Installation de climatisation réversible : principe, modèles, prix

Vous avez un projet d’installation de climatisation réversible et de nombreuses questions font jour. Avec l’apport des connaissances de nos partenaires, spécialistes de ce domaine bien particulier, vous allez pouvoir trouver nombre de réponses à vos interrogations, et même bien plus !

clim monosplit

Le principe de la climatisation réversible

Le principe d’une installation de climatisation réversible s’appuie sur un système de pompe à chaleur. Réversible signifie que cette installation pourra diffuser de l’air frais ou de l’air chaud selon le besoin.

Dès lors, il est question de différentes unités. Une unité a vocation à être installée en extérieur et la ou les autres unités seront, quant à elles, placées au sein du logement.

Pour fonctionner, une climatisation réversible utilise le même principe qu’un réfrigérateur. Cela signifie qu’elle embarque, dans son système, un circuit permettant la circulation d’un fluide frigorigène. C’est par ce fluide que sera véhiculée la fraîcheur ou la chaleur à diffuser dans la ou les pièces dotées de ce dispositif. En effet, le fluide frigorigène sert d’échangeur thermique entre les unités internes et l’unité externe.

Une télécommande permet de gérer la température de consigne désirée. 

Dans la pratique, voici comment fonctionne ce type d’appareils :

Modes

Ce que vous devez savoir

Mode froid (climatisation)

L’air chaud présent dans le logement est capté pour être expulsé vers l’extérieur. 

Le climatiseur assure également un refroidissement de l’air entrant de manière à faire baisser l’ambiance thermique au sein des pièces. Cela permet notamment d’éviter les envolées de température en période de canicule.

Mode chaud (chauffage)

A contrario, pour chauffer le logement lors des périodes plus fraîches, le climatiseur va capter les calories à l’extérieur du logement afin de les transmettre dans les pièces sous la forme d’un air chaud que l’appareil insuffle.

Pour cet aspect, les logements implantés dans des zones particulièrement froides devront être, en parallèle, dotés d’un système de chauffage d’appoint pour pallier les pics de froid.

Souvent, c’est le principe de la pompe à chaleur de type air/air qui est retenu, car relativement abordable et assez simple à installer. Mais il existe également des versions plus onéreuses de type air/eau, voire air/sol. La mise en œuvre de ces derniers systèmes s’avère clairement plus complexe et, dans la suite de cet article, nous nous concentrerons plus sur la solution air/air.

Avant de poursuivre, voici les plus et les moins d’une climatisation réversible :

Climatisation réversible

Avantages

Inconvénients

– Installation 2 en 1 : lorsqu’il est réversible, l’appareil permet de disposer aussi bien d’un système de chauffage que d’une climatisation 

– Un réglage de température très précis : une télécommande permet un réglage au plus près de vos attentes

– La climatisation réversible se révèle plus économique et écologique qu’un système classique de chauffage

– Nécessité d’en passer par un professionnel : l’installation d’une climatisation réversible ne peut, notamment au moment de sa mise en route, se faire sans un expert disposant des savoir-faire requis

– Peu esthétique, notamment concernant l’unité extérieure qui reste visible et qui, généralement, prend place sur une terrasse ou, a minima, le long de la façade

– Installation onéreuse lors de son achat

– Nuisances sonores : l’installation génère, toujours pour son unité extérieure, un bruit de fond (plus ou moins conséquent selon les modèles) qui peut parfois déranger les occupants, voire le voisinage proche

Les différentes possibilités de climatisation réversible

Selon les besoins, il est possible de placer une ou plusieurs unités au sein d’un logement.

Composé en unité extérieure et intérieure(s), la climatisation réversible offre alors différentes solutions que voici :

Possibilité de climatisation réversible

Ce que vous devez savoir sur les unités

Unité extérieure

Principe de base

Composition de l’unité :

– un ventilateur ;

– un condenseur ; 

– un compresseur. 

L’ensemble de ces éléments sont intégrés dans un caisson dont l’esthétique n’est clairement pas recherchée.

Pour plus de discrétion, il est autorisé de planter quelques végétaux autour de cette unité ou de lui associer un cache clim décoratif.

Principe Mono split

Dans cette version, le système sera doté d’une unité extérieure capable d’alimenter une seule et unique unité intérieure.

