Le robinet thermostatique : prix, fonctionnement, réglage, avantage

Le robinet thermostatique est un dispositif de réglementation de la puissance d’un radiateur se faisant élément par élément. Plus clairement, un robinet thermostatique permet de diminuer ou augmenter le débit d’eau de votre radiateur pour en ajuster la température à votre guise. Ainsi, la question qui se pose immédiatement est alors : quel est l’intérêt d’utiliser ce dispositif sur un radiateur ? Les principales raisons sont surtout basées sur le confort, l’économie énergétique et les aides de l’État. Dans ce guide complet sur le robinet thermostatique, nous faisons le point sur tous les points importants de ce dispositif.

Comment fonctionne un robinet thermostatique ?

Afin de comprendre le fonctionnement d’un robinet thermostatique, il est important d’aborder trois grandes parties, que nous développerons dans les parties suivantes.

Le véritable fonctionnement du robinet thermostatique

Ce dispositif est installé sur un radiateur à eau, quel que soit son système d’alimentation. En effet, un radiateur peut être alimenté par plusieurs sources à savoir : une chaudière, au fioul, un gaz, une pompe à chaleur ou un bois. C’est un dispositif composé de plusieurs éléments essentiels : 

  • Le corps vanne qui est une pièce métallique reliant le radiateur et la poignée du dispositif thermostatique.
  • Le poignet permettant le réglage de la température désirée.
  • Et la sonde ou le bulbe qui compose la partie thermostatique du dispositif. Il a pour rôle de capter la température de votre intérieur pour ainsi actionner le clapet de réglementation d’arrivée d’eau chaude depuis le radiateur. Par ailleurs, l’amplitude de cette dilatation selon la température varie en fonction de son réglage.

Selon la température, la sonde thermosensible se dilate plus ou moins. Par ailleurs, en fonction de votre réglage, la dilatation de la sonde, lorsque la température désirée dans la pièce est atteinte.

Les positions de réglage à retenir sur le robinet thermostatique

Après installation, le dispositif mécanique adapte le débit d’eau chaude vannée depuis le radiateur. Selon la température de la pièce, la manette du dispositif peut prendre 5 positions chiffrées différentes :

  • La position 1 pour une température entre 15 à 16°C ;
  • La position 2 convient aux pièces avec une température entre 16 à 17°C ;
  • La position 3 pour ceux avec 19 à 20°C ;
  • La position 4 pour les chambres à 21 à 22°C ;
  • Et la position 5 qui fait fonctionner le radiateur à sa capacité maximum.
    Il est préférable qu’elle soit moins utilisée. Il faut en effet savoir que cette dernière position permet le chauffage rapide. Cependant, elle consomme beaucoup d’énergie. 
  • La position « hors gel » : c’est une position du robinet thermostatique quand son utilisateur s’absente pendant une durée prolongée. Elle est utilisée pour éviter que la température ne passe en dessous de 10°C.

Le fonctionnent des robinets thermostatiques à têtes électroniques

Pour plus de rénovation dans l’utilisation, il est possible d’opter pour un robinet thermostatique à tête électronique. En effet, l’utilisation de ce dernier présente deux grands avantages :

  • Les réglages des robinets à tête électronique se font au demi-degré voir au dixième degré près. En effet, les indications seront plus précises. 
  • Une possibilité de programmation des plages d’horaires. Ce qui veut dire qu’il est possible de définir une température voulue pour une durée déterminée. La température variera donc selon le programme défini par l’utilisateur. Ces programmes peuvent être définis par heure, par jour, voire par semaine. En guise d’exemple, ne chauffer la pièce que durant le week-end.

Il faut savoir que toute la programmation se fera sur la tête du dispositif, et ce à l’aide d’un ordinateur ou directement par une forme de boîtier à piles sur la tête du robinet.

Les différents types de robinets thermostatiques

Les robinets thermostatiques existent en plusieurs types de modèles, à savoir :

Les différents  types

Les aspects 

Dispositif avec sonde incorporée

Un modèle  standard et classique, compatible avec toute sorte de radiateurs.

Dispositif avec sonde à distance

Fait pour les radiateurs installés dans des endroits difficilement accessibles : étroits et gênés.

Ainsi, pour avoir accès aux informations, la sonde doit être installée dans des endroits dégagés.

Dispositif programmable

La température peut être définie selon les plages horaires préprogrammées.

Il permet également de définir à l’avance pour la pièce une température voulue.

Dispositif commandable à distance

C’est une variante du robinet permettant d’adapter la température à distance.

