Le tableau général basse tension : explication, composition, prix, installation, normes et conseils

Pour gérer au mieux tout ce qui concerne l’électricité au sein d’une maison ou d’un logement, le tableau général basse tension fait son apparition. Il permet d’assurer avec efficacité toute la distribution en énergie de l’établissement. La complexité de l’installation électrique dépend généralement de la taille de la maison parce que plus elle est grande, plus celle-ci est complexe. Le tableau général basse tension est aussi appelé sous le diminutif de TGBT. Son rôle, en gros, est de gérer et distribuer de l’énergie et de l’électricité au sein d’un bâtiment. Il peut aussi être dénommé sous une autre appellation, l’armoire électrique basse tension.

Le prix du Tableau Général Basse Tension

Il existe une certaine différence entre le prix de l’installation d’un TGBT. Cette différence tourne autour de quelques repères : selon le type d’installation, selon la taille du logement, et selon les composants présents dans le tableau.   

Le prix d’installation d’un Tableau Général Basse Tension

Services

Remplacement complet

Installation neuve

Mise aux normes

Mise en sécurité 

Prix moyen

1300 €

1150 €

600 €

275 €

Ces prix sont les moyennes exigées pour les services d’installation d’un tableau électrique pour un logement mesurant de 100 m². Il n’est pas à oublier que c’est une opération très complexe, le coût de cette dernière peut varier dans les cas où des complications apparaissent telles que le fait d’avoir de nouvelles lignes à tirer, le déplacement du tableau, l’accès difficile au tableau.

Prix selon la taille du logement

Si les prix du TGBT varient en fonction de l’installation qui l’accompagne, ces prix aussi varient en fonction du local où pourrait se trouver le tableau ou l’installation elle-même. Les prix en fonction des logements sont résumés comme suit :

  • Pour un logement inférieur à 35m², on a comme prix moyen d’obtention de TGBT 400 €, si l’installation est incluse, le prix augmente de 50 €. Les rangées comprises dans ce tableau ne dépassent pas le nombre de 2.
  • Pour un logement de taille inférieure à 100m², le prix moyen s’élève à 930 € pour un achat de TGBT à 3 rangées. À l’inclusion d’une installation, le prix peut varier jusqu’à 1130 €.
  • Pour les logements de grande taille dépassant les 100m², le prix d’achat débute à partir de 1400 €. Et avec une installation, on y ajoute 400 € de plus. Il faut savoir que ce tableau peut posséder 4 rangées ou bien plus.

Le prix des composants d’un tableau électrique

Le tableau général basse tension présente un grand nombre de composants lors de son installation. Sachez que ces composants représentent aussi un élément majeur qui fait varier grandement le prix total de ce tableau. Le tableau ci-dessous résume tous les prix de tous les composants que peuvent avoir les tableaux électriques :

Composant

Prix d’achat

Disjoncteurs

30 €

Interrupteur différentiel HPI

215 €

Interrupteur différentiel AC

185 €

Interrupteur différentiel A

160 €

Tableau électrique 

315 €

GTL

100 €

Coffret de communication

450 €

Écocompteur

125 €

Télérupteur

55 €

Tableau électrique

500 €

Délesteur

200 €

Contacteur

65 €

Parafoudre

165 €

Prise de courant

14 €

Rôle du tableau général basse tension

Le tableau général basse tension est celui qui joue le rôle d’intermédiaire entre la venue de l’électricité et sa distribution au sein du logement. Cet appareil est directement installé lors de la construction de l’habitat. Son rôle en surplus est de jouer sur la capacité et de faire évoluer tout ce qui concerne l’électricité. L’avoir est d’une telle importance qu’il a pour rôle en général de veiller à la sécurité de toutes les personnes, à la sécurité du circuit électrique tout en la partageant au sein du bâtiment. Pour que tout se passe sans encombre, son installation alors doit se faire tout en respectant les normes en application.

