Calcul de la quantité de parquet : type de pose et calcul

Calcul de la quantité de parquet

Explication du calcul

Surface

Longueur x largeur de la pièce
Ex : 5 x 3 = 15 m2

Surface d’une lame

Longueur x largeur
Ex : 1 x 0,2 soit 0,2m2

Nombre de lames (prévoir 15 % de lames en plus pour les découpes, etc.)

(Surface/Surface d’une lame) * 1,15
Soit (15/0,2)*1,15 = 86 lames

Les différents types de pose

Pose de parquet à l'anglaise
Pose de parquet à l’anglaise

Le design d’un parquet dépend essentiellement de son aspect et de la façon dont on dispose ses lames.

  • La pose à l’anglaise :

    Des rangées de lames sont placées parallèlement l’un à côté de l’autre. Elles ont toutes la même largeur et peuvent avoir une longueur identique (à coupe de pierre) ou différente (à coupe perdue). Cette disposition est très courante pour un parquet.
  • La pose à la française :

    Même principe que pour la pose à l’anglaise, mais cette fois-ci, les lames n’ont forcément pas la même largeur.
  • La pose en chevrons ou en point de Hongrie :

    C’est une pose très élégante et bien ordonnée avec des lames de même longueur en forme de « V » successive dont les pointes sont toutes alignées.
  • La pose à bâtons rompus :

    Elle se ressemble un peu à la pose en point de Hongrie, mais pour celle-ci les lames ne s’alignent pas sur la pointe du « V ». Elles se croisent.
  • La pose en mosaïque :

    Les lames de dimensions identiques forment des petits carreaux dans le sens horizontal, puis dans le sens inverse.

    Il y a aussi d’autres types de pose comme les parquets en panneaux et bien d’autres motifs encore plus complexes à réaliser.

Les facteurs qui influencent la quantité de parquets

La quantité de parquets dépend principalement de la dimension de la surface à revêtir. Plus la pièce est longue et large, moins il y aura de découpes en proportion.
Une pièce rectangulaire dépensera moins qu’une pièce avec plusieurs recoins, même si celle-ci est plus petite. Plus il y aura de recoins et plus il y aura de découpes à faire. 

D’autre part, cette quantité dépend également du type de pose choisi. Par exemple, une pose à l’anglaise dépensera moins de lames qu’une pose à bâton rompu. Et enfin, cette quantité tient compte aussi de la dimension des lames.

Comment calculer les dimensions en cas de pièce non rectangulaire ?

Il se peut que la pièce à revêtir ne soit pas rectangulaire. Par exemple, sur un côté, la largeur est de 4 m et sur l’autre côté, elle est de 3 m. Afin de calculer le nombre de lames à poser, il faudra donc essayer de décomposer la surface en rectangles afin de faciliter le calcul de la dimension.

Et pour la surface qui reste :

  • si c’est un triangle, sa surface s’obtient en appliquant la formule : longueur de la base multipliée par la hauteur du triangle et le tout divisé par deux.
  • Si c’est un trapèze, sa surface s’obtient par la somme des bases (les deux longueurs parallèles) multipliée par la hauteur et divisée par deux.

Comment poser un parquet ?

Pour un parquet flottant :

Pose de parquet flottant
Pose de parquet flottant
  • Préparer le sol et vérifier sa planéité. Il faut qu’il soit parfaitement propre et sec.
  • Prévoir un film pare-vapeur en cas de sol chauffant ou de plancher sans vide sanitaire.
  • Poser la sous-couche.
  • Prévoir des cales de dilatation contre les murs et un joint d’environ 8 mm.
  • Commencer par un coin et y poser la première lame.
  • Poser le reste du parquet en s’assurant que les lames de bois sont bien enclenchées entre elles avec l’aide d’un maillet.
  • Pour la dernière lame perpendiculaire au mur, mesurer la longueur libre restante et couper la lame de bois à cette dimension.
  • Utiliser la chute pour la rangée suivante si elle n’est pas trop courte.
  • Lorsque toutes les lames sont posées, retirer les cales et passer à la mise en place des plinthes.

Pour un parquet en bois massif :

  • Préparer le sol et le nettoyer.
  • Installer les cales de dilatation aux murs.
  • Placer la première lame en suivant le sens adopté.
  • Poser la lame suivante en assurant de bien insérer sa languette dans la rainure de la première lame. Procéder pareillement jusqu’à ce que toute la première rangée soit mise en place.
  • Encoller les lames posées.
  • Pour le reste du parquet, enduire d’abord le sol avec de la colle à parquet, puis placer les lames restantes les unes à la suite des autres. 
  • Finir par la pose des plinthes.

FAQ

Quel sens de pose adopter ?

  • Suivant le sens de la longueur

    En général, pour une surface rectangulaire, les lames du parquet sont posées en suivant la longueur de la pièce à revêtir. Cette disposition simplifie le processus de pose et donne un effet de longueur à la pièce.
  • Suivant le sens de la largeur

    Idéal pour les petits espaces, ce type de pose permet d’élargir visuellement la largeur de la pièce.
  • Suivant la diagonale

    Il s’agit d’une pose un peu technique, mais très originale qui met en valeur la grandeur de la surface autant dans sa longueur que dans sa largeur. 
  • Suivant la source de lumière (fenêtre ou porte)

    Encore une fois, pour accentuer le volume de la pièce, il est conseillé de placer les lames de parquet perpendiculairement à l’arrivée de la lumière. S’il y a plusieurs ouvertures, choisir celui qui fait entrer le plus de lumière naturelle.

Faut-il poser une sous-couche ? 

Oui, la mise en place d’une sous-couche est nécessaire. Elle participe à l’isolation du plancher. Elle protège également le parquet de l’humidité. Et pour finir, elle corrige les irrégularités du sol support.

Néanmoins, elle n’est plus nécessaire si c’est sur une moquette que vous posez du parquet stratifié. Cette dernière agit déjà comme une isolation pour le parquet.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.