Le parquet à bâton rompu

Un parquet à bâton rompu est un type de parquet ayant des lames de dimensions conformes et posées de sorte à former un angle droit (90°). L’intérêt de son utilisation pour la décoration intérieure est sa capacité à rehausser l’aspect du sol et ses nombreuses qualités d’isolation thermique.

Quel est le prix d’un parquet à bâton rompu ?

Type de parquet

Essences

Épaisseur en général

Prix d’achat et de pose par m2

Prix de pose par m2

Massif

Chêne, châtaignier, hêtre, teck

14 ou 23 mm d’épaisseur

70 à 80 €

60 à 75€

Contrecollé

Chêne, hêtre, bois exotiques 

11 à 15 mm d’épaisseur

40 à 55 €

25 à 50€

Stratifié

Chêne (tendance naturelle, hella gala, prestige, port…)

7 à 12 mm d’épaisseur

15 à 30 €

30 à 45€

 

Type de parquet ou travaux

Prix d’achat/m²

Prix de pose/m²

Massif

60 à 90 €

60 à 75 € 

Contrecollé

40 à 55 €

25 à 50 €

Stratifié

15 à 30 €

30 à 45 €

Dépose d’un ancien parquet

 

3 à 12 €

Ragréage / pose d’une chape

15 à 25 €

18 à 25 €

Isolation du sol

4 à 15 €

20 à 25 €

Prix en fonction des essences de bois

Voici les prix/m² des parquets en fonction des essences :

Parquet massif :

  • en chêne : 30 à 120 €
  • en hêtre : 45 à 80 €
  • en acajou: 40 à 100 €
  • en teck : 65 à 150 €

Parquet contrecollé :

  • en chêne : 25 à 60 €
  • en hêtre : 25 à 45 €
  • en ter hürne satin : 50 à 55 €

Quels sont les différents types de pose d’un parquet à bâton rompu (pose en chevron) ?

  • La pose en chevron de bois clouée qui consiste à clouer les lames sur les lambourdes. Cette pose concerne essentiellement les parquets massifs et le parquet contrecollé. 
  • La pose en chevron de bois collé qui consiste à coller les lames de bois sur les lambourdes. Ce type de pose est idéal pour le parquet contrecollé, mais le parquet massif n’y est pas exclu. 
  • La pose en chevron de bois flottante qui consiste à clipser les lames de bois pour en faire un revêtement. Seuls les parquets stratifiés et contrecollés adhèrent à ce type de pose. 

Les différentes étapes d’installation d’un parquet à bâton rompu

Pour installer un parquet à bâton rompu, vous devrez :

  • Installation du parquet à bâton rompu
    Vider la pièce ;
  • Dégonder les portes si le parquet ne passe pas en-dessous en préparant à quelle hauteur la découper.
  • Laisser les parquets deux à quatre jours réagir en fonction de l’humidité et de la chaleur intérieur : les parquets peuvent gonfler ;
  • Préparer la pièce (nettoyer la pièce, s’assurer qu’elle est plate) ;
  • Préparer des paquets de lames de bois (mettre les paquets de lames de bois dans la pièce, découper si nécessaire) ;
  • Commercer par le milieu de la pièce pour finir près des murs pour ne pas avoir à combler des espaces avec de l’acrylique en plein milieu de la pièce.
  • Mettre des joints de dilatation et des cales de bois le long des murs si nécessaire ;
  • Visser les clips de plinthes ;
  • Installer les plinthes ;

Pour la pose clouée :

  • Emboîter les lames droites et former une travée (rangée de lames de parquet) ;
  •  Clouer la travée sur les lambourdes (poutrelle supportant un parquet) ;
  •  Poser et clouer la travée centrale de lames gauches, de sorte à l’emboîter dans la première travée ; 
  • Répéter cette opération jusqu’à arriver au niveau des murs ;
  • Laisser quelques mm au niveau du mur pour la pose des plinthes.

