Moisissures dans la salle de bain : causes et traitements

La salle de bains est la pièce la plus susceptible d’une habitation de souffrir des micros-champignons cauchemardesques appelés moisissures. Il est impératif de connaître les causes de l’humidité qui les provoque pour les traiter.

Découvrez dans cet article toutes les causes et tous les traitements et astuces pour vous en débarrasser.

Moisissure dans une salle de bain

Comment reconnaître les moisissures ? 

Certaines moisissures sont difficiles à distinguer de simples taches de saletés. Heureusement qu’elles sont généralement accompagnées de signaux qui alertent sur leur présence dangereuse, voici quelques-uns : 

  • L’apparition des taches de moisissures verdâtres, blanchâtres et noirâtres sur la peinture, le plafond et sur les joints du carrelage et de la faïence.
    Les taches noirâtres sont les plus communes dans les salles de bains. 
  • Odeur du moisi toxique souvent semblable à l’odeur d’un vieux fromage (son intensité dépend de l’ampleur des dégâts).
  • L’habitant commence à souffrir d’allergies et de maladies respiratoires

Les causes de moisissures dans la salle de bains

La première cause des moisissures dans les salles de bains est l’humidité, qui peut survenir suite à la présence d’un problème plus profond que ce soit de plomberie, maçonnerie ou de température. Voici les causes les plus répandues :  

Les remontées capillaires 

Les remontées capillaires sont causées par les eaux présentes dans le sol sur lequel reposent les fondations, ces eaux entrent en contact avec les matériaux de construction (parpaing, brique, béton, plâtre) qui sont très absorbants et s’infiltrent dans les petites et les micros-fissures d’où leur appellation « capillaires ». 

Ce problème est très commun dans les anciennes bâtisses car il n’y avait pas assez le choix pour imperméabiliser les murs.
Pour reconnaître les moisissures causées par les remontées capillaires, il suffit de : 

  • Voir leurs formes de branche qui remonte du sol vers le plafond. Elles font généralement 50 à 80 cm de long et jusqu’à 1.5m lorsqu’il y a un revêtement étanche qui emprisonne les eaux.
  • Vérifier la présence de salpêtre et d’efflorescences sur les parois humides, ces cristaux de sels résultent de l’évaporation des eaux des parois intérieures et extérieures. 

Les infiltrations d’eaux 

On dit qu’il y a des infiltrations lorsque les eaux de pluies ou de canalisations pénètrent dans les parois des murs et leur causent des dégâts, ce phénomène survient lorsque qu’il y a :  

  • Une mauvaise étanchéité et isolation des murs, des toits et des cloisons.
  • Des problèmes de canalisations tels que les fuites et la mauvaise évacuation.
  • Un carrelage cassé ou fissuré ou trop bas, 
  • Un vieillissement des joints 
  • Absence de plinthes au carrelage ou carrelage discontinue laissant entrer l’eau dans le mur
  • Une utilisation des matériaux très poreux dans la construction sans avoir pensé à installer un système de drainage.
  • Une présence de fissures dans les murs.
  • La source peut aussi provenir d’une fuite d’eau située hors de la salle de bains, avec ruissellement de l’eau dans les murs (l’eau ne s’y déplace pas nécessairement à la verticale !).
  •  

L’existence des infiltrations se distingue par : 

  • Pourrissement du bois, notamment celui du meuble de lavabo 
  • Odeurs du moisi insupportables 
  • Moisissures et micro-organismes noirâtres sur les murs et plafonds.
  • Ecaillement de la peinture par le salpêtre et les efflorescences de sels.
  • Murs et plafonds humides même sans activité humaine. 

Condensation 

La salle de bain est la pièce de la maison qui souffre le plus de condensation puisque ce phénomène a lieu lorsque l’air chaud rencontre des parois froides (lors des bains et des douches), cette grande différence de température crée des gouttelettes d’eau sur les parois et les vitres (fenêtres, miroirs). 

Certains facteurs accentuent le phénomène de condensation comme : 

  • L’absence d’un système de ventilation et de fenêtres 
  • Murs et sols non chauffés
  • Revêtements faits en matériaux hydrophobes 

Les conséquences de la condensation sont : 

  • Présence de moisissures sur les joints du carrelage et de la faïence.
  • Ecaillement de la peinture des murs et du plafond.
  • Dégradation de l’état du bois présent dans la salle de bain

VMC en panne 

Il arrive que votre dispositif VMC (ventilation mécanique contrôlée) dysfonctionne à cause d’une panne mécanique, électrique ou d’une obstruction de ce dernier par un mur ou par un meuble sans que vous le sachiez, provoquant des dégâts d’humidité et de moisissures dans votre salle de bains. 

La pression hydrostatique 

Ce problème touche principalement les salles de bains qui se situent aux sous-sols et a lieu quand les fondations commencent à subir des pressions par les eaux qui stagnent dans le sol, il est le résultat de : 

  • L’absence ou dysfonctionnement du système de drainage 
  • Terrain en pente et mauvaise évacuation des eaux pluviales.

Comme les remontées capillaires, la pression hydrostatique se distingue par : 

  • Des moisissures sous forme de branches qui remontent du sol vers le plafond 
  • La présence de salpêtre et d’efflorescences sur les parois humides

 

Traitements des moisissures dans la salle de bain 

Un traitement durable des moisissures pour salle de bains ne peut être choisi qu’après avoir connu et étudié leur cause. 

