Les dimensions d’un escalier

Qu’il soit en fer, en béton ou en bois, réaliser un escalier nécessite une préparation par rapport à la forme, au dimensionnement, aux éléments de sécurité et à la matérialisation. Il faut également prendre en compte les normes de construction d’un escalier ainsi que le prix pour chaque processus. Découvrez les dimensions des différents éléments d’un escalier.

Escalier avec bibliothèque sous l'escalier

Récapitulatif des dimensions standards

Il est important de savoir que la dimension d’un escalier n’est pas soumise à des normes s’il est à usage privé, mais aux escaliers destinés au public. Cependant, il est primordial de considérer les mesures standards pour une question de sécurité et de confort.

Type d’escalier

Les éléments de l’escalier

 

Hauteur des marches

giron

emmarchement

échappé

garde-corps

nombre de marche

escalier droit

entre 15 et 20 cm

entre 20 et 31 cm

< 70 cm

< 1.90 m

< de 90 cm

entre 15 et 18

escalier hélicoïdal

entre 20 et 23 cm

entre 20 et 25 cm

entre 80 et 90 cm

200 cm

< de 90 cm

entre 15 et 18

escalier tournant

entre 17 et 19 cm

entre 25 et 32 cm

entre 70 et 100 cm

2 m

< de 90 cm

entre 15 et 18



Type d’escalier

prix par matériaux

 

bois

béton

métal

escalier droit

entre 500 et 10000€

entre 1000 et 4500€

entre 1500 et 10000€

escalier hélicoïdal

entre 1 500 et 8 000 1 800 à 5 000 €

 Entre 6000 et 11000€

entre 6000 à 10000 €

escalier tournant

entre 800 et 1800 €

entre 5000 et 12000€

entre 3000 à 6000 €



L’encombrement d’un escalier par type

On entend par encombrement de l’escalier, l’élément principal permettant de déterminer les futures dimensions de l’escalier lui-même. Selon la forme et de la structure de votre escalier, le calcul de sa dimension se fera par rapport à la longueur au sol en partant du depuis de l’escalier à la fin. Il faudra également considérer la trémie et la hauteur sol plafond.

Il faut également prévoir l’espace autour de l’escalier comme les portes et les fenêtres et prendre en compte l’échappée de tête (la longueur verticale qui sépare le plafond des marches).

L’encombrement est plus facile à calculer pour les escaliers droits, mais il prend plus de place par rapport aux escaliers tournants ou hélicoïdaux.

Escalier droit

Si vous avez une hauteur totale de 250 cm et que vous souhaitez mettre en place un escalier de 15 marches, prévoyez un giron de 27.3 cm et une hauteur de marche de 18.33 cm sur un angle de 34°. Cela vous permettra d’avoir une échappée de 210 cm et d’une trémie de 350 cm. Ajoutez ceci à la première marche et vous aurez un reculement de 382 cm. Ce qui vous permettra de calculer la marge totale pour l’encombrement, soit 410 cm minimum (reculement+1 giron)

Escalier tournant

Appelé aussi escalier en L, ce type d’escalier est idéal si vous avez peu d’espace, les dimensions sont donc plus petites que celles de l’escalier droit. Ainsi, pour un mur d’appui de 6.80 m de longueur par exemple, prévoyez un palier de départ et d’arrivée si celui-ci est le long du mur. La surface de trémie sera de 2.40 m², soit 3,40 x 0,70 m (s’il s’agit un escalier ¼ tournant. Pour un escalier tournant 2/4, la trémie doit être plus ou moins carrée et la surface totale de la trémie va être plus grande, comme l’escalier comporte deux angles à 90°. Si la longueur de mur d’appui est de 4.40 m par exemple, la surface de trémie doit être environ 3.50 m², soit 1,65 × 1,50 m.

Escalier hélicoïdal.

Les escaliers hélicoïdaux, parfois appelés «escaliers incurvés», forment souvent une forme continue de «C» avec un rayon plus large et constant. Ils peuvent cependant être réalisés pour former une configuration de forme ovale ou elliptique. Les profondeurs de chaque marche sont uniformes et égales et la main courante fait normalement le tour du périmètre. Pour calculer l’espace nécessaire pour l’installation d’un escalier hélicoïdal, il suffit de tenir compte que son diamètre doit être supérieur à la longueur de la trémie. Si la dimension de trémie est de 1.50 m par exemple, la surface doit être environ 1.80 m².

