Comment faire une terrasse sur plots ?

La terrasse reposant sur plots peut être en bois, en céramique ou encore en carrelage. Elle se pose sur plusieurs types de sols, durs ou malléables. 

Le principal avantage des plots est leur grande solidité, ils supportent un poids de 1750 kg, résistent à une variation de température de -30 à 60 °C et s’adaptent également à différentes hauteurs et natures de terrain.

Prix d’une terrasse en carrelage sur plots 

Terrasse en bois composite sur plots

Le prix d’une terrasse sur plots varie selon quelques paramètres :  

  • La qualité et le type des plots  
  • La nature et l’état du terrain à préparer et à terrasser 
  • La qualité et le type de revêtement de sol de la terrasse.

Terrasse sur plots 

Prix 

Préparation du terrain 

20 à 30 euros/m²

Les plots

Plots fixes : 1 à 4 euros/ unité 

Plots réglables : 3 à 7 euros/ unité 

Plots autonivelants : 2 à 6 euros/ unité

Le revêtement 

Lames en bois : 20 à 120 euros/m² 

Lames en bois composites : 40 à 140 euros/m²

Dalle en pierre naturelle : 20 à 70 euros/m²

Dalle en carrelage : 10 à 80 euros/m²

Dalle en béton : 15 à 45 euros/m²

Lambourdes 

6 à 12 euros/m²

Vis et clips 

20 à 40 euros 

Correcteur de pente pour plot

1 à 2.5 euros/ unité 

Main d’œuvre 

10 à 30 euros/m²

Les avantages d’une terrasse sur plots 

  • L’adaptation des plots au terrain : les plots ont la particularité de s’adapter à toute nature de terrain, à condition qu’il soit stable et suffisamment plan.
  • La pose facile de revêtement : le montage d’une terrasse sur plots n’exige pas de colle ou de joints, une simple mesure des distances et des intervalles de pose suffit pour la stabilité de l’ensemble. Quant à l’équilibre des plots, il va être assuré par le poids des dalles ou des lames.
  • Une bonne évacuation des eaux pluviales : l’évacuation des eaux de pluie est facilitée grâce au vide qui existe entre le plancher et la dalle de la terrasse, ce dernier permet d’éviter les remontées d’humidité pouvant endommager les matériaux de revêtement.
  • Une grande résistance : les plots ont une grande capacité d’adaptation qui leur permet de résister à toutes les contraintes mécaniques ou thermiques. Ils gardent leur stabilité même pendant le gel, la pluie et la neige.
  • Le confort thermique : L’espace entre la terrasse et le sol support permet à l’air de circuler librement, ce qui rend le support de terrasse moins brûlant en été lorsque le soleil frappe fort. 
  • Un espace de rangement des câbles et des tuyaux : l’espace entre les plots et le plancher peut servir de rangement pour dissimuler les câbles et les conduites d’eau des systèmes d’éclairage ou du matériel d’arrosage. 
  • Un choix économique : La terrasse posée sur plots est souvent moins chère qu’une terrasse classique puisqu’elle n’exige pas de coulage d’une dalle en béton. Les plots sont aussi durables et faciles à entretenir et ne risquent pas les stagnations d’eau. 

Les inconvénients d’une terrasse sur plots 

  • Une pente de 1 cm par mètre est imposée par la réglementation afin de faciliter l’évacuation des eaux et de garder une bonne étanchéité.
  • Le sol doit être suffisamment plan et stable avant la pose des plots, tâchez à réussir le tassement à l’aide d’une dameuse et d’éliminer toutes les bosses.
  • Le revêtement de terrasse doit être très résistant mécaniquement et d’une bonne épaisseur, comme : le bois exotique, le composite, dalles en pierres, le carrelage, le bois chauffé, le bois en lames, etc.
  • Le niveau d’une terrasse sur plots est plus élevé qu’une terrasse classique, votre extérieur sera alors surélevé par rapport à votre intérieur, cela pourrait poser problème pour les personnes à mobilité réduite. Pensez à installer une rampe pour une meilleure accessibilité.