Les composants d’un Tableau Général Basse Tension

Les composants d’un Tableau Général Basse Tension

En se basant sur son second nom, l’armoire électrique basse tension, on peut constater que les composants ne sont pas ce qui manque autour du TGBT. Il faut savoir que ces composants peuvent changer relativement aux lieux et aux besoins des locaux. Comme son nom l’indique, il peut alors prendre la forme d’une armoire pour permettre d’englober et de sécuriser tous ces composants. Mais peu importe les changements de fonction ou de lieu auquel est soumis le TGBT, les principaux éléments suivants sont ceux qui ne doivent jamais manquer lors d’une installation :

  • En suivant la norme NF C15-100, le tableau électrique doit posséder un disjoncteur et être relié avec un circuit sous-terrain. Cela permet de mettre en sécurité les habitants et aussi tous les circuits intégrés. Le disjoncteur d’abonné se trouve en amont du tableau, de ce fait, il sera plus facile de couper l’alimentation générale en énergie.
  • Les interrupteurs sont aussi très recommandés. Il faut qu’il y en ait un de type A et un autre de type AC. Leurs utilisations sont aussi d’une importance majeure, car ils permettent d’intercepter les variations d’intensité dues à une sous-tension ou à une surtension.
  • Les disjoncteurs divisionnaires sont aussi indispensables pour la protection de tous les équipements, appareils et circuits.
  • Pour que tous les câbles soient et restent en bon état tout en se branchant à vos appareils électriques, il leur faut des borniers : un bornier de neutre, un bornier de terre et un bornier de phase.
  • Le parafoudre, pour protéger votre tableau des potentiels dangers de la foudre sur votre ligne et votre circuit électrique. Celui-ci se rallie avec le paratonnerre et ne peut en être séparé, il est aussi obligatoire pour les logements se trouvant dans des lieux à forte présence d’orage.

Les normes à suivre pour un tableau électrique 

Ce tableau électrique est le centre et la mère de tout votre circuit électrique. C’est au sein de ce dernier que se trouve le compteur électrique, l’appareil qui a pour rôle de distribuer l’électricité dans la maison.

La première norme à suivre est la norme électrique NF C15-100 qui fixe les façons de poser et d’entretenir le tableau électrique. Cette dernière a été mise à jour récemment et ne concerne que l’installation électrique.

Un tableau qui suit bien les normes présente :

  • Installation d’un Tableau Général Basse Tension
    Une installation autour d’une gaine technique de logement ou GTL et autour d’un espace technique électrique du logement ou ETEL. Cela est accompagné d’une disponibilité de la place à environ 20 % pour accueillir les potentiels nouveaux équipements électriques à installer.
  • Une position accessible se trouvant dans les environs de 90 à 180 cm par rapport au sol pour les cas compliqués. Cependant, il se doit d’être hors de portée des enfants.
  • Un équipement de plusieurs rangées et dispositifs de protection tels que les interrupteurs et les disjoncteurs.
  • Une identification précise et claire à l’aide d’un étiquetage des pièces ou des circuits.

FAQ

Comment gérer les disjoncteurs d’un tableau électrique ?

Pour permettre la sécurité et la durabilité de vos appareils électriques, vous devez avoir un tableau électrique qui est très bien rangé. Toutes les rangées alors devraient présenter un interrupteur différentiel de 30mA. Il en va de même pour tous les circuits, des disjoncteurs divisionnaires doivent y être adaptés. Beaucoup sont les choses à se placer sur le tableau, un large espace est donc nécessaire pour permettre l’emplacement des modules et d’équilibrer l’intensité du courant.

L’intensité de vos disjoncteurs de protection est à emmagasiner si vous voulez connaitre l’efficacité de votre interrupteur différentiel. L’ensemble de tous les appareils électriques présentant une intensité assez forte est pris en compte. Le calcul peut se révéler très complexe, l’appel à professionnel en la matière est suggéré.

Type de tableau en fonction du logement

Pour pouvoir installer votre tableau électrique sans prise de tête, avant toute chose, il vous faut faire la liste de tous vos appareils électriques pouvant s’y brancher. Il faut aussi prendre en compte les protections de ces appareils pour avoir le nombre exact de rangées du tableau. En principe, on doit avoir :

  • Pour un logement de 35m², un tableau de 2 rangées avec 2 interrupteurs différentiels de type A et AC
  • Pour un logement dans les environs de 35m², un tableau de 3 rangées avec 3 interrupteurs différentiels, dont 2 de type AC
  • Pour un logement dépassant les 100m², un tableau de 4 rangées avec 4 interrupteurs différentiels, dont 3 de type AC

Bien placer un tableau général basse tension

Pour connaitre que la place donnée au TGBT est la bonne, il faut qu’elle soit très accessible facilement. La face avant du tableau doit être facile d’accès en dégageant de 70 cm tous les obstacles pouvant nuire à toute opération concernant le tableau électrique.

Pour le compteur électrique, ce qu’il faut savoir en premier lieu, c’est qu’il doit être mettre à l’abri de toute humidité tout comme la pluie. La place la plus fréquente du compteur dans les habitations se trouve dans les environs du panneau électrique.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.