Chaudière gaz à condensation murale : prix, avantages et installation

La chaudière gaz à condensation fait aujourd’hui partie des systèmes de chauffage central les plus performants. C’est un dispositif hautement technologique qui affiche un rendement de plus de 100 %. La chaudière gaz à condensation murale coûte moins cher à l’achat et à l’installation que la chaudière au sol. Quel budget préparer pour la pose de ce système de chauffage ?

Ajustage chaudière à gaz

Budget récapitulatif

Éléments

Caractéristiques

Prix d’achat moyen 

Prix de pose

Chaudière gaz à condensation murale

  • À relier à un plancher chauffant ou à des radiateurs fonctionnant en basse température pour maximiser le gain d’énergie
  • Peu encombrante : à poser contre un mur
  • Idéale pour les petits logements du fait de sa compacité
  • Nécessite un raccordement à un conduit d’évacuation des fumées et un raccordement aux eaux usées
  • Moins puissante que la chaudière gaz à condensation au sol

800 € à plus de 5000 €

Entre 800 et 2000 €

Plusieurs facteurs font varier le prix d’une chaudière gaz à condensation murale. Les plus notables sont la puissance nominale de chauffe et l’utilisation, à savoir chauffage seul ou chauffage avec eau chaude sanitaire. Le tableau suivant vous montre un aperçu du prix d’une chaudière gaz à condensation murale en fonction de sa puissance et de son utilisation :

Surface de chauffe indicative

Puissance conseillée pour chauffage seul

Prix (hors pose)

Puissance conseillée pour chauffage avec eau chaude sanitaire

Prix (hors pose)

Moins de 90 m²

8kW

800 à 2000 €

12 à 18 kW

1500 à 3000

100 à 150 m²

10 à 15 kW

1400 à 3500 €

18 à 28 kW

2100 à 5000 €

Plus de 150 m²

À partir de 12 kW

2000 à 5000 €

À partir de 25 kW

2500 à plus de 5000 €

D’autres éléments influent sur le prix d’une chaudière gaz à condensation murale. Il y a notamment :

  • le type de production d’eau chaude pouvant être une production instantanée, microaccumulée ou accumulée ;
  • la capacité du cumulus ;
  • le type d’évacuation, par ventouse ou par conduit cheminée ;
  • la marque ;
  • les fonctionnalités ;
  • les travaux à effectuer ;
  • la main d’œuvre.

Les prix dans les tableaux ci-dessus sont donnés à titre indicatif. La demande et la comparaison de plusieurs devis vous permettront de mieux préparer votre budget pour l’installation d’une chaudière à gaz à condensation murale.

Fonctionnement de la chaudière gaz à condensation murale

Chaudière à gaz installé sur le mur
Chaudière à gaz installé sur le mur

L’efficacité de la chaudière gaz à condensation réside dans son fonctionnement ingénieux. Comme une chaudière classique, elle brûle le gaz pour produire de la chaleur. Cela se passe par plusieurs étapes :

  • le gaz propane ou naturel arrive dans la chaudière ;
  • dans le foyer de la chaudière, le gaz est mélangé avec du dioxygène (de l’air), ce qui entraîne sa combustion. De la chaleur et des fumées se dégagent de cette combustion ;
  • les fumées sont envoyées dans le conduit d’évacuation pour être rejetées à l’extérieur ;
  • les calories produites sont transmises au liquide caloporteur ou à l’eau ;
  • l’eau suit le circuit de chauffage pour arriver jusqu’aux émetteurs de chaleur ;
  • les émetteurs distribuent la chaleur dans les pièces à chauffer.

Ce qui différencie une chaudière gaz à condensation d’une chaudière ordinaire, c’est la valorisation des fumées issues de la combustion du gaz. En effet, elles renferment de la vapeur d’eau que la chaudière utilise pour chauffer l’eau du circuit de retour. Après avoir délivré sa chaleur à l’eau froide, la vapeur revient à l’état liquide. Elle est ensuite évacuée par le biais du réseau des eaux usées. 