Pour la pose collée :

  •  La pose en chevron de bois collé consiste simplement à emboîter six lames (3 droites et 3 gauches) au milieu du mur qui constitue un angle de 90° avec les travées. Vous devrez reprendre le processus, bien évidemment en appliquant progressivement la colle ;
  • Pour cette technique de pose, il est important d’utiliser une règle pour vous assurer que vos lignes de lames sont droites ;
  • Nécessite l’installation d’une sous-couche (couche d’isolation) sur laquelle il faudra ensuite poser les panneaux stratifiés rectangulaires ;
  •  Vous devrez commencer la pose des panneaux au milieu du mur, pour aller ensuite vers les extrémités. 

Pour la pose flottante :

  • Assembler les lames avec des languettes ;
  • Poser les lames rang par rang à la main pour ne pas abîmer le dispositif ;
  • Poser les lames au sens de la lumière des fenêtres pour camoufler les défauts ;
  • Utiliser des vernis écologiques pour la finition du parquet.

Avantages et inconvénients d’un parquet à bâton rompu

Comme avantages, nous pouvons citer :

  • Apporte une touche esthétique à votre pièce ;
  • Met en valeur le sol de vos logements ;
  • Garantit une certaine résistance à votre sol ;
  • Optimise l’isolation thermique et sonore ;
  • Adapté à tous type de pièce.

Comme inconvénients, nous pouvons citer :

  • Nécessite un bon nombre de précautions avant la pose ;
  • Durée de vie réduite si vous choisissez un parquet stratifié de mauvaise qualité.

Comment choisir son parquet à bâton rompu ?

Il n’est pas souvent aisé de choisir votre parquet, puisqu’il faut prendre en compte non seulement vos préférences, mais aussi certains aspects techniques.

Pour faire un choix judicieux, nous vous conseillons de prendre en compte les points suivants :

  • La taille de la pièce : les parquets massifs ont une faible largeur de 110 mm alors que les parquets contrecollés atteignent 140 mm. Utiliser les parquets massifs dans une grande salle revient à dépenser beaucoup plus. 
  • Le type de pose à effectuer (il est recommandé d’utiliser des parquets très épais si vous voulez faire une pose clouée) ;
  • Le type de pièce (certains parquets sont plus adaptés à des pièces humides comme les douches par exemple).

Quelles sont les différentes essences de bois utilisées dans la conception des parquets ?

  • Les différentes essences de bois utilisées dans la conception des parquets
    Le chêne, le châtaignier font partie des essences de bois les plus répandues, et conviennent généralement à tout environnement et à tout type de construction car elles sont obligatoirement traités contre les insectes et les rongeurs;
  • L’acacia, de nature dur et tendre, vous assure une bonne résistance de votre parquet ; 
  • Le hêtre est un type de bois homogène et fin, qui ne convient cependant pas aux pièces humides et est déconseillé d’usage lorsque vous utilisez un chauffage au sol ;
  • Le merbau et l’iroko proviennent respectivement de l’Asie et de l’Afrique. Ces deux essences de bois sont assez résistantes, et sont adaptés aux styles de parquets contemporains ;
  • Le wengé, aussi originaire d’Afrique comme l’iroko est un bois très résistant, notamment utilisé pour les intérieurs décoratifs. En plus de résister de manière naturelle aux possibles attaques d’insectes, ce bois est donc celui qu’il vous faut si vous recherchez une touche esthétique pour votre parquet ;
  • L’acajou est une essence de bois adaptée aux salles de bains par ses propriétés naturelles. Cette essence de bois est par exemple très appréciée par les techniciens de l’industrie navale ;
  • Enfin, le teck, originaire d’Asie, est un bois huileux, résistant au soleil, à l’eau et à l’humidité s’adapte à tous les styles. Vous devrez cependant prendre des précautions particulières pour son entretien afin qu’il ne change pas de couleur.

FAQ

Quel type de parquet à bâton rompu choisir ?

Type de parquet

Points forts

Parquet massif

Forte résistance (le parquet est fait entièrement en bois, ce qui permet de poncer votre parquet à plusieurs reprises sans risque de l’abîmer)
Facile d’installation (les lames de bois peuvent être soit clouées, soit collés ou même clipsés)
Peut être ciré ou vitrifié (pour un prix compris entre 16 et 29 € par mètre carré main d’œuvre comprise)
Forte durabilité
Compatible au chauffage au sol 

Parquet contrecollé

Rapport prix/ qualité acceptable
Facile d’entretien (vous pouvez le vitrifier pour un prix compris entre 16 et 29 € par mètre carré main d’œuvre comprise)
Facilité d’installation (avec la technique d’installation flottante)
Forte durabilité
Elégance
Compatible au chauffage au sol

Parquet stratifié

Prix d’achat et de pose bas
Elégance
Amovibilité assurée par son système de clipsage
Compatible au chauffage au sol

Comment entretenir un parquet à bâtons rompus ?

