Comment ragréer un parquet en bois ?

Le terme « ragréage » est souvent associé au sol en béton ou en ciment uniquement. Mais, nous pouvons aussi ragréer un parquet en bois. Ragréer un parquet consiste à mettre le plancher à niveau avant la pose d’un nouveau revêtement de sol.

Parquet versailles

Le prix pour ragréer un marquet en bois

La réalisation et le produit

Prix d’achat

Prix de main d’œuvre

Ragréage

 

10 à 25€ / m2

Poudre de ragréage autolissant

15 à 25€

 

Poudre de ragréage autonivelant

15 à 30€

 

Poudre de ragréage fibré

18 à 35€

 

Primaire d’adhérence (par m²)

1 à 3€

 

NB : Le prix du ragréage indiqué est pour un sac de 25 kg.

Les produits et outils annexes

Les outils et les produits

Prix moyen

La taloche lisseuse

10€

Une perceuse

20€

Un fouet mélangeur

10€

Une règle métallique

10€

Un seau de maçon

1,5€

Dans quel cas faut-il ragréer le parquet ?

Le ragréage de parquet est nécessaire si :

  • le parquet en bois présente des fissures, des trous ou d’autres imperfections d’envergure ;
  • vous constatez des irrégularités ou un défaut de planéité sur une surface assez large.

Les étapes pour ragréer un parquet

Etape 1 : Les préparations

Les étapes avant le ragréage

Ponçage d'un parquet
Ponçage d’un parquet
  • Il faut revoir la structure du bois avant de ragréer le plancher en bois ;
  • Mettez-vous au ras du sol et regardez bien la planéité de tout le parquet sur différents angles.
  • Prenez en compte des fissures, des creux, etc.
  • Si les irrégularités ne dépassent pas les 7 mm, vous n’avez pas besoin de ragréage. Il est conseillé de boucher les trous à l’aide d’une pâte à bois et de poncer les petites élévations ;
  • En revanche, si les trous ou les élévations dépassent 7 mm, passez au ragréage.

A noter :

  • Si vous avez un sol chauffant, désactivez l’appareil 24 heures avant de procéder au ragréage.
  • Sollicitez l’aide d’un professionnel pour réaliser les préparatifs et le ragréage d’un sol en bois.
  • Le nettoyage du plancher
  • Fixez les lames de parquet qui décollent à l’aide d’une colle spéciale bois ;
  • Bouchez les fissures à l’aide d’une pâte à bois ;
  • Frappez les clous qui dépassent. Si ce n’est pas possible, retirez-les et changez complètement en utilisant une perceuse ;
  • Poncez le parquet à gros grain puis à grains fins ;
  • Passez l’aspirateur pour éliminer la poussière.

Vérifiez le taux d’humidité de votre parquet avant de penser au ragréage

  • Faites appel à un professionnel pour évaluer le taux d’humidité de votre parquet en bois ;
  • Avec un parquet humide, les lames risquent de pétrifier ou de déformer après avoir appliqué le mortier de ragréage ;
  • Assurez-vous que les lattes restent suffisamment ventilées.

NB : Evitez à tout prix de ragréer un parquet en bois s’il est humide.

Etape 2 : Le primaire d’adhérence

  • La couche appelée « primaire d’adhérence » permet de mieux accrocher le produit de ragréage ;
  • Il permet aussi une excellent tenue dans le temps du ragréage ;
  • Après avoir nettoyé le sol, appliquez le primaire d’adhérence à l’aide d’un rouleau ou d’un pinceau plate.

NB : Avec un parquet en bois, vous n’êtes pas obligé d’appliquer un primaire d’adhérence, sachant que vous devez étaler une couche de ragréage d’environ 30 mm.

Etape 3 : La préparation du mortier de ragréage

Préparation du mortier
Préparation du mortier
  • Utilisez le seau de maçon pour mélangez le mortier de ragréage * à de l’eau ;
  • Vous pouvez utiliser un autre récipient en plastique par exemple ;
  • Mélangez la préparation à l’aide du mélangeur.

*Le mortier de ragréage est vendu dans le commerce. On utilise le mortier de ragréage fibré pour un parquet en bois.

Etape 4 : La réalisation du ragréage

  • Etalez la préparation obtenue sur le parquet en utilisant une taloche lisseuse ;
  • Réalisez des mouvements de vas-et-viens horizontalement pour bien répartir le mortier de ragréage ;
  • A la fin, vous devez avoir une couche comprise entre 20 mm à 30 mm selon le besoin ;
  • Laissez reposer le temps pour le mortier de sécher à l’air libre ;
  • Après le séchage, laissez comme tel pendant 72 heures avant de rouler une moquette ou avant de poser le nouveau revêtement de sol.

Etape 5 : La finition

  • Un revêtement en plastique ou une moquette : patientez 6 à 8 heures avant la pose ;
  • Un revêtement en parquet : laissez reposer pendant 24 heures avant d’installer les lames ;
  • Une peinture pour le sol : le temps de séchage est de 72 heures avant d’appliquer la peinture ;
  • Un carrelage : laissez reposer pendant 7 jours, avant de placer les carreaux.

Cependant, il est conseillé de mettre un carrelage sur de la chape en ciment ou du béton si vous espérez une tenue dans le temps. Le ragréage, avec sa couche très fine, est susceptible de fissurer à cause du poids des carreaux.

A noter :

Si vous percevez encore des anomalies importantes sur le sol après les trois jours, appliquez une seconde couche de mortier de ragréage. Procédez de la même manière que la première couche.
En revanche, si les irrégularités sont moindres, réalisez un ponçage du sol.

