Rénover les joints de fenêtres : prix, gain, comment faire ?

Une fenêtre mal isolée est source d’inconfort. Elle peut aussi faire grimper vos factures énergétiques. C’est pour cette raison qu’une rénovation des joints de fenêtres est à prévoir tous les 2 à 10 ans, selon le matériau. Il s’agit de l’élément qui relie les menuiseries et les murs. Mais comment procéder à la rénovation d’un joint de fenêtres ? Peut-on le faire soi-même ?

Nous vous expliquons tout dans cet article. Nous allons également vous montrer comment procéder à la rénovation des joints de fenêtres, ainsi que le coût que cela pourrait engendrer. Bien sûr, rénover les joints de fenêtres présente aussi de nombreux avantages que vous découvrirez dans cet article.

Ruban adhésif - joint de fenêtres

Joints de fenêtres – c’est quoi exactement ?

Joint de fenêtre en caoutchouc
Joint de fenêtre en caoutchouc

Les éléments qui viennent composer la fenêtre sont liés par le joint de fenêtre, également appelé joint d’isolation de fenêtre. Il peut être en plastique, en mousse, en caoutchouc, en PVC, métal ou en silicone. Hormis le maintien de la structure, le joint de fenêtre optimise aussi son imperméabilité à l’air et à l’eau. C’est l’élément qui protège les murs de l’humidité et de la moisissure.

Le joint d’isolation de fenêtre va aussi renforcer l’isolation acoustique du logement. Il permet ainsi d’optimiser votre confort au quotidien. De plus, un joint de fenêtre de bonne qualité peut participer à l’économie d’énergie dans un bâtiment, car il empêche les variations de température à l’intérieur.

Les différents types de joints d’isolation de fenêtre 

Type de joint

Avantages

Inconvénients

Joint en plastique

Facile à poser grâce à sa branche autocollante
Durée de vie qui varie de 2 à 3 ans
Convient à tous les supports

Prix élevé

Joint en mousse

Très facile à poser
Pas cher

 

Durée de vie courte (1 an seulement)
Faible efficacité
S’abîme rapidement sous l’action d’ouverture et de fermeture des fenêtres

Joint en caoutchouc synthétique

Résiste bien à l’usure
Durée de vie de 5 ans et plus
Peut être agrafé, collé ou cloué sur les dormants
Convient à tous les supports
Isolation phonique élevée

Faible isolation thermique
Prix élevé

 

Le joint en PVC

Résiste bien à l’usure
Convient à tous les types de supports
Durée de vie de 5 ans et plus
Facile à entretenir

Prix élevé

Joint métallique

Robuste et durable
Très résistant à l’usure
Très efficace

Difficile à poser (à clouer sur le dormant de la fenêtre)
Ne convient pas à tous les supports
Onéreux

Joint en silicone ou mastic

Etanchéité à l’eau et à l’air très élevée
S’adapte à toutes les surfaces, même irrégulières

Prend plus de temps pour la pose
Les imperfections se voient rapidement s’il est mal posé

Quel est le bon moment pour changer les joints de fenêtre ? 

Le changement des joints de fenêtres peut se faire lorsque vous rénovez votre habitation. Par contre, vous n’êtes pas obligé d’attendre cette rénovation pour le faire. En effet, il y a des signes qui montrent qu’ils ne peuvent plus assurer leur rôle correctement et qu’il faut les remplacer. C’est le cas des joints qui durcissent, se cassent et moisissent. 

Les infiltrations d’air et d’eau sont également des signes qui montrent la détérioration des joints d’isolation. Il arrive même qu’ils dégagent une mauvaise odeur que vous pouvez ressentir lorsque vous êtes à l’intérieur. Les joints peuvent aussi se déformer au fil du temps. Cette déformation va faire perdre à la fenêtre sa performance d’isolation. Hormis l’inconfort que cela pourrait engendrer, les joints en mauvais état peuvent aussi faire grimper votre facture d’énergie.

Il faut souligner que plusieurs facteurs peuvent causer la détérioration des joints de fenêtres. Ils sont soumis à des agressions diverses comme les variations de température et les intempéries. L’absence d’entretien et les mauvais gestes durant le nettoyage peuvent aussi les abîmer rapidement. Enfin, l’âge peut aussi causer la dégradation des joints de fenêtres. Bien que le matériau utilisé soit résistant aux intempéries, sa durée de vie reste limitée. Il faut, par exemple, remplacer les joints en mousse tous les 2 ans. Lorsque vous devez rénover les joints de vos fenêtres, il est plus judicieux de le faire avant l’hiver.

Quel budget pour rénover les joints de fenêtres ?

