Parquet sur lambourdes : prix, pose et conseils

Les lambourdes constituent une association de bois formant une ossature pour servir de support au parquet. Le type de pose des lambourdes est subordonné au type de sol et au type de parquet à poser. La pose de parquet sur lambourdes relève de ce fait du savoir-faire de professionnels. Découvrez ici le guide complet sur la pose de parquet sur lambourdes.

Prix d’un parquet sur lambourde 

Catégorie de parquet/ travaux annexes 

Coût moyen de l’achat par m²

Coût moyen de la pose par m²

Épaisseur de la lame 

Espèce de bois 

Parquet massif

30 à 150 €         

30 à 40€

20/23 mm

Le Chêne, le châtaignier, le Pin, le Frêne, le Hêtre, le Merisier

Parquet contrecollé

20 à 120€

15 à 35€

10/14 mm

L’Orme, le Noyer, le Pin et le Sapin

Parquet stratifié

10 à 50€

10 à 30€

8/17 mm

Le doussié, l’ipé, l’acacia, le merbau ou encore l’iroko

Dépose d’un vieux parquet

15 à 35€

8 à 10 €

  

Chape

15 à 35€

15 à 35 €

  

Sol à isoler

10 à 20€

5 à 15€

  

Chape et ragréage: quand sont-elles obligatoires et laquelle choisir ? 

La chape sert à recouvrir l’espace pour cacher les installations de chauffage et les tuyaux. La chape prend du temps et   coûte moins cher. Elle n’est pas autolissante. Dans les travaux de pose de parquets, elle n’est donc pas obligatoire partout. Il y a deux types de chape:

  • La chape fluide qui permet de niveler l’espace à revêtir. Elle est moins épaisse. 
  • La chape traditionnelle qui est plus épaisse et couvre les installations. 

Le ragréage quant à lui sert aussi à aplanir le sol en vue d’un revêtement. Le ragréage est rapide mais onéreux. Il est autolissant. 

  • Si vous disposez du temps et d’une bourse moyenne, la chape convient.
  • Si par contre, vous avez suffisamment les moyens et voulez un travail rapide, un ragréage est recommandé.
  • Si le sol est bien plat, vous pouvez vous passer de ragréage et de chape !

Les travaux annexes à la pose d’un parquet sur lambourdes

Les travaux liés à la réalisation de parquet sur lambourdes sont de deux ordres à savoir : 

La pose des lambourdes :

  • S’assurer que le sol est plat et sec.
  • Préparer les plots et dalles (supports conventionnels selon le DTU 51.4-Conditions de platelages extérieur en bois).
  • Prévoir des renforts (entretoise) pour l’ossature des bois de lambourdes. 
  • Poser les lambourdes sans les fixer selon le type de pose et le modèle choisi.
  • S’assurer de l’équerrage des lambourdes et vérifier que chaque extrémité repose sur les plots avant de les fixer. 

 La préparation, la pose et la finition des parquets :

  • Préparation de la pièce (vider la pièce et la rendre spacieuse).
  • Dépôt des lames de parquet à l’intérieur de la pièce en chantier pendant 48 et 72 heures.
  • S’assurer que le sol est propre et plat.
  • Commencer la pose par le milieu de la pièce pour les poses clouées et collées et par le mur pour la pose flottante.
  • Réaliser un modèle de pose et le suivre du début jusqu’à la fin.
  • Positionner des cales contre les murs pour prévoir la place des plinthes.
  • Installer les plinthes. 
  • Poncer la surface du parquet.
  • Huiler, vernir ou vitrifier le parquet selon le cas pour le revêtement.

Les types de pose de parquet sur lambourdes 

Nous avons ordinairement trois types de pose de parquets sur lambourdes. 