Voici un tableau récapitulatif des éléments qu’il faut prendre en compte pour calculer l’encombrement selon le type d’escalier :



Type d’escalier

Mode de calcul

Escalier droit

hauteur sol plafond + reculement + dimension de trémie

Escalier tournant

hauteur à monter sol à sol fini + longueur de mur d’appui + trémie

Escalier hélicoïdal

Supérieur à la longueur de la trémie



Hauteur d’une marche : les normes à respecter

Les escaliers sont constitués d’une bande de roulement (ou « aller »), qui est la partie horizontale de l’escalier sur lequel vous marchez, et de contremarches, qui sont les verticales qui soutiennent la marche. Les lois réglementent la hauteur des contremarches et exigent qu’elles soient de hauteur uniforme. Il faut savoir que la marche peut être dansante (les deux extrémités n’ont pas la même largeur) ou droite (elle est de forme rectangulaire).

Vous pouvez vous référer à la loi blondel relative à la hauteur de la marche et de son giron : 2×H + 1×G. Si la hauteur de marche 18 cm et que giron est de 25 cm, la hauteur de la marche mesurera 61 cm (2 x 18 cm + 25 cm).

Une hauteur de marche comprise entre 16 et 20 cm correspond aux règles d’accessibilité pour personnes à mobilité réduite tandis que celle qui est fixée à 17 cm correspond aux immeubles conçus pour l’habitation.

Voici la liste des dimensions des marches pour les escaliers droits et tournants

Type d’escalier 

Emplacement de l’escalier

Hauteur marche

escalier droit 

Maison

20 cm

Habitation collective

16 cm.

Établissement recevant du public

15 cm

escalier tournant

Maison

22 cm

Bâtiment d’habitation collectif

16 cm

Établissement accueillant du public

15 cm



Quelle est la profondeur des marches ?

La profondeur de marche d’un escalier est tout simplement l’endroit où on dépose notre pied (le giron est la distance entre 2 nez-de-marche). Pour calculer la profondeur de marche d’un escalier droit, vous avez deux solutions : soit ajouter 2,5 et 5 cm (largeur recommandée pour le nez-de-marche) le giron, avec un giron minimum de 22 cm et au maximum 35 cm, soit diviser la dimension du reculement (l’échappée) au nombre de marches. Toutefois, celle-ci peut varier selon la hauteur de la marche. La loi Blondel préconise une hauteur d’une marche à partir de 16 cm avec une profondeur de 24 cm. L’objectif, c’est d’avoir le pas idéal d’une marche d’escalier entre 60 et 64 cm en application la formule 2xH + G.

Pour la profondeur des marches rondes, c’est le giron des marches qui lui correspond, au niveau de la ligne de foulée pour l’escalier hélicoïdal plus particulièrement. Le calcul se fera au niveau du centre des marches. Si vous avez un escalier de 270 cm avec 15 marches et un diamètre de 150 cm, la profondeur des marches doit être logiquement de 18,6 cm.

Les normes de construction d’un escalier

Les normes ont été établies pour assurer le confort, le design, mais surtout la sécurité.

Les normes de sécurité pour un escalier privé

C’est la norme NF P21-210 qu’il faut se référer pour une habitation. Elle ne vous oblige en rien, mais ce sont des textes qui visent à augmenter la valeur de la maison, surtout si un jour le propriétaire souhaite la vendre ou la louer :

  • L’escalier doit avoir une largeur minimum de 70 cm tandis qu’un emmarchement de 80 cm est à prévoir pour une main courante qui empiète de plus 10 cm au niveau de la largeur de marche.
  • Pour la pente de l’escalier, prévoyez entre 30 et 40°
  • Bien que les contremarches soient encombrantes pour certains, elle minimise le risque d’accident.
  • Le prioritaire ne doivent pas cacher les éléments de l’escalier qui risque de causer des accidents. Les contremarches et le nez-de-marche devront être colorés de manière à ce qu’ils se distinguent du revêtement des marches et du palier.
  • Les escaliers intérieurs doivent être éclairé, jour comme nuit.
  • Un tapis doit être prévu si la surface est glissante.
  • Les escaliers devront être équipés de garde-corps, de rambarde, de main courante et de mur d’échiffre. Parfois, la mise en place de barrière est nécessaire pour protéger les enfants en bas âge.