Le coût d’une rénovation de joints de fenêtres varie de 20 à 50 € par ouverture. Les frais de pose par un professionnel qui varie de 30 à 50 € par heure s’y ajoutent également. En moyenne, la rénovation du joint de fenêtre, selon le matériau peut aller jusqu’à 400 €, frais de pose inclus. Le mieux, c’est de demander un devis auprès d’un artisan expérimenté pour obtenir plus de détails sur le budget à prévoir et éviter les mauvaises surprises.

Ce que vous gagnez en rénovant les joints de vos fenêtres

Pose d'une fenêtre double vitrage
Pose d’une fenêtre double vitrage

Sous l’effet des intempéries, mais aussi de l’action d’ouverture et de la fermeture de la fenêtre, les joints d’isolation peuvent perdre leur performance au fil du temps. Selon le matériau de fabrication, un joint de fenêtre peut durer une dizaine d’années s’il est bien entretenu. Il faudra ensuite penser à les remplacer pour éviter les gaspillages thermiques et remédier à toutes les fuites.

Des joints anciens laisseront passer le froid (ou le chaud en été), tout en créant des courants d’air qui vous poussent à chauffer plus. Il arrive que l’humidité et des gouttes d’eau passent par de vieux joints, générant des moisissures et une usure prématurée des murs autour des fenêtres. Cela peut générer 10 à 15 % de surconsommation de chauffage.

Comment procéder à la rénovation de joints de fenêtres ?

Pour rénover les joints de vos fenêtres, vous devez passer par les étapes que nous allons aborder ci-dessous : 

  • Ouvrir la fenêtre au maximum ou la dégonder
  • Identifier les bonnes dimensions du joint. Une plaque signalétique apposée sur le dormant de la fenêtre indique le modèle, la taille et le type de la fenêtre. Si vous ne trouvez pas la référence, ce qui est généralement le cas des fenêtres très anciennes, vous pouvez mesurer les joints en place et faire une commande sur-mesure. 
  • Retirer l’ancien joint avec une spatule
  • Nettoyer le pourtour de la fenêtre avec une spatule plate et un détergent. Il faut attendre qu’il soit bien sec avant de passer à l’étape suivante. 

Pour l’étape suivante, les procédures dépendent du type de joint.

  • S’il s’agit d’un joint en mousse, en caoutchouc, en plastique ou en PVC, il faudra d’abord retirer la protection autocollante progressivement en partant du haut. Vous pouvez ensuite fixer le joint dans la rainure.
  • Pour ce qui est du joint métallique en forme de V, vous devez utiliser les pointes à tête plate fournies avec le joint pour clouer la partie fixe, diriger la partie à relever vers l’extérieur et relever la partie mobile avec une cuillère afin d’ajuster l’angle d’ouverture. (cette opération est un peu plus compliquée, nécessitant généralement l’intervention d’un professionnel)
  • En ce qui concerne le joint en silicone, il faut retirer le scotch de marquage sur les contours de fenêtres à 5 mm de la jointure environ. Appliquez ensuite le nouveau joint avec un pistolet applicateur puis placez la bande de démoulage. Fermez et patientez 24h avant de la retirer.

La dernière étape consiste à vérifier si le joint est bien positionné. Le test est très simple, car il faut juste ouvrir et fermer la fenêtre pour s’assurer que le joint ne gêne pas les mouvements.

Certaines personnes choisissent de remplacer leur joint de fenêtre elles-mêmes. Cependant, c’est un travail qui demande de la précision pour avoir un travail de qualité et des finitions impeccables. Aussi il est plus judicieux de le confier à un professionnel si vous ne vous sentez pas capable de le faire. C’est surtout la pose du joint métallique qui est la plus compliquée.

Comment choisir les joints d’isolation de fenêtres ?

Lorsque vous désirez améliorer l’isolation de vos fenêtres, vous devez choisir les bons joints d’isolation. Pour ce faire, vous devez tenir compte de plusieurs paramètres dont :

  • Les caractéristiques techniques du joint que vous pouvez sélectionner en fonction de vos attentes : bonne isolation thermique, bonne isolation phonique ou les deux.
  • Le matériau composant le joint : mousse, caoutchouc, silicone ou mastic, plastique ou PVC, ou joint métallique. 
  • La méthode de pose : adhésif, à clouer ou au pistolet.
  • La couleur : elle dépend généralement de vos goûts et du style de votre habitation.
  • L’épaisseur du joint qui aura une influence majeure sur sa performance.
  • Le prix : le joint en mousse est le moins onéreux, mais il est très peu résistant. Le plus cher reste le joint métallique.

En cas de besoin, vous pouvez demander l’avis d’un professionnel qui saura vous aider à choisir le joint d’isolation de fenêtre qui vous convient, selon vos besoins. Dans tous les cas, vous devez toujours prévoir une rénovation de joints de fenêtres au bout de quelques années (selon la durée de vie du joint) si vous désirez préserver la bonne isolation thermique et phonique de votre logement. Des joints de fenêtres de bonne qualité permettent aussi de préserver la longévité de vos fenêtres.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.