Salpêtre : les causes et solutions pour s’en débarrasser

Parmi certaines des façons dont l’humidité se manifeste, il y a le salpêtre. Ce type de taches qui peut indiquer qu’une maison ou un bâtiment a un problème d’humidité plus profond et qu’il doit être traité correctement. Ainsi, pour savoir comment enlever le salpêtre du mur et savoir quels traitements sont les plus appropriés, cet article a été rédigé pour vous aider à comprendre pourquoi le salpêtre apparaît et comment vous en débarrasser.

salpêtre

Salpêtre : définition et signes de présence

Le salpêtre est l’érosion, la corrosion ou efflorescence des matériaux de construction à cause des sels minéraux (à la différence des moisissures qui sont des champignons). Solubles dans l’eau avec du sel en quantité excessive (sulfate de magnésium, sulfate de calcium, chlorures de sodium et de potassium, etc.), ils restent présents dans les matériaux de construction. Si l’humidité les atteint, ils réagissent avec ces sels, entraînant l’efflorescence qui apparaît sur la surface du mur et d’autres éléments de construction. Si ce processus se poursuit pendant une plus longtemps, le corps de brique devient creux, le béton commence à s’écailler et l’armature est corrodée.

Les éléments structuraux s’affaiblissent de l’intérieur et continuent de se désintégrer sous l’effet d’attaques chimiques et charge structurelle. Cela affecte la sécurité des structures. On peut donc le reconnaître facilement avec ce dépôt de blanc et de gris ressemblant à des cristaux minuscules, souvent sur la partie inférieure de votre mur. Les peintures commencent à s’effriter, les murs gondolent et le revêtement se décolle.

Comment se forme le salpêtre ?

Le salpêtre sur les murs est cette sorte d’humidité capillaire qui apparaît sous forme de taches blanchâtres, résultant de dépôts de sels cristallisés émergeant à la surface.

La raison pour laquelle il apparaît généralement sur les façades et les murs est qu’un bâtiment a des problèmes d’humidité du sous-sol. Cette humidité entraîne les sels et autres substances du sol et des murs qui finissent par se cristalliser et se déposer à la surface de vos façades et murs.

Par conséquent, l’apparition de salpêtre et d’humidité sur un mur n’est pas seulement un problème esthétique, mais peut également causer des problèmes plus graves, car il est capable de soulever le revêtement et de laisser un mur complètement sans protection contre la pluie, le soleil,… il est plus facile pour les fissures et les fuites de se produire.

Cependant, l’humidité ascensionnelle se propage souvent facilement. Par conséquent, si un mur présente des taches de salpêtre, il est fort probable que dans un court laps de temps l’humidité remonte à travers la surface et puisse causer des dommages liés aux installations qu’il abrite, comme la détérioration des canalisations ou des dommages électriques.

Le fait qu’une façade ou un mur présente des taches de salpêtre est directement lié au type et à la qualité du terrain sur lequel une structure est construite. Cela tient aussi beaucoup à la composition et aux matériaux utilisés dans la construction des fondations et à leur capacité de résistance et d’isolation.

À quel point le salpêtre est-il dangereux ?

Tout d’abord, le salpêtre détériore considérablement la maison, sachant que les sels minéraux a cette capacité de ronger les matériaux. Si vous avez l’intention de vendre votre maison, la présence de salpêtre diminuera la valeur de votre bien, repoussant les acheteurs potentiels qui sont conscients des travaux qui les attendent. 

Comme le salpêtre provient des sels minéraux qui se trouvent dans les eaux souterraines, il peut présenter des risques pour notre santé, bien qu’à long terme. Ce sont les personnes ayant des allergies et des problèmes respiratoires qui sont les plus vulnérables (personnes âgées, ayant des antécédents d’allergies…), sachant que c’est lié à l’humidité et aux nitrates de potassium. Ainsi, les symptômes tels que la bronchite, l’asthme, l’urticaire ou encore la rhinite peuvent se manifester rapidement.

Dans certains cas, d’autres problèmes de santé plus graves sont détectés chez des gens exposés assez longtemps au salpêtre, comme des problèmes au niveau des muscles, des difficultés au niveau de l’appareil digestif, des vertiges, des maux de tête… Il a été même prouvé que le salpêtre peut causer des maladies chroniques graves comme l’inflammation des reins, l’anémie ou encore les trouble de la thyroïde. 

Comment enlever le salpêtre des murs ?

Il est important de savoir que l’intervention d’un professionnel est fortement recommandée afin d’établir un diagnostic humidité. Il pourra ensuite mettre en place des méthodes d’assèchement des murs, faute de quoi l’humidité continuera à faire des dégâts. On parle alors de traitement préventif (avant le traitement curatif).