Principe Bi split

Cette variante propose, quant à elle, 3 unités :

– 1 unité extérieure ;

– 2 unités intérieures. 

Le système peut alors permettre une action dans une très grande pièce ou dans deux pièces distinctes du logement.

Avec un prix un peu plus élevé et un temps de mise en œuvre également un peu plus long, elle offre une prise en charge sur une surface plus importante. 

Principe Multi split

Cette autre version est clairement la plus efficace de toutes puisqu’elle peut permettre d’installer un plus grand nombre d’unités intérieures, desservant ainsi plus de pièces.

En contrepartie de ces performances, il faudra prévoir un investissement de départ bien plus conséquent ainsi que des travaux plus invasifs et complexes (notamment dans le cadre d’une rénovation).

Unité intérieure

Unité murale

Peu onéreux à l’achat, ce type d’unité ne brille pas par son esthétisme.

En termes d’installation, elle ne demande que peu de temps et de travaux puisqu’il suffit de venir la fixer sur le mur, à une hauteur située entre 180 et 200 cm. 

Son avantage majeur est, ainsi, de ne pas venir encombrer le sol.

Attention : ce type d’unité ne pourra pas être utilisé dans des pièces dont la hauteur sous plafond dépasse les 3 mètres.

Console

Efficace, mais un peu plus chère que la précédente, cette unité s’installe en lieu et place d’un radiateur électrique (son esthétique s’en rapproche d’ailleurs), à savoir sur un mur, juste au-dessus du niveau du sol. 

De par cette configuration, cette unité se révèle quelque peu encombrante et peut même empêcher l’installation d’un meuble. En effet, il ne faudra rien poser dessus ni dans un rayon de 3 mètres. 

Unité gainable

Extrêmement discret, ce type de climatisation est directement intégré dans les murs. 

Quasi invisible (seule une grille déclinée en diverses teintes est visible) et performante, elle se révèle par contre plus onéreuse et plus difficile à installer.

Il est à noter que le principal défaut de la version gainable est la nuisance sonore qu’elle inflige.

Plafonnier

Fixée au niveau du plafond cette fois, l’unité prend la forme d’un plafonnier.

L’installation de cette version est très complexe et demande un budget relativement conséquent. 

Casquette

La casquette est un système qui se place sur un faux plafond avec un résultat assez peu esthétique.

Si elle permet de libérer les murs, son principal défaut est la sensation de courant d’air lorsque l’on se trouve dessous. 

Maintenant que vous avez eu un aperçu des différentes possibilités d’unités, il est important d’aborder les sujets de la performance et du nombre d’unités nécessaires.

Les performances 

Concernant les performances des climatisations réversibles, il est important de se pencher sur la notion de COP, à savoir le COefficient de Performance.

Indiqué par les fabricants, c’est cet indice qui va vous permettre de juger des capacités des installations retenues. 

Ainsi, il vous faut savoir que le principe consiste à créer plus d’énergie que celle consommée pour effectuer cette production.

Dès lors, il suffit d’observer les COP annoncés pour avoir une idée précise de ce qui est possible.

Par exemple, un appareil assorti d’un COP de 3 devra consommer 1 kWh d’électricité pour produire 3 kWh de chauffage. Vous l’aurez compris, plus le COP est élevé et plus le système est performant et économique.

Alternative : le climatiseur réversible mobile

Pour ceux qui aspirent à plus de climatisation sans avoir à subir la contrainte des travaux, il reste possible d’envisager la solution du climatiseur réversible mobile

Comme son nom le suggère, cet appareil dispose de l’avantage de pouvoir être déplacé au gré des besoins, à condition de rester sur un même niveau eu égard au poids de l’appareil qui ne pourra que très difficilement être passé d’un étage à un autre.

Dotée de roulettes, l’unité intérieure est donc assez facile à déplacer. Elle pourra ou non, selon les modèles, être assortie d’une unité extérieure, auquel cas, il sera question d’un split. Si tel est le cas, il sera alors indispensable de positionner cette unité intérieure à proximité d’une fenêtre, porte ou autre baie afin de permettre le passage de la gaine reliant les deux blocs. 

Pour son fonctionnement, un simple branchement sur une prise électrique suffit.

L’installation d’une climatisation réversible fixe

Dans le cas d’une climatisation réversible fixe, il faudra procéder à une installation quelque peu plus technique et invasive selon les modèles. 

