Le radiateur basse température : le guide complet

Le radiateur basse température permet de profiter du meilleur rendement énergétique pour assurer le chauffage des maisons. Il consomme jusqu’à 30% d’énergie en moins qu’un radiateur classique pour offrir un confort thermique similaire. Vous retrouverez dans ce guide toutes les informations pratiques et utiles liées au radiateur basse température.

[

Qu’est-ce qu’un radiateur basse température ?

Le radiateur basse température est une évolution du radiateur à eau classique dit haute température. La différence est qu’il chauffe l’eau à des températures moins élevées de 40°C à 50°C au lieu de 70°C à 90°C.

Ce fonctionnement lui permet de consommer moins d’énergie et le rend plus économique.

Afin d’offrir le même niveau de chauffe et de confort qu’un radiateur classique, il dispose d’un format généralement plus grand. La température de chauffe étant plus basse, la surface en contact avec l’air est plus importante.

Les différents types de radiateurs basse-température

Pour différencier les radiateurs basse-température, on se base généralement sur la matière dans laquelle ils sont fabriqués. On note trois principaux matériaux qui sont : l’acier, la fonte et l’aluminium. Afin de bénéficier d’un meilleur design ou plus d’efficacité, il existe d’autres modèles fabriqués dans plusieurs matériaux.

Matériau

Caractéristiques

Prix

Acier

Le plus abordable, montée en température rapide, faible longévité, moins d’inertie

100 à 300 €

Fonte

Longue durée de vie, excellent confort de chauffe, forte inertie, lourd, encombrant, montée en température lente

200 à 400 €

Aluminium

plus onéreux, montée en température rapide, léger, faible longévité, peut être corrosif

250 à 500 €

Bois, Cuivre, aluminium

grande variété en termes de formats et de design, prix premium, longévité moyenne, montée en température rapide, peut être corrosif

700 à 1000 €

Acier, Aluminium

très cher, forte durée de vie, bon confort de chauffe, plusieurs designs et formats, montée en température rapide, bonne durée de vie, prix premium

850 à 1500 €

L’installation d’un radiateur à basse-température

Pour installer efficacement un radiateur à basse-température chez vous, vous devez suivre ces quelques étapes suivantes :

  • Un état des lieux pour la constatation de l’état et du type d’isolation thermique est à faire avant tout achat de radiateurs ou d’appareils constituants le système de chauffage.
  • Si le bilan est positif, on peut directement passer au choix du système à adopter. Dans le cas contraire, des travaux sur l’isolation sont à prévoir.
  • Une fois le radiateur choisi, préparez les supports et les raccords qui serviront à accueillir le nouveau radiateur
  • Installez les supports
  • Fixez le radiateur sur son support
  • Installez et fixez le robinet (si présent)
  • Raccordez le radiateur à la tuyauterie du chauffage (tuyaux d’alimentation et de sortie)

Afin d’éviter tous les problèmes liés au choix et à l’installation du radiateur, nous vous conseillons de toujours faire appel à un professionnel. Il vous fera un devis et des recommandations basés sur vos besoins et les spécificités de votre habitation. Il s’assurera par la suite d’une installation en bonne et due forme et en respect des normes de votre système de chauffage.

Comment raccorder un radiateur basse température à votre chauffage ?

Puisque les radiateurs basse température fonctionne à des températures n’excédant pas les 50°C, ce ne sont pas des modèles compatibles avec toutes les chaudières. Vous risquerez d’abimer vos appareils même si la tuyauterie permet le raccord avec les radiateurs.

Nous vous conseillons de vous rabattre sur des chaudières à granulés de bois qui offrent un meilleur rendement énergétique et écologique. Elles sont d’ailleurs compatibles avec les radiateurs basse températures.

Toutefois, si vous disposez d’un budget plus important et que votre terrain vous le permet, le choix d’une pompe à chaleur (PAC) est plus intéressant. Il existe des PAC air eau basse température conçues pour chauffer votre système de chauffage à des températures oscillant entre 35°C et 40°C. Vous pouvez ainsi utiliser vos radiateurs dans leurs pleins potentiels tout en les ménageant.

Les aides pour l’installation des radiateurs basse température

Les rénovations et/ou réparations sur votre isolation thermique, additionné à l’achat de vos radiateurs, votre chaudière ou PAC ainsi que l’installation de votre chauffage peuvent devenir très rapidement très chers.
Fort heureusement, il existe de nombreuses aides pour que vous puissiez profiter d’un bon chauffage sans avoir à payer le prix fort. Nous vous recommandons d’effectuer le dossier avant l’installation !