Les avantages d’un robinet thermostatique

Pourquoi installer cet équipement à chaque radiateur de nos chauffages ? Bien évidemment, on peut citer plusieurs raisons :

  • Un dispositif automatique : il faut savoir que le robinet thermostatique permet un contrôle très pratique de la température des chauffages grâce aux différentes positions de poignée. Il suffit de définir la température voulue en tournant la poignée sur une position correspondante. Dès que cette température sera atteinte, le robinet thermostatique diminuera, augmentera ou arrêtera le débit d’eau chaude du radiateur selon la hausse ou la baisse de la température dans la pièce, même de 1°C, voire de 0.5°C. Il permet d’atteindre la température voulue dans la pièce. 
  • Une économie énergétique : l’intérêt d’utiliser ce dispositif est de régler la puissance des radiateurs afin d’avoir une température idéale et précise à chaque utilisation.
    Le robinet thermostatique n’a pas d’incidence sur le niveau de chauffe de la chaudière, uniquement sur le chauffage ou il est installé.
  • Un confort : cet automatisme vous permet un réglage en une seule fois, contrairement au robinet manuel qui nécessite un réajustement du réglage à chaque changement de température. D’ailleurs, comme dit précédemment, avec les robinets thermostatiques à tête électronique, vous aurez la possibilité de programmer la température d’une pièce. Ainsi, vous n’aurez plus à le régler à chaque fois. 
  • Une précision : l’indication et l’utilisation d’un robinet thermostatique sont plus explicites et plus pratiques. 
  • Autres avantages : l’installation de ce dispositif est éligible à l’aide au financement de 30%. Mais, pour profiter de cette subvention, l’installation doit se faire sur un radiateur existant.

Les différents inconvénients de ce dispositif 

Il faut savoir que malgré sa performance de pointe, il présente tout de même quelques problèmes surtout si l’installation n’a pas été faite dans les normes. Voyons les inconvénients que peuvent rencontrer les utilisateurs :

  • Prix d’installation plus élevé.
  • Seul le système de chauffage eau est compatible avec le robinet thermostatique.
  • Avec un mauvais réglage, un robinet thermostatique risquera de provoquer un problème de température tel que le surchauffage d’une pièce ou la baisse considérable de la température fournie. 

Combien coûte l’acquisition d’un robinet thermostatique ?

Pour profiter des avantages de ce petit dispositif, voici les budgets moyens à préparer :

  • Tout d’abord, l’équipement varie entre 20 € et 100€. En effet, pour un dispositif mécanique, le prix tourne autour de 30 € à 80 €. Mais, il existe tout de même des modèles très classiques pas chers sur les marchés qui coûtent environ 20 €. Et inversement, si vous envisagez d’opter pour un modèle plus moderne, comptez entre 70 € à 100 € par dispositif.
  • L’installation d’un robinet thermostatique tourne autour de 40 € à 100 € par radiateur.  

Toutefois, comme l’installation contribue à une installation d’économie d’énergie, elle est éligible à des aides : 

  •  30 % de crédit d’impôt
  • réduction de TVA à 5,5 % (pour la rénovation seulement)
  • une prime énergie
  • un éco-prêt à 0 %.

FAQ 

Comment changer son robinet thermostatique ?

Le changement de ce dispositif se fait en 4 étapes, à savoir :

  • La vidange : c’est une étape essentielle qui consiste à purger totalement ou partiellement les radiateurs avec le robinet de vidange. 
  • Le démontage de l’ancien robinet : cela consiste d’un côté à couper le lien entre le robinet et le radiateur grâce à quelques outils. Et d’un autre côté, elle consiste également à détacher l’arrière de robinet de la canalisation.
  • L’installation du nouveau dispositif : c’est une étape facile qui nécessite de savoir si la vérification de compatibilité du modèle avec le radiateur a été bien effectuée.
  • La mise en service : c’est la fixation de la tête du dispositif suivi d’un réglage de la tête sur le maximum de température. C’est après cela que le remplissage du circuit se fera.

Cependant, il est toujours préférable de faire appel à un professionnel si la procédure vous semble compliquée. 

Comment bien régler son dispositif ? 

Il arrive pour les robinets thermostatiques, qui ne sont pas à capteur de température séparée, que la température sur les positions de la poignée ne corresponde pas à la température réelle de la pièce. Ainsi, il est possible que l’indicateur de température évalue qu’une pièce a suffisamment chauffé, alors que ce n’est pas le cas. 

Pour savoir la température qui correspond exactement à chaque chiffre, vous devez tester chaque position tout en installant un thermomètre à une hauteur de 1,5m dans la même pièce pendant quelques heures. Ainsi, il vous suffit d’ajuster le réglage du dispositif. 

Comment avoir le bon robinet thermostatique pour son radiateur?

Pour pouvoir changer votre robinet thermostatique correctement, il vous sera nécessaire d’acheter le bon modèle pour votre radiateur. Pour cela, n’achetez qu’un dispositif à tête respectant la norme NF EN 215.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.