L’Isolation Thermique par l’Extérieur d’une Maison : Le Guide Complet

L’isolation par l’extérieur ou ITE fait partie des solutions les plus efficaces pour réduire la consommation énergétique d’un logement en supprimant les ponts thermiques. Ceux-ci sont les maillons faibles de vos parois qui laissent échapper la chaleur en hiver et la laisse entrer en été. Pour rendre votre logement plus confortable, économique, et en augmenter la valeur immobilière, l’ITE s’avère être la solution idéale. Comment ça marche ? Quels matériaux pour quel bâti ? Combien ça coûte ? On vous dit tout dans ce guide complet.

Principe d’une ITE

Les murs représentent 20 à 25% des pertes de chaleur dans un logement, ces pertes peuvent atteindre jusqu’à 40% pour les bâtis anciens. L’isolation thermique par l’extérieur consiste à poser une enveloppe isolante sur les façades d’un bâtiment pour limiter les échanges thermiques avec l’extérieur. La chaleur s’échappe également par la toiture, les ouvertures, et les planchers bas. Pour bien isoler votre habitation, il est donc nécessaire de traiter tous les points susceptibles de présenter des ponts thermiques, de la cave au grenier.

Matériaux

Avant de commencer une rénovation énergétique, il est nécessaire de faire un DPE pour connaître vos besoins en isolation. C’est en fonction du niveau de confort à atteindre et de votre budget que se fait le choix du matériau isolant. Selon leurs procédés de fabrication et la matière première utilisée, il existe plusieurs catégories d’isolants :

  • Isolant naturel
    Les isolants synthétiques comme le polystyrène expansé, le polyuréthane, et le polystyrène extrudé ;
  • Les isolants minéraux tels que la laine de verre et la laine de roche ;
  • Les isolants naturels comme la fibre de bois, le liège, la laine de chanvre, et la laine de mouton.

Pour les matériaux les plus utilisés par les professionnels, les prix moyens hors-pose sont présentés comme suit :

Isolant

Caractéristiques

Prix au m²

Polystyrène Expansé

  • Multiusage (murs, combles, soubassement, etc.)
  • Hydrophobe et non perspirant
  • Faible confort d’été
  • Inflammable 

20€ à 30€

Laine de Verre

  • Excellent isolateur en hiver
  • Faible isolateur en été
  • Résiste peu à l’humidité
  • Sensible au tassement

10€ à 25€

Laine de Roche

  • Perspirant et stable
  • Bonne performance sous bardage
  • Résiste à l’eau et la condensation
  • Bonne tenue au feu

10€ à 25€

Fibre de bois

  • Résiste à la compression
  • Protège du froid et de la chaleur
  • Perméable à la vapeur d’eau
  • Bonne tenue au feu

20€ à 50€

Liège

  • Multiusage (murs, combles, soubassement, etc.)
  • Protège du froid et de la chaleur 
  • Insensible à l’eau et au gel
  • Perspirant, imputrescible, non inflammable

35€ à 90€

Aspect et Technique de pose

Aspect

L’aspect fini de votre habitation dépend principalement du type de pose de votre isolation. Suivant le rendu que vous recherchez vous pouvez opter pour :

La filière humide ou isolation sous enduit :

Il s’agit de la pose collée ou calée-chevillée d’une couche d’isolant sur la façade extérieure. Un treillis en fibre de verre est posé entre deux couches d’enduit, et le tout est recouvert d’un enduit de finition. 

L’apparence de la façade une fois isolée dépend du fini de l’enduit ainsi que de la couleur que vous choisissez.

La finition du crépi peut revêtir plusieurs apparences : 

  • Projeté
  • Gratté
  • Ecrasé
  • Taloché
  • Grésé
  • Roulé
  • Ribbé

Prévoyez une épaisseur supplémentaire de 15 mm par-dessus votre isolant pour ce type de finition.

La filière sèche ou isolation sous parement :

Ce type de pose regroupe la pose par bardage, la pose par vêtage, et par vêture. Cette technique nécessite une fixation par profilé ou ossature et ne requiert aucun enduisage.

