Prix d’un mur de soutènement

Un mur de soutènement est un type de mur servant à soutenir les terres d’un espace défini. Recommandé pour prévoir les éboulements de terrains, il est généralement utilisé pour des terrains en pente. Vous allez mettre en place un mur de soutènement ? Trouvez dans cet article tous les détails à savoir sur le budget à prévoir.

Mur de soutènement dans un jardin

Le budget estimatif pour construire un mur de soutènement

En général, le budget à prévoir tourne entre 40 et 450 € le m². Cet écart est justifié par le fait que lors de l’élaboration d’un devis, le professionnel prend en compte ces 4 critères : 

  • La hauteur du mur
  • La surface, la pente et l’état du travaux
  • Les matériaux utilisés
  • Le prix de la main d’œuvre

Types

Caractéristiques

Avantages et inconvénients

Prix moyen de construction + matières premières par m² 



Mur de soutènement en bois






Hauteur du mur : moins d’un mètre
Matériaux utilisés : madriers ou rondins de bois.

Avantages :
Retenue de terre efficace.
Ecologique
Esthétique

Inconvénients :
Moins durable qu’un mur en béton.
Ne soutient pas un volume de terre ou un poids important.

 




Entre 40 à 80 €



Mur de soutènement en gabion


Hauteur maximale du mur : 4 m
Largeur de base équivalente à moins 50% de la hauteur du mur.

Avantages :
Résistant,
Esthétique,
Facile à entretenir,
Peut être aménagé de différentes façons.

Inconvénients :
Le style ne convient pas à tous types de maisons
Ce type de mur prend beaucoup d’espace.
Coût élevé 






Entre 300 et 450 €





Mur de soutènement en pierre


Largeur du mur : 35 cm
Largeur des fondations : 70 cm
Hauteur du mur : 1m
Epaisseur : 40 cm

Avantages :
Durable, Stable
Perméable à l’eau,
Décoratif.

Inconvénients :
Nécessite d’autres travaux supplémentaires comme le taillage des pierres. 






Entre 150 et 350€


Mur de soutènement en béton armé

Hauteur du mur : pas plus de 4 m
Composition : gravillons, sable, ciment, fer

Avantages :
Prévient les glissements de terrains
Solidifie les fondations à risque.


Inconvénients :
Matériaux chers.




Entre 250 à 350 €






Mur de soutènement en béton banché

 

Avantages :
Durable,
Résistant aux climats les plus extrêmes,
S’adapte aux sols instables et aux terrains en pente.


Inconvénients :
Matériaux chers,
Nécessite des entretiens réguliers.







Entre 300 et 350 €

Le mur de soutènement peut également se construire rapidement avec des matériaux préfabriqués. Le prix moyen d’un mur de soutènement en préfabriqué varie entre 70 et 400 € par m2.

La construction d’un mur de soutènement

Avant de construire un mur de soutènement, quelques règles sont à respecter. 

Les préalables 

Mur de soutènement en béton
Mur de soutènement en béton

La construction d’un mur de soutènement se fait obligatoirement à l’extérieur, sur des terrains généralement en pente. 

  • La hauteur du mur de soutènement ne doit pas dépasser 4m
  • L’inclinaison de la pente ne doit pas dépasser les 10°
  • La force d’exploitation ne doit pas dépasser les 175 daN/m2

Mis à part les préalables en matière de caractéristiques, il existe également des préalables en matière de construction. Avant de construire un mur de soutènement, il faut effectuer une étude de sol afin de détecter les particularités du terrain et ainsi adapter le type de mur de soutènement y adapté. 

Les étapes de construction

Suite aux étapes préalables, il est temps de passer à la construction proprement dite du mur de soutènement. 

  • La préparation du terrain : il s’agit de délimiter la place où le mur sera construit avec des piquets et de la corde. Ensuite, passer au décaissement du sol par rapport à la profondeur souhaitée et le type de mur à ériger.
  • La construction de la fondation : il s’agit de l’étape la plus importante dans la construction d’un mur de soutènement et doit être effectuée avec précaution. La qualité générale du mur dépend de cette étape. La profondeur de la fondation varie selon l’emplacement de votre terrain. Le coulage de la fondation doit être précédé de la pose de pierres concassées. Sur ces dernières, poser une couche de béton d’environ 10 cm.
  • La pose du mur de soutènement : cette étape diffère selon le type de mur à mettre en place et de la méthode utilisée. Il faut attendre 48 heures maximum pour que la fondation soit sèche. Il ne faut pas oublier que la base du mur de soutènement doit être large que la fondation.

Les coûts annexes 

Mis à part le prix de construction d’un mur en soutènement selon le type de matériaux utilisé, il faut prévoir quelques dépenses en plus pour que le mur ait une bonne finition. Pour cela, il faut :

  • Avoir recours à un professionnel : pour bénéficier de conseils comme le type de mur de soutènement idéal sur un type de terrain, l’idéal est d’avoir recours à un BET ou un bureau d’études techniques. Il réalisera les études et confirmera les choix techniques du projet. Le prix d’intervention d’un BET dépend de la prestation réalisée. Le prix moyen varie de 500 à 2500 €.
  • Procéder au terrassement : l’élévation d’un mur de soutènement doit obligatoirement être précédée d’un terrassement. Il s’agit de l’étape de préparation de la zone où le mur sera élevé. Le terrassement est effectué par un maçon. Le prix moyen varie de 30 à 70 € par m2 de terrain à aplanir.
  • Peindre le mur : cette étape n’est pas obligatoire, par contre elle peut donner un rendu beaucoup plus esthétique. La peinture du mur est effectuée par un peintre spécialiste en ravalement de façade. Prévoyez donc un budget de peinture allant de 10 à 50 € par m2 de surface à peindre.

Pourquoi construire un mur de soutènement ? 

L’utilisation du mur de soutènement permet de protéger les grandes constructions sur les terrasses. Actuellement, il est l’élément de base lorsqu’il s’agit de projet d’aménagement, afin de retenir principalement la terre des terrains en pente qui risquent de s’effondrer ou de s’affaisser. Les raisons principales qui poussent à construire un mur de soutènement sont les suivantes :

  • Pour prévenir les glissements de terrain ou l’effondrement de pentes ou l’écroulement de roches ou sédiments.
  • Pour solidifier les fondations d’une construction.
  • Pour soutenir et aplanir le sol.
  • Pour rendre esthétique le terrain.
  • Pour rehausser la valeur de vente du terrain.
Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.