  • Vous devez passer par un professionnel RGE pour pouvoir profiter des aides financières. Les radiateurs installés par des chauffagistes RGE bénéficient de la TVA réduite à 5,5% au lieu des 20%. 
  • Grâce à Ma Prime Rénov’ (une aide publique) vous pouvez bénéficier jusqu’à 5000€ pour remplacer votre ancienne chaudière.
  • Les certificats d’économies d’énergie (CEE), une aide privée, vous permet de bénéficier jusqu’à 4000 € d’aide pour vos travaux de rénovations de chauffage.
  • Les deux précédentes aides sont cumulables, vous octroyant jusqu’à 9000 €. 
  • Les aides provenant des diverses collectivités locales peuvent également aider à réduire le montant de vos factures. Renseignez-vous sur l’Anil.

Les avantages et inconvénients d’un radiateur basse température

Vous vous demandez quels sont les réels avantages et inconvénients d’un radiateur basse température ? Dans cette partie, nous vous présenterons une liste non exhaustive des différents avantages et inconvénients.

Les avantages

  • Un confort de chauffage similaire à un radiateur classique, le radiateur basse température consomme jusqu’à 30% moins d’énergie
  • Une aubaine pour vos factures d’électricité
  • Un apport écologique vis-à-vis de la consommation d’énergie moins importante
  • Une diffusion de la chaleur uniforme dans les habitations
  • Une compatibilité facile à d’autres éléments de chauffage (chaudière à granulés, PAC type eau-eau, panneaux solaires, etc.)
  • Des primes écologiques sont disponibles pour les particuliers pour alléger les factures lors de l’achat et l’installation

Les inconvénients

  • Doit être installé dans une maison bien isolée (plus adaptée aux nouvelles constructions)
  • L’installation et l’achat qui peuvent coûter très cher
  • L’association à une chaudière (à granulé) ou une pompe à chaleur (basse température) ou un système solaire (panneaux solaires voltaïques) est obligatoire
  • Ce sont des appareils encombrants (il en existe des verticaux, horizontaux ou rectangulaires).

Quelle puissance pour son radiateur en fonction de sa pièce ?

On estime que la puissance de chauffage moyenne d’un radiateur est comprise entre 70 W et 100 W par m² pour une pièce de 2,5 mètres de hauteur sous plafond. On revient rapidement à dire que pour une chambre de 15 m² on aurait besoin de 1050 à 1500 W, un salon de 30 m² 2100 à 3000 W, et ainsi de suite.

Toutefois, plusieurs autres caractéristiques sont à prendre en compte :

  • La qualité de l’isolation
  • La hauteur sous plafond
  • Le volume de la pièce à chauffer
  • Le nombre de fenêtres
  • Le nombre de radiateurs à installer
  • Les conditions climatiques (les températures extérieures)
  • L’orientation de la pièce et la présence de murs sur l’extérieur vs murs mitoyens (si 1 seul des murs de la pièce est vers l’extérieur, cela réduit les déperditions de chaleurs)

Faites appel à un expert, afin de faire un état des lieux et pour qu’ils vous recommandent les meilleures suggestions.

À titre indicatif :

  • Un radiateur de 1000 W couvre une surface d’environ 10 m² (pour une estimation de 70 W à 100W par m²)
  • Opter pour au moins 2 radiateurs pour le chauffage d’une pièce excédant les 30 m²
  • La température idéale pour les pièces de vie est de 19 ° C

L’entretien d’un radiateur basse température ?

Comme pour tout appareil qui sera actif tout le long de l’année, un entretien périodique est à prévoir. Dû au chauffage à basse température, ce type de radiateur favorise le développement d’algues et de bactéries. Un désembouage est recommandé tous les 5 à 10 ans.

La purge annuelle du radiateur est également à prévoir. Cela permettra de vous assurer du bon fonctionnement et du maintien de la puissance optimale de votre système de chauffage.

Radiateur haute-température ou basse-température : lequel choisir ?

 

Radiateur classique

Radiateur basse température

Avantages

  • Montée en température plus rapide
  • Peu volumineux
  • Moins cher
  • Réduction de la consommation d’énergie
  • Plus écologique
  • Diffuse une chaleur douce et continue

Inconvénients

  • Très énergivore
  • Diffusion moins précise de la température
  • Prix d’achat plus élevé
  • Dimensions encombrantes

Prix

À partir de 200 €

À partir de 190 € pour les plus basiques

FAQ

a/ Où placer un radiateur basse-température ?

Afin de profiter du meilleur flux de répartition de la chaleur, le radiateur basse-température doit être installé sous la fenêtre ou à proximité immédiate de celle-ci. De plus, cet emplacement allège l’agencement général de vos pièces et ne les encombre pas.

b/ Comment reconnaître un radiateur basse-température ?

Le radiateur basse température est facilement reconnaissable grâce à ses dimensions beaucoup plus grandes qu’un radiateur classique. Ils sont plus volumineux et plus larges.

c/ A quoi sert le robinet thermostatique ?

Il existe 2 types de robinets, le premier est une solution permettant de démarrer et arrêter le radiateur indépendamment du reste du réseau. Le second sert à régler le niveau de température, bien plus pratique pour adapter la température de chaque pièce et réduire ainsi sa consommation.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.