Comparée à une chaudière traditionnelle, une chaudière à condensation produit donc davantage de chaleur pour la même quantité de gaz consommée. Toutefois, elle ne fonctionnera de manière optimale que si elle est reliée à des émetteurs de chaleur basse température. Si vous installez ce type de chaudière en rénovation et que vous avez encore des radiateurs en fonte, par exemple, vous devez inclure dans votre budget le prix d’achat de nouveaux émetteurs.

Les avantages de la chaudière gaz à condensation murale

Les avantages présentés par la chaudière gaz à condensation murale sont nombreux :

  • économie d’énergie : la chaudière gaz à condensation consomme jusqu’à 30 % de gaz en moins qu’une chaudière classique. Son taux de rendement peut atteindre 110 % ;
  • respect de l’environnement : comme elle a besoin de moins d’énergie pour fonctionner, la chaudière gaz à condensation participe à la préservation des ressources énergétiques de la planète. Par ailleurs, elle émet moins de gaz à effet de serre dans l’atmosphère qu’une chaudière ordinaire ;
  • installation facile : la chaudière au gaz à condensation peut être raccordée à votre ancienne installation de chauffage à eau chaude ;
  • flexibilité : une chaudière gaz à condensation double service chauffe le logement et produit de l’eau chaude sanitaire ;
  • gain de place : une chaudière murale est moins encombrante qu’une chaudière au sol. Comme elle est accrochée au mur, elle libère de la place au sol. Du fait de sa compacité, la chaudière murale peut être posée dans une petite pièce ou placée dans un placard ;
  • éligibilité à des aides financières.

Les inconvénients de la chaudière gaz à condensation murale

Malgré ses avantages, la chaudière gaz à condensation murale a aussi ses limites :

  • coût d’acquisition élevé : le prix d’une chaudière à condensation est plus important que celui d’une chaudière ordinaire. Toutefois, une chaudière murale coûte moins cher qu’une chaudière au sol ;
  • puissance limitée : les chaudières murales conviennent surtout aux petites surfaces. Généralement, elles sont moins puissantes que les chaudières au sol ;
  • durée de vie moins longue : la longévité d’une chaudière gaz à condensation murale est de 15 ans en moyenne alors que celle de son homologue au sol est d’au moins 20 ans.

L’installation d’une chaudière gaz à condensation murale

Pour garantir le bon fonctionnement de votre chaudière gaz à condensation murale, il est conseillé de confier son installation à un professionnel. Sachez aussi que la pose par un professionnel RGE est une des conditions sine qua non pour bénéficier des aides de l’État relatives à la transition énergétique.

Ce qu’il faut prévoir avant la pose de votre chaudière

Le budget à préparer pour l’installation d’une chaudière à condensation murale dans un logement n’est pas négligeable. Pour éviter les pertes inutiles de temps et d’argent, penchez-vous sur les points suivants dès le début de votre projet.

Installer une chaudière gaz à condensation dans une construction neuve

Depuis l’entrée en vigueur de la réglementation environnementale 2020 au 1er janvier 2022, il est désormais interdit d’installer un chauffage au gaz dans les constructions neuves.

Présence d’un système de chauffage central

Une chaudière à condensation doit être reliée à un circuit de chauffage central. Pour information, il s’agit d’un réseau de canalisations qui met la chaudière et les émetteurs de chaleur en relation. Un désembouage de ce circuit de chauffage est nécessaire pour faciliter la bonne circulation de la chaleur.

Une chaudière gaz à condensation murale peut être couplée à tous les types de radiateurs. Toutefois, afin d’optimiser les performances de la chaudière, il est conseillé de privilégier les émetteurs basse température avec une température du retour d’eau en dessous de 55 °C.