Après avoir choisi et posé votre parquet, il est important que vous assuriez sa durabilité en utilisant des techniques d’entretien simples et efficaces

  • Le nettoyer avec une serpillière peu humide pour éviter le gonflement et l’usure prématurée du bois ;
  • Evitez les produits trop abrasifs pour le nettoyer et privilégiez les produits comme le vinaigre blanc (dilué) ;
  • En cas de tâche sur votre parquet, vous pouvez utiliser une petite dose de vinaigre blanc dilué, que vous appliquerez soigneusement sur la partie tâchée 
  • Utiliser un balai souple ou un aspirateur avec une brosse, pour éviter les rayures ;
  • Pour éviter la présence récurrente et massive de grains de sable et petits cailloux, mettre un tapis à l’entrée, sur lequel vous pourrez nettoyer vos pieds à chaque fois ;
  • Le ponçage du parquet ne s’improvise pas, il est recommandé de recourir aux services de professionnels et coûte environ 15 à 40 € par mètre carré.
    Néanmoins, si vous désirez le faire vous-même, vous aurez besoin d’une ponceuse à bande avec des rouleaux à gros, moyens et petits grains et d’une ponceuse d’angle. A défaut d’acheter ces outils, vous pourrez les avoir facilement en location journalière pour un coût acceptable (environ 20 à 25 euros). Vous devrez vous protéger le visage en utilisant un masque et des lunettes.

    Le ponçage proprement dit se fait de façon diagonale pour les parquets à bâtons rompus, et vous devrez faire attention à ne pas prendre trop de temps sur une partie du parquet afin de ne pas l’abîmer et brûler le parquet. Le ponçage des coins du parquet est lui assuré par la ponceuse d’angle, plus adaptée pour cela.

 Vous devrez également faire attention si vous avez utilisé des clous pour la pose de votre parquet.
Enfin, vous devrez nettoyer à nouveau votre parquet en utilisant un chiffon un peu mouillé et un aspirateur, afin de la débarrasser de la cire de bois.

  • Après avoir poncé votre parquet, il est important de le vernir afin de lui redonner une apparence neuve et brillante. Si votre parquet a vieilli au point d’avoir certaines fissures, vous pouvez les refermer avec de la pâte à bois, ou carrément remplacer les lames qui ne peuvent plus servir. Enfin, vous devrez passer le vernis sur le parquet en utilisant un pinceau. Attention, certains types de vernis doivent être dilués avant d’être appliqués. Lisez judicieusement les notices des produits que vous voudrez utiliser.

Peut-on changer partiellement son parquet ?

Le parquet est constitué de lames de bois, comme nous avons pu le constater plus haut dans l’article. Ces lames de bois sont détachables et peuvent donc être remplacées. Il est vrai que vous aurez plus de facilité à changer partiellement votre parquet pour certains types de pose que pour d’autres.

Quelle est la durée de vie d’un parquet à bâtons rompus ?

La durabilité de votre parquet est conditionnée par des paramètres comme l’entretien que vous en faites, l’essence du bois et notamment par l’épaisseur de sa couche d’usure. Ainsi, le parquet en bois massif est celui ayant la plus grande longévité, allant jusqu’à un siècle. Cela est principalement dû à sa couche d’usure épaisse (10 mm). 

Quant au parquet en bois contrecollé, sa durée de longévité est estimée à 50 ans, car sa couche d’usure est épaisse de 5 mm en général. Cela justifie ainsi le fait que l’épaisseur de la couche d’usure conditionne la longévité du parquet. 

Enfin, le parquet stratifié offre une durée de vie de 25 ans au maximum, car il ne possède pas de couche d’usure. Dans tous les trois cas, les parquets ont nécessairement besoin d’être changés un jour ou l’autre.
N’achetez pas du parquet bas-de-gamme qui s’abîmera en quelques années !

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.