Toiture Everite – amiante et solution

C’est en 1970 que l’entreprise Everite a conçu des revêtements de toiture en plaques ondulées d’amiante-ciment qui étaient constituées de fibres de cellulose solides. Leur prix était plutôt accessible et ils servaient d’isolation pour les toits en ardoise ou en tuile. Ils étaient constitués de 10 à 15%  d’amiante qui était une substance prisée à cause de sa légèreté et sa longévité. À l’époque, on ne se doutait pas encore que ce type de couverture avait des conséquences néfastes sur la santé. C’est dans les années 90 que ce revêtement a commencé à être interdit. Actuellement, on peut rénover une toiture Everite qui contient de l’amiante, en fonction des données relevées durant un diagnostic amiante.

Comment détecter de l’amiante dans une toiture Everite ?

L’amiante libre cause des maladies et infections des poumons, du cœur et de l’appareil digestif. Lors de son installation ou lorsqu’elle commence à se désagréger, les fibres d’amiante se détachent de leur ensemble. C’est à ce moment qu’elles peuvent entrer dans l’organisme et être à l’origine de différents cancers.

Les plaques d’amiante d’une toiture Everite ont une structure alvéolaire gaufrée et une configuration multicouche. Il y avait deux types de plaque d’amiante-ciment :

  • Les feuilles de sous-toiture adhésives
  • Les feuilles de sous-toiture non-adhésives

Malgré leur aspect, il est difficile de détecter s’il y a effectivement une présence d’amiante ou non. Il existe toutefois quelques méthodes pour s’en assurer :

  • Si la plaque ondulée dispose de la mention NT, cela signifie qu’elle ne contient pas d’amiante. NT signifie « New technologie ». Il faut observer la face interne du revêtement, parfois, il faut aussi le démonter.
  • L’amiante peut aussi être détecté à partir la date de fabrication du revêtement. S’il a été fabriqué après 1997, vous pouvez être sûr qu’il n’y a pas de présence d’amiante. S’il a été fabriqué avant 1997, et que le nom du fabricant est mentionné, vous pouvez le contacter et demander de plus amples informations sur la possible présence d’amiante.
  • Si vous ne voyez aucune information sur le revêtement, le moyen le plus sûr sera de faire appel à un professionnel certifié qui pourra faire un diagnostic amiante, en prélevant un échantillon de votre revêtement.

Les propriétés de l’amiante

Types d’amiante

Couleur

Taille des fibres

Toxicité

Composition

Caractéristiques

Crocidolite

Bleu

70 mm

Haute

Silicium

Oxygène

Tétraèdres silicate

Fer

Sodium

Résiste au feu Résiste à la traction, à la flexion et à l’usure, 

Élastique, 

Peut-être filé ou tissé, 

Résiste aux agressions chimiques, Présente une faible conductivité thermique, électrique et acoustique

Amosite

Brun

70 mm

Moyenne

Silicium

Oxygène

Tétraèdres silicate

   Magnésium

   Fer

Chrysolite

Blanc

40 mm

Faible

Silicium

Oxygène

Tétraèdres silicate

Magnésium

L’amiante est un matériau d’origine naturelle qui avait l’avantage d’être abordable tout en ayant une certaine polyvalence. Cette substance a surtout été utilisée dans les industries et dans le domaine de la construction. L’amiante peut également résister à la chaleur, au feu et permet au revêtement d’avoir une bonne longévité. À l’époque, la durée de vie des toitures était évaluée entre 30 à 50 ans

C’est durant le XXᵉ siècle que l’amiante s’est révélé dangereux, car il était à l’origine du décès de mineurs et d’ouvriers dans les usines. Ces derniers avaient des maladies pulmonaires mortelles comme le cancer du poumon et le mésothéliome.

Malgré tout les plaques de fibrociment d’une toiture Everite, ne sont pas réellement dangereuses parce que l’amiante est en quelque sorte fixé par le ciment. Ce n’est que lorsque le revêtement commence à se dégrader que les fibres d’amiante microscopiques peuvent se détacher. Elles risquent alors d’être inhalées et se fixer sur les parois de vos voies respiratoires. Si vous parvenez à détecter la présence d’amiante dans votre revêtement avant que celui-ci ne se détériore, vous pourrez prendre des mesures pour vous protéger.

FAQ

Quelles sont les mesures à prendre en cas de présence d’amiante ?

Le moyen le plus fiable de détecter de l’amiante dans une toiture Everite est de faire appel à un professionnel qui procèdera à un diagnostic amiante. Une fois qu’il vous fera part de son expertise, si la présence d’amiante est confirmée, il pourra vous conseiller sur les mesures à prendre. Il vous suggèrera de procéder au désamiantage, l’encapsulage, le recouvrement, selon le degré de danger de l’amiante. Il se peut que les caractéristiques de l’amiante détectée soient faiblement dangereuses ou complètement à l’opposé.