Cependant, vous pourrez opter pour des remèdes et astuces de grand-mère pour stopper temporairement les dégâts de moisissures causés par l’humidité. Voici notre sélection : 

Remèdes de grand-mère

  • Vinaigre blanc : préparez un mélange de 300ml de vinaigre blanc et 200ml d’eau, vaporisez généreusement sur les taches présentes sur votre peinture ou sur les joints de votre carrelage, essuyez ensuite avec un chiffon humide.
  • Thym et alcool : mélangez l’alcool et le thym, appliquez le liquide obtenu sur la partie moisie 
  • Bicarbonate de soude : mélangez un verre de vinaigre blanc avec 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude, vaporisez la solution sur la surface moisie et laissez reposer 10 à 15 minutes puis frottez avec une éponge.
  • Huiles essentielles : préparez un spray à base d’huile de l’arbre de thé ou de la lavande avec de l’alcool, vaporisez ensuite dans toute la pièce pour désodoriser et éliminer l’odeur du moisi.

Attention : vérifiez que vous n’êtes pas allergique à ces huiles et utilisez-les avec prudence

  • Savon noir : le savon noir est parfait pour nettoyer les murs et les joints mais aussi les tissus comme les rideaux ou les tapis de la salle de bains.
  • Dentifrice et levure : comme le savon noir, ce mélange vous permettra de nettoyer toutes les taches de moisissures présentes sur le tissu. Il suffit d’appliquer le mélange et de laisser agir avant de rincer. 
  • Eau de javel : préparez un mélange d’eau de javel, eau et détergent que vous appliquerez sur les murs et les joints moisis, rincez ensuite avec de l’eau claire. 
  • Citron : Mélangez le citron avec du savon liquide et frottez les moisissures sur les joints de la faïence et du carrelage jusqu’à ce que les taches s’éclaircissent. Le citron est un fongicide et antibactérien efficace. 

Il existe plusieurs traitements durables, le choix se fait selon les causes, l’ampleur des dégâts et le budget prévu. 

Traitements des remontées capillaires 

  • L’électro-osmose-électronique : le principe consiste contrer le champ magnétique de la terre en créant un nouveau champ électrique grâce à des métaux différents pour refouler l’eau vers le bas.
    Il faut prévoir un gros budget pour ce traitement car il coute entre 5000 à 7500 Euros
  • L’électro-osmose-phorèse : sa mise en place est la même que celle de l’osmose électronique, elle est juste complétée par l’utilisation des produits de phorèse pour remplir les trous qui contiennent les électrodes murales.
    Le prix de ce traitement est de 200 à 300 euros/m² 
  • Mise en place d’un système de drainage : il s’agit de poser un drain périphérique associé à une membrane étanche. Sa mise en place dépend de la configuration de la maison. 
  • Injection de résine hydrofuge : cette technique consiste faire des trous dans le bas des murs et à injecter une résine hydrofuge se plastifie et crée une barrière au contact de l’eau.

Traitements de la condensation 

  • La ventilation : ouvrez les fenêtres au moins 15 minutes par jour, s’il n’y a pas de fenêtres. Utilisez des déshumidificateurs, ventilateurs et purificateurs d’air. 
  • Ventilation mécanique contrôlée : si le problème de l’humidité persiste après aération naturelle de la salle de bain, il est nécessaire d’installer une VMC pour éliminer l’humidité condensée et renouveler l’air en le purifiant.

Traitements de l’infiltration des eaux 

  • Travaux d’étanchéité : traitement adéquat pour les fissures de toitures. Faites appel à un spécialiste pour les reboucher et effectuer des travaux d’étanchéité 
  • Traitement hydrofuge et injection de résine : ce traitement est recommandé quand il y a des micros-fissures dans les murs ou des problèmes de porosité.
  • Revêtement étanche : revêtir les murs et le plafond en les imperméabilisant pour éliminer les fissures petites et moyennes.

Traitements de pression hydrostatique  

  • Le drainage : comme pour les remontées capillaires, la mise en place d’un drain pour évacuer les eaux pluviales dépend de la configuration de la maison.
  • Le cuvelage : quand il n’est pas possible de mettre en place un système de drainage, on effectue un cuvelage qui consiste à consolider la partie inférieure de la construction avec des matériaux comme le ciment hydrofuge, enduit hydrofuge et des enduits de cuvelage. 
  • Injection de résine hydrofuge en bas des murs. 
  • Pose de membrane étanche : barrière étanche synthétique ou bitumineuse installé en bas des murs extérieurs empêchant la pénétration des eaux. Cette technique est recommandée lorsqu’il est impossible d’injecter une résine hydrofuge. 
  •  

Conseils 

  • Utilisez des peintures anti-moisissures et humidité pour la salle de bain pour éviter ces problèmes.
  • Chauffez votre salle de bains pour éviter la condensation et l’apparition des taches. 
  • Faites appel à un professionnel pour diagnostiquer la cause des moisissures.
  • Utilisez des sprays anti-moisissures et odeurs préparés à la maison ou achetés pour éviter de respirer les odeurs toxiques.
  • Evitez de laisser des cartons dans votre salle de bains car ils sont conducteurs d’humidité.
  • Portez des gants et un masque lors de l’application des remèdes de grand-mère sur les moisissures éviter de les toucher et de respirer leur odeur toxique.
Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.