Vous avez un choix étendu de matériaux et de coloris pour votre façade, comme :

  • Le bois
  • La résine
  • Le pvc
  • Le métal
  • Le fibres-ciment
  • La céramique
  • L’ardoise
  • La terre cuite

Les épaisseurs des parements utilisés varient entre 15 et 150 mm. Pour le cas d’une isolation sous bardage rapporté, une lame d’air d’au moins 20 mm peut être requise pour la ventilation entre l’isolant et le bardage. 

Technique de Pose

Trois principales techniques de pose sont utilisées par les professionnels :

  • Technique de pose
    La pose collée : pour les panneaux rigides ;
  • La pose calée-chevillée : adaptée à tout type d’isolant ;
  • La fixation mécanique par profilé : les panneaux d’isolant sont enchevêtrés dans une ossature fixée à la façade

Vous pouvez profiter de vos travaux d’isolation pour changer l’aspect de vos façades. Toutefois, il est important de souligner que vous devez recevoir une autorisation de la mairie avant d’entamer vos travaux afin de vous assurer que votre rénovation est conforme au PLU de votre commune.

Par exemple, le bardage rapporté doit être accepté par la commune car ce type d’isolation change l’aspect extérieur du bâtiment.

Comment se déroulent les travaux d’ITE ?

Les étapes des travaux de rénovation thermique dépendent d’une part, du type d’isolation choisi, et d’autre part, de l’envergure et la complexité des travaux. 

Tous travaux d’isolation nécessitent une visite préalable du chantier avant l’établissement d’un devis. Les grandes lignes d’une pose d’ITE sont : 

ITE Sous Enduit

ITE Sous bardage

ITE Sous vêture ou vêtage

  1. Nettoyage au jet haute pression, Traitement antifongique et hydrofuge
  1. Nettoyage au jet haute pression, Traitement antifongique et hydrofuge
  1. Nettoyage au jet haute pression, Traitement antifongique et hydrofuge
  1. Panneaux collés et chevillés
  1. Panneaux collés et chevillés
  1. Pose des rails de fixation 
  1. Pose d’un treillis en fibre de verre marouflé entre deux couches d’enduit
  1. Pose sur équerres du lattis de bardage
  1. Pose du parement préalablement revêtu pour l’isolation par vêture
  1. Application du sous enduit, Pose des profilés d’angle
  1. Ajout d’une Lame d’air et d’un pare-pluie
  1. Pose de l’isolant, suivi des plaques de revêtement sur fixations pour le vêtage
  1. Enduit de finition et Peinture
  1. Fixation du parement extérieur, pose des profilés d’angle
  1. Pose des profilés d’angle

Mise à part l’épaisseur de l’isolant, 2 mm finition 3 mm enduit de fond

Bardage 10mm

1/ Par quoi recouvrir les matériaux
2/ L’épaisseur supplémentaire que ça génèrera

Vous pouvez également vous attendre à l’ajout d’un pare-vapeur pour certains matériaux non perspirants ou une bande coupe-feu pour les matériaux inflammables. Des travaux supplémentaires peuvent être nécessaires suivant les irrégularités et les points singuliers de votre bâti.

Les Points Singuliers lors de la mise en œuvre 

F

Les points singuliers sont les aspects de votre habitation qui nécessitent une attention particulière pour éviter la création de ponts thermiques. Les points suivants sont à prendre en compte lors de la réalisation de vos travaux d’isolation :

  • Vérifier que les débords de toiture sont suffisants :
    La pose d’une ITE engendre une surépaisseur de vos façades extérieures. Assurez-vous que cette surépaisseur est inférieure aux débords de votre toit. Le cas échéant, vous devrez prolonger votre toiture avant la pose de votre ITE.
  • Prêter attention aux caractéristiques architecturales de votre logement :
    Les spécificités architecturales telles que les loggias et les balcons sont des points à traiter soigneusement. Ce sont souvent les failles de l’isolation car ils peuvent créer des ponts thermiques
  • Penser à remplacer vos fenêtres :
    Des portes et fenêtres mal isolées peuvent compromettre votre isolation thermique de manière considérable. Il est préférable de remplacer les tableaux des portes et fenêtres, ainsi que le vitrage pour optimiser l’isolation
  • Isoler les murs de soubassement :
    Les planchers bas sont responsables de 10% des déperditions thermiques dans votre habitation. Ainsi, il est conseillé d’isoler les murs de soubassement afin de limiter les pertes thermiques. Pour ce faire, des isolants imputrescibles tels que le liège ou le PSE sont à privilégier en raison de l’humidité plus importante au niveau des parties basses du bâtiment.
  • Assurer la continuité avec l’isolation des combles :
    Pour une isolation sans failles, il est important de traiter tous les ponts thermiques en même temps que les façades. Comme les déperditions par la toiture peuvent atteindre 30% des pertes thermiques, une bonne isolation des combles est à prévoir lors de votre rénovation énergétique. Celle-ci peut se faire soit avec la pose de panneaux d’isolants, soit avec un isolant en vrac soufflé. 