Évacuation des fumées et des condensats

Il est nécessaire de prévoir des solutions pour rejeter les fumées de combustions vers l’extérieur. Vous avez le choix entre :

  • un conduit de cheminée : si cette installation est déjà disponible dans votre logement, il est possible d’y placer un tubage pour l’extraction des fumées de combustion ;
  • une ventouse pouvant être posée de manière horizontale ou verticale : ce système à double voie permet d’évacuer les fumées vers l’extérieur et d’assurer l’amenée d’air.

Pour l’évacuation des eaux de condensations, il faut prévoir un système à relier au réseau des eaux usées. Utilisez un filtre ou un neutraliseur de condensats pour éviter l’usure prématurée des canalisations due à l’acidité des condensats.

Puissance de la chaudière gaz à condensation murale

Pour éviter le risque de surconsommation d’énergie et bénéficier d’un confort thermique optimal, il est important de bien choisir la puissance de votre appareil. Le dimensionnement de la chaudière gaz à condensation doit être réalisé par un professionnel. Ce dernier prendra en compte divers points dont :

  • vos besoins en matière de chauffage ;
  • vos besoins en eau chaude sanitaire ;
  • le volume à chauffer ;
  • le niveau d’isolation de votre habitation ;
  • la température extérieure.

L’installation proprement dite de la chaudière gaz à condensation murale

Voici les principales étapes pour la mise en place d’une chaudière gaz à condensation murale :

  • fixation de la chaudière au mur : cette étape consiste d’abord à installer le support mural et à placer les colliers de fixation. Le professionnel effectue ensuite un carottage pour l’évacuation des fumées. Vient ensuite la pose de la chaudière ;
  • raccordements hydrauliques : l’artisan fixe les nourrices de départ et de retour pour chaque radiateur, met en place les tuyaux de cuivre et raccorde les radiateurs au circuit ;
  • raccordement au gaz : le robinet de coupure de gaz et les tuyaux sont raccordés à la chaudière ;
  • installation de l’évacuation des condensats : la chaudière est reliée à l’évacuation des eaux de condensation. Le tuyau doit rester amovible pour faciliter les entretiens de l’appareil ;
  • installation du conduit de fumée : il s’agit de mettre en place la ventouse pour l’amenée d’air et le rejet des gaz brûlés ;
  • raccordements électriques : l’appareil est raccordé à l’alimentation générale ;
  • mise en route de la chaudière : l’artisan contrôle l’étanchéité du gaz et de l’arrivée extérieure, remplit le circuit d’eau, vérifie la stabilité de la pression et purge le système ;
  • mise en service : après avoir rempli le siphon d’eau, il est maintenant possible d’allumer et de programmer la chaudière.

Les aides pour l’installation d’une chaudière gaz à condensation murale

Si vous remplacez votre chaudière actuelle par une chaudière gaz à condensation murale, vous pourrez bénéficier des aides suivantes :

  • MaPrimeRénov’ : si votre logement a plus de 15 ans (ou plus de 2 ans si vous changez votre chaudière au fioul), vous pourrez obtenir jusqu’à 1200 € d’aide. Le montant de la prime dépend des revenus de votre foyer ;
  • Certificats d’économies d’énergie : il faut que l’efficacité énergétique saisonnière de la chaudière gaz à condensation murale soit supérieure à 90 % et que sa puissance thermique nominale n’excède pas 70 kW ;
  • Éco-prêt à taux zéro : le montant maximal de l’emprunt est de 50 000 € pour une durée de remboursement de 15 ans ;
  • TVA à taux réduit : pour les travaux, vous pourrez bénéficier de la TVA à 5,5 % ;
  • aides des collectivités locales : elles sont accordées par certaines municipalités ou intercommunalités.

Pour bénéficier de ces aides, vous devez confier la pose de votre chaudière gaz à condensation murale à un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Demandez dès maintenant des devis pour mieux préparer votre budget.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.