Moisissure dans la salle de bains : causes et traitements

Les moisissures sont des organismes se développant aisément dans les pièces humides comme les salles de bains. Elles rendent désagréable l’aspect de votre milieu de vie ou de votre pièce. Dans la suite de cet article, découvrez les différentes causes de leur apparition, les traitements pour les éliminer et les solutions de prévention.

Moisissure dans une salle de bain

La moisissure : qu’est-ce que c’est ?

La moisissure est constituée de champignons microscopiques sous forme de filaments multicellulaires ou unicellulaires qui se forment dans les milieux humides. Lorsque les moisissures deviennent visibles, elles prennent la forme de taches verdâtres ou blanchâtres et dégagent une odeur désagréable. Les moisissures endommagent la surface sur laquelle elles apparaissent et sont mauvaise pour la santé. 

Quelles sont les causes d’apparition des moisissures ?

L’apparition des moisissures dans une salle de bains peut provenir de plusieurs sources. Cela peut être dû à un manque de ventilation et d’aération, d’une infiltration d’eau, d’une remontée capillaire ou de dégâts d’eau. 

  • Le manque de ventilation et d’aération
    La salle de bains étant une pièce de petite taille, une mauvaise évacuation de l’air humide favorise le dépôt de la condensation sur les joints, les murs et autres surfaces ; et entraîne quelque temps après la prolifération des moisissures.

    Face à ce problème de manque de ventilation favorisant le développement des moisissures dans votre pièce, la solution la plus simple est de renouveler l’air de la salle de bains à travers les fenêtres si elle en possède. Au cas où cette solution n’est pas à la hauteur de vos attentes, vous pouvez installer des extracteurs d’air ou une VMC permettant de renouveler de manière efficace l’air intérieur.

  • L’infiltration d’eau
    Cela se remarque par l’apparition des traces de moisissures sur le plafond et/ou sur les murs. En effet, le problème d’infiltration est dû à la porosité des murs extérieurs laissant l’eau de pluie s’infiltrer, une fissure ou à une toiture ayant un trou (tuile cassée, toiture endommagée).

    Cette difficulté se résout en rendant le mur imperméable par appliquant d’un produit hydrofuge et en vérifiant la toiture. Mais notez que face à ce genre de problème, il est préférable de faire appel à un professionnel pour un travail de qualité.  
  • L’humidité ascensionnelle
    L’apparition des traces de moisissures à la base de vos murs dénote d’un problème de remontées capillaires ou d’humidité ascensionnelle. Ce problème survient en raison de la remontée des eaux du sol dans les murs de votre logement. Elle endommage souvent l’esthétique de votre façade et rend insalubre votre pièce.

    L’humidité ascensionnelle se résout en injectant dans les trous une crème semi-liquide fabriquée à base de silane concentré. Cette crème bloque l’humidité et empêche ainsi la remontée des eaux. Cette une manœuvre aussi délicate nécessitant l’intervention d’un professionnel.

  • Les dégâts des eaux comme une fuite d’eau des voisins du dessus, la défaillance de la canalisation d’arrivée ou de sortie d’eau et la stagnation d’eau.

    Entre autres, une machine qui fuit et un conduit de cheminée défaillant laissant passer l’eau de pluie sont aussi des sources de développement des moisissures.
  • Un revêtement mural ou au sol inadapté : si le carrelage ne couvre pas une assez grande surface, que ça soit sur le mur ou le sol (tant en terme de hauteur que de largeur autour de la douche ou du robinet, par exemple), de l’eau peut s’infiltrer dans le mur.
  • Une pièce non chauffée : tout comme l’absence d’aération, ne pas chauffer une pièce, surtout si elle est orientée nord et mal aérée ne permettra pas de réduire l’humidité ambiante, source de moisissure.
  • Une ventilation bouchée ou obstruée : vérifiez qu’il n’y a pas un meuble devant la ventilation et que celle-ci ne soit pas bouchée ou obstruée à l’intérieur ou l’extérieur.
  • Des douches longues, très chaudes et nombreuses : une douche chaude provoque des nuages d’humidité qui risquent de détériorer les murs.
  • Une peinture ou un papier-peint non adapté à un milieu humide : il existe des peintures spéciales salle de bains, voire des peintures hydrofuges.
    Si vous avez une peinture pour pièce à vivre (salon ou chambre) dans votre salle de bains, il n’est pas étonnant qu’elle ne moisisse !
  • Une toile à peindre ou un papier peint avec un trop fort grammage / épaisseur qui emprisonne l’eau et l’humidité dans le mur dans la salle de bains : avec ce type de revêtement, vous risquez d’emprisonner l’eau dans le mur.
  • L’absence de plinthe le long du sol, laissant l’eau du sol couler dans le mur.
  • De l’eau stagnante à cause d’une inclinaison de la douche ou du sol mal pensée.
  • Il n’y a pas besoin d’une grande quantité d’eau pour provoquer des moisissures, quelques centilitres d’eau par jour peuvent provoquer d’importants dégâts.
  • Un ensemble de plusieurs facteurs : il est possible qu’un mur moisisse fortement à cause de plusieurs facteurs évoqués ci-dessus qui, seuls, n’auraient pas eu d’effet !

Quelles sont les méthodes de traitement des moisissures ?