Prix d’une ITE

Le prix d’une isolation thermique par l’extérieur varie selon plusieurs facteurs comme :

  • Le prix du matériau isolant 
  • Le type d’isolation  
  • L’artisan choisi
  • La situation géographique de votre logement
  • Le bilan de votre DPE

Nous vous conseillons de comparer les offres de professionnels certifiés RGE différents afin bénéficier du meilleur service au prix le plus juste.

A titre indicatif, voici les fourchettes de prix de la pose d’une ITE selon le type d’isolation extérieure :

Type d’ITE

Prix TTC au m² – avec pose par un professionnel

Isolation thermique sous enduit

180€ à 220€

Isolation thermique sous bardage

130€ à 180€

Isolation thermique sous vêture ou vêtage

180€ à 240€

Comment les travaux sont rentabilisés ?

Economie d’énergie

Bien que la pose d’une ITE requiert un investissement initial conséquent, elle est rapidement rentabilisée par l’optimisation de vos dépenses énergétiques. Dès la fin de vos travaux d’ITE, vous pouvez vous attendre à un plus grand confort thermique dans votre résidence. 

  • Près du quart des déperditions thermiques dans une habitation se fait par les murs. Ce phénomène est responsable de cette sensation de parois froides qui vous fait allumer votre chauffage. 
  • De même, une mauvaise isolation thermique implique qu’en été, allumer le climatiseur peut s’avérer indispensable. L’ITE permet d’offrir un meilleur déphasage thermique. Cela signifie que l’isolant posé sur vos façades permet de limiter la quantité de chaleur qui s’infiltre par vos murs. 

Pour les habitations construites dans le Sud, où les étés sont chauds, optez pour une isolation qui permet non seulement de vous protéger du froid en hiver, mais également de vous garder au frais lors des périodes de canicule

Selon l’ADEME, une bonne isolation thermique permet de vous faire économiser de 443€ à 656€ par an en moyenne, en factures d’énergie. Cela représente environ 20 à 30% de la consommation énergétique d’un ménage. 

En outre, faire isoler votre logement en augmente considérablement la valeur en cas de revente. 

Conformité à la réglementation

Dans le cadre de la transition énergétique pour la croissance verte, la réglementation française devient de plus en plus intransigeante sur la consommation d’énergie des ménages. A présent, les travaux d’ITE sont obligatoires en tant que travaux embarqués lors de travaux de rénovation d’envergure. 

Afin de prévoir les exigences futures telles que les maisons passives et les Bâtiments Basse Consommation, nous vous conseillons de poser une ITE plus performantes que celle imposée par les normes actuelles. Cela vous évitera ainsi d’entamer de nouveaux travaux coûteux dans le futur.

Les Aides financières 

Plusieurs aides sont disponibles afin d’alléger le poids financier des travaux de rénovation énergétique. Parmi les aides auxquelles vous pouvez prétendre, on peut citer :

Dispositif

Montant de l’aide

Ancienneté du Logement

MaPrimeRénov

15 à 75 €/m²

+ de 15 ans

Eco- Prêt à Taux Zéro

Jusqu’à 50 000 €

+ de 2 ans

Aides CEE

En fonction de votre RT

+ de 2 ans

TVA des travaux à taux réduit 

TVA de 5,5% au lieu de 20%

+ de 2 ans

Pour bénéficier d’une aide à votre rénovation thermique, vos travaux doivent être conformes aux exigences RT 2012 et entrepris par un professionnel certifié RGE

Bien que certaines aides soient cumulables, l’aide totale à laquelle vous aurez droit est plafonnée. Celle-ci est déterminée en fonction de vos revenus, des modalités d’obtention, et du gain énergétique de vos travaux. 