Les dimensions à respecter pour un escalier

Lorsqu’on parle de dimensions d’escalier, il faut penser au sol, à la trémie et à l’espacel. Des normes sont pourtant établies pour assurer la proportionnalité entre chaque élément :

  • Le garde-corps de palier doit être au minimum de 90 cm de hauteur pour une épaisseur de 40 cm. L’espacement des barreaux verticaux seront de 10 cm contre 18 cm pour m’es horizontaux.
  • Pour les escaliers de plus de 25 marches, un pallié de repos est recommandé, appelé « pallier intermédiaire ». Il doit être placé entre 2 volées de marches avec un espace d’une longueur de 1 m au minimum. La largeur du palier d’étage devrait être la même que celle de l’emmarchement de l’escalier.
  • La marche doit avoir une hauteur comprise entre 15 et 20 cm, en veillant à ce que les marches aient la même hauteur.
  • La profondeur des marches, c’est-à-dire la largeur entre deux nez-de-marche devrait être entre 20 et 31 cm.
  • Le passage vertical au milieu du nez-de-marche et du plafond doit avoir une hauteur minimum de 185 cm.
  • Le nez-de-marche est idéal entre 3 et 5 mm
  • La largeur minimale pour l’emmarchement est d 70 cm, mais 10 cm doit être ajouté si une main courante dépasse de 10 cm sur la marche.
  • La main courante sera de 90 cm de hauteur minimum

Les règles à suivre par rapport au lieu d’implantation

  • Pour les escaliers dans les bâtiments industriels, il faut se référer à l’article R 235-3-18 du Code du Travail. Celui-ci stipule que la hauteur de marche doit être supérieur ou égale à 16 cm, ma margeur de l’escalier ne doit pas excédée 100 cm, le giron doit être dans les 28 cm et le minimum accepté pour garde-corps est de 90 cm (80 cm pour les escaliers menant à une zone technique ou sur machines).
  • Les escaliers d’évacuation incendie sont régis par l’article R.232-12-2 du Code du Travail : hauteur de marche entre 13 et 17 cm, largeur escalier pour 1 unité de passage de 90 cm contre 140 cm pour 2 unités, giron entre 28 et 36 cm et hauteur garde-corps au moins 90 cm.
  • Contrairement aux escaliers dans les habitats privés, ceux dans un établissement public est obligatoire : hauteur des marches supérieure ou égale à 16 cm, garde-corps de 100 cm de hauteur minimum, pente de l’escalier 30° et au minimum 21 marches.

Conseils : que faire de l’espace sous l’escalier ?

  • Vintage Cabinet : Si vous manquez de place, pourquoi ne pas installer un meuble de rangement sous l’escalier ? Vous pouvez également penser à un espace de détente en y installent par exemple un canapé et une petite bibliothèque.
  • Garde-manger de cuisine : Pour les propriétaires qui stockent souvent des aliments mais qui manquent d’espace, sous l’escalier est assez grand pour servir de garde-manger. Vous pouvez y ranger vos produits secs et vos ingrédients de cuisson.
  • Bureau à domicile : Si vous n’avez pas de bureau à domicile, transformez l’espace inutilisé sous les escaliers en un bureau à domicile confortable.
  • Niche pour le chien : Vous offrir à votre animal de compagnie un endroit confortable en aménageant un nid sous l’escalier.
  • Étagères : Présentez votre collection de livres, de bibelots ou d’antiquités avec cette solution de rangement intelligente.
  • Cave à vin : Vous n’avez pas à dépenser une somme astronomique pour installer une cave à vin en sous-sol. Si vous avez un escaler avec assez d’espace sous l’escalier, il suffit de quelques euros pour le transformer.
  • Tiroirs : Utilisez ces compartiments supplémentaires pour tous les besoins de votre famille, comme un endroit pour ranger des fournitures d’artisanat, des équipements de sport ou des ustensiles de cuisine.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.