Le bac à graisse : prix, rôle, installation, loi, entretien.

Le bac dégraisseur, autrement appelé séparateur à graisse ou bac à graisse est installé entre la fosse toutes eaux et l’habitation, afin de séparer la graisse des eaux-vannes. Découvrez avec nous son rôle, sa méthode d’installation et toutes les réponses à vos questions.

Bac à graisse

Prix et avantages des différents bacs à graisse

Dispositif

Avantages

Inconvénients

Prix

Prix d’installation

Bac à graisse inerte

  • Il prétraite la graisse.
  • Il prétraite aussi les matières en suspension.
  • Son entretien est très cher.
  • Il a un faible rendement.

Entre 750 et 1500 euros.

De 250 à 2500 euros.

Bac à graisse autonettoyant

  • Il est autonettoyant.
  • Il stocke la graisse dans un bac externe.
  • Il consomme beaucoup d’électricité.
  • Son prix d’achat est assez élevé.

Entre 3900 et 20000 euros.

Environs 450 euros 

Rôle et fonctionnement du bac à graisse 

Bassin de traitement du bac à graisse
Bac à graisse – Bassin de traitement

Ce type de dispositif retient les graisses, les huiles et d’autres matières solides, pour éviter la formation de bouchons et les encrassements des canalisations. On peut alors dire qu’il agit comme un filtre à graisse.

Pour éviter tout risque de panne, le bac à graisse classique a été conçu sans raccordement ni automate électrique 

  • Les eaux usées arrivent de l’habitation vers le panier du bac à graisse, par la conduite d’évacuation.
  • Les éléments solides se posent dans le fond.
  • Les graisses se séparent de l’eau, et remontent à la surface car elles sont plus légères que l’eau, ce qui permet à une croûte de graisse de se former.
  • Le tuyau d’entrée est situé au-dessus du tuyau d’évacuation, ce qui permet une évacuation d’eau sans graisse dans les canalisations.  
  • Ces graisses sont récupérées et stockées dans un fût, et enfin collectées par des entreprises, afin de servir de matière première pour la production de biodiesel. 
  • Les eaux prétraitées rejoignent le circuit d’assainissement collectif.

Dans quel cas faut-il installer un bac à graisse ?

Pour éviter le mauvais fonctionnement de la fosse toutes eaux, les obturations et les mauvaises odeurs, il est obligatoire d’installer un bac à graisse dans les établissements qui produisent des déchets alimentaires huileux ou graisseux, plus particulièrement :

  • Dans les habitations ayant une activité de restauration.
  • Lorsque la fosse toutes eaux se situe à plus de 10 mètres de l’habitation.
  • Dans les habitations équipées d’une fosse septiques ancienne génération.
  • Si vous exercez une activité agricole, professionnelle ou industrielle.
  • Si vous êtes dans les départements français qui l’exigent dans leur réglementation locale, comme : Paris (Ile-de-France), le département de Seine-Saint-Denis, le département des Hauts-de-Seine et le département du Val-de-Marne notamment.

Règlementation

Il est interdit de rejeter directement les déchets gras alimentaires, dans les canalisations du réseau d’eaux, afin d’éviter qu’ils gênent le traitement des eaux. 

Selon l’article 29-2 du Règlement Sanitaire Départemental, en ce qui concerne les Rejets des effluents graisseux en direction du réseau d’assainissement : « Il est interdit d’introduire dans les ouvrages publics, directement ou par l’intermédiaire de canalisations d’immeubles, toute matière solide, liquide ou gazeuse susceptible d’être la cause directe ou indirecte soit d’un danger pour le personnel d’exploitation des ouvrages d’évaluation et de traitement, soit d’une dégradation desdits ouvrages ou d’une gêne dans leur fonctionnement. »

Les types de bac à graisse

Il existe deux types de bac à graisse, le bac à graisse inerte (classique) et le bac à graisse automatique (autonettoyant) :

Le bac à graisse inerte 

C’est un système qui se place en sous-sol ou sous terre, avant le réseau d’assainissement. Il se compose de deux compartiments : le dégraisseur et le débourbeur. Ce type de bac est de conception ancienne, il nécessite beaucoup d’entretien, et doit être vidangé mensuellement. 

Ses avantages

  • Le bac à graisse classique prétraite la graisse.
  • Il prétraite les matières en suspension (farine, résidus de cuissons…)
  • Sa méthode de dimensionnement est normalisée.
  • Il n’est pas très coûteux.

Ses inconvénients

  • Son rendement est faible.
  • Le phénomène d’entrainement des graisses qui s’accentue par les débits qui sont très variables dans le temps, par la présence des différents détergents dans les eaux et par les effluents avec les températures variables.
  • Les coques se dégradent rapidement lorsqu’elles sont en polyéthylène ou en acier.
  • Son entretien est très cher.

