce dernier fléchit sous le poids, elle risquerait de se fissurer. La parade est de procéder à un renforcement substantiel du sous-plancher avant mise en place de la pierre, mais là encore, cela demande un certain prix.

Contrairement aux carreaux de céramique ou de porcelaine émaillés, le marbre surtout mais également les autres types de pierre naturelle sont relativement poreux, sont facilement décolorés par l’humidité et assez facilement tachés. Un comptoir en pierre peut être décoloré de façon permanente par un rouge à lèvres ou des éclaboussures de sauce tomate. Pour éviter cela il est nécessaire d’appliquer un traitement par cristallisation à intervalles réguliers, variant selon les pierres.

Les détergents ne peuvent pas être utilisés sur la pierre, car un film décolorant s’accumulera progressivement. Son entretien est donc plus délicat que pour un carrelage en grès cérame.

La pierre ne peut pas être considérée comme matériau écologique. Malgré son côté recyclable, les stocks mondiaux sont limités et l’extraction nécessite une destruction du paysage naturel. Sans compter que les carrières sont localisées donc le transport des dalles est parfois assez long.

Obtenez plusieurs devis sans aucun engagement afin de faire votre choix

3. Les différentes pierres naturelles

a) Comparatif de la durabilité

(Avant traitement)

Resistance aux fissures et rayures

Résistance aux tâches

Résistance aux produits acides

Imperméabilité

Tenue des couleurs

Granit

5/5

5/5

5/5

5/5

5/5

Marbre

3/5

2/5

2/5

2/5

5/5

Travertin

3/5

3/5

4/5

3/5

4/5

Ardoise

5/5

4/5

3/5

5/5

4/5

Pierre calcaire

3/5

3/5

2/5

2/5

4/5

Ces divers critères sont bien-sûr largement améliorés à condition d’un traitement régulier par cristallisation.

b) Comparatif de l’aspect esthétique

La découpe:

Découpe Caractéristique
Dalle Grande plaque de pierre.
Carreau S’assimile à un carrelage.
Pavé Pierre épaisse que l’on pose sur un mortier ou un lit de sable. Reservé à un usage extérieur.

L’aspect de surface:

Aspect de surface Explication
Poli

Rend la pierre brillante et élégante.

Toutefois, requiert de l’entretien pour garder la brillance. Et bien-sûr, il augmente les risques de glissades.

Bouchardé poinçonnement de la surface de la pierre pour la rendre antidérapante.
Adoucissage donne un teint plus mat. Requiert moins d’entretien que la finition polie…et n’est pas glissant!

NB : Les teintes de pierre foncées marquent plus vite les tâches.

c) Comparatif des prix

Le prix de ces matériaux varie essentiellement en fonction de l’épaisseur et de la qualité des dalles, et bien-sûr de la pierre en elle-même.

Pierre

Prix moyen au m2

Granit

65 à 220 €

Marbre

50 à 200 €

Travertin

25 à 55 €

Pierre calcaire

50 à 150 €

Ardoise

35 à 100 €

Demandez un devis de la pose de votre revêtement en pierre naturelle

4. Alternative à la pierre naturelle

L’un des meilleurs substituts à la pierre naturelle sont les formes récentes de carreaux de porcelaine. La porcelaine est une sous-catégorie de carreaux de céramique mais contrairement aux carreaux standard qui sont généralement de couleur uniforme, les porcelaines ont une flexibilité de conception énorme et peuvent être faites pour ressembler à presque tous les matériaux, y compris le bois, le cuir et la pierre naturelle de façon très convaincante. Il existe par ailleurs des carreaux de porcelaine texturés qui offrent une surface antidérapante idéale pour les surfaces de plancher de salle de bain et de douche.

Ces carreaux sont disponibles dans des tailles assez grandes similaires à la pierre naturelle et ils sont aussi faciles à installer que n’importe quel carreau de céramique standard.

Les coûts sont bien inférieurs à ceux de la pierre naturelle.

5. La pose d’un carrelage en pierre

L’épaisseur de la pierre naturelle est généralement plus importante (2 à 5cm) que celle des autres matériaux (type carrelage en grès) donc attention aux surélévations de sol.

Certaines entreprises procèderont d’abord à l’installation d’une sous-chape, avec liant hydraulique qui augmente la résistance à la compression, à la tension, durcissement rapide et faible retrait

Ensuite, la pose peut, comme pour le carrelage, être collée ou scellée, avec des mortiers colles adaptés.

Le choix entre collé ou scellé dépendra essentiellement de l’état du plancher en dessous.

  • Pose scellée: la pose traditionnelle,
    • Sceller chaque dalle dans un mortier de 3 à 5 cm d’épaisseur.
    • Laisser des joints de 5 mm minimum entre chaque dalle et les remplir avec une barbotine de ciment blanc.
    • Laisser sécher 3 à 4 semaines
    • Nettoyer à l’eau claire afin d’éliminer les dernières impuretés.
  • Pose collée:
    • Coller chaque dalle grâce à un mortier-colle épais et souple.
    • Laisser des joints de 5 mm minimum entre chaque dalle et les remplir avec un mortier de jointement élastique ou des joints en polyuréthane.
    • Laisser sécher 24 à 48h.
    • Nettoyer à l’eau claire afin d’éliminer les dernières impuretés.

La pose d’un carrelage en pierre peut paraitre simple en théorie mais nécessite en réalité de faire appel à un professionnel, marbreur, « pierreux » ou poseur de pierres, qui saura effectuer la pose dans les règles de l’art. En effet la manipulation de la pierre naturelle est une opération délicate car c’est un matériau lourd et fragile à la fois, qui demande un travail soigné et des gestes sûrs, afin d’éviter la casse de dalles aussi uniques que coûteuses.

Il vous faudra compter pour cela environ 40 à 60 € du m2 à rajouter au prix des fournitures.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
J’accepte les conditions générales du site et de ses partenaires.

Laisser un commentaire