La réglementation concernant l’utilisation de l’amiante

Ce sont dans les années 70 que l’amiante a commencé à être moins utilisé dans les usines. Le 1ᵉʳ janvier 1997, l’interdiction de l’utilisation de l’amiante a été officialisée en France avec le décret n°96-1133 du 24 décembre 1996. En 1999, l’amiante a commencé à être prohibé en Europe et le 1er janvier 2005, l’interdiction est effective.

Actuellement, le désamiantage n’est pas obligatoire sauf si le diagnostic amiante détecte une quantité d’amiante qui dépasse 5 fibres par litre d’air. Le remplacement de la toiture Everite doit se faire dans les 3 ans, suite à l’expertise. Des sanctions seront appliquées en cas de non-respect de la réglementation. Le chantier est également soumis au décret n° 2012-639 du 4 mai 2012.

Toutefois, il est toujours nécessaire de procéder au désamiantage dans tous les cas, car tôt ou tard, la toiture Everite finira par se dégrader et devenir dangereux. Dans le cas d’une vente, l’ancien propriétaire est obligé de réaliser un diagnostic amiante et de le présenter à son futur acquéreur. Par contre, il n’est pas tenu de procéder au désamiantage, son acquéreur peut s’en charger lui-même. Mais la valeur de la propriété baissera à cause de ce désavantage.

S’il s’agit d’une location, c’est le bailleur qui doit prendre le désamiantage de sa propriété en charge. Dans le cadre d’un bail commercial, le responsable du désamiantage sera déterminé dans le contrat. S’il n’y a aucune mention à ce sujet, les travaux seront payés par le propriétaire.

Les travaux de désamiantage

Les travaux de désamiantage d’une toiture Everite doivent être effectués par des professionnels, car la manipulation de cette substance est très dangereuse. Les travaux de toiture nécessitent également des équipements et des mesures de sécurité spécifiques.

  • Si l’amiante est faiblement toxique, il faudra procéder au confinement de l’amiante. Il sera recouvert d’un revêtement constitué de bitume élastomère.
  • Si l’amiante s’avère nocif, le remplacement de la toiture sera obligatoire.

La préparation du chantier commencera par le dépoussiérage. Un nettoyage rigoureux doit être effectué et les zones saines doivent être bien protégées pour éviter tout risque de contamination.

Toutes les fuites doivent être identifiées grâce à un test fumigène. Le revêtement qui contient de l’amiante doit être retiré selon des procédures administratives imposées. Elles permettront d’établir une traçabilité des substances retirées. Les plaques ne doivent pas être endommagées lors de leur extraction pour qu’aucune poussière ne puisse s’en échapper. Tous les déchets seront ensuite mis sous emballage et envoyés dans un centre de stockage spécifique. Ce dernier doit par ailleurs disposer d’un agrément concernant l’amiante qui saura catégoriser et traiter les déchets.

Si l’amiante est faiblement nocif, il est possible de procéder à l’encapsulage ou au confinement des plaques de fibrociment grâce à un produit spécial. Elle renforcera le revêtement de manière à ce qu’il ne se dégrade pas facilement. Il ne risquera donc pas de dégager de la poussière d’amiante. L’amiante pourra alors être neutralisé et elle sera totalement isolée de l’air et des eaux de pluie.

Si le remplacement de la toiture s’avère nécessaire, il est possible d’opter pour la surtoiture qui est nettement moins coûteuse par rapport à une rénovation complète. Mais pour avoir l’esprit tranquille, le remplacement du toit est préconisé.

L’évaluation des gravats des travaux

Le tarif des travaux  est calculé en fonction de la propriété de l’amiante, des travaux adéquats, de la quantité d’amiante à traiter, du type de couverture, de la dimension du chantier, des moyens techniques à mobiliser, de la quantité des déchets à évacuer. Le prix est aussi évalué en fonction de la configuration de la toiture et de son accessibilité.

Le coût du désamiantage des plaques de fibrociment d’une toiture Everite s’élève à 35 euros/m2 au maximum. S’il s’agit d’un fibrociment ondulé, le prix sera de 45 euros/m2 tout au plus. S’il s’agit d’un encapsulage, il faudra prévoir 25 euros/m2 au maximum. 

Le coût du diagnostic amiante s’élève à 100 euros environ. Pour l’évacuation des déchets de classe I, il faut compter 350 euros/tonne au minimum. Les déchets de classe II sont comptabilisés au m2. Il faudra prévoir au moins 25 euros/m2.


L’ANAH ou Agence Nationale de l’Habitat, peut accorder une subvention pour le diagnostic amiante et les travaux de désamiantage, car ils permettent de sécuriser les habitants d’une propriété. La prise en charge se fera à hauteur de 20 à 50% du montant des travaux et des frais engagés. Des conditions doivent être respectées pour être éligible à cette aide. La propriété doit dater de plus de 15 ans, les travaux doivent permettre d’améliorer l’aspect général du bien. Il sera par ailleurs impératif de solliciter l’intervention de professionnels certifiés RGE pour réaliser les travaux.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.