Faux plafond en PVC : prix, installation, types…

Découvrez le faux-plafond en PVC, les différents types possibles, le prix d’installation, et des conseils.

Plafond en PVC

Le prix du faux plafond en PVC

Le prix d’installation d’un faux plafond en PVC coûte entre 5 et 30 euros/m² si vous la réalisez par vos soins. Pour une installation par un professionnel, comptez 10 à 30 euros /m² de plus.
Voici un tableau récapitulatif du prix d’un faux plafond en PVC : 

Type du lambris 

Prix du matériel

Prix de pose par un pro

PVC blanc classique 

6 à 12 euros/m²

10 à 30 euros/m²

PVC imitation bois 

15 à 25 euros/m²

10 à 30 euros/m²

PVC laqué

16 à 32 euros/m²

10 à 30 euros/m²

Le coût moyen de la pose variera principalement en fonction : 

  • Des travaux de préparation du plafond et de son état : réparation, installation des tasseaux, des rails, etc.
  • De la technique de pose : une pose clouée ou vissée sur tasseaux est généralement plus coûteuse qu’une pose collée ou clipsée.
  • De la tarification de l’artisan et de la région.

Types de faux plafond en PVC 

Le faux plafond en PVC existe en plusieurs types : 

  • Les lames de lambris classiques : leur longueur va de 2,50 m et 2,70 m à 5 ou 6 m. elles peuvent facilement être coupées et décorées. Leur prix varie de 4 à 25 euros.
  • Les dalles : ce type est le plus adapté pour les plafonds, sa grande largeur qui va jusqu’à 4 mètres lui donne la forme de dalles. La pose des dalles en lambris PVC est facile et se fait en très peu de temps.
  • Le plafond tendu : ce type vous permettra de profiter des tous les avantages d’un plafond en PVC sans faire recours au lambris, il est très intéressant si vous avez une large surface à couvrir. Néanmoins, il est cher et difficile à poser.

Les avantages du faux plafond en PVC

Pose d'un faux plafond en PVC
Pose d’un faux plafond en PVC

Le faux plafond en PVC apporte un style très contemporain à votre pièce. Il est esthétique et très fonctionnel puisqu’il permet d’y installer des luminaires, des spots et des isolants ainsi que de cacher les fils électriques et les tuyaux de plomberie.

Les catégories de faux plafond en PVC que nous avons cités précédemment vous offrent de grands avantages, notamment : 

  • L’esthétique : le faux plafond en PVC est très utilisé parce qu’il apporte du style à la pièce grâce à son aspect brillant et à ses coloris ! 
  • L’installation : le faux plafond en PVC est particulièrement facile à installer, il suffit de visser et de clouer le lambris PVC sur la structure métallique, cela ne prend que très peu de temps. 
  • La résistance : il est possible d’installer le faux plafond en PVC dans des pièces humides puisqu’il résiste très bien à l’humidité, il gardera son parfait état pour plusieurs années. 
  • L’entretien : comme il est résistant à l’humidité et non poreux, il est possible de le poser dans toutes les pièces de la maison et de le nettoyer avec des produits de nettoyage quotidien. 
  • L’isolation : il vous donne la possibilité d’insérer des éléments d’isolation et vous offre une bonne isolation, thermique et phonique, sans grosses dépenses. 
  • La personnalisation : il est particulièrement facile de personnaliser le PVC, il suffit de le peindre dans la teinte de votre choix pour l’harmoniser à votre déco. Vous n’êtes pas dans l’obligation de tout refaire pour changer de style. 

Les inconvénients du faux plafond en PVC

Inflammable : le PVC est issu de la pétrochimie donc inflammable. Les normes françaises imposent des mesures strictes pour son installation, il faut qu’il soit placé à plus de 60 cm d’un chauffage ou toute autre source de chaleur. Il peut fendre ou prendre feu sous l’effet de la chaleur.

Assez cher : le lambris PVC reste onéreux bien qu’il coûte moins cher que d’autres types de plafonds et de faux plafond. Le coût d’achat et de l’installation d’un PVC de bonne qualité est élevé.

La pose du faux plafond en PVC

Le matériel nécessaire 

Vous aurez besoin de : 

  • Pattes métalliques au bout de tige filetées appelées suspentes, elles seront fixées au plancher pour maintenir le faux plafond.
  • Profils en acier galvanisé, ils seront positionnés tous les 60 cm pour dessiner un quadrillage.

Pour le lambris PVC, vous aurez le choix entre deux types : 

  • Lambris emboîtables : il est possible de les ajuster bout à bout comme un parquet.
  • Lambris non emboîtables : la longueur des lames doit être plus grande ou égale à celle du plafond.

Les dimensions des lames de lambris PVC vendues sont de : 

  • Longueur : 2,60m jusqu’à 4 ou 6 m ;
  • Largeur : 19, 25 et 38 cm.Epaisseur : 10 mm.

Le choix de pose 

Vous avez le choix entre deux types de pose des lames de lambris PVC : 

  • Pose suspendue : les lames sont accrochées à une ossature désolidarisée de la structure porteuse.
  • Pose fixée : les lames sont agrafées ou fixées sur les solives d’un plancher en bois.

Les lambris en PVC sont vissés sur les profils de finition : de départ, d’angle sortant et d’angle rentrant.

Les étapes de pose 

  • Couper les profils à la longueur souhaitée, fixer les ensuite par leur socle.
  • Glisser dans le profil de départ la 1ère lame pour la visser ensuite sur toute la longueur sur les tasseaux à l’aide de vis de 4 mm de diamètre à tête plate. 
  • Il est également possible de les agrafer, le montage se fait de la même façon.
  • Placer les lames suivantes jusqu’à couvrir toute la surface du plafond.

Les lames de bords doivent être glissées dans des profils en PVC.

Le montage de l’ossature sur tasseaux 

Le montage de l’ossature peut se faire également à l’aide de tasseaux de dimensions 30×30 cm, fixés sur le support et posés de façon perpendiculaire aux lames de lambris PVC. 

Pensez à bien vérifier la planéité des tasseaux avec un niveau à bulle, leur épaisseur peut être ajustée. 

Conseils 

  • Technique de pose d'un plafond en PVC
    Technique de pose d’un plafond en PVC
    Pour éviter d’avoir trop de chutes, posez votre faux plafond en PVC avec la technique appelée coupe perdue. Le principe est simple : servez-vous des chutes de la lame coupée précédemment pour démarrer une nouvelle ligne. Cependant, vous n’aurez pas des joints alignés avec cette méthode.
  • Comme le lambris PVC est inflammable et risque de fendre et de se déformer, évitez de le poser dans la cuisine ou dans une pièce où une cheminée est installée, il risque aussi de se déformer s’il est placé trop près d’un radiateur. Optez plutôt pour des faux plafonds tendus.
  • Plusieurs accessoires de finition sont nécessaires pour installer le PVC au plafond, comme les profilés de départ, les profils d’angles et de finition, des moulures en PVC, etc.
  • N’hésitez pas à installer un isolant entre le plafond et les lames de PVC, en pose suspendue sur rail.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.