En revanche, toute demande de remboursement après travaux sera rejetée. Vous devez donc impérativement attendre la confirmation de votre demande de financement avant de commencer vos travaux d’ITE.

Combien de temps durent les travaux ?

Durée des Travaux

La durée des travaux d’ITE dépendent de plusieurs facteurs :

  • L’isolation choisie : certaines techniques d’isolation sont plus faciles à mettre en œuvre que d’autres, affectant considérablement la durée de votre rénovation
  • La surface à isoler : une plus grande surface correspond à des travaux plus complexes. Votre professionnel en isolation peut cependant ajuster le nombre d’ouvrier à l’œuvre pour accélérer vos travaux
  • L’artisan : si vous optez pour une technique plutôt qu’une autre, privilégiez un artisan expérimenté dans ce type d’isolation afin de vous assurer d’avoir un travail rapide et de qualité

En général, vous pouvez vous attendre à un chantier de deux à trois semaines pour les façades d’une maison individuelle.

Durée de vie de l’ITE

Durée de vie de l’ITE

Bien qu’une ITE soit onéreuse, elle est construite pour durer. Vous pouvez vous attendre à une durée de vie d’au moins 20 ans pour la plupart des isolations extérieures.

La plupart des matériaux isolants peuvent rester en bonne condition pendant 50 ans. Mais pour préserver votre ITE autant que possible, une pose dans les règles de l’art est essentielle. 

En fonction de l’isolant que vous choisissez, assurez-vous que toutes les mesures correspondantes sont prises pour limiter la dégradation de votre ITE.

  • Certains isolants résistent peu au tassement, il n’est donc pas conseillé de les poser sur des éléments horizontaux ou subissant des efforts de compression
  • Le PSE a une faible résistance au feu et dégage des vapeurs toxiques en cas d’incendie, il doit donc être mis en œuvre avec précaution pour ne pas propager un feu
  • D’autres isolants se dégradent rapidement après avoir subi les dégâts des eaux à moins d’une bonne ventilation dans l’ITE
  • Les rongeurs peuvent élire domicile dans votre ITE et ainsi compromettre votre isolation. Par exemple, certains matériaux comme la laine de verre sont à surveiller.
  • Une pose impeccable est à prioriser pour des isolants moins stables tels que la laine de mouton. 

ITE ou ITI ?

Une question se pose souvent pour les propriétaires désireux d’effectuer des travaux de rénovation énergétique. Quelle est la meilleure solution, l’isolation par l’intérieur ou par l’extérieur ?

L’ITE est plus onéreuse que l’ITI. Cependant, elle a le mérite d’être largement plus performante. Votre choix dépend donc de vos besoins en isolation.

Quand opter pour une ITE ?

Voici donc les points à considérer lors du choix de votre isolation thermique :

  • L’isolation par l’extérieur est la solution par excellence si vous désirez préserver votre surface habitable. 
  • Isoler vos façades au lieu de vos murs intérieurs vous permet d’habiter votre logement pendant les travaux. 
  • Pour atteindre les exigences RT2012 et ainsi être éligible aux aides énergétiques, une ITE est à privilégier car elle est plus performante et il n’y a pas de contraintes d’épaisseur.

Quand opter pour une ITI ?

L’ITI peut être préférée par rapport à l’ITE dans certains cas :

  • Si le DPE de votre maison prouve qu’elle ne présente pas de déperditions thermiques conséquentes, poser une ITI peut être la solution plus économique pour atteindre un seuil de confort suffisant.
  • Si vous désirez garder l’aspect extérieur de votre bâtiment, ce qui est le cas des maisons dans les zones classées et les maisons anciennes, une ITI vous permet d’isoler votre logis sans pour autant en altérer l’apparence externe.
  • Si votre parcelle est restreinte ou que vous ne pouvez pas étendre votre emprise au sol pour des raisons juridiques, vous pouvez tout de même faire isoler votre maison en œuvrant par l’intérieur de celle-ci.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.