Voici les différentes étapes pour réaliser ce type d’installation :

  1. Opter pour un mur offrant un espace dégagé.
    1. Le mur donnera, dans l’idéal, sur l’extérieur de manière à faciliter l’évacuation.
    2. A l’extérieur, le boîtier devra toutefois profiter d’un emplacement à l’abri de la pluie, du vent, des feuilles, etc.
  2. Vérifier la stabilité et la solidité des murs devant accueillir les unités intérieures.
  3. Présenter le support de l’unité intérieure et faire des repères pour les points de perçage.
    1. Percer et fixer le support avec des vis adaptées.
    2. La même opération de repérage et de fixation du support sera réalisée pour l’unité extérieure, sur le sol ou la façade cette fois.
  4. Effectuer le lien entre les unités intérieures et extérieure :
    1. Percer le mur afin de permettre le passage des raccords pour la liaison frigorifique entre les unités.
    2. Passer les câbles.
  5. Installer l’unité intérieure sur son support et la raccorder aux câbles. 
  6. Relier le climatiseur au système électrique.

Notez que plus il y aura d’unités à l’intérieur du logement et plus les raccordements seront complexes à réaliser.

Quel prix pour une climatisation réversible ?

Le prix d’une installation de climatisation réversible englobe un certain nombre de frais portant sur les éléments suivants :

  • La fourniture des équipements.
  • La pose des équipements.
  • La mise en service par un professionnel spécialisé dans les appareils contenant du fluide frigorigène.

A cela, il faudra aussi prendre en considération :

  • Une installation en neuf ou dans le cadre d’une rénovation.
  • Le modèle de climatisation retenu.
  • La zone géographique de l’intervention.
  • Le tarif horaire du professionnel sélectionné.

Si une estimation précise ne peut être donnée sans en passer par un devis, il est cependant possible de s’appuyer sur les quelques bases qui suivent :

Possibilité de climatisation réversible

Prix pratiqués sur le marché

en fourniture

en pose

mise en service

Unité extérieure

Principe Bi split

500 à 1 500 € 

compris dans la pose des unités intérieures

200 à 450 €

Principe Multi split

Unité intérieure

Unité murale

1 300 à 5 000 €

1 200 à 2 000 €

Console

1 100 à 2 500 €

Unité gainable

800 à 6 500 €

5 000 à 12 000 €

Version mobile

500 à 2 000 €

150 à 210 €

Comment déterminer la puissance nécessaire à votre projet ?

Lors de l’étude préalable de votre projet d’installation de climatisation réversible, il sera indispensable de calculer la puissance nécessaire, celle qui saura parfaitement répondre à vos attentes, ni plus, ni moins.

En effet, une installation mal dimensionnée vous demandera une dépense plus importante qu’il ne le faudrait.

Noter que si vous optez pour un équipement :

  • sous dimensionné : les installations devront fonctionner en permanence à plein régime pour satisfaire à votre demande, consommant alors plus d’énergie qu’il n’en faudrait. L’appareil s’usera prématurément.  
  • sur dimensionné : les installations vous coûteront plus cher lors de l’achat et ne seront pourtant pas utilisées de manière optimale. Il sera difficile de rentabiliser votre investissement. En outre, cela présente un risque supplémentaire d’encrassement prématuré.

Calcul du dimensionnement

Pour bien dimensionner la puissance d’une climatisation réversible, il faudra alors prendre en considération un certain nombre de critères, à savoir :

  • La qualité de l’isolation du logement : plus la qualité sera haute et moins il faudra de puissance.
    • Pour un logement basse consommation (BBC), il faudra autour de 25 à 30 watts par m³. 
    • Pour un logement de plus de 10 ans, il faudra autour de 45 à 50 watts par m³.
  • Le volume des différentes pièces devant recevoir des unités.

Une fois ces éléments en main, il faudra simplement réaliser une multiplication du volume à prendre en compte par le ratio de performance d’isolation en watts.

Par exemple, pour un logement ancien comprenant une salle de 50 m² et deux chambres de 15 m² chacune, il faudra faire les calculs suivants : (50+15+15)x45 et (50+15+15)x50. Dès lors, dans cet exemple, la puissance attendue sera comprise entre 3 600 et 4 000 watts. Il faudra donc un climatiseur affichant une puissance moyenne de 3.8 kW.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.