 Le bac à graisse autonettoyant

Bac à graisse autonettoyant
Bac à graisse autonettoyant

Ce type de bac a largement dépassé les bacs à graisse inertes, car :

  • Il est automatique et ne demande pas d’opération de vidange.
  • Il est compact, très petit comparé au bac inerte.
  • Il est propre et ne dégage pas les mauvaises odeurs.

Autres avantages 

  • Ce dispositif est simple à installer.
  • Il stocke les graisses dans un bac externe.
  • Les bacs autonettoyants sont tous en inox.
  • Il met un faible encombrement.
  • Vidange facile des graisses.

Ses inconvénients

  • Il consomme beaucoup d’énergie électrique.
  • Il élimine les graisses comme déchets.
  • Ne s’utilise que sous les éviers.
  • Son prix d’achat est assez élevé.

Les dimensions des bacs à graisses

Il existe deux dimensions de bac à graisse : 

  • Le bac de 200 litres, qui est utilisée seulement pour les eaux de la cuisine.
  • Le bac de 500 litres, qui est destiné pour toutes les eaux grises.

Des capacité plus importantes sont utilisées par les professionnels de l’hôtellerie ou de la restauration.

Les matériaux de fabrication

Le bac à graisse est généralement fabriqué avec trois matériaux distincts : le matériau composite, l’acier revêtu et l’acier inoxydable. 

Les dégraisseurs en acier revêtu et en acier inoxydable ont une plus grande durabilité. Le matériau composite est moins durable et est généralement utilisé pour les petits bacs de 200 litres.

Installation 

Tout d’abord, il faut savoir que le séparateur à graisse doit être placé dans un endroit ventilé et sans obstruction. 

  • Il doit être connecté à l’évacuation des eaux ménagères seulement.
  • Installé à moins de 2 m de l’habitation.
  • Il est obligatoire qu’il soit accessible, pour faciliter son entretien.
  • Il faut qu’il soit situé loin des zones de stationnement ou de passage.
  • Il est obligatoire de prévoir un regard.

L’installation du bac à graisse se fait par un plombier, néanmoins, il est possible de l’installer vous-même. Voici les étapes à suivre : 

  • Trouver l’endroit le plus adéquat, y creuser un trou d’un volume plus grand que celui de la cuve.
  • Déposer au fond de la fouille un lit de sable compressé de 10 cm.
  • Poser la cuve au fond. Il ne faut pas qu’elle touche les bords du trou afin qu’elle ne soit percée par un caillou.
  • Faire le raccordement du bac à graisse avec la sortie des eaux ménagères. 
  • Relier son évacuation à la fosse toutes eaux.
  • Installer la ventilation du bac à graisse et mettre le regard en place.
  • Reboucher le trou avec le sable. Afin d’égaliser la pression entre l’extérieur et l’intérieur de la cuve, remplir le bac d’eau pendant le rebouchage.
  • Compléter avec de la terre, le remplissage des derniers centimètres. 
  • Egaliser le terrain à l’aide d’un niveau.

Entretien 

Pour que le bac à graisse puisse fonctionner correctement, il faut savoir l’entretenir.

  • Tout d’abord, il faut faciliter l’accès au bac. Pour un accès depuis la surface, placer le regard de prélèvement sur l’ouverture de la cuve.

Tâchez de nettoyer le bac à graisse une à deux fois par an. Pour ce faire :

  • Après avoir enlevé le couvercle de la cuve, retirer la croûte de graisse qui flotte. 
  • Eliminer tous les dépôts qui se trouvent au fond de la cuve (le sable, les boues, et les déchets).
  • Enlever toute l’eau usée du bac à graisse.
  • Nettoyer à l’eau claire les canalisations et le bac.
  • Enfin, remplir le bac avec de l’eau claire.

Pour diminuer l’engraissement de la cuve, éviter de verser les sauces et les graisses dans l’évier. Il est recommandé aussi de jeter les restes alimentaires dans la poubelle. 

Conseils

Le bac à graisse est un dispositif important qui doit être bien installé et bien entretenu pour éviter toute panne. Voici quelques informations qui pourraient vous être utiles pour réussir son installation :

  • Il faut savoir que le bac à graisse ne reçoit pas les eaux-vannes (venues des toilettes), il reçoit seulement les eaux ménagères.
  • Les huiles alimentaires usagées doivent être collectées dans des bidons hermétiques par des entreprises spécialisées, pour qu’elles puissent être recyclées par les centres de traitements agréés.
  • Il est interdit de laisser le bac à graisse vide, il doit toujours être rempli d’eau, même après un nettoyage.
  • L’installation de ce dispositif n’est pas obligatoire pour les particuliers.
  • Pour éviter d’encombrer les canalisations, Pensez à éponger les graisses de cuisson avant de faire la vaisselle.
  • Sachez enfin que vous pourriez avoir droit à une aide pour l’achat et l’installation du bac à graisse, par la chambre de commerce et d’industrie. N’hésitez pas à vous renseigner encore plus sur le sujet auprès du SPANC de votre commune.
Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.