Chauffe-eau : que faire en cas de panne ?

De quoi se compose un chauffe-eau ? 

Un cumulus ou un chauffe-eau électrique chauffe et stock l’eau pendant la nuit alors que les prix d’électricité sont avantageux, il se compose d’une cuve de stockage qui permet de consommer l’eau chaude à n’importe quel moment de la journée à température constante.

Une coupe intérieure du chauffe-eau nous permet de voir les éléments qui le composent, on y trouve : 

  • Jaquette en tôle peinte 
  • Isolant en polyuréthane 
  • Cuve émaillée ou non 
  • Canne aspiratrice d’eau chaude 
  • Résistance électrique 
  • Brise jet (arrivée d’eau froide)
  • Boîtier du thermostat 
  • Capotage de la partie électrique 

Comment fonctionne un chauffe-eau ?

  • L’eau froide arrive dans la cuve de stockage du cumulus et chauffe par la résistance, l’alimentation électrique de cette dernière est coupée par le thermostat quand l’eau atteint la température préalablement réglée par vous.
  • La cuve de stockage se remplit d’eau lorsque l’on ouvre le robinet d’eau chaude, l’eau froide sous pression est remplacée au fur et à mesure par la quantité d’eau chaude consommée.
  • Le thermostat remet en fonctionnement la résistance électrique pour que l’eau remonte en température. 
  • Le cumulus et son groupe de sécurité sont constamment sous la pression par l’eau froide, il est possible de la limiter aux alentours de 3 à 5 bars par un réducteur de pression.

Déclenchement du disjoncteur 

On reconnaît les symptômes lorsqu’il s’agit d’un problème du disjoncteur : 

  • Fuite de courant vers la masse 
  •  Court-circuit 

Pour trouver la solution, il faudrait que vous vérifiiez les éléments suivants : 

  • Les branchements électriques à partir du schéma électrique 
  • La puissance EDF à partir du compteur 
  • Le multimètre et les disjoncteurs 
  • La ou les résistances 

Il n’y a pas d’eau chaude 

Effectuez les vérifications suivantes : 

  • Mettez le cumulus en marche forcée et vérifiez l’arrivé du courant, si non, vérifiez les fusibles/disjoncteur et le contacteur pendant les heures creuses.
  • Si votre chauffe-eau n’est pas électrique, vérifiez à froid que le thermostat mécanique laisse passer le courant. 
  •  

Si oui : vérifiez la résistance à l’aide d’un multimètre, un changement de l’élément chauffant pourrait être nécessaire.
Si non : contrôlez sa sécurité et réarmez-le (bouton de réarmement). Changez de thermostat si nécessaire.

L’eau n’est pas assez chaude 

  • Pensez à vérifier la température de l’eau le matin, elle doit se situer entre 60 à 70°C. Celle des anciens thermostats est supérieure à 80°C.
  • Vérifiez que le chauffe-eau est bien positionné (sauf modèle horizontal qui ne fonctionne que dans cette position).
  • Vérifiez que le thermostat est réglé au maximum et que le câblage est régulier en particulier sur les modèles « tous courants » branchés en Mono.
  • Mettez l’appareil en marche forcée pendant plus de 7 heures sans soutirer d’eau, suivez ensuite ces étapes : 
  • Vérifiez que la conduite de départ eau chaude est froide, si elle est chaude à 50 cm, il s’agit d’une fuite sur la distribution d’eau chaude 
  • Contrôlez le circuit d’eau chaude (mitigeurs, vannes thermostatiques), il ne doit y avoir aucun retour d’eau froide. Pour ce faire, fermez le robinet d’eau froide sur le groupe de sécurité, ouvrez ensuite le robinet d’eau chaude le plus proche du chauffe-eau pour que l’eau contenue dans les tuyauteries s’écoule pendant quelques secondes. Si l’eau froide continue de s’écouler après une minute c’est qu’il y a une défaillance dans l’installation d’un équipement (ex. robinetterie).
  • Si l’eau est chaude en marche forcée pendant les heures creuses uniquement, c’est qu’il y a un problème de contacteur, Vérifiez l’horloge ou le signal EDF.
  •  

Le chauffe-eau génère de la vapeur 

  • Coupez l’alimentation électrique du chauffe-eau, puis ouvrez légèrement la sortie d’eau chaude pour que l’appareil puisse refroidir progressivement.
  • Remplacez le thermostat par une pièce adaptée au modèle de votre chauffe-eau.
  • Remplacez le groupe de sécurité qui s’est dégradé au passage de la vapeur.

Si le problème apparaît lors de la première mise en marche, vérifiez la bonne réalisation de l’alimentation électrique et que le thermostat n’a pas subi un court-circuit lors du branchement direct de la résistance.

L’eau fuit du chauffe-eau 

  • Fuite du chauffe-eau
    La fuite est souvent normale au niveau du groupe de sécurité pendant la chauffe. Le volume augmente en chauffant, l’excédentaire de ce dernier finit par s’écouler par le groupe.
  • Pensez à réaliser une évacuation ou à installer un vase d’expansion sanitaire pour évacuer l’écoulement vers les eaux usées.
  • Si l’écoulement se passe en dehors de la période de chauffe, c’est que l’appareil est en surpression (supérieure à 7 bars) ou que des saletés sont coincées sous le clapet du groupe de sécurité. Pour régler ce souci, mettez en place un réducteur de pression ou nettoyez le clapet. 
  • Fuite au niveau de la cuve : malheureusement, elle ne peut être réparée, réparez le chauffe-eau. Si le problème de la cuve persiste, effectuez une analyse de votre eau.
  • Fuite au niveau de la bride : veillez à bien resserrer les écrous de la bride, mettez en chauffe l’appareil à 7 bars. Si vous n’êtes pas satisfait de l’opération, videz le chauffe-eau pour démonter la bride et vérifiez la position du joint.

L’eau a une mauvaise odeur 

  • Des bactéries peuvent se développer dans la cuve à cause des matières organiques qui se décomposent ou de la qualité d’eau (contient du sulfates).
  • Une température basse de l’eau permet à certaines bactéries (légionellose) de se développer dans l’eau. C’est pour cela qu’il est déconseillé de descendre en dessous de 50°C.
  • Vérifiez l’absence des matières organiques au fond de la cuve. Pensez à bien la vider, désinfecter et rincer.
  • Un taux élevé de sulfate peut faire une réaction chimique avec le magnésium de l’anode, ce phénomène dégage un gaz d’hydrogène sulfuré très malodorant. 

Déchirement ou déformation de la cuve 

Le déchirement ou la déformation survient lorsqu’il y a un défaut de fonctionnement du groupe de sécurité ou d’un défaut d’installation (absence de groupe de sécurité ou d’un robinet entre la cuve et le groupe), cela ne peut arriver que lorsque les pressions sont supérieures à 20 bars.

Ainsi, lorsque le groupe de sécurité n’évacue pas les 2 à 5% du volume excédentaire pendant la chauffe, la cuve finit par gonfler et se déformer en conséquence.
Pour régler ce souci, remplacez le chauffe-eau et mettez un groupe de sécurité neuf ou modifiez son installation.

Pensez à manœuvrer le groupe de sécurité deux fois par mois pour éviter le bouchage de la soupape de sécurité.  

Bruit émis par le chauffe-eau 

Le bruit de bouillonnement ou de petites explosions pendant la chauffe n’est pas dangereux et n’explique pas une quelconque dégradation puisqu’il provient de l’ébullition de l’eau au contact de la résistance. Cette dernière est entartrée et des points chauds (T>150°C) apparaissent et provoquent une caléfaction.

Pour résoudre ce problème temporairement, optez pour le détartrage. Le seul moyen pour le résoudre d’une façon durable est d’avoir un chauffe-eau équipé d’une résistance stéatite pour garantir une chauffe silencieuse. 

L’autre phénomène qui peut provoquer le bruit de bouillonnement est le disfonctionnement du clapet anti-retour du groupe de sécurité. S’il fonctionne normalement, la pression s’élève à 7 bars rapidement et fait augmenter la température jusqu’à plus de 160°C, celle-ci provoque l’ébullition.

L’autre type est le bruit de « coup de bélier » qui est bien plus difficile à éliminer. Il provient des phénomènes hydrauliques et des installations de robinetteries à fermeture rapide, le chauffe-eau n’émet pas de tels bruits mais sa cuve sert d’amplificateur.

Voici quelques conseils qui vous aideront à vous en débarrasser : 

  •  Placez un réducteur de pression d’alimentation si celle-ci est supérieure à 5 bars.
  • Fermez le robinet de l’arrivée d’eau légèrement.
  • Modifiez la tuyauterie en optant pour un diamètre plus important.
  • Placez un anti-bélier l

Ne remplacez jamais un chauffe-eau à cause d’un problème de bruitage, il y a toujours des solutions pour les éliminer.

L’eau est sale 

La cuve de stockage est alimentée en eau froide en sa partie inférieure et l’utilisation de l’eau chaude en sa partie supérieure. Toutes les particules de l’eau en suspension se déposent au fond de la cuve. Il est nécessaire de nettoyer le fond de la cuve de temps en temps pour les éliminer. Pour ce faire, videz le chauffe-eau et démontez la bride pour chasser la boue.

La cuve pourrait aussi être corrodée, vous le remarquerez par une coloration rouge de l’eau chaude du chauffe-eau qui n’a pas été utilisé depuis plusieurs jours. Pour résoudre ce problème, videz le ballon et vérifiez le revêtement interne, vous pourrez éventuellement changer l’anode ou le chauffe-eau carrément car il risque d’être percé et fuir.

  • Manque d’eau chaude 
  • Vérifiez tous les éléments du chauffe-eau 
  • Remplacez la résistance du chauffe-eau si nécessaire.
  • Remplacez le thermostat par une pièce adaptée au modèle du chauffe-eau 
  • Si le problème persiste après avoir remplacé ces pièces, pensez à vérifier le temps d’alimentation du contacteur EDF. Pour ce faire, branchez une horloge électrique raccordée aux bornes d’entrée du thermostat.  Elle doit avancer de 8 heures par jour.
  • Vérifiez chaque matin, avant tout soutirage, que la conduite de départ d’eau chaude est bien froide, si elle est chaude, c’est qu’il y a une fuite sur la distribution d’eau chaude.
  • Vérifiez s’il n’y a pas un retour d’eau froide par le réseau eau chaude dans les mélangeurs, les mitigeurs ou dans les vannes thermostatiques.
  • Vidangez le chauffe-eau et détartrez-le si besoin.

 Comment entretenir un chauffe-eau ?

Entretien du chauffe-eau

 Il est nécessaire de faire des gestes d’entretien réguliers du chauffe-eau électrique pour assurer sa longévité et son bon fonctionnement.

Voici quelques conseils pour que vous fassiez l’entretien par vous-mêmes : 

  • Manœuvrez le groupe de sécurité une à deux fois par mois. Cette procédure permet d’évacuer les dépôts pouvant obstruer la soupape.
  • Vérifiez régulièrement qu’il n’y a pas de calcaire dans l’eau en contrôlant sa qualité et sa dureté.

L’entretien peut se faire par un professionnel qui tâchera de vérifier les éléments suivants : 

  • L’anode de magnésium tous les 2 à 3 ans. 
  • La température d’eau chaude qui ne doit pas dépasser 70°C.
  • Le groupe de sécurité et son clapet, il doit perdre l’excédent d’eau pendant la chauffe pour assurer son efficacité.
Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.