Traitement de moisissure Pour le traitement des moisissures, il est bienséant de comprendre au préalable ce qui en est la cause. Cela vous permettra de choisir une bonne solution pour un meilleur traitement. Aussi, sachez qu’au cours du traitement, pour des raisons de sécurité sanitaire, vous devez porter un masque, un gant et des lunettes de protection. Sans quoi, le traitement peut nuire à votre santé et provoquer des problèmes de respiration. 

Voici quelques différentes méthodes pour traiter les moisissures :

  • Vinaigre blanc : mélanger dans une tasse le vinaigre blanc et quelques gouttes de savon liquide, et ensuite verser la solution obtenue sur la surface moisie puis la frotter. 
  • L’huile de Tea Tree : cette solution de traitement consiste à mixer l’eau, le vinaigre et l’huile d’arbre à thé. Ce mélange permet aussi d’éliminer efficacement les moisissures. 
  • Savon liquide et citron : cette préparation constituée de savon liquide et de jus de citron est aussi une excellente alternative pour le nettoyage des taches de moisissures
  • Savon noir : il permet mêmement de retirer les moisissures de votre pièce et est exploité comme un détergent liquide ordinaire. Le nettoyage est facilité avec des coups de brosse et d’éponge.
  • Thym : ici, le liquide anti-moisissure est obtenu en macérant le thym dans l’alcool suivi d’une filtration. Le produit final est appliqué à l’aide d’une éponge. 
  • L’eau de javel : cette solution permettant d’éliminer rapidement les moisissures est composée d’un mélange d’eau de javel et de détergent à pulvériser sur les carreaux de votre salle de bains.  
  • Bicarbonate de soude : cette option de traitement consiste à diluer du bicarbonate de soude dans de l’eau chaude. 
  • Sprays de moisissures : disponibles sur le marché, les sprays vous permettent de traiter efficacement les moisissures. 

Par ailleurs, sachez qu’il est conseillé de faire appel à un plombier si vous remarquez que le problème est récurent. Il s’occupera donc de faire les vérifications suivantes :

  • Vérifier si l’humidité des murs évolue en fonction de la pluie, de l’usage de la salle de bains
  • Faire un test via une caméra avec capteur thermique en utilisant de l’eau chaude dans l’appartement, dans l’appartement du dessus, en en faisant couler sur la toiture si possible, etc.
  • Vérifier à l’œil nu ou à l’aide d’un testeur d’humidité si l’humidité est de l’humidité de surface ou si le mur est humide en profondeur en enlevant la peinture,
  • Voir si le problème est arrivé d’un coup lié à un nouvel entrant (nouvel occupant qui aèrerait peu, VMC n’aspirant plus ou mal) ou petit à petit.
  • Vérifier si la VMC marche et est assez puissante ou ajouter une VMC
  • Véri1fier les joints, siphons et tuyaux d’eau
  • Il est possible de faire un perçage destructeur, c’est-à-dire, percer le mur à différents endroits pour vérifier le niveau d’humidité qui s’y trouve.
  • Ajouter un compteur d’eau dans l’appartement et celui du dessus pour voir s’ils tournent la nuit lorsque vous n’utilisez pas d’eau, signes d’une fuite d’eau. 
  • La fuite d’eau peut provenir d’une pièce éloignée de celle touchée, l’eau ne circulant pas nécessairement de manière verticale dans un mur mais suivant d’éventuels trous et fissures.
  • Que les carrelages sont bien disposés, ne laissant pas l’eau s’écouler avec des petits écartements entre les carrelages.
  • Que le carrelage est de la bonne taille (assez haut et large), ne laissant pas l’eau pénétrer dans le mur autour de celui-ci.
  • Vérification d’éventuelles fissures dans le bac de douche, que la trappe est bien étanche, etc.

Après ses différentes vérifications, le professionnel en charge des travaux va pouvoir identifier la cause réelle de la prolifération des moisissures et vous proposer une solution adéquate et durable. 

Comment prévenir le développement des moisissures ?

La prévention de l’apparition des moisissures est la meilleure alternative pour éviter de traiter fréquemment ce genre de problème. Elle passe par l’ouverture d’une fenêtre ou d’une grille d’aération, l’installation d’un déshumidificateur ou d’une VMC

  • Ouverture de fenêtre ou de grille d’aération

Cette première option est la solution la plus simple pour entraver l’apparition des moisissures. En effet, certaines douches sont équipées de fenêtres et leurs ouvertures permettent de renouveler l’air votre pièce. Vous pouvez aussi installer une grille d’aération se plaçant souvent à l’intérieur des fenêtres. Eventuellement, si votre pièce est sans fenêtre, vous avez la possibilité de créer une nouvelle ouverture. 

  • Installation d’un déshumidificateur 

Ce dispositif a pour rôle d’aspirer l’air humide de votre pièce. Il est aussi une excellente alternative pour éviter la prolifération de moisissures.

  • Installation d’une VMC

La VMC est un système de ventilation permettant de renouveler efficacement l’air de votre salle de bains. Selon son fonctionnement, l’air vicié est extrait et un nouvel air entre dans la pièce de façon continuelle. 

  • Repeindre la pièce avec une peinture pour salle de bains / pièce humide et sans toile à peindre, voire à l’aide d’une peinture hydrofuge, plus chère mais plus durable.

Refaire le sol avec des matériaux adaptés pour une salle de bains avec une plinthe étanche sur le côté, et s’assurer que la pente soit adaptée pour éviter d’avoir de l’eau stagnante.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.