  • Pose d’un parquet sur lambourdes
    Le parquet cloué ou vissé est la forme traditionnelle de pose de parquets. Les bois utilisés doivent être épais et d’une essence durable. Sa réalisation demande du temps et la maîtrise de la technique. Les clous fixent le parquet au support (les lambourdes).
  • Le parquet collé implique l’usage de la colle. En effet, les lames de parquet sont posées directement et de façon continue sur les lambourdes plaquées convenablement au sol. Pour cette pose, on fait usage de parquet aux lames moins épaisses ou minces. Les lames sont reliées entre elles à l’aide de la colle appliquée au support (bois de lambourdes). La colle de Vinyle est la plus recommandée pour cette pose. 
  • Le parquet flottant est le troisième type de parquet sur lambourde. Ce type de pose n’est pas cloué, ni collé aux lambourdes, mais il est simplement disposé de sorte que la charge de son poids lui donne de la stabilité. Sa pose nécessite des parquets aux lames fines. Les lames sont faites de sorte à s’enchevêtrer facilement. 

Différents types de poses de lambourdes

Pour réaliser les parquets sur lambourdes, il faut d’abord poser les lambourdes. Il y a trois types de pose de lambourdes présentant chacune des avantages. Il est aussi important de savoir que le prix des lambourdes varie en fonction de la hauteur. Cette dernière est comprise entre 40 et 65mm et le prix moyen se situe entre 1,85 € et 6 € par mètre. Dans tous les cas, la pose traditionnelle est moins onéreuse que les autres parce qu’elle est plus simple. 

Types de pose de lambourdes 

Caractéristiques 

Avantages 

Parquets convenables 

La pose traditionnelle ou classique de lambourdes

Les lambourdes sont disposées parallèlement les unes aux autres avec un espacement précis de 45cm entre elles. 

Simplicité de mise en œuvre 

Aération de l’intérieur 

Parquet collé

La double pose de lambourdes

Cette pose consiste à dupliquer les lambourdes à chaque bout. 

Simple à réaliser 

Aération de l’espace intérieur 

Résistance 

Parquet flottant et parquet collé

La pose de lambourdes croisées

Ici, les lambourdes sont disposées en deux couches. La première couche consiste à disposer parallèlement les lambourdes les unes autres avec un espacement de 60 cm. Le seconde couche de lambourdes consiste à disposer parallèlement les lambourdes les unes des autres avec un espacement de 45 cm, et est posée perpendiculairement sur la première. 

La solidité et la résistance

La ventilation 

La durabilité  

Parquet cloué et parquet flottant 

Les avantages et inconvénients d’un parquet sur lambourdes

Le revêtement du sol par des parquets sur lambourdes présente des avantages en fonction du type de pose choisi.

Type de parquets sur lambourdes 

Avantages 

Inconvénients 

Les parquets en lames clouées

  • Durabilité 
  • Entretien et nettoyage facile
  • Isolation sonore très agréable.
  • Décor impressionnant. 

Difficulté d’installation compte tenu de certaines exigences techniques. 

Coût élevé, en raison du prix élevé de sa pose.

Les parquets collés 

  • Facilité d’adaptation à tous types de sol.
  • Favorise une bonne isolation thermique.
  • S’adapte toutes sortes de bois.
  • Coût abordable par rapport au parquet cloué.
  • Bonne durabilité (jusqu’à cinquante ans).

Faible isolation sonore par rapport aux autres parquets. 

La libération de particules odorantes, parfois nocives par la colle. 

Temps de séchage allant de 24 à 72 heures.



Les parquets flottants 

  • Bon rapport qualité prix. 
  • Rapidité d’installation
  • Immédiatement utilisable. 
  • Facile à entretenir  
  • Bonne isolation sonore intérieure.

Très peu durable (en raison de son faible épaisseur).

S’adapte difficilement aux sols chauffants.