Le choix des plots 

Les normes 

Terrasse en bois ipé sur plots

Le DTU impose des normes concernant l’utilisation des plots, notamment : 

  • Le DTU 51-4 : Un m² doit être supporté par au moins 4 plots pour une bonne répartition des charges. 
  • La distance entre deux plots ne doit pas dépasser 70 cm.
  • Les plots doivent être conformes à la norme ISO EN 19069-1
  • Résistants à une compression centrée supérieure à 400 daN.
  • Résistants à une compression excentrée supérieure à 200 daN

La taille des plots 

La taille des plots à choisir dépend de la nature du sol, meuble ou pas.

  • L’installation sur un sol meuble : une seule taille de plots est suffisante pour une terrasse à niveau. 
  • L’installation sur un sol non meuble : pour ce genre de terrain irrégulier, optez pour des plots réglables ou autonivelants que vous réglerez en fonction de l’inclinaison de la pente à rattraper. 
  • Terrasse en rénovation : des plots fixes sont adaptés pour ce genre de travaux. 
  • Terrasse avec des marches : il est tout à fait possible de créer de nouvelles marches avec des plots, vous n’aurez qu’à définir la largeur de la marche et les dimensions de la dalle, carrelage ou de la lame.

Le maintien des dalles 

Le revêtement se fixe généralement par des ailettes fixes ou amovibles, vérifiez leur type de réglage sur le guide produit. 

Type et matériau des plots 

Les plots réglables : il s’agit de plots en pvc ou en plastique très résistant (polypropylène). Ils ont le pouvoir de niveler parfaitement une terrasse reposant sur un terrain irrégulier. Ces plots s’ajustent par vissage et doivent être d’une dureté conforme à la norme ISO EN 190 69-1. Cependant, le terrain doit être stabilisé, c’est-à-dire ne venant pas d’être terrassé. 

NB : il existe deux types de plots réglables, pour lames de terrasse en bois et pour dalle de terrasse. La forme de la tête du plot diffère pour assurer le bon ajustement du revêtement. Si jamais vous optez pour des lames en bois, prévoyez des lambourdes sur lesquelles viendront se poser les lames en bois.

Les plots en béton : ces plots peuvent remédier aux irrégularités du terrain, ils peuvent être réglés et ajustés en réalisant un socle de l’épaisseur nécessaire. Ils sont très solides et peuvent résister à tous les chocs mais leur mise en œuvre exige un temps conséquent. 

La résistance des plots 

Optez pour des plots résistants à un poids supérieur à 1000 kg ainsi qu’aux variations de températures et aux agents chimiques des produits de nettoyage afin d’éviter leur détérioration.

Les accessoires 

  • Les correcteurs de pente : supports permettant d’offrir plusieurs degrés d’inclinaison. 
  • Les coussins amortisseurs : ces petits coussinets se posent entre la dalle et la tête du plot, ils isolent acoustiquement la terrasse.
  • Le lève-dalle : il permet de soulever la terrasse pour l’entretien.

Le choix du revêtement 

Le revêtement de terrasse reposant sur plots peut être fabriqué en plusieurs matériaux, on cite : 

  • Le carrelage : il doit être antidérapant, résistant et facile à entretenir. Le grés cérame est souvent utilisé pour sa durabilité et son aspect esthétique. 
  • La dalle en pierre naturelle : facile à entretenir, d’une grande résistance et donne un style rustique à votre extérieur. 
  • La dalle en béton : résistante, économique et durable.
  • Les lames en bois naturelle : économique et donne un aspect naturel et chaleureux à votre terrasse. Il faudra cependant le traiter et veiller à son entretien. 
  • Les lames en bois composite : le composite est traité en usine, il n’exige donc que très peu d’entretien et de traitement. Il remplace parfaitement le bois naturel. 