Une fois que le problème d’humidité est identifié, il faut passer par quelques étapes pour enlever efficacement le salpêtre :

  • Matériels : Brosse, spatule, gants, lunettes, un seau et une bâche en plastique pour recouvrir le sol.
  • Nettoyer la surface : il faut d’abord brosser le mur avec du salpêtre. La fonction est d’éliminer cette croûte qui s’est formée avec le salpêtre et si elle ne sort pas avec le pinceau, il faut utiliser la spatule pour vous aider à l’enlever complètement.
  • Lavage à l’acide : Vous pouvez vous le procurer dans les quincailleries sous forme d’acide chlorhydrique et il faut l’utiliser avec le ratio 1 × 3 dilué dans de l’eau (1 litre d’acide chlorhydrique pour 3 litres d’eau). Vous devez placer votre mélange à l’aide d’une brosse (toujours porter des lunettes et des gants) et le laisser agir entre 5 à 10 minutes pour obtenir son élimination complète.
  • Rincé: Pour terminer le nettoyage, il faut nettoyer avec beaucoup d’eau tiède. À l’aide d’une brosse à poils durs et beaucoup d’eau, vous finirez par éliminer les traces de salpêtre et d’acide qui auraient pu rester.
  • Finition : Pour terminer et selon le degré d’affectation de notre mur, il faut le réparer. Il est parfois nécessaire d’enduire le mur. Enfin, il faut utiliser du scellant mural ou un blocage anti-nitrate si possible pour s’assurer qu’il ne revienne pas.

À noter qu’il existe généralement deux types de traitements anti-salpêtre :

  • Le neutraliseur de sels hygroscopiques : il s’agit d’un produit chimique qui a été conçu pour convertir des sels solubles en sels insolubles. Ce qui empêchera la migration des nitrates et l’absorption d’humidité par les sels. 
  • Le fixateur de sels hygroscopiques : Le but est d’empêcher le salpêtre de s’étendre en créant une barrière physique. C’est la meilleure solution si vous devez vous en débarrasser au plus vite sans pouvoir attendre l’assèchement des murs. En effet, ce produit est applicable sur des murs humides rien qu’avec une brosse.

En fonction de la surface à traiter, un professionnel vous facturera entre 250 et 750 € pour le diagnostic, 30 à 100 € par mètre linéaire pour l’assèchement des murs (pose de déshumidificateur, éventuellement dépose du carrelage mural ou de la toile, utilisation d’un radiateur de chantier pour chauffer le mur, …) sur un mur de 3 à 4m de haut et entre 40 à 250 € par mètre linéaire pour le nettoyage, la remise en état et la réparation des murs (selon le type de produit de traitement et pour repeindre). Sans oublier le coût de la main-d’œuvre qui varie d’un professionnel à un autre et qui est souvent calculé à l’heure.

Comment prévenir l’apparition du salpêtre ?

C’est l’aspect le plus important de considérer les spécifications et les technologies très attentivement, ce qui peut être assez utile pour protéger les bâtiments du salpêtre. Quelques exemples sont mentionnés ci-après :

  • Les briques contenant du sulfate de magnésium supérieur à 0,05 % ne doivent pas être utilisé dans travaux de construction
  • Le teneur en sels solubles dans le sable (chlorure et sulfates) ne doit pas dépasser 0,10 %.
  • 1:1:6 (ciment : chaux : sable) mélanger le mortier est de l’eau résistant et peut être utilisé pour mur extérieur maçonnerie et plâtrage, etc.
  • Utilisez des briques moulées à la machine, car elles ne sont pas poreuses
  • Minimisez le rapport eau-ciment pour les bétons en à l’aide de superplastifiants, etc.
  • Remplacez le sol de la tranchée de fondation et les remplissages de sol sous les planchers (ayant une forte concentration en sel) avec un sable à concentration moyenne ou faible en sel ou sol.
  • Utilisez de fondations sur pieux avec poutre RC à niveau sol/socle (il peut également être utilisé dans zones où la nappe phréatique est élevée).
  • Portez une attention particulière à l’imperméabilisation principaux comme les fondations, les murs, terrasses / toits, les finitions, les sols creux et les travaux de plomberie.

Salpêtre : que faire dans le cadre d’une copropriété ?

Lorsqu’il s’agit de copropriété, la question qui se pose en premier lieu, c’est qui prend en charge les frais. Ce qu’il faut savoir, c’est que les problèmes d’humidité dans une copropriété doivent obligatoirement faire l’objet d’un diagnostic. Pour savoir les missions du syndic et des copropriétaires, il faut organiser une assemblée générale après avoir reçu le rapport de la part du diagnostiqueur. 

Généralement, la responsabilité revient à la copropriété au cas où le salpêtre apparaît dans les partis communs et la façade de l’immeuble (prends en charge les frais liés aux travaux). Quant au budget prévu pour réaliser les travaux et les solutions qu’il faut adopter, c’est l’assemblée générale et le syndic qui le décident. En outre, c’est le copropriétaire concerné qui prendra en charge les frais si le salpêtre touche les parties privatives.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.