Comment peindre un mur en 2 couleurs ?

Désirez-vous sortir de la peinture blanche utilisée habituellement comme décoration intérieure et redynamiser votre cadre de vie ? La combinaison de deux couleurs sur un mur apporte de la personnalité et de la vie à votre pièce. À travers ce guide, découvrez-en les avantages, les principes et les différentes étapes pour peindre un mur bicolore.

Murs bicolores blanc et vert

Comment faire le choix des couleurs à utiliser pour peindre votre mur ?

Pour un mur bicolore, le choix des couleurs est énorme et les différentes combinaisons sont multiples. Mais, il est primordial que la combinaison des couleurs réponde notamment à deux critères : l’harmonie des couleurs et l’accord des couleurs avec les meubles présentent dans la pièce. Voici quelques associations de couleurs possibles :

  • Combinaison simple : cette combinaison est la plus simple et consiste à associer le blanc à une couleur vive. Vous pouvez par exemple utiliser les couleurs vives suivantes : le gris, le bleu roi, le jaune orangé, le rouge vif, le noir, etc.
  • Combinaison vive : c’est souvent complexe de réaliser l’équilibre avec deux couleurs vives. Néanmoins, il est possible de combiner certaines couleurs vives qui vont très bien ensemble. On peut citer : les duos marron et bleu, rouge et vert, violet et jaune. Notez que dans ce genre de combinaison, votre mobilier doit avoir un design simple pour que la pièce ne soit pas trop surchargée.
  • Combinaison pastel : cette combinaison vous donne une large liberté pour le choix du mobilier. Comme exemple de combinaison, il y a : rose et gris, vert anis et parme, etc.

Comment appliquer les deux peintures

Les outils à utiliser

Voici la liste des outils indispensables pour une bonne application de la peinture au mur.

  • Un bac à peinture
  • Un rouleau
  • Un pot de peinture des deux différentes couleurs à appliquer
  • Une bâche pour protéger le sol
  • Des pinceaux
  • Du ruban de masquage
  • Un crayon
  • Un niveau à bulle
  • Du papier adhésif
  • Un mètre
  • Des lunettes pour protéger les yeux
  • Des gants pour protéger les mains



 

Préparation du mur

La préparation du mur est une phase importante avant application de la peinture permettant d’avoir un bon rendu final. Les différents travaux à réaliser dépendent principalement de l’état de dégradation du mur. Vous devez donc examiner l’état du mur en premier pour détecter s’il y a d’éventuels trous ou fissures dans le mur. S’il en existe, certains produits comme l’enduit de rebouchage ou la fibre à verre sont recommandés pour reboucher les fissures.

Entre autres, le nettoyage du support est une phase de la préparation du mur se faisant bien avant l’application de l’enduit de rebouchage. Cette manœuvre consiste essentiellement à rendre propre le support à peindre en le débarrassant de la poussière, de la graisse, des éléments de peinture écaillés ou du reste des bouts de papier si le support est détapissé.

Pour un mur en bon état, vous n’avez pas besoin de réaliser tous ces travaux. Il suffit de le nettoyer pour commencer la mise en peinture.

Application des deux peintures

  • Les étapes pour une application réussie sont les suivantes :
  • 1ère étape : préparer le support et passer un éventuel enduit ou poser une toile de verre.
  • 2ème étape : faire le choix des deux différentes couleurs de peinture en plaçant les échantillons les uns à côté des autres pour avoir un aperçu avant application. Cette démarche vous permet de visualiser en miniature le décor des combinaisons.
  • 3ème étape : Masquer tout ce que vous ne souhaitez pas peindre tels que : les fenêtres, les portes, le pourtour du plafond, les plinthes et autres.
  • 4ème étape : passer une sous-couche au besoin puis appliquer la couleur claire sur l’ensemble du support. Vous commencez en dégageant d’abord les angles avec un pinceau puis à l’aide du rouleau à peindre le mur en faisant des mouvements en forme de M ou de W.
  • 5ème étape : laisser sécher la première couche et passer une seconde couche.
  • 6ème étape : marquer au crayon la limite de la bande inférieure. Comme précédemment décrit, vous pouvez prendre les mesures traditionnelles ou être inventif vous-même.
  • 7ème étape : marquer le long du mur les repères à l’aide du niveau à bulle
  • 8ème étape : poser du ruban de masquage au-dessus de la bande inférieure quelques heures après avoir posé la couche pour être sûr que la peinture aura séché : cela empêchera que les couleurs se mélangent.
    N’hésitez pas à en poser plusieurs et vérifiez bien que votre ruban est droit en mesurant la hauteur entre le sol et le ruban à plusieurs endroits.
  • 9ème étape : Comme précédemment fait au moment de l’application de la couleur claire, dégagez les différents angles au pinceau.
  • 10ème étape : appliquer la peinture aux grandes zones de la couche inférieure à l’aide d’un rouleau tout en recouvrant légèrement le ruban.
  • 11ème étape : laisser sécher puis appliquer une nouvelle couche.
  • 12ème étape : enlever le ruban une fois qu’il est sec afin de ne pas répandre de peinture de masquage et laisser sécher totalement.

En outre, vous pouvez peindre les portes et les placards qui sont éventuellement sur l’alignement du mur afin de créer un plus d’effet esthétique.

CONSEIL : commencez par peintre la partie haute, ce qui permet de se prémunir contre d’éventuelles coulures de la peinture.

  • Comment déterminer la hauteur de la bande en couleur en cas de bande horizontale ?
  • Selon les experts du domaine lorsque la bande en couleur doit être en horizontal, sa hauteur fait le tiers du mur à peindre. Selon les standards, pour une hauteur de plafond de 2,60 mètres, la bande en couleur occupe 0,86 mètre. L’objectif est de tenir compte des éléments présents dans la pièce comme les tables, les canapés, les fenêtres, et autres pour créer une harmonie et rehausser le décor de la pièce.
    Il est aussi possible et intéressant de tenir compte de ses meubles pour que la couleur du bas soit visible et non cachée par le canapé, en dépassant ainsi de 30 à 100 cms de celui-ci.


  • Retenez que l’effet n’est pas le même en fonction de la proportion : la pièce semble être plus petite lorsque le soubassement est haut et plus grande lorsque la partie peinte en couleur est plus basse.
    N’hésitez pas à tester sur une bande de mur la séparation voulue avant de repeindre l’entièreté de la pièce, idéalement avec vos meubles en l’état, pour voir le résultat.
  • Pourquoi peindre un mur en deux couleurs ?
  • Au-delà de l’aspect esthétique, peindre un mur en deux couleurs permet de jouer sur l’aspect visuel de votre pièce. Et selon les recommandations des professionnels, elle vous permettra d’agrandir, d’éclairer ou de délimiter un espace.
  • Par exemple, si vous peignez un mur de votre chambre en deux couleurs, cela peut vous permettre de déterminer la limite où mettre la tête de votre lit. Dans un espace de travail multifonction, cette astuce permet de structurer le lieu et de fixer l’espace pour chaque fonction, quelle que soit sa taille ou sa grandeur. Entre autres, un mur bicolore dans une chambre d’enfant lui donne un aspect moderne et ludique.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.