La conversion des m3 de gaz naturel en kWh et vice-versa

Comment convertir le gaz en kWh ?

Formule de conversion du gaz

Elément à calculer

Détail de calcul

Quantité d’énergie produit par le gaz en kWh

Coefficient de conversion x Consommation en m3

Coefficient de conversion

  • Selon le tableau de conversion communiqué par GRDF, ci-dessous.
    La moyenne est de 11.
  • Indiqué au dos de la facture

On parle ici de gaz naturel (gaz de ville), le gaz propane quant à lui est facturé en litre ou kg. En inversant cette formule :
Consommation en m3 = Quantité d’énergie en kWh / Coefficient de conversion

Tableau de conversion du gaz 

Villes

Coefficient minimal

Coefficient moyen

Coefficient maximal

Rouen – gaz H

10,91

11,04

11,5

Rouen – gaz B

9,25

9,28

9,33

Brest

10,99

11,36

12

Dijon

10,02

10,73

11,07

Aix-en-Provence

11

11,36

12

Lille

9

10,03

10,16

Clermont-Ferrand

10,66

10,83

11,07

Metz

10,67

10,99

11,5

Lyon

10,99

11,05

11,5

Nancy

10,65

10,94

11,5

Marseille

11

11,4

12

Montpellier

11

11,29

12

Orléans

11

11,09

11,5

Nantes

10,99

11,31

12

Paris

11,02

11,03

11,05

Nice

11

11,4

12

Toulouse

11

11,34

12

Rennes

11

11,26

12

Toulon

11

11,37

12

Saint-Etienne

10

10,56

11,09

Source : GRDF

Exemple

Pour un logement à Toulouse, le coefficient de conversion moyen est de 11,34.
Pour 10 m3 de gaz consommé, le nombre de kWh facturé est : 10 x 11,34 =
113,4 kWh.

Coefficient de conversion du gaz : les critères à considérer

Le calcul du coefficient de conversion du gaz dépend de plusieurs paramètres qui peuvent le faire varier légèrement au fil des années. Ce coefficient est déterminé par les gestionnaires de réseaux en France.

L’altitude de la région

Plus l’altitude est élevée, plus le coefficient de conversion du gaz diminue. Lorsque l’altitude est faible, la densité du gaz diminue. Pour une zone plus proche de la mer, l’énergie produite par 1 m3 de gaz est plus faible que pour une zone en montagne.

La nature du gaz

Le gaz qui alimente les logements en France ne provient pas forcément d’une même origine et ne contient pas la même quantité d’énergie.

Il y a ce qu’on appelle « gaz pauvre » (teneur en azote élevé) et « gaz riche » (faible teneur en azote). 

On distingue 2 types de gaz en France :

  • Le gaz B ou gaz à bas pouvoir calorifique est un gaz pauvre. Il provient des Pays-Bas et couvre les besoins des logements dans les Hauts-de-France et la région rouennaise ;
  • Le gaz H ou gaz à haut pouvoir calorifique est un gaz riche. Il provient de Russie et d’Algérie et alimente presque tous les autres départements de France.

La pression du gaz

Mesure pression de gaz

Le débit d’arrivée de gaz est également un des critères influençant son coefficient de conversion.

En général, la pression de livraison du gaz H est d’environ 20 mbar et 25 mbar pour le gaz B pour les particuliers. Pour les grands consommateurs, la pression de livraison est d’environ 300 mbar

Utilisation du gaz naturel : avantages et inconvénients

Avantages

  • Faible en taux de CO2;
  • Facile à exploiter;
  • Diffusion de chaleur uniforme pour le chauffage d’un logement;
  • Plus économique en termes d’énergie.

Inconvénients

  • Énergie fossile limitée;
  • Production de monoxyde de carbone (gaz toxique) en cas de mauvaise combustion.

FAQ

Pourquoi la facturation du gaz se fait-elle par kWh ?

L’énergie produite par 1 m3 de gaz n’est forcément pas la même. D’ailleurs, elle n’est pas du tout stable suivant les régions et différentes conditions. Pour uniformiser cette instabilité, le gaz est donc facturé par kWh. D’où la nécessité de la conversion du m3 en kWh. 

 

 Quel tarif pour votre gaz ?

La facturation du gaz dépend du tarif auquel vous avez souscrit.

  • Tarif de Base : pour le gaz dédié à la cuisson. La consommation maximale pour ce tarif est de 1000 kWh/an.
  • Tarif B0 : comprend le gaz pour la cuisson et l’eau chaude. La consommation moyenne est comprise entre 1001 à 6000 kWh/an.
  • Tarif B1 : si le gaz sert à la cuisson, eau chaude et chauffage. La consommation varie de 6001 à 30 000 kWh/an.
  • Tarif B2i : si la consommation dépasse 30 000 kWh/an, par exemple pour le cas d’un chauffage collectif.

Que faut-il faire pour réduire sa consommation de gaz ?

Faire baisser sa facture de gaz peut se faire en adoptant quelques habitudes simples. Voici ce qu’il faudra faire :

  • Bien programmer son chauffage
    Économiser du gaz pour le chauffage de votre logement en adoptant la température de confort minimale, c’est à dire entre 19 et 20 degrés pour les pièces principales et 17 degrés pour les pièces moins occupées.
  • Ajouter un chauffage d’appoint en bois par exemple afin de compléter le chauffage principal.
  • Utiliser une chaudière plus performante pour dépenser moins d’énergie.
  • Baisser sa consommation en eau chaude sanitaire.
  • Économiser le gaz de cuisine.
  • Améliorer l’isolation du logement.
Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.