DPE : calcul de la consommation et signification

Calcul de la consommation en énergie primaire (calcul rapide)

Consommation à calculer

Démarche à utiliser

Document à consulter

Consommation du chauffage et de l’eau chaude sanitaire en 1 an

(en kWh)

Si la maison est tout électrique :
C
hauffage + ECS  = 70 % de la consommation en électricité

Facture d’électricité

Si seul le chauffe-eau est électrique
CECS = 16 % de la consommation en électricité

Facture d’électricité

Si la maison utilise du gaz ou fioul pour le chauffage et l’ECS :
C
hauffage + ECS = consommation indiquée sur la facture

Facture de gaz ou fioul

Consommation du climatiseur (en kWh)

Clim = nbre heure de marche (par jour) x nbre de jour (par an) x Puissance de l’appareil (en kW)
Si la puissance est en Watt, il faut la diviser par 1000

Consommation en énergie primaire (kWh.ep)

  • S’il s’agit d’énergie électrique : 1 kWh ep = 2,58 x 1KWh
  • S’il s’agit d’énergie fossile : 1kWh.ep = 1 kWh

Consommation dans le classement du DPE

C = somme de la consommation en énergie primaire (chauffage, ECS et climatisation)/surface du bâtiment

A noter !

Il s’agit ici d’une méthode provisoire pour estimer le classement énergétique de votre logement. Un bilan de DPE détaillé doit être réalisé par un expert thermicien pour être validé.

Exemple de calcul

Exemple de calcul DPE

Un logement utilise un climatiseur, un chauffage au gaz et un chauffe-eau électrique.

  • Sa facture d’électricité en une année monte à 8200 kWh.
  • Sa facture de gaz en une année est de 4200 kWh.
  • Consommation du climatiseur : 550 kWh/an.

Calcul de la consommation du chauffe-eau :

C = 16 % x 8200 = 1312 kWh/an

Consommation en énergie primaire du logement :

  • Climatiseur : 550 x 2,58 = 1419 kWh.ep.
  • Chauffage : 4200 x1 = 4200 kWh.ep.
  • Chauffe-eau : 1312 x 2,58 = 3385 kWh.ep.

Soit un total de 9004 kWh.ep.

En le divisant par 50 m² (surface du logement), on obtient une consommation de 180 kWh.ep/m²/an. 

Le logement fait donc partie de la classe C.

DPE : quel est son importance ?

Signification DPE

Un diagnostic de performance énergétique est nécessaire pour :

  • Faire connaître la consommation d’énergie du logement à l’acquéreur ou au locataire.
  • Informer ces derniers de l’émission de gaz à effet de serre provenant du logement.
  • Encourager les propriétaires à réaliser des travaux de rénovation énergétique.

Ce bilan est obligatoire pour les maisons mises en vente ou en location dans l’État de la France métropolitaine.

Que signifient les notes du DPE ?

Le résultat d’un DPE aboutit à un classement énergétique du logement. Les notes vont de la classe A (économe) vers la classe G (énergivore).

Classe A

Ce type de logement consomme moins de 70 KWh/m² en énergie primaire et émet moins de 6 kg de CO2/m² en 1 an. Il s’agit de la classe la plus économe en termes d’énergie. En pratique, on parle ici d’un nouveau logement à basse consommation et très bien isolé. Un cas assez rare.

Classe B

Ce type de logement consomme entre 71 à 110 KWh/m² en énergie primaire et émet entre 7 à 11 kg de CO2/m² en 1 an. Le logement est également économe, car sa consommation est aussi très basse. Ce classement regroupe généralement les habitations neuves qui suivent les règlements thermiques 2012 et qui ont un système de chauffage très performant.

Classe C

Ce type de logement consomme entre 111 à 180 KWh/m² en énergie primaire et émet entre 12 à 30 kg de CO2/m² en 1 an. Cette classe concerne les logements à consommation d’énergie moyenne. Il est souvent attribué aux constructions disposant d’un chauffage au gaz ou au fioul.

Classe D

Ce type de logement consomme entre 181 à 250 KWh/m² en énergie primaire et émet entre 31 à 50 kg de CO2/m² en 1 an. Classement très courant, il regroupe les habitations nécessitant des travaux d’isolation ou de rénovation énergétique.

Classe E

Ce type de logement consomme entre 251 à 330 KWh/m² en énergie primaire et émet entre 51 à 70 kg de CO2/m² en 1 an. Cas également fréquent, il concerne les habitations anciennes avec chauffage électrique. Cette note indique que le logement est énergivore et que la qualité de son isolation est perfectible.

Classe F

Ce type de logement consomme entre 331 à 420 KWh/m² en énergie primaire et émet entre 71 à 100 kg de CO2/m² en 1 an. Il dépense une importante quantité d’énergie pendant toute l’année. La note F concerne généralement les habitations construites dans les années 50 avec une mauvaise isolation.

Classe G

Ce type de logement consomme plus de 420 KWh/m² en énergie primaire et émet plus de 100 kg de CO2/m² en 1 an. Placée au plus bas de l’échelle, cette classe regroupe les logements très énergivores avec un système de chauffage perfectible. Elle est souvent attribuée aux vieux bâtiments mal isolés.

FAQ

Le DPE est-il obligatoire pour tous les logements ?

Oui, le DPE est obligatoire quand un propriétaire veut vendre ou faire louer un bien immobilier. Il est imposé par l’Etat (pour la France métropolitaine) dans le but de contrôler la dépense en énergie et l’émission de CO2 des logements. Mais il a comme principal but d’informer l’acquéreur de tous ces détails.

 

A qui s’adresser pour faire son DPE ?

Pour faire le diagnostic énergétique d’un bien immobilier, il faudra faire appel à un diagnostiqueur agréé, c’est-à-dire :

  • Un professionnel ayant les compétences nécessaires ;
  • N’ayant aucune relation directe avec le vendeur avant l’établissement du DPE ;
  • Avec assurance responsabilité ;
  • Avec une autorisation à jour certifiée par le Comité Français d’Accréditation.

 

Quelle est la durée de validité d’un DPE ?

Le Diagnostic de performance énergétique est valable pendant :

  • 5 à 10 ans pour les DPE datés du 1er janvier 2013 au 31 décembre 2017 (expiration : 31 décembre 2022).
  • 3,5 à 6 ans pour les DPE datés du 1er janvier 2018 au 30 juin 2021 (expiration : 31 décembre 2024).
  • 10 ans pour le 1er juillet 2021 (expiration : 30 juin 2031). 

 

Quelles sont les sanctions liées à l’absence ou erreur du DPE ?

Si le vendeur d’un bien immobilier refuse de fournir un diagnostic de performance énergétique à l’acquéreur ou locataire, ce dernier peut demander le paiement d’un dommage-intérêt

Il en est de même si l’annonce effectuée pour la vente ou la location du bien comporte de fausses informations. L’acquéreur peut même dans ce cas demander l’annulation du contrat de vente. Quant au vendeur, il est passible d’un emprisonnement de 2 ans et d’une amende pouvant atteindre 300 000 €.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.