Les essences de bois et leurs avantages 

  • Les bois à feuilles : le chêne, le châtaignier, le frêne, le hêtre, le merisier. Ces essences de bois sont les plus utilisées pour la réalisation des parquets. Ils ont une grande résistance à l’humidité et une durée de vie très étendue.  
  • Les bois à résine : l’orme, le noyer, le pin et le sapin. Leur couleur est le premier avantage qu’ils offrent (ils créent une harmonie avec l’ensemble du décor de la pièce).
  • Les bois d’essence exotique : le doussié, l’ipé, l’acacia, le merbau ou encore l’iroko. Cette essence a une grande résistance à l’humidité et aux attaques des insectes. Les bois de cette qualité sont souvent utilisés pour les parquets posés à l’extérieur.  

Différents types de matériaux de conception de lambourdes

Types de lambourdes 

Avantages 

Lambourdes en aluminium 

Durables, non déformables, résistants à toutes intempéries, écologiques, posable sur dalle ou sur plots

Lambourdes composites

Durables, résistants et uniquement destinés aux sols en dalle lisse, 

Lambourdes en bois exotiques

Résistance à l’humidité et à la décomposition.

Durée de vie moyenne. 

Posables sur dalle ou sur plots.

Lambourdes en Pin traité autoclave

Solidité, durabilité, résistance accrue

FAQ 

Parquets sur lambourdes : lequel choisir ? 

Les critères de choix de parquets sur lambourdes varient selon le résultat escompté et/ou les moyens financiers :

  • Parquets flottants pour faire des économies, car ceux-ci sont moins chers et sont posables par tout bricoleur.
  • Parquets cloués serait judicieux pour une meilleure isolation sonore et pour une durabilité optimale. 
  • Parquets collés pour un juste milieu entre qualité, durabilité et prix. 

Comment entretenir un parquet sur lambourdes ?

L’entretien d’un parquet dépend de la matière utilisée pour les travaux de finitions. Ce peut être du vernis, de l’huile ou de la cire. Dans chaque cas, l’entretien est différent. 

  • Pour un parquet verni ou vitrifié, l’entretien est simple. Il est facile d’enlever la poussière à l’aide de balais. Si les rayures commencent à se faire voir ou que le vernis perd de son éclat, il est conseillé de lui raviver son éclat en faisant usage d’un « Polish » dilué avec de l’eau et passer la serpillère en prenant soin de ne pas rincer. 
  • Pour un parquet huilé, la protection n’est pas seulement externe ; l’huile va aussi en profondeur du bois. Son entretien nécessite juste que l’on passe un coup de balai à franges légèrement humide pour enlever la poussière. Il ne sera pas superflu de doter les meubles déplaçables de patins. Ce faisant, on évite de gratter le sol. 
  • Le revêtement avec la cire est plus exigeant en matière d’entretien. Il ne fait pas bon ménage avec l’eau. Il suffira de nettoyer avec une éponge. En cas de lourdes tâches, il faut poncer et appliquer la cire à nouveau. 

Peut-on changer seulement une partie de son parquet sur lambourdes ?

Il est possible et facile de changer une partie ou une lame de parquet. Voici les grandes étapes pour changer partiellement le parquet :

  • Retirer les lames endommagées à l’aide de pince ou de pied de biche. 
  • Recoller les lames neuves découpées suivant les dimensions de celles enlevées.
  •  Poncer pour ajuster.
  • Appliquer le revêtement approprié sur le parquet. 

Quelle est la durée de vie d’un parquet sur lambourdes ?

La durée de vie des parquets sur lambourdes dépend de l’épaisseur de la lame et par ricochet du type de pose:

  • Les parquets cloués sont au premier rang en matière de longévité en raison de leur grande épaisseur. Sa durée de vie est estimée à cent ans (100 ans) au minimum s’il est fait avec un bon bois comme le chêne. 
  • Les parquets collés viennent en deuxième position avec une durabilité qui peut atteindre cinquante ans (50 ans) d’âge. 
  • Les parquets flottants occupent la troisième position avec plus de dix ans (10 ans) d’utilisation.
Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.