Le choix du produit de ragréage

  • Le ragréage autolissant
  • Grâce à sa composition aux propriétés autolissantes, vous n’avez pas besoin d’une lisseuse lors de son application ;
  • Vous pouvez utiliser une truelle pour le lisser un peu.
  • Le ragréage autonivelant
  • A la différence du ragréage autolissant, le ragréage autonivelant est composé d’additifs aux vertus autonivelant ;
  • La mise à niveau du sol se fait alors automatiquement, après avoir appliqué le mortier de ragréage.
  • Le ragréage fibré
  • Ce produit permet de niveler le sol aux irrégularités importantes ;
  • Il est doté de fibre épaisse qui permet de rattraper les défauts de justesse constatés au sol ;
  • Il est utilisé pour ragréer un parquet en bois.

Les avantages et inconvénients d’un ragréage de parquet en bois

  • Le ragréage vous offre un beau rendu et une bonne planéité du sol avant la pose d’un autre revêtement sur un ancien parquet ;
  • Il offre un sol sain avant de recevoir un autre revêtement du sol ;
  • Grâce à sa propriété autolissante, ragréer un parquet en bois est facile ;
  • Le ragréage sur parquet peut ne pas recevoir de revêtement, il fait office de sol.

Avis et conseils pour ragréer du parquet en bois

Est-il possible de réaliser un ragréage sur un ancien plancher ?

Oui, dans ce cas le ragréage permet de préparer le sol à recevoir le nouveau revêtement. Cette méthode de préparation a comme avantage de rendre le sol bien plan avant d’installer un autre sol, comme une moquette, un vinyle ou d’autres types de revêtements.

Comment estimer la quantité du produit de ragréage d’un parquet ?

Pour couvrir un parquet ayant une surface de 10 m², si sa consommation est de 1,5kg/m²/mm, vous aurez besoin de 100 kg de poudre de ragréage, pour 10 mm d’épaisseur. Soit : 10×10×1,5 = 150 kg (6 sacs de 25 kg).
Toutefois, pour ragréer un sol en parquet, vous devez étaler un ragréage de
20 mm.
Alors, pour couvrir une surface de 10 m², à une épaisseur de 20 mm, il vous faudra 300 kg de ragréage.
Soit : 10×20×1,5 = 200 kg (l’équivalent de 12 sacs de 25 kg).
Pour couvrir une surface de 100 m², vous devez prévoir 2 000 kg de ragréage.
Soit : 100×20×1,5 = 3 000 kg (donc 120 sacs de 25 kilos).

Pourquoi je perçois des fissures sur le ragréage ?

Si le ragréage se fissure, c’est à cause de l’évaporation de l’eau précoce. Le mortier durcit hâtivement, alors le ragréage présente des fentes. En général, le mortier de ragréage ne sèche qu’au bout de 2 à 4 heures alors s’il a séché tôt, c’est à ce moment que les fissures se forment.

Attention ! Le ragréage sèche après 2 à 4 heures, mais vous ne pouvez marcher dessus qu’après 3 jours. Après ce délai, il sera assez ferme pour supporte du poids. Pour poser un nouveau revêtement, il faut attendre 7 jours après l’application du ragréage.

Comment réparer un ragréage fissuré ?

Il est possible de pallier à un mortier de ragréage fissuré.

  • Commencez par préparez le sol à réparer, nettoyez et vérifiez l’envergure des fentes ;
  • Humectez légèrement les fentes ;
  • Bouchez les fissures à l’aide d’un mortier de ragréage en utilisant un pinceau plat ou une éponge ;
  • Etalez un primaire d’adhérence, aussi appelé « primaire d’accrochage » ;
  • Laissez séchez pendant quelques temps ;
  • Appliquez une autre couche de ragréage et laissez sécher pendant 72 heures.

Ragréage, chape : quelle préparation choisir avant de rénover le sol ?

Une chape

La chape permet de rattraper des irrégularités importantes et pas forcément sur du parquet en bois. La chape peut supporter tout type de revêtements, comme le carrelage, la pierre naturelle, etc. A la différence du ragréage, la couche de mortier pour la chape peut dépasser les 20 et 30 mm. Elle peut atteindre 3 cm d’épaisseur pour assurer la mise à niveau du sol.

De plus, la chape peut s’appliquer sur un isolant thermique ou acoustique.

Un ragréage

La couche est plus fine que la chape et ne peut donc pallier que des irrégularités légères, les petits trous ou les élévations de moins de 7 mm.

Une chape

Un ragréage

  • Moins fluide ;
  • La durée d pose est plus longue ;
  • Plus économique ;
  • Rattrape des irrégularités épaisses et d’envergure ;
  • Pour combler des grands creux et fissures importantes. 
  • Plus fluide ;
  • La durée de pose est rapide ;
  • Le coût est assez élevé ;
  • Permet de pallier aux défauts légers du parquet ;
  • Pour lisser le sol.

Comment faire pour protéger un ragréage en extérieur ?

Si vous avez un ragréage « nu » ou coloré sur la terrasse ou sur le balcon, appliquez une couche de protection pour prolonger sa durée de vie.

Pour ce faire, vous pouvez appliquer un hydrofuge, pour protéger contre les projections d’eau. L’oléofuge transparent, quant à lui, permet de protéger la surface ragréée contre les taches et saletés.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Ces informations servent à Demarrez les Travaux et à nos partenaires de confiance pour vous contacter et traiter votre demande.
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.