La pose de la terrasse 

Le matériel nécessaire 

Un bon nombre d’outils est nécessaire pour effectuer les travaux de réalisation d’une terrasse sur plots, notamment : 

  • Le matériel nécessaire pour le terrassement : pelle, piquets, ficelles.
  • Une dameuse pour aplanir un terrain irrégulier.
  • Un géotextile : d’une masse surfacique de 80, 90 ou 100 g/m² et des clous et des fers à béton pour le fixer au sol
  • Du tout-venant pour la fixation du géotextile au sol.
  • Des plots réglables en PVC, en polypropylène ou en béton.
  • Des vis pour ajuster les plots en hauteur. 
  • Un niveau à bulle pour vérifier le degré d’inclinaison.
  • Le revêtement de votre choix en dalles ou en lames.
  • Des rives pour parfaire les finitions (elles viennent souvent avec les dalles). 

Le décaissement du terrain 

Le décaissement du terrain extérieur permet de l’aplanir et de le mettre au même niveau que le reste de l’espace extérieur et le jardin. Pour ce faire : 

  • Délimiter le terrain à terrasser avec des piquets et des ficelles.
  • Enlever la terre et les herbes sur une hauteur équivalente à celle du revêtement à poser. 

Si une terrasse surélevée ne vous dérange pas, le décaissement de terrain n’est donc pas nécessaire. Il suffit de damer le sol pour avoir un terrain régulier. 

La pose du géotextile 

Le géotextile est essentiel dans la préparation du terrain puisqu’il permet d’éviter la repousse des mauvaises herbes, il existe en deux types : 

  • 80 g/m² : pour un effet drainant 
  • 90 g/m² ou 100 g/m² : épaisseur robuste adaptée aux terrasses passantes.

Le découpage du géotextile se fait avec des ciseaux, il est conseillé de prévoir une surface légèrement plus grande que celle à couvrir. La pose du gravier par-dessus est nécessaire, sans pour autant l’enfoncer. Il permet de créer une couche drainante qui favorise l’évacuation des eaux pluviales. 

Le ternaire (graviers mélangés à un liant) peut être utilisé aussi pour couvrir la couche drainante. 

La fixation du géotextile peut également se faire grâce à des fers à béton fins ou des clous. 

La distance entre les plots 

Le calepinage aide à déterminer le nombre de dalles, carreaux ou planches à utiliser et à mesurer la distance entre chaque plot, généralement, la disposition se fait comme suit : 

  • Un plot tous les 40 cm pour des dalles ou carreaux de 40 cm x 40 cm 
  • Un plot tous les 60 cm pour des dalles ou carreaux de 60 cm x 60 cm
  • 5 ou 6 plots par dalle pour les formats de dalles rectangulaires et plus grands. Cela assure une bonne stabilité. 

La norme exige 4 plots par dalle pour un bon équilibre et une bonne répartition des charges. 

L’installation des plots 

Une fois le plan, la préparation du terrain et les mesures réalisés, le montage de la terrasse peut commencer. Celui-ci comprend la pose des plots : 

  • Après avoir réalisé des mesures pour déduire le degré d’inclinaison de la pente, commencer poser les plots en débutant par l’angle extérieur de la terrasse, ajuster la hauteur de chaque plot en vissant à chaque fois. Il ne faut pas oublier la pente de 1 cm / m prévue pour l’évacuation des eaux de pluies. 

La pose de lambourdes 

Les lambourdes sont nécessaires pour mettre en place des lames de bois ou de composite. La tête du plot est conçue d’une façon à pouvoir maintenir ces lambourdes en bois. 

Il faut niveler l’ensemble de la structure après l’installation de chaque lambourde afin de vérifier l’alignement des extrémités des lambourdes. Un petit espace de dilatation entre la façade et la terrasse doit être prévu. 

La pose des dalles ou des lames 

La fixation des dalles ou des lames se fait grâce à des ailettes fixes ou amovibles, il faut contrôler la pente au fur et à mesure avec un niveau à bulle.

La pose est délicate à proximité de la façade, des découpes devront être réalisées pour assurer